AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

I want to steal your pain away • Cassie

 :: Heatherfield :: Harmdale :: Tent city Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Ven 23 Juin - 10:49

   

   
I want to steal your pain away

   Gwensie
   

   

   
Ouvrant un œil, je suis surprise de ne pas entendre mon réveil sonner ce matin. Pourtant, j’étais persuadé de bien avoir programmé mon téléphone pour qu’il me réveille à huit heures. Jetant un coup d’œil à mon réveil, sur la table de chevet, j’ai l’impression que le temps se moque de moi. Je redressais alors la tête, soudain inquiète. Il était plus de neuf heures, comment cela pouvait-il être possible? Je jetais alors un coup d’œil à mon téléphone pour vérifier si j’avais bien mis mon réveil et je comprends le pourquoi du comment il n’a pas sonné en un simple coup d’œil. Cette nuit, j’avais écouté de la musique et je n’avais pas retiré le casque audio. Du coup, le réveil sonnait mais dans les écouteurs. Me rendant soudain compte que j’étais en retard à l’association, je me levais dans mon lit pour me précipiter dans ma douche. Cela ne me ressemblait pas d’être ainsi en retard, j’étais sûre que j’allais avoir droit à des remarques. Mais en même temps, j’avais travaillé jusque tard cette nuit, au Tchin-tchin, le bar où j’étais serveuse. Et j’avais en plus écouté de la musique pendant une heure alors je m’étais endormi assez tard quand même. Une fois ma douche prise, j’enfilais un pantalon et une chemisette légère. La météo annonçait une chaleur à faire fondre la banquise alors je me devais de m’habiller assez légèrement. J’étais prête en un temps record alors je ne pus que foncer en direction du Refuge. Les locaux de l’association se trouvaient non loin de mon appartement, dans le quartier d’Harmdale. Je vivais là depuis trois mois désormais, depuis mon départ de Morrisania, à New-York. J’avais retrouvé à peu près le même type d’appartement que ce que mes parents avaient là-bas, avant qu’ils ne déménagent à Brooklyn grâce à l’argent que je leur avais donné après mon gain record à la loterie. J’avais encore du mal à accepter cette somme d’argent qui dormait sagement sur mon compte. J’avais gagné plus d’un milliard de dollars américains et quand j’avais effectué mon changement de banque, le taux de change avait encore fait augmenter cette somme. Mais je n’osais pas y toucher pour augmenter mon train de vie. Les quelques fois que je le faisais, C’était pour des dons à des associations ou pour la médecine. Je n’avais pas besoin d’une grande maison, mon petit appartement me suffisait. Alors autant que cet argent soit utile à quelqu’un qui en a réellement besoin. Arrivée devant les locaux, je remarquais rapidement un petit écriteau sur cette dernière, qui m’était destiné. Comment passer inaperçu après ça. On m’expliquait que la clim avait encore une fois lâché et qu’ils avaient préféré fermer les locaux le temps des réparations et que tout le monde se trouvait sur le terrain des SDF. Faisant demi-tour, je ne pus m’empêcher de me mettre à courir pour arriver le plus vite possible au terrain, pour ne pas accentuer encore plus mon retard. Mais mon arrivée ne passa pas inaperçu. Un SDF me remarqua et se mit à rire en voyant mon visage déjà rougi par la course, devenir encore plus rouge à cause de la honte. « Bah alors Rosenbach, on a eu du mal à sortir du lit? Peut-être que tu avais une motivation pour ne pas te lever, on a toujours pas vu Camille d’ailleurs… » Bon d’accord… Camille était un SDF pris en charge par l’association et nous étions devenus amis rapidement. Mais voilà, nous devions certainement être plus proche que ça vu les remarques que nous nous prenions souvent. Je fis la grimace en secouant la tête. Cela ne m’aurait pas dérangé de rester au lit si le jeune homme y avait été mais non, j’avais passé ma nuit seule, comme toujours depuis vingt-neuf ans désormais. « Panne de réveil Rosental, panne de réveil… » J’espérais que cette explication allait suffire sinon je ne donnais pas cher de ma réputation. Alors que je rejoignais les autres bénévoles pour m’excuser de mon retard, je croisais une jeune SDF. Cassie… Autant être honnête tout de suite, elle ne me portait pas dans son cœur. Je ne comprenais pas pourquoi d’ailleurs mais c’était comme ça. J’avais beau tout faire pour qu’elle m’apprécie, je me rendais compte que cela avait plutôt l’effet inverse… « Bonjour Cassie… » Passant à côté d’elle, je ne pus que la saluer. Elle ne m’appréciait peut-être pas mais j’étais bien élevé et l’on m’avait appris à saluer tout le monde.
   

   

   





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Sam 24 Juin - 12:00


I want to steal your pain away

Gwensie


Gamma gigote sous la tente, ce qui me réveille en sursaut. Lorsque je vois sa tête devant mes yeux, je me rends compte qu’il a tenté de me réveiller, comme il le fait toutes les nuits. Me redressant, je repousse les mèches qui me tombent dans les yeux, avant de caresser doucement sa tête qu’il vient de poser sur mes jambes. Toujours le même cauchemar. Soupirant, j’attrape un élastique que j’ai trouvé hier dans une ruelle et passe mes mains dans mes cheveux, pour essayer de les démêler. Puis je les attache en une queue de cheval rapide. Dire que dans quelques jours, toute cette vie sera terminée. Je n’arrive pas à me dire que je vais retrouver une vie presque normale. Même si ce n’est pas pour moi que je le fais. Je veux que Gamma ait une vie correcte, il le mérite. Puis Dom’ nous a quittés, ça fait toujours aussi mal. Il était comme mon deuxième père … Soupirant, j’essuie une larme qui glisse sur ma joue. Gamma pousse un petit gémissement en blottissant sa tête contre mon cou et je le rassure en passe une main dans son dos. Il ressent toujours mes pensées, comme si nous étions tous les deux connectés. Puis, ouvrant ma tente, je sors doucement, mon chien sur les talons, après avoir vérifié que j’avais bien mon cahier et stylo sur moi. Dès qu’il le peut, il me suit partout. Au moins, je suis sûre qu’il va bien, vu qu’il est toujours à mes côtés. Sortant, j’aperçois un des amis de Dom’. Le saluant d’un signe de tête, c’est au même instant, que je vois que de nombreuses personnes ont investis notre terrain. Les regardant d’un œil mauvais, j’avance vers un des sans-abris et sors mon carnet. « C’est qui ceux-là ?! » Il me répond gentiment que ce sont les bénévoles. Voyant ma tête, il enchaine pour me dire que leurs locaux sont fermés donc ils sont venus directement. Super … « Je n’aime pas ça. » Il hoche simplement les épaules, et je le laisse là, après avoir rangé mon carnet. C’est la seule chose qui me reste de Dom’, je ne peux donc pas le perdre. Faisant signe à Gamma, je me dirige malgré tout vers les nouveaux arrivants, pour demander s’ils ont des croquettes pour chiens. On me fournit un paquet et je souris vraiment, pour remercier le bénévole. Gamma va pouvoir manger. On me donne un t-shirt propre, que j’accepte. Mais je sais très bien que je le donnerai à quelqu’un, avant mon départ, qui est prévu dans quelques jours. Soupirant, j’attrape un morceau de pain, avant de faire demi-tour. Je ne suis pas comme les autres sans-abris. Je n’arrive pas à apprécier ces bénévoles, qui viennent chez nous. Je suis certaine qu’ils viennent par pitié, ce que je ne supporte absolument pas ! On n’a pas besoin de ça. Soudain, j’entends une phrase, un nom. Rosenbach. Super … J’avais l’espoir qu’elle ne soit pas là. Décidant de passer par derrière pour rejoindre ma tente, je me fige lorsque je la croise. Pourquoi ? Fermant les yeux, je fais signe à Gamma d’attendre. Ça me surprend toujours qu’il m’écoute. On a vraiment réussi à créer un lien unique tous les deux. Lorsque la voix de la jeune-femme raisonne, je ne perds pas une seconde. Je sors mon cahier et stylo et écris pour lui répondre. « C’est pas Cassie, c’est Seven, Rosenbach ! » Je la fusille du regard, tout en tournant mon cahier pour qu’elle puisse lire. Gamma s’assoit mais je ne fais rien pour l’en empêcher. Surtout que je pense qu’il a compris que je ne la portais pas dans mon cœur. Retournant mon cahier pour écrire de nouveau, je lui montre ensuite. « Camille n’est pas là, tu peux repartir. T’es pas assez bien pour lui de toute manière. » Lui lançant un sourire purement hypocrite, je n’espère qu’une chose. Qu’elle tourne les talons et partent loin. Je n’aime pas leur rapprochement avec Camille. Il mérite bien mieux qu’elle, qui n’éprouve que de la pitié pour nous.




Never forget who you areJ'vous vois passer, quand j'suis assis. Vous êtes debout, pressés, j'apprécie. Un p'tit regard, un p'tit sourire. Peu prennent le temps, ils ne font que courir. Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous .. Claudio Capéo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Lun 26 Juin - 20:33

   

   
I want to steal your pain away

   Gwensie
   

   

   
Cela ne me ressemblait tellement pas d’être en retard. Je m’en voulais de ne pas avoir été à l’heure à l’association, cela ne m’était jamais arrivé. Je mettais toujours un point d’honneur à arriver à l’heure que cela soit pour mon travail ou en dehors. Je détestais quand les gens étaient en retard alors je tâchais toujours d’arriver à l’heure. Mais ce matin, j’avais échoué et lamentablement. Le premier retard de ma vie et cela me faisait mal au cœur de devoir le faire subir aux bénévoles et aux SDF. J’étais le petite dernière à être arrivée dans les rangs des bénévoles et je tachais toujours de faire bonne impression. Après, je me sentais proche des SDF même si j’avais la chance d’avoir un toit au-dessus ma tête. Après tout, si je ne m’étais pas mise à travailler à l’âge de seize ans, mes parents se seraient retrouvés sans un sou en poche et on aurait fini à la rue. Enfin, il y aurait eu l’argent que mon petit frère gagnait avec son trafic de drogue mais mes parents auraient fini par se douter de quelque chose et auraient refusé l’argent. Le résultat aurait été le même. Arrivée sur le terrain, je fus rapidement repéré par les SDF et l’un d’entre eux ne put retenir une remarque qui fit rire tout le monde. J’argumentais vaguement que j’avais eu une panne de réveil mais je m’étais plus enfoncé qu’autre chose pour le coup. Alors que je rejoignais les autres bénévoles, je croisais Cassie, une jeune SDF qui ne m’appréciait pas. Je ne savais qu’à moitié pourquoi mais j’aurais aimé qu’elle m’explique plus en détail le pourquoi du comment. En passant près d’elle, je la saluais et sa réponse ne tarda pas. Elle me lança un regard noir tout en écrivant rageusement sur son carnet. Je soupirais légèrement un lisant ce qu’elle me disait. « Tu veux que je t’appelle Seven? D’accord, le jour où tu m’appelleras Gwendal, Cassie. » J’avais d’ailleurs un peu appuyé sur son prénom, pour lui montrer que je ne lâcherais pas l’affaire. Je fus cependant étonnée de ce qu’elle ajouta sur son carnet. Je le prenais assez mal mais j’essayais de ne rien montrer. Il n’y avait rien entre Camille et moi et j’avais beau le répéter à qui voulait l’entendre, tout le monde continuait à parler de nous comme un couple. Je soupirais à nouveau en secouant la tête. « Il n’y a rien entre Camille et moi, en quelle langue je dois le dire? » Mais quand même, lire que je n’étais pas assez bien pour lui, cela faisait mal. Etant assez émotive à une époque, j’aurais pu me mettre à pleurer pour moins que ça. Mais je gardais mon calme, mon histoire m’avait appris à m’endurcir. J’aurais bien aimé croiser le jeune homme cependant, c’était devenu un ami et je l’aimais bien. Cependant, une question tournait en boucle dans ma tête. « Tu ne m’aimes pas beaucoup, je peux savoir pourquoi? » C’était réellement une question qui me chagrinait. J’essayais d’être sympathique avec tout le monde mais dès le départ, le courant n’était pas passé avec la jeune femme et je n’arrivais pas à me l’expliquer. Qu’avais-je bien pu faire de travers? Honnêtement, je ne voyais pas…
   

   

   





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 28 Juin - 14:57


I want to steal your pain away

Gwensie


Lorsque je vois la brune de loin, j’ai qu’une envie, ne pas la croiser. Et pourtant, manque de chance, je tombe nez à nez avec elle et elle m’adresse la parole. Même si j’en ai très envie, je ne fuie pas et reste sur place. Lorsqu’elle s’adresse à moi, je perds immédiatement patience. Elle sait que je n’aime pas qu’on m’appelle Cassie et pourtant, elle continue à le faire. Quand je dis qu’elle ne vient que par pitié pour nous aider ! Griffonnant rapidement sur mon bloc-notes, je le tourne pour qu’elle puisse le voir, en la fusillant du regard. Comme on dit, si mes yeux avaient été des mitraillettes, elle serait morte sur place. Elle me répond, insistant sur le Cassie. Je sers mon stylo de toutes mes forces, pour ne pas répliquer. Ça ne sert à rien de se battre contre elle, la brune est bien trop têtue. Retournant de nouveau mon carnet, j’écris de nouveau quelque chose. Et je le tourne vers elle pour qu’elle puisse le lire. Elle n’est pas assez bien pour Camille et je veux qu’elle le sache. Le jeune-homme est beaucoup plus sympathique qu’elle déjà, et c’est suffisant pour qu’elle ne lui tourne pas autour. Surtout qu’elle ne comprend pas notre mode de vie, madame la princesse ! Je la vois soupirer et secouer la tête. Qu’est-ce qu’elle a encore ?! Sa réponse me fait lever les yeux au ciel. Tout le monde parle d’elle et Camille à longueur de temps et elle ose me dire ça ? Elle ne manque vraiment pas de toupet ! Griffonnant rapidement, je lui tourne le carnet, avec un petit sourire innocent. « Menteuse. » J’accentue bien l’unique mot, en dessinant un gros point final à côté. Elle peut dire ce qu’elle veut, je vois bien comme elle le regarde : avec des yeux de merlan frits. Et ça m’énerve ! Le jour où elle ne viendra plus avec les autres bénévoles de l’association ça nous fera des vacances à tous. Et sûrement à moi en premier ! J’avoue que je suis assez déçue de ne pas la voir s’énerver. J’aurai aimé qu’elle pète un câble, au moins, j’aurai pu montrer à Camille qu’elle n’avait aucune patience et donc qu’il n’avait pas besoin de s’intéresser à elle. Elle reprend la parole et cette fois, c’est la fois de trop. Je soupire bruyamment, sans m’en cacher. Retournant mon carnet, je vais lui répondre. Elle va être ravie du voyage ! « Non. Comme ça, tu réfléchiras pour une fois, à ce que tu as fait. » Lui tournant, je lui lance un grand sourire innocent. Je n’aime pas provoquer ordinairement, mais avec elle, je perds tout le sang-froid que je possède. Je ne peux pas la supporter. Retournant mon carnet, j’écris de nouveau. Elle veut que je sois honnête, elle va être servie ! « Je n’aime pas les bobos comme toi, qui ne viennent que par pitié. Tu ne sais rien de notre vie et pourtant, tu veux faire comme si c’était le cas. Et ça m’insupporte. »




Never forget who you areJ'vous vois passer, quand j'suis assis. Vous êtes debout, pressés, j'apprécie. Un p'tit regard, un p'tit sourire. Peu prennent le temps, ils ne font que courir. Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous .. Claudio Capéo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 29 Juin - 10:16

   

   
I want to steal your pain away

   Gwensie
   

   

   
J’étais déçue que Cassie ne m’apprécie pas. On ne peut certes pas être aimé de tout le monde mais j’aurais aimé l’être de la jeune femme, ne serait-ce que pour Camille. Il me disait souvent que c’était dommage que l’on ne s’apprécie pas Cassie et moi, qu’il ne voulait pas choisir entre deux amis. Mais je savais une chose, si cela ne s’arrangeait pas avec la jeune femme, je ne l’obligerais pas à choisir. Je m’en irais et tant pis si je devais perdre le jeune homme dans mes amis. Il connaissait Cassie depuis plus longtemps que moi désormais et je ne voulais pas être la cause d’une perte d’une belle amitié. Parce que je les avais souvent observés, ils s’adoraient et étaient très proches. Je ne voulais pas que Cassie m’en veuille également pour lui avoir volé son ami, déjà qu’elle m’en voulait pour j’ignorais quelle raison. Je ne pus m’empêcher de lui dire qu’il n’y avait rien entre Camille et moi, ce qui était entièrement vraie. Mais elle ne semblait pas me croire, écrivant que j’étais une menteuse. Je secouais à nouveau la tête en levant les yeux au ciel. Bon, si ça lui faisait plaisir de croire ça, d’accord, sans problème. Pour être honnête, j’en avais assez de me battre avec elle, je voulais juste faire mon travail de bénévole et basta. Je lui demandais alors pourquoi elle ne m’appréciait pas et sa réponse me laissa comme deux ronds de flan, à regarder le petit carnet avec des yeux ronds comme des soucoupes. Ce que j’avais fait? Mais justement, je n’avais rien fait d’autre que d’apporter mon aide… Je n’arrivais pas à comprendre ce qu’il pouvait y avoir de mal à apporter son aide… Peut-être que c’était ça, peut-être qu’elle ne voulait pas de mon aide. Cela se confirma quand elle se remit à écrire, parlant de pitié. Je n’avais jamais eu pitié de ces gens. Je savais trop bien l’effet que cela faisait de vivre sans un sou, je m’étais trop souvent serré la ceinture depuis mon arrivée sur le continent américain. Mais à quoi bon en parler avec elle, elle ne me croirait pas. Ce n’était même pas la peine d’essayer. Mais il y avait un mot qui me faisait mal, très mal… Bobos… Ces gens friqués qui osaient regarder les pauvres de haut. Être assimilé à cette catégorie de personne me faisait mal et je pinçais les lèvres, ne sachant quoi lui répondre. J’étais serveuse dans un bar, cela n’avait rien de bobos, croyez moi. J’en avais viré de la viande saoule et plus souvent qu’à mon tour. Alors certes, j’avais beaucoup d’argent sur mon compte mais je refusais d’y toucher. Glissant une main dans mes cheveux, je sentis soudain toute ma combativité m’abandonner. Pour être parfaitement honnête, j’en avais assez de me battre, d’exposer mon point de vue à Cassie sans qu’elle n’y prête attention. « Ecoute, je suis serveuse dans un bar et non entretenu par papa-maman comme c’est le cas chez les bobos… Mais écoute, crois ce que tu veux, je pourrais te dire tout ce que tu veux que tu ne me croirais pas… » Je glissais une main sur mon visage sans réellement savoir quoi faire. Je jetais un coup d’œil aux autres bénévoles qui s’affairaient un peu plus loin. Si je m’étais senti à ma place jusqu’à présent, ce n’était plus le cas désormais. J’avais l’impression de faire tâche dans le paysage et ce n’était pas une impression agréable. « J’en ai assez de me battre… Alors si tu veux me demander de partir, ne te gêne surtout pas… » Je voulais juste aider du mieux que je le pouvais mais j’avais l’impression de ne plus être autant la bienvenue qu’au début. Je ne savais plus quoi faire, fixant Cassie. Je savais qu’elle allait me demander de partir, pourquoi en serait-il autrement? Mais je savais qu’en faisant cela, je pouvais dire au revoir à mon statut de bénévole. Enfin, pas réellement, juste que je ne ferais rien avec l’association jusqu’à demain.
   

   

   





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Lun 3 Juil - 14:11


I want to steal your pain away

Gwensie


Je vais peut-être trop loin dans mes propos, mais je n’en ai rien à faire. Elle veut savoir pourquoi je ne l’aime pas, autant lui dire, vu que c’est ce qu’elle désire. Au moins, elle arrêtera ainsi de vouloir faire amie-amie avec moi, alors que je ne le veux pas. Même si elle ne m’a jamais réellement rien faire, je ne peux pas la supporter avec ses manières. Même si tous diraient que non, je suis certaine qu’elle vient uniquement par pitié. Et maintenant qu’elle a rencontré Camille, elle ne vient que pour lui, pour se faire mousser et montrer qu’elle est gentille. Mais je suis sûre que ce n’est pas le cas. Ce n’est qu’une menteuse en plus, ce qui m’énerve un peu plus. Il faudra que j’en touche deux mots à Camille, dès qu’il me laissera lui parler d’elle. Mais comme je ne veux pas le voir partir vu que j’ai dit ce que je pensais de la brune, je ne le ferais pas. Même si ce n’est pas l’envie qui me manque ! Ecrivant avec rage sur mon cahier, j’ai une pensée pour Dominique. Puis bien vite, elle reprend mes pensées et je tourne ma feuille pour qu’elle puisse lire. Sa réponse ne tarde pas. Et même si je suis déçue qu’elle ne s’énerve pas, je suis malgré tout, fière de la voir céder. Effectivement, je ne la crois pas, mais je ne vais pas lui dire. Rosenbach serait bien trop heureuse de voir qu’elle avait raison à mon sujet ! Pourtant, je ne peux m’empêcher de commenter. Tournant mon cahier, j’écris dessus, alors que Gamma vient poser sa tête contre ma jambe. « Bravo ! Tu veux peut-être une médaille parce que TOI tu as au moins un travail ! » A côté, j’ai dessiné deux mains qui applaudissent. Lui tournant, je la fusille de nouveau du regard. J’en peux plus, elle me fait perdre mon sang-froid ! Qu’est-ce que Camille peut bien lui trouver ?! Lorsqu’elle reprend la parole, j’ai presque envie d’applaudir. Enfin elle a compris que je ne voulais pas la voir ! Et pourtant, même si elle me donne toutes les cartes en main, je ne peux pas la faire partir. Je ne suis pas comme elle. Tournant mon carnet pour pouvoir écrire de nouveau, je le retourne quelques minutes plus tard. « Même si tu attends que ça, je ne te le dirai pas. Contrairement à toi, je ne donne pas d’autre, car je ne suis personne pour le faire. » Une fois qu’elle l’a lu, j’écris de nouveau dessus. Mais je fais tomber mon stylo, ce qui me fait perdre du temps. Gamma me le ramasse et je lui souris, avant de caresser sa tête pour le remercier. Il me regarde doucement, ce qui a le don de me calmer très vite. Reprenant ce que j’écrivais avant, je le tourne ensuite vers la brune. « Je peux savoir pourquoi tu me colles ?! On est nombreux ici alors pourquoi tu ne lâches pas l’affaire et va aider quelqu’un d’autre ! »




Never forget who you areJ'vous vois passer, quand j'suis assis. Vous êtes debout, pressés, j'apprécie. Un p'tit regard, un p'tit sourire. Peu prennent le temps, ils ne font que courir. Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous .. Claudio Capéo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pain au chocolat Vs Chocolatine !
» Filière Blé- Farine- Pain
» ramener du pain
» Metal Gear Solid V : Phantom Pain (PS4/XBO/PC)
» Steal (nom provisoire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Harmdale :: Tent city-
Sauter vers: