AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Un habitant surprise [Cléoren]

 :: Heatherfield :: Riverwylde :: The Arch Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
DE L'ENFANCE À L'ADOLESCENCE.
▲ Messages : 19
▲ Inscription : 28/06/2017

▲ Age : 10
▲ Quartier Résidentiel : Riwerwylde, dans la maison derrière le refuge, avec papa.
▲ Occupation : Je suis écolière, c'est déjà très bien.
▲ Identité Sexuelle : Je n'en ai aucune idée, je suis trop jeune pour ça.
▲ Cupidon : Mon doudou et mon papa, sont mes seuls amours.
▲ Avatar : Mckenna Grace
▲ Crédits : Liliana (avatar),Tumblr (gif)
DE L'ENFANCE À L'ADOLESCENCE.
Mar 4 Juil - 14:19


Un habitant surprise

Cléoren


Assise sur mon lit, je regarde Haribo en lui souriant doucement. Papa est parti vérifier que toutes les portes des chenils etc, sont bien fermées. Je l’ai vu passer dans la cour, lorsque j’ai regardé par la fenêtre. Mais pour une fois, j’ai refusé de l’accompagner. Pourquoi ? Tout simplement pour pouvoir nourrir Haribo. Il a beau n’avoir que trois mois, il devient costaud et il fait de plus en plus de bruit. Et je ne sais pas combien de temps encore je vais pouvoir le laisser cacher dans mon armoire. Mais j’ai peur que si je le dis à papa, il hurle. Après tout, on en a déjà beaucoup des animaux à l’extérieur. Mais Haribo il n’est pas bien lorsqu’il est avec les autres dans le chenil. En effet, ils vont le mordre et je ne peux pas l’accepter. C’est bien pour ça que je l’ai sorti de là-bas sans que papa s’en aperçoive, et que je le cache. Mais le problème, c’est que le chien fait de plus en plus de bruit, et papa commence à me poser des questions. Alors même si je n’aime pas mentir, je le fais en trouvant toujours des excuses. « Allez Haribo, dépêche-toi de manger papa va arriver ! » En effet, il va bientôt avoir fini sa vérification. Soudain, je le vois traverser la cour. Attrapant le chien, je le pousse jusque dans mon armoire. Le caressant rapidement, je m’excuse, avant de fermer la porte. Rangeant la gamelle sous mon lit, je vais vider l’autre dans l’évier de la salle de bain, avant de la ranger avec l’autre. Puis j’attrape un livre, comme si de rien n’était. Mais je n’arrive pas à lire, car j’entends Haribo qui bouge dans l’armoire. Pourvu que papa n’entende rien, car il est en train de faire à manger ! Je patiente, craintive, ayant peur de le voir arriver à cause du bruit. Heureusement ce n’est pas le cas. Le repas commence à se faire sentir d’en haut. Mon ventre gargouille ce qui me fait rire. Je repose mon livre sur ma table de chevet. Et puis soudain, papa me crie que le repas est prêt. « J’arrive ! » Enfilant mes chaussons, je passe devant mon armoire. J’ouvre doucement la porte et regarde Haribo. « Sois sage et ne fais pas de bruits surtout. » Je lui fais une derrière caresse, avant d’aller dans la salle de bain pour me laver les mains et qu’elles ne sentent pas le chien. Descendant rapidement les escaliers, je me dirige ensuite dans la cuisine. Embrassant la joue de mon paternel, je prends place en face de lui, à ma place, à table. « Hum ça sent bon ! Tu as fait quoi à manger ? » J’essaye de parler afin que si Haribo bouge un peu trop, on ne l’entende pas du bas. Souriant doucement à mon père, j’attends patiemment de savoir ce qu’on mange, alors que mon ventre gargouille de nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 27
▲ Inscription : 26/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde dans le refuge, il y a une maison à l'arrière de celui-ci et c'est là ou je vis avec ma fille Cléophée.
▲ Occupation : Propriétaire du refuge animalier et je donne aussi des cours particulier d'allemand, d'anglais et de français.
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel.
▲ Cupidon : Veuf depuis quelques années et je doute de retomber amoureux un jour, Anna était la femme de ma vie...
▲ Avatar : Chris Evans
▲ Crédits : Angie
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mar 4 Juil - 15:58


Un habitant surprise

Cléoren


Le repas est prêt, il manque une vingtaine de minute de cuisson, je regarde le four une dernière fois, avant d'aller faire le tour des enclos pour voir si tout va bien. je fais ça tous les jours te même plusieurs fois par jour ! A mon réveil, à midi, le soir avant de manger et un peu plus tard avant d'aller me coucher. Un accident est vite arrivé et ce n'est pas parce que ses animaux sont en cages, qu'ils n'ont pas besoin d'amour, j'essaie de prendre soin d'eux et de leur donner quelques moment d'affection. J'informe ma fille que je la laisse quelques minutes et je quitte la maison. Je traverse notre petite cours pour aller jusqu'au refuge. Je fais d'abord le tour des chiens et je remplis les quelques gamelles d'eau vide. Il n'y a rien à signaler, pas de baggarre, pas de crottes, tout est bon. Je vais ensuite dans un autre batiment qui est réservé qu'au chat, certains sont en libertés, d'autres en cage car l'entente est impossible. Il y en un mâle roux avec un oeil qui vient se frotter à moi. Pirate c'est le nom qu'il a. Quand les animaux arrivent ici, on les baptise, on les vaccine, on les puce. ET la plupart des noms c'est Cléo qui les donnent. Celui-ci elle a voulu l'appeler pirate car il n'a qu'un oeil. cela m'a fait rire. Je le porte quelques secondes et je lui fais des caresses, il ronronne. Je finis par le reposer, lui disant que je passerais plus tard. La c'est juste histoire de voir que tout se passe bien, je ferais un tour complet un peu plus tard. Je rebrousse chemin pour rentrer, le plat doit être prêt. J'ouvre la porte et la referme derrière moi pour me rendre à la cuisine. Je me lave les mains et au même moment la minuterie du four retentit. J'ouvre et je sors le plat. « Cléo à table ! C'est prêt ! » J'hausse la voix pour qu'elle m'entende. Elle descend et je me baisse un peu pour qu'elle m'embrasse la joue. Je souris et elle va directement à sa place. « Hum ça sent bon ! Tu as fait quoi  à manger ? » Je prends le plat à gratin et je nous serre une part chacun et je poste l'assiette devant elle. « Je sais que c'est pas trop la saison, mais j'avais envie de lasagne ! j'espère que ça te plait. » Je lui souris et m'installe en face d'elle. Je me serre un verre d'eau et lui en serre un aussi. Annabelle insistait pour que Cléo ne boit que de l'eau à table, les sirops, sodas ou autres c'est après le repas. J'essaie de garder ça, même si des fois je cède un peu. J'attends un peu avant de manger, car c'est un peu chaud. « Tu es contente que ce soit les grandes vacances ? Tu veux faire quelque chose de particulier ?» Depuis vendredi c'était les grandes vacances et je voulais m'assurer que Cléo soit heureuse et surtout qu'elle s'ennuie pas trop. Je ne pouvais pas lui proposer de partir tous les deux, mais si elle voulait, je pouvais l'inscrire à une colonie ou au centre équestre, histoire qu'elle ne reste pas trop dans sa chambre comme elle le fait depuis quelques semaines...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
DE L'ENFANCE À L'ADOLESCENCE.
▲ Messages : 19
▲ Inscription : 28/06/2017

▲ Age : 10
▲ Quartier Résidentiel : Riwerwylde, dans la maison derrière le refuge, avec papa.
▲ Occupation : Je suis écolière, c'est déjà très bien.
▲ Identité Sexuelle : Je n'en ai aucune idée, je suis trop jeune pour ça.
▲ Cupidon : Mon doudou et mon papa, sont mes seuls amours.
▲ Avatar : Mckenna Grace
▲ Crédits : Liliana (avatar),Tumblr (gif)
DE L'ENFANCE À L'ADOLESCENCE.
Mar 4 Juil - 18:11


Un habitant surprise

Cléoren


Lorsque papa me crie de descendre vu que le repas est prêt, je me dépêche de rassurer Haribo avant de passer par la salle de bain. Déjà parce que j’ai touché le chien mais également, parce que justement, je l’ai caressé ! Je ne veux pas que mon paternel sache que j’ai touché un chien. Surtout que je ne l’ai pas accompagné dans les chenils donc ça ne serait pas logique. Puis je descends rapidement les marches de l’escalier. Puis en entrant dans la cuisine, j’embrase la joue de mon père. J’ai beau avoir dix ans, j’ai toujours des gestes attentionnés à son égard. Peut-être parce que ma mère n’est plus là et donc, comme je n’ai que lui, je ne veux pas le perdre également. Déjà que j’avais peur qu’il m’en veuille, après que maman soit morte. Il m’avait rassuré mais sur le moment, j’avais eu peur qu’il me croit fautive. Prenant place à table, je lui demande immédiatement ce qu’il a fait de bon à manger. Même si ça m’intéresse réellement, je veux surtout qu’il n’entende pas les bruits que pourraient faire Haribo dans mon armoire. Je le regarde attraper le plat et lui tends mon assiette pour qu’il me serve. L’odeur est vraiment alléchante ! Lorsqu’il me dit que c’est des lasagnes, je dois avoir des étoiles dans les yeux. « C’est trop bien ! Ça fait un moment que je voulais en manger aussi ! » J’attends qu’il soit assis, pour couper un morceau et souffler dessus. Papa me sert un verre d’eau et je le remercie. Puis je pose ma main sur mon cœur et je prends la parole, même si je ne m’adresse pas à mon père. « T’as vu maman, papa il t’écoute toujours autant. Bon même s’il cède parfois, il a toujours peur que tu lui cris dessus ! » Souriant à papa, je prends de nouveau ma fourchette dans ma main. C’est lui qui m’a appris à parler de cette manière à maman. Lorsque j’étais rentrée en pleurant, il y a quelques années maintenant, il m’avait montré que maman était toujours dans mon cœur. Et du coup, j’avais pris l’habitude de lui parler en posant la main sur ce dernier, pour me faire du bien moi-même. Soufflant sur mon morceau de lasagne, je relève les yeux vers lui, lorsqu’il prend la parole. « Je suis contente d’être en vacances. Et non, je ne veux rien faire de particulier. Enfin juste rester avec toi ! » Je lui souris avant de manger un morceau. Une fois ma bouche terminée, je lève mon pouce et lui lance un grand sourire. « C’est délicieux papa ! » Au même moment, j’entends un vague bruit qui vient d’en haut. Pour ne pas que papa le remarque, je recule brusquement ma chaise, pour camoufler le bruit. Me remettant comme si de rien n’était, je lui souris. « Ta journée s’est bien passée papa ? » Croisant les doigts mentalement, j’espère que Haribo ne va pas faire de bruit une nouvelle fois.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 27
▲ Inscription : 26/06/2017

▲ Age : 36
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde dans le refuge, il y a une maison à l'arrière de celui-ci et c'est là ou je vis avec ma fille Cléophée.
▲ Occupation : Propriétaire du refuge animalier et je donne aussi des cours particulier d'allemand, d'anglais et de français.
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel.
▲ Cupidon : Veuf depuis quelques années et je doute de retomber amoureux un jour, Anna était la femme de ma vie...
▲ Avatar : Chris Evans
▲ Crédits : Angie
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mer 5 Juil - 12:25


Un habitant surprise

Cléoren


J'ai toujours bien aimer cuisiner et je restais souvent avec ma mère et Minna pour préparer les plats. Mon père me disait que c'était les filles qui cuisinaient habituellement, mais c'était pour me taquiner. Puis je dois dire qu'avec Annabelle c'était l'une de notre activité favorite, faire des plats à deux. Elle me disait que dans quelques années, elle arrêterait son métier de pompier et qu'on ouvrirait un restaurant tous les deux. C'était une idée qui me plaisait beaucoup, un projet qui me tenait à coeur, mais qui est partie le jour ou elle m'a quitté. D'autres projets sont nés comme celui d'avoir un refuge et c'est ce que j'ai aujourd'hui. Je dois m'occuper de chiens, de chats et de NAC, mais surtout de Cléophée qui adore manger et pour lui faire plaisir, j'ai voulu faire des lasagnes. Depuis des heures je suis au fourneau, j'ai la chance de ne pas devoir être constamment au refuge, puis les employés savent qui peuvent venir me chercher à tout moment s'il y a un problème. Pendant que les lasagnes chauffe, j'en profite pour faire un petit tour des lieux voir que tout va bien. Je ne suis pas allé voir les rongeurs, mais j'y vais après le repas avec Cléo, elle aime prendre chacun d'eux et leur faire une caresse et un bisous. Elle a même voulu en prendre un, mais j'ai refusé, il ya déjà trop d'animaux à s'occuper et même si elle m'aide dans le refuge de temps en temps, je ne sais pas si elle pourrait s'occuper d'un animal à temps pleins ! Peut-être l'année prochaine je lui autoriserais à avoir un animal. Je finis par rentrer et je l'appelle pour qu'elle vienne à table. Elle descend presque tout de suite après et je lui dis que j'ai fais des lasagnes, il fait un peu chaud pour ce plait, mais j'en avais envie. « C’est trop bien ! Ça fait un moment que je voulais en manger aussi ! »  Je souris à sa remarque tout en lui servant un verre d'eau. Puis elle pose sa main sur son coeur pour s'adresser à sa mère  « T’as vu maman, papa il t’écoute toujours autant. Bon même s’il cède parfois, il a toujours peur que tu lui cris dessus ! » Je lui ai dis que Anna serait toujours dans son coeur et si elle veut lui parler, qu'elle l'entendrait et qu'elle ne doit pas l'oublier... Je ris et j'ajoute. « Et tu sais que c'est compliqué de ne pas céder... » Je lui souris à nouveau. Elle n'a que très peu de souvenirs de sa mère, mais j'en ai pour deux et je ne lui interdis pas de poser des questions, je réponds à toutes, enfin presque toute... J'évite le sujet de sa naissance, je n'ose pas encore parler de son adoption. Alors qu'on commence à manger, je lui demande ce qu'elle voudrait bien faire pendant les grandes vacances. « Je suis contente d’être en vacances. Et non, je ne veux rien faire de particulier. Enfin juste rester avec toi ! » Je mange une bouchée et je fais quelques grimaces c'est trop chaud ! « C'est gentil ma puce, mais tu sais, je ne t'en voudrais pas si tu veux aller voir tes copines... » J'ai l'impression qu'elle esquive le sujet, préférant me complimenter sur ma cuisine. « C’est délicieux papa ! » Je vais pour la remercier quand j'entends un bruit, je lève la tête pour regarder le plafond, on dirait que ça vient d'en haut, mais au même moment Cléo fait un lourd bruit avec sa chaise. « Ta journée s’est bien passée papa ? » Je la regarde intrigué. Elle a un comportement étrange depuis quelques jours et je la soupçonne de ne pas tout me dire. « Tu es bizarre Cléo, tu ne me cacherais pas quelque chose ? » Je fronce les sourcils en lui parlant, pour lui montrer que je suis sérieux.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» peinture surprise en 1 journée!
» [2000 points] liste surprise, peut être intéréssante ...
» Staffelfelden - Maj ! - Le 1 000 000 habitant !
» Prenez les par surprise
» L'habitant de l'infini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Riverwylde :: The Arch-
Sauter vers: