AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

[Libre] Un repas surprise, ça ne se refuse pas.

 :: Heatherfield :: Maplewood :: Cat's Coffee Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Sam 1 Juil - 23:46


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



La vie est pleine de petites surprises. Parfois, ces surprises incluent une facture d'électricité hors de prix, et parfois, ces surprises sont plus salées, fromagées.

Comme aujourd'hui.

Assise chez Cat's Coffee, Taylor était en train de boire son café, un énième dans sa journée à peine terminée, regardant sporadiquement par-dessus son carnet pour observer les gens dans la rue. Elle était occupée à refaire le plan de sa grange, qu'elle doit encore démolir et rebâtir avant tout, quand une odorante assiette s'est glissée sur sa table. La serveuse lui a souhaité bon appétit et est repartie avant que Taylor ait pu ouvrir la bouche.

Elle n'a rien commandé à manger, mais soudainement, elle avait très faim. Sans se poser de questions, Taylor a planté sa fourchette dans son assiette et s'est mise à déguster, ou plutôt, dévorer, son contenu. En plus, c'était exactement dans ses goûts, y a pas à dire, la vie est pleine de surprises!


Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 1:07
Il y a de ces jours où le temps peut s'avérer être le long lorsque nous avons l'estomac vide et que nous ne souhaitons qu'une chose : manger. Je m'étais assis à une table du Cat's Coffee, avais commandé mon repas et étais en train d'attendre déjà depuis un moment. Mon café était terminé, je n'avais plus réellement envie d'un second café, mais j'étais toujours là au bout d'un quart d'heure à attendre mon assiette sans rien dire et sans me plaindre. Je sais très bien que dans ce milieu il n'est pas toujours facile de tenir la cadence et de servir l'ensemble des clients en temps et en heure, mais bon, un quart d'heure pour un simple petit plat je commençais réellement à m'impatienter. Mes yeux scrutaient de plus en plus ma montre, scrutant ces aiguilles qui ne cessaient de tourner de plus en plus lentement.

Un serveur s'approcha, l'occasion rêvée de me plaindre un tantinet en réclamant ma commande, naturellement toujours avec amabilité. Celui-ci m'indiqua alors que ça aller arriver, je ne vous raconte pas la joie que j'avais eu à ce moment-là, j'en salivais tellement j'avais faim, rien qu'à l'idée de déguster ce civet de lapin me comblait déjà de joie intérieurement. Je pris donc mon mal en patience pour les quelques minutes qu'il me restait à attendre, quand soudain…

Je vis mon plat se faire servir sur une autre table, autant vous dire que je l'avais en travers de la gorge. Je fus d'abord énervé, puis surpris de voir une demoiselle s'emparer des couverts pour ne faire qu'une bouchée de mon repas alors que je me levais pour aller l'avertir que celui-ci n'était autre que la propriété de mon estomac. Amusé de la situation je pris le temps de détailler la personne qui venait de manger mon repas avant de me saisir de la chaise en face de celle-ci et de m'installer avec un sourire en coin.

« Eh bien… je me disais que mon civet avait du vous plaire pour vous en emparer sans même vous demander à qui il pouvait être destiné… », dis-je en entamant le dialogue sur un ton enjoué par le comique de situation. « Bon je n'avais pas réellement l'intention de vous inviter à dîner, mais je me dis que maintenant que vous l'avez mangé nous pouvons le partager ce repas, qu'en dites-vous ? », continuais-je, toujours avec ce petit sourire aux lèvres. « Gregory Maxwell, enchanté ! Comment dois-je appeler celle qui vient de me dérober ma pitance ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 2:29


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



Taylor était en train de se dire que ce canard était plutôt maigrichon, piochant plutôt dans les légumes qui était d'un goût exquis. Elle ne s'y connaissait pas assez en cuisine pour identifier le plat, mais les épices qui le parfumait lui plaisaient assez pour la convaincre. Une bouchée de viande, et, un sourire amusé aux lèvres, Taylor se trouve plutôt idiote; ce n'est pas du canard, ni même du poulet ou toute autre volaille. Tandis qu'elle était en train de déterminer de quelles origines venaient cette viande cuite à point, d'un goût riche et délicieux, une ombre se glisse sur son carnet, et elle lève les yeux, prête à remballer qui ose la déranger.

C'est un homme, la trentaine sûrement, avec un petit sourire en coin, qui vient de s'asseoir en face d'elle. Taylor hausse un sourcil, et mâche le reste de sa bouchée avec lenteur avant de poser ses couverts. Elle se cale dans sa chaise et l'écoute parler sans un mot. Bien sûr, c'est lui le véritable propriétaire du plat qui est déjà bien entamé. Ses lèvres s'étirent en sourire limite narquois, et elle penche la tête sur le côté. Taylor se mord la lèvre inférieure, prête à répliquer, mais en même temps intriguée par la témérité de cet inconnu, et son audacieux ton. Elle baisse les yeux sur son assiette et, d'un geste lent et à la limite de l'insolent, elle la pousse vers ce dénommé Gregory.

Sans un mot encore, Taylor étire sa main, frôle le bras de l'homme, et retire la fourchette non utilisée sur la table. Elle la tend malicieusement à l'inconnu, un sourire innocent aux lèvres.

« Si vous insistez. » lui dit-elle, pointant l'assiette du menton.

Taylor est une femme qui ne perd pas de temps pour imiter l'attitude des gens qu'elle rencontre, encore moins quand ceux-ci ressemblent à ça et qu'ils s'invitent à sa table pour dîner. Elle lui fait des yeux charmeurs, sous ses longs cils, avant de tout simplement se remettre à manger. Après une ou deux bouchée, Taylor prend tout son temps pour essuyer les coins de sa bouche avec sa serviette, et elle le regarde narquoisement.

« Qu'est-ce qui me dit que c'est vraiment votre assiette? Peut-être que vous servez cette ligne à toutes les femmes qui passent, et que c'est vraiment mon repas. Peut-être aussi que nous avions commandé la même chose sans le savoir. » Elle essaie tant bien que mal de ne pas sourire, mais ses lèvres frémissent malgré tout.

Taylor est pleinement consciente qu'elle ne s'est toujours pas présentée, mais elle n'en voit pas l'intérêt avant de savoir si ce Gregory est dans une humeur détestable comme elle, ou s'il ne cherche qu'une nouvelle drague.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 3:03
Je pense qu'à cet instant je venais de trouver un adversaire digne de ce nom. Cette femme n'avait pas froid aux yeux, dire qu'elle m'accusait de ne pas être le propriétaire de ce plat… c'était le comble, j'avais par ailleurs du mal à me retenir de pouffer de rire. Était-elle sérieuse ou essayait-elle d'entretenir simplement un esprit contradictoire au mien ? Autant vous dire que ce qui la trahit fut l'expression sur son visage. J'étais alors convaincu du petit jeu qui se profilait derrière tout cela. Je me saisis alors de cette fourchette qu'elle me tendait pour goûter à ce qui restait de mon civet après qu'elle se soit emparée de quelques bouchées supplémentaires, s'essuyant le coin des lèvres avant de reprendre de plus belle.

« Eh bien peut-être tout simplement parce que je saurai vous dire que ce que vous venez de manger est un civet de lapin… », lui dis-je en mangeant quelques morceaux à mon tour et d'avoir fini ce que j'avais en bouche. « Après, peut-être n'avez-vous pas tort, peut-être que j'aime m'inviter à une table et entamer le dialogue de la sorte, mais… », mais il y a toujours un mais en toute circonstance le mais est comme une langue qui s'invite malencontreusement entre vos lèvres sans que vous ne l'ayez demandé. « Mais vous aviez réellement l'air de quelqu'un qui ne savait strictement pas ce qu'elle mangeait ! »

Ce n'était pas là dit de sorte à vexer mon interlocutrice, loin de là, j'avais toujours ce ton enjoué, et au fur et à mesure que les secondes passaient dans notre échange, plus je prenais cet air charmeur. Trouvant dans cet échange quelque chose de captivant, voir même d'attirant. Je repris alors. « N'aurais-je donc pas le droit de savoir à qui je m'adresse ? Ou est-ce chez vous une façon de mettre une certaine distance ? Même si j'ai l'impression que c'est surtout là une façon de me captiver… », je commençais à me prendre au jeu, c'était une bien belle façon de faire tourner un mécontentement en jeu d'enfants, même si nous étions loin d'être des enfants.

« Je me disais qu'à défaut d''avoir payé le repas d'une inconnue, celle-ci pourrait prendre un verre en ma compagnie ? Disons… comme une sorte de dédommagement ? » Il est coutume que ce soit l'homme qui paie le premier verre, mais j'avais dans l'idée de l'inciter à le faire, histoire de continuer à rire un peu. Mon regard se plongea un court instant dans le sien, avant de décrocher un léger sourire histoire de l'accrocher un peu et d'entamer les prémisses de ce qui pourrait être un jeu de séduction. « Qu'en dites-vous ? », dis-je posant le coude à table, le pouce au menton, tandis que mon indexe se posait contre mes lèvres, continuant de la regarder.


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 3:30


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



Mais c'est qu'il a de la répartie, le monsieur, se dit Taylor, se mordant légèrement la lèvre inférieure pour retenir un petit rire. En plus, il est observateur. Oh, Taylor sent qu'elle va bien s'amuser avec lui. Un sourcil rehaussé, les lèvres pincées mais souriantes, elle l'écoute lui expliquer pourquoi ce repas ne peut qu'être le sien et finit par hocher la tête. Un rire cascade hors de sa bouche, un chuchotement, et ses yeux brillent de malice. Elle le regarde prendre quelques bouchées avec un air un peu abasourdi; qui mange dans l'assiette d'un inconnu? À part elle, mais ça ne compte pas parce qu'il ne l'avait pas touchée auparavent. Taylor dépose délicatement sa fourchette et appuie son dos sur la chaise, la bouche entrouverte, choquée qu'il puisse insinuer qu'elle ne savait pas ce qu'elle mangeait (choquée qu'il l'ait si vite compris, plutôt.)

D'un mouvement délibérément lent, elle empoigne sa tasse de café et la porte à ses lèvres. Elle ne quitte pas des yeux ce Gregory en l'écoutant continuer de parler. Décidément, il savait s'y prendre. Elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il relève qu'elle ne se soit toujours pas présentée. Pendant quelques instants, Taylor le regarde, prends quelques gorgées de café avant de répondre.

« Peut-être aussi que c'est une façon de montrer mon désintérêt. » dit-elle en déposant sa tasse pour s'accouder à la table, les yeux plantés dans les siens avec un sourire espiègle.

Elle s'étonne qu'il l'invite à prendre un verre par la suite, et secoue la tête avec amusement. Un dédommagement, bien sûr. Le bout de sa langue humecte ses lèvres tandis qu'elle penche la tête, évaluant si c'est une bonne idée ou non. Définitivement pas. Elle devrait être raisonnable, rigoler un peu, et quitter le café sans rien de plus.

« J'imagine que puisque vous n'avez aucun scrupule à accuser quelqu'un de vol, vous n'aurez pas plus de problème à me laisser vous payer un verre. »

Elle étire une main pour faire signe à un serveur, qui vient vers eux presque immédiatement.

« Deux whiskeys, sans glace pour moi. » commande-t-elle sans quitter des yeux le bel inconnu. « Et, s'il vous plaît, un autre civet de lapin. Semble-t-il que ça ne soit pas le meilleur plat à partager. »

Lance-t-elle avec un air faussement innocent. Elle reporte toute son attention sur Gregory et range son carnet dans son sac à main; ce n'est pas maintenant qu'elle va continuer ses plans de constructions. Elle a envie de garder cet échange captivant, un peu mystérieux, et décide donc de ne pas se présenter. Peut-être qu'après quelques verres - quelques verres?! qui a parlé de plus d'un verre?
- peut-être qu'après ce verre, Taylor trouvera une façon intéressante de lui glisser son identité.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 4:07
Signe de désintérêt ? Se moque t-elle de moi ou est-ce bien moi qui me faisais des idées ? Il est vrai que nous les hommes avons un don pour nous monter des films dans notre tête lorsqu'une femme nous adresse la parole. Néanmoins j'avais l'intime conviction que ce n'était pas le cas et que nous étions bien là à nous parler avec quelqu'intérêts en tête. L'expression de son visage, de son corps, de ses lèvres, enfin il y avait des signaux partout ou alors je me faisais vraiment des films. Je sentais d'ailleurs la température monter d'un cran au sein de mon corps, c'est qu'elle avait des crocs et qu'elle n'hésitait pas à s'en servir.

« Il est vrai que je n'aurai aucun scrupule sur ce coup, mais vous ne m'en voudrez pas, voyez-là qu'un simple besoin de justice dans ce procès qu'est le votre ! », je prenais de plus en plus plaisir à répondre à ces provocations que cette belle inconnue pouvait me lancer. Je répondais à son sourire par un pincement de ma lèvre inférieure avant de me pencher vers elle, mes deux coudes sur la tables, mes doigts s'entrecroisant devant mes lèvres. « Du whisky ? Je vois que je n'ai pas affaire à n'importe qui ! », lui lançais-je avec un petit clin d’œil. « Et en plus de cela je vais enfin pouvoir déguster mon civet… dois-je prendre cela comme un aveu de votre part ? »

Du whisky ? Une femme de caractère sans doute, ou alors une alcoolique, mais je penchai plus sur la première option, car elle n'avait pas du tout l'allure d'une femme s'adonnant à l'alcool et que depuis le début de nos échanges elle n'avait cessé de me montrer ce caractère qu'était le sien. Mes doigts se séparèrent, puis je vins à mon tour profiter du dossier de ma chaise avant de passer une main dans mes cheveux, recoiffant brièvement ma tignasse, attendant le retour du serveur. Mes bras vinrent se croiser, puis un sourire s'installa de nouveau sur mon visage. « Autant vous dire que vous m'épatez, vous avez d'abord l'audace de me faire passer pour un menteur, puis le bonté de vous faire pardonner… mais dites-moi, du coup pourquoi n'avoir pas fait remarquer à notre serveur qu'il s'était trompé ? »

Vous me direz, pourquoi lui demander cela ? Tout bonnement car je n'avais encore jamais vue quelqu'un manger quelque chose qu'il n'avait pas commandé, et que par-dessus tout c'était pour ça que j'étais venu vers elle. Taylor, dont je ne connaissais pas encore le nom à cet instant avait su attirer mon attention dès le premier coup d’œil, autant vous dire que c'est rare.


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 4:25


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



Elle ne rate pas le petit moment d'hésitation quand elle lui réplique qu'elle ne s'est peut-être pas présentée pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas intéressée. Taylor ne joue pas dans la finesse lorsqu'il s'agit de faire savoir à quelqu'un qu'il est de trop, alors d'avoir été assez convaincante pour qu'il pause une seconde; ça lui donne bien envie de rire! Ce ton de caramel, et ce sourire en coin qui lui chatouille l'estomac; Gregory est loin de la laisser indifférente, c'est bien clair. En plus, il ne perds pas une minute et leur conversation coule comme s'ils se connaissaient depuis longtemps.

« Je peux respecter l’assiduité de vos démarches, il y a ça de clair. » déclare-t-elle d'un ton à la limite du moqueur.

Elle hausse un sourcil, sans rien ajouter, le laissant croire que le civet qui viendra est pour lui. S'il croit l'avoir aussi facile; Taylor n'a aucun remords, mais maintenant, elle a véritablement faim. Faim pour un civet, ou autre chose, ça reste à déterminer. Elle se mord la lèvre inférieure, détournant le regard et esquivant la question pour ne pas s'incriminer encore plus. Il verra bien si elle est prête à avouer ou non une fois l'assiette arrivée.

Elle replace une mèche de cheveux derrière son oreille, avant d'appuyer son menton dans la paume de sa main. Les yeux de Taylor ne quittent plus Gregory, et elle hausse une épaule à sa question avant d'y répondre.

« Je n'ai pas jugé nécessaire de faire mention d'une situation déjà passée, qui, visiblement, est aussi sous contrôle. Pourquoi mettre dans l'embarras un serveur qui doit se ramasser des clients qui râlent pour un rien, alors que vous m'avez déjà pardonnée? »

Semble-t-il que le service se soit accéléré, puisque les deux whisky arrivent quelques secondes après. Taylor lève son verre, se penchant légèrement vers l'avant, de sorte qu'elle se rapproche - un peu trop pour des inconnus - de Gregory. Un petit sourire aux lèvres, elle décoche sans perdre de l'attitude;

« À vous, qui pensiez manger un civet de lapin ce soir. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 4:53
C'est à son ton moqueur que je me mis à lâcher un rire enjoué. Taylor m'amusait, elle m'amusait sincèrement car cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant amusé avec une femme juste en parlant de la sorte. Cette femme avait une prestance, un charisme qui ne me laissait pas indifférent, ces manières de me répondre, de prendre une pose ou bien même de me regarder, j'étais comme attiré si je puis dire la chose ainsi. Moi qui n'étais pas du genre à être touché de la sorte, je me voyais ravi que mon plat ce soit retrouvé à sa table, j'en avais presque oublié qu'au départ cela m'avait agacé. Plus nous avancions dans notre conversation, moins j'avais envie que celle-ci se termine.

« Oh, mais je faisais allusion au moment où il vous avait apporté l'assiette, avant que vous n'en fassiez votre repas ! », je repris de plus belle, c'était surtout à l'instant où l'assiette fut déposée que je faisais allusion. « Par ailleurs ne soyez pas trop confiante, il est vrai qu'une faute avouée est à moitié pardonnée, mais je ne l'ai pas encore dégusté ce civet... » Nos regards ne se détachant plus je ne pouvais empêcher mes yeux de venir caresser cette lèvre qu'elle venait de se mordre. Un frisson me parcourut, autant vous dire qu'à ce moment précis j'étais totalement livré à elle, enfin pas définitivement. Lorsque le serveur vint servir nos verres je ne pu m'empêcher de me saisir du mien. « J'espère que sur ce coup, vous ne me décevrez pas ! »Nos visages étaient proches, trop proches, je pouvais sentir un bref instant le souffle qui était le sien avant de me redresser légèrement.

« Oui, à ce civet égaré qui bientôt sera mien ! », lui dis-je en trinquant, toujours les yeux posés sur les siens, profitant alors de l'arôme de whisky qui venait s'emparer de mon palais. Oui, ce civet me faisait encore rêver, je le voyais déjà servi devant moi, prêt afin que je puisse le manger. « Vous n'imaginez pas à quel point j'ai faim… », faim de quoi ? Faim de mon repas, mais aussi de notre échange et cela se traduisait parfaitement sur mon visage. Rire léger, sourire en coin, indexe venant caresser le contour de mon verre alors que je le posais sur la table. « Il faut dire que vous ne me laissez pas indifférent, mais je suppose que cela beaucoup d'hommes ont du vous le sortir, avant moi n'est-ce pas ? »


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 17:29


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



Taylor leva le menton pour acquiescer lorsqu'il souligna qu'elle aurait pu mentionner l'erreur au serveur des le départ. Un sourire définitivement pas innocent se dessine sur ses lèvres tandis qu'elle baisse les yeux, feignant d'être modeste.

Quand la vie vous apporte quelque chose d'aussi... 》 elle fait une pause marquée et penche légèrement la tête,  ses yeux se détectant de bas en haut de l'homme devant elle 《 alléchant, il serait bien impoli de ma part de le refuser.

Taylor glisse un doigt nonchalant le long du col de son chandail, caressant sa peau matte avec une telle désinvolture, de gauche à droite juste au dessus de sa poitrine.

Je devrais peut être trouver une façon plus convaincante de me faire pardonner, alors. 》

Elle décoche un sourire ravageur à Gregory lorsqu'il s'empare de son verre. Elle repose sa main sur la table, faisant tourner le liquide ambré dans son verre avant de le lever vers lui. Elle ne peut retenir le petit rire amusé lorsqu'il mentionne ce civet qu'il pense déguster bientôt. Du coin de l'oeil, Taylor voit le serveur ressortir d'un air confiant et elle pousse l'assiette maintenant froide vers Gregory.

Avec le regard le plus innocent qu'elle connaît,  Taylor laisse le serveur poser l'assiette devant elle sans quitter Gregory des yeux.

Qui a dit que ce civet était pour vous? Le premier n'était peut être pas mien, mais celui ci? 》elle lui fait son plus beau sourire 《 C'est le mien. 》

Elle le défie du regard, l'air de dire; vas-y,  essaie de me résister. Taylor reprend sa fourchette et hausse un sourcil, attendant de voir la réaction de Gregory. Elle ne peut retenir le petit rire qui sort de sa gorge; il pense peut être qu'elle se laisse aborder de la sorte bien souvent? Elle secoue la tête en souriant.

"Vous qui étiez si bien parti! Voilà que vous vous abaissez à des phrases communes. C'est dommage... Je commençais à m'amuser."

Elle lui décoche un clin d'oeil,  espérant qu'il voit à travers son petit jeu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Mer 5 Juil - 12:58
C'est un coup de maître qui se jouait sous mes yeux. Le juré venait de poser le verdict : elle était définitivement coupable dans ce procès qu'était le sien. Alors qu'elle jouait de ses charmes, que chacun de ces gestes ne résultaient que d'une tentative de me faire succomber je vis une nouvelle fois un civet dérobé sous mes yeux. Je la vois d'abord repousser cette assiette devant moi avant d'en voir une nouvelle se faire déposer devant juste sous mes yeux. Cette fable qui se dessinait autour de cette table attisait une flamme qui ne cessait de se faire plus intense au fil des minutes qui passaient. Je n'étais pas surpris, mais plutôt admiratif de ce talent pour se jouer des gens, ce n'était pas que de la répartie, mais aussi une certaine stratégie, rien de plus passionnant.

« Je me sens définitivement Corbeau dans cette fable, un Corbeau tombait sur un renard aux sens aiguisés et à la sournoiserie plus que fascinante. », sans blague elle en avait un certain culot, même si j'avoue avoir donné le bâton pour me faire battre, c'était osé. Un sourire béa sur le visage. Ma tête ? La tête d'un homme qui vient de se faire rouler, trop absorbé à parler plus qu'à prêter attention à la façon dont on lui dit les choses. « Honnêtement, maître renard, j'avoue que pour le coup je m'incline, mais je ne m'avoue pas vaincu. », lui dis-je avant de porter mon attention sur le serveur. « Est-ce possible que vous repreniez cette assiette et que vous m'en apportiez une chaude s'il vous plaît ? » Il était peut-être maintenant temps que nous passions à table.

« Au point où nous en sommes autant nous accorder un premier repas, qu'en dites-vous ? », mon regard se porte sur elle, puis sur ses mains avant de finir par lui sourire chaleureusement. On pouvait lire sur mon visage le sentiment agréable que j'avais à la regarder et à jouer avec. Cependant, je gardais en réserve un final époustouflant, qui avec un peu de chance portera le coup de grâce dans ce duel acharné. « Disons que ce sera une façon plus convaincante de vous faire pardonner… et je ne perds pas confiance à votre sujet, j'aurai le fin mot de l'histoire. », repris-je de plus belle, et bien plus confiant que durant ces dernières minutes. « Aller, que diriez-vous de me donner enfin votre nom ? Que je sache quel adversaire j'ai en face de moi ce soit ..? », lui dis-je, posant ma main à mon verre, plongeant mon regard sur son sourire, puis sur les siens.


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 41
▲ Inscription : 30/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde, avec ses animaux et ses champs
▲ Occupation : Fermière du week-end, bibliothécaire de semaine.
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Les relations amoureuses ont toujours été un grand mystère pour elle, malgré les quelques partenaires qu'elle a eu dans sa vie. Les deux plus marquants sont certainement le père de son fils, Adam, avec qui elle ne se voyait tout simplement pas finir ses jours juste pour Sam, et Fanny, la seule personne qu'elle ai véritablement aimée d'un amour avec un grand A. Elle ne l'a jamais réalisé, et il est trop tard puisque celle-ci s'est enlevé la vie il y a plusieurs années. Désormais, Taylor se concentre plutôt sur sa ferme et se contente de satisfaire des petits besoins ici et là; tant pis pour l'âme soeur et tout le bataclan, le train de la romance est partie et elle a perdu son billet.
▲ Avatar : sarah shahi
▲ Crédits : lipslikemorphin (ava) tumblr (gif)
au secours, j'ai la trentaine !
Ven 7 Juil - 2:00


Un repas surprise, ça ne se refuse pas

Taylor Thomas & toi?



Ses épaules se secouent sous le rire qui déboule hors de ses lèvres étirées en un grand sourire. Elle n'est pas peu fière de la tête que tire son interlocuteur, et il faut avouer qu'elle a bien des difficultés à garder une attitude plutôt détachée. Elle l'écoute demander un nouveau plat et le regarde intensément, la bouche entrouverte, un sourire flottant encore sur ses lèvres. Elle se complaît dans son coup d'éclat qui, semble-t-il, a plu à ce gentleman autant qu'à elle. Si elle n'était pas une femme qui aime se faire désirer, Taylor aurait laissé tombé le masque à l'instant. C'était enivrant, ce sentiment de vouloir ce parfait étranger, mélangé avec l'incertitude de la situation. Taylor penche légèrement la tête sur le côté, ses longs cheveux tombant devant son visage.

Elle les envoie de l'autre côté, penchant le menton vers la gauche ce coup-ci, écoutant Gregory lui rappeler qu'elle ne s'était toujours pas présentée. Elle baisse le regard, l'air gênée, mais ses yeux sont à la recherche de quelque chose de particulier. Là, elle le trouve, sur la table. Le téléphone qui ne peut qu'appartenir à Gregory. Elle glisse une main vers celui-ci et, avec deux trois mouvements, réussit à atteindre l'écran d'accueil. Un de ses multiples talents, dirons-nous; un penchant pour l'observation et l'intuition qui sont restés malgré ses cinq dernières années de calme. Résidu de l'armée, et probablement aussi du fait que sa mère lui ai appris dès son plus jeune âge à observer les gens comme on observe l'art. Elle tends le téléphone à Gregory avec un sourire plus que malicieux.

« J'ai fais mieux, encore, puisque vous êtes si bon... » elle cherche le mot juste, ayant bien vu son regard suivre le bout de sa langue passer sur ses lèvres, un petit mouvement furtif vers sa main qui touchait sa peau délicate, et le frisson interne qui l'avait parcouru de se sentir si vue par cet inconnu. « joueur, je me suis dis que mon numéro ne vous importunerait pas, surtout dans votre téléphone. Par contre, je ne sais pas si je ne préfère pas que vous m'appeliez Maître Renarde. Le cas contraire, vous n'aurez qu'à appeler Taylor. »

Elle fais glisser une copieuse bouchée du tout nouveau civet qu'elle vient de recevoir avec un petit sourire en coin. Elle met l'emphase sur cette bouchée, fermant les yeux et soupirant de bonheur.

« Il y a de ces choses, dans l'univers, qui ne font que gagner en saveur au fil du temps. » commence-t-elle, les yeux rivés dans ceux de Greg. « Et il y en a d'autres que l'on savourerait à n'importe quelle occasion. »

Elle sait très bien que la subtilité s'est envolée de ses paroles, mais plus elle regarde ce bel inconnu, plus elle sent un appétit monter en elle. Et ce n'est définitivement pas pour le civet.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» peinture surprise en 1 journée!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Maplewood :: Cat's Coffee-
Sauter vers: