AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

How are you ma dear? [Jenny - 23]

 :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 110
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Je m'étais juré de ne jamais retomber amoureux, de ne jamais retomber dans ce piège. Mon divorce a été un tel enfer que je ne pensais pas retomber amoureux un jour... Et pourtant. Jenny est mon rayon de soleil, celle qui me refait sourire à la vie. Et je me fiche bien des treize ans d'écart entre elle et moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Valtersen (ava) Exception (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Mer 23 Aoû - 20:26


How are you my dear?

Eugèny


Cela faisait déjà quelques jours que Jenny avait été agressée et je n’arrivais pas à oublier l’image de la jeune femme couchée sur son lit d’hôpital, un tube pour respirer dans la gorge. Cette image hantait mes nuits et même mes pensées alors que j’observais la boite de nuit de mon bureau. Elle était encore fermée pour l’instant mais je n’arrêtais pas de penser à la jeune femme. Je savais qu’elle avait besoin de temps avant de remettre les pieds ici pour travailler et je lui avais donc demandé moi-même de prendre des jours de congés qu’elle se remette de ses émotions. Soupirant, je retournais à mon bureau, essayant de me concentrer sur la soirée de ce soir. J’avais réussi à trouver un DJ le temps de l’arrêt de Jenny mais clairement, il était moins bon que la jeune femme. Les clients et les filles voyaient la différence et ils me demandaient tous quand elle allait revenir. Question à laquelle je ne pouvais répondre, ne sachant moi-même pas quand Jenny serait assez forte pour affronter à nouveau la boite. Me levant brusquement de mon bureau, j’allais jusqu’à la salle où se trouvait mon associé, lui disant de gérer la boite pour ce soir, que je prenais ma soirée. Cela l’étonna tout comme les autres employés présents. En quatre ans que j’étais le propriétaire, je n’avais jamais pris ma soirée. Mais là, c’était un cas de force majeur. La femme que j’aimais avait été agressée et ma place était à ses côtés. Montant en voiture, je roulais un bref instant avant de m’arrêter devant un fleuriste pour acheter un bouquin de fleur et je fis même un détour par le pâtissier pour acheter un gâteau à Jenny. Je remontais rapidement en voiture avant de me rendre au domaine Arkadia, où la jeune femme habitait. J’espérais que ses colocataires ne seraient pas là ce soir. Me garant devant chez Jenny, je récupérais le bouquet et le gâteau sur la place passager avant d’aller frapper chez la jeune femme. C’était la première fois que je me rendais chez elle et j’étais assez intimidé, je devais l’avouer.





  - It was always you. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 143
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : 23 Domaine Arkadia
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : En couple avec Eugène
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Mar 29 Aoû - 17:32


How are you my dear?

Eugèny


Voila maintenant plusieurs jours que Jenny avait était agressée par un client du club qui voulait que Jenny lui fasse un strip tease, elle a était agressée pas très loin de la boite l'Eden. Eugène avait était très présent pour Jenny lors de son séjour à l’hôpital, plongée dans un coma lors des premières heures, elle c'était rapidement réveiller. Elle était heureuse de voir et de voir également Brittany. Malheureusement pour Jenny, Eugène du partir pour aller travailler au club, sans DJ donc sans Jenny, pourtant elle se sentait bien, mais elle avait interdiction de sortir de l’hôpital pendant 2 jours. Elle avait le visage gonflée à cause des coups et des petites marques sur son visage. Le soir Jenny eu du mal à dormir, elle fit beaucoup de cauchemar, le client revenait l'agressée au club. Quand elle pu sortir de l’hôpital elle sorti pour rentrer chez elle, bien sur elle averti Eugène, mais elle lui indiqua qu'elle voulait rester seule chez elle. Elle rentra chez elle en taxi, puis une fois arriver chez elle elle alla dans sa chambre, elle pris des affaires assez amples et alla prendre une douche, elle sortie de la douche et enfila un jogging et un t-shirt. Elle s'occupa de sa villa, ses colocataires avait pris le temps de rendre la baraques propres et ça elle leur était très reconnaissant. Jenny se demander comment faisait Eugène pour le club, sans elle, elle voulait vraiment reprendre le travail, mais comme elle avait peur d’être  à nouveau agressée elle hésiter à y aller. Le soir Jenny était seule, ses  colocataires étaient de sortis et tant mieux, car elle à l'impression d’être une enfant depuis qu'elle était rentrée. Alors qu'elle finissait difficilement de manger son repas, elle n'avait plus trop faim depuis son agression. Jenny entendit sonner, qui cela pouvait bien être ? Elle déposa ses affaires à la cuisine et elle alla ouvrir. Quand elle ouvrit, elle remarqua Eugène, elle avait besoin de prendre ses distances à cause de ce qu'il c'était passée. Bien sur elle l'aimait toujours mais c'était différent. Elle remarqua qu'il avait un bouquet de fleurs dans les mains, elle sourit en évitant de le regarder dans les yeux. "Chéri...Mais tu devrait pas être au club ce soir  ?" Jenny le fit entrer, elle ferma rapidement la porte derrière lui, elle ne voulait pas que ses voisins apprenne ce qu'il c'était passer pour Jenny. Elle parti en direction de la cuisine pour finir de debarasser.




Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 110
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Je m'étais juré de ne jamais retomber amoureux, de ne jamais retomber dans ce piège. Mon divorce a été un tel enfer que je ne pensais pas retomber amoureux un jour... Et pourtant. Jenny est mon rayon de soleil, celle qui me refait sourire à la vie. Et je me fiche bien des treize ans d'écart entre elle et moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Valtersen (ava) Exception (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Jeu 31 Aoû - 18:28


How are you my dear?

Eugèny


Je m’étais inquiété pour Jenny, ce qui lui était arrivé avait laissé des traces aussi bien physiques que mentales. J’avais l’impression que la jeune femme s’éloignait de moi, comme si elle me tenait pour responsable de ce qui lui était arrivé… En même temps, elle n’avait pas tort. Je lui avais promis de la protéger et j’avais échoué. J’avais été prévenu par la jeune femme qu’elle était sortie de l’hôpital mais elle avait tenu à rester seule. Je pouvais là aussi comprendre que ma présence ne soit pas désirée mais l’accepter, c’était une toute autre histoire. J’avais besoin de voir qu’elle allait bien pour me rassurer mais Jenny me repoussait. Alors ce soir, j’avais laissé le club tourner aux mains de mon associé et j’avais filé jusqu’à chez Jenny, achetant un bouquet de fleur et un gâteau. Une fois devant chez elle, je sonnais et elle ne tarda pas à ouvrir. J’eus un petit sourire en la voyant arriver, sourire qui disparut rapidement quand elle prit la parole. Le ton de la soirée était donné et j’avais l’impression qu’elle ne voulait pas de moi chez elle. « Je voulais voir comment tu allais… Mais si je dérange, je peux repartir… » Après tout, je ne voulais pas m’imposer si Jenny n’avait aucune envie de me voir. Elle me fit cependant entrer mais me laissa dans l’entrée avec mon bouquet de fleur et le gâteau. Je me retrouvais comme un idiot dans l’entrée avant de suivre la jeune femme dans la cuisine, où elle était occupée à débarrasser. « Je ne savais pas ce que tu aimais comme gâteau alors j’ai pris des petites mignardises… » Je posais la boite sur la table, bien en évidence pour que Jenny me dise ce qu’elle en pensait avant de lui tendre le bouquet.





  - It was always you. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 143
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : 23 Domaine Arkadia
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : En couple avec Eugène
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Ven 1 Sep - 5:26


How are you my dear?

Eugèny


Depuis son agressions Jenny était devenue distante avec Eugène, elle ne le voulais pas vraiment, elle avait besoin de temps pour accepter ce qu'il venait de lui arriver, elle n'avait pas encore porter plainte d'ailleurs. Elle manquer de courage, elle savait que Eugène serait toujours la pour elle, dans les bons comme dans les mauvais moment. Et en ce moment Jenny est dans une mauvaise passe. Ce qu'elle fait, elle fait tout pour éviter les hommes en ce moment, meme Dimitri son colocataire, c'est dur, mais il comprend parfaitement, alors elle espère que Eugène comprendrait à son tour. Quand elle fut rentrer chez elle, elle avait demander à être seule, elle voulait se reposer et essayer de repenser à ce qu'il lui était arriver. Bien sur elle savait que tôt ou tard Eugène, grand protecteur et amoureux aller venir voir sa belle, elle l'aimait beaucoup comme ça, elle s'en voulait un peu d’être distante, mais c'était le contre coup et cela aller bientôt passer, car elle avait rappeler son psychologue, qu'elle ne voit plus depuis des mois. Cela allait lui faire un bien fou de lui parler de ce qu'il c'est passer depuis sa dernière visite. Quand elle entendit sonner, elle savait très bien qui c'était vu l'heure. Elle alla lui ouvrir, mais elle le laissa comme un imbécile avec son bouquet, elle voulait pas qu'il voit qu'elle n'avait quasiment rien manger. Alors qu'il s'approcha dans la cuisine, Jenny se retourna, elle le regarde furtivement et elle découvrit la boite de gâteau, elle se mordit la lèvre, elle adore les gâteaux, elle souria avant de découvrir la deuxième surprise, les fleurs, elle fut étonner de recevoir des fleurs, elle pris le bouquet et le sentit avant d'embrasser tendrement Eugène. "Merci mon amour pour ses petites attention. Je suis surprise, c'est bien la première fois qu'on me fait ça." Jenny lui sourit en le regardant quelques secondes dans les yeux pas plus, puis elle alla préparer un vase et mis les fleurs dedans. Ensuite elle pris deux assiettes pour les gâteaux. "Comment ça va au club ? Ta regarder les vidéos surveillance ? " Jenny invita Eugène à la suivre au salon pour manger les gâteaux, la où il y avait une grande table à manger et sur les mur des photos de sa famille disparues, Eugène ne savait pas qu'elle n'avait plus de famille, elle s'attendait à des question qu'elle répondra bien entendu. "Hey, mais c'est la première fois que tu viens chez moi !! Il faut absolument que je te fasse visiter enfin si tu as le temps bien sur ? "




Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 110
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Je m'étais juré de ne jamais retomber amoureux, de ne jamais retomber dans ce piège. Mon divorce a été un tel enfer que je ne pensais pas retomber amoureux un jour... Et pourtant. Jenny est mon rayon de soleil, celle qui me refait sourire à la vie. Et je me fiche bien des treize ans d'écart entre elle et moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Valtersen (ava) Exception (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Lun 4 Sep - 11:35


How are you my dear?

Eugèny


J’avais voulu voir Jenny, depuis le temps qu’elle était sortie de l’hôpital, je ne l’avais pas revu depuis. Et elle me manquait terriblement. Je savais qu’elle allait avoir besoin de temps pour supporter son agression et revenir au club… Et encore, je n’étais même pas certain qu’elle accepterait de revenir travailler à l’Eden. Après tout, c’était à cause d’un client de cette boite qu’elle avait été dans le coma, je pouvais parfaitement comprendre qu’elle refuse d’y remettre les pieds. Le client en question avait certes été blacklisté par les videurs mais est-ce que cela suffirait réellement à ce qu’elle revienne travailler pour moi? Je ne savais pas et je ne voulais pas lui demander tout de suite, pas lors de cette visite surprise. Je voulais déjà voir comment elle allait avant de reparler de l’Eden. Une fois dans la cuisine, je lui parlais des gâteaux que j’avais achetés avant de lui tendre le bouquet. Elle me remercia d’ailleurs pour ces petites attentions mais je haussais doucement les épaules. J’avais même eu droit à un petit baiser mais je m’étais rapidement reculé. Je ne voulais pas qu’elle se sente obliger de m’embrasser juste parce que j’avais apporté des gâteaux et des fleurs. Par la suite, elle me demanda comment cela se passait au club et j’eus un faible sourire. « Tout se passe bien. Les filles arrivent à gérer avec la clé USB que tu nous as fournis. » Je n’avais pas parlé du client, du fait que j’avais regardé les caméras de sécurité de la boite. Je ne voulais pas qu’elle revive son agression. On s’installa au salon et elle décida soudain de me faire visiter sa maison si j’en avais le temps. Je soupirais en levant les yeux au ciel. « Jenny, tu n’as pas besoin de faire comme si tout allait bien entre nous juste parce que je suis là. Je le vois bien que ma présence te mets mal à l’aise, tu ne m’as quasiment pas regardé… » Elle était distante mais elle se forçait à ne pas l’être juste parce que c’était moi. Je ne savais plus quoi faire avec la jeune femme. Elle donnait l’impression que tout allait bien mais je me rendais compte que ce n’était pas le cas. Avait-elle si peu confiance en moi pour ne pas me montrer qu’elle souffrait?





  - It was always you. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 143
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : 23 Domaine Arkadia
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : En couple avec Eugène
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 4 Sep - 14:36


How are you my dear?

Eugèny


Jenny n'aimait pas être distante avec Eugène, elle savait très bien que ce n'était pas du de la faute de Eugène si elle avait était agressée. Il avait tout fait pour la protéger, mais des dingues il y en as vraiment de partout. Alors faut vraiment faire attention sur qui l'on tombe et malheureusement Jenny était tombée sur un malade mentale, elle avait subit un traumatisme et donc depuis qu'elle était sortie, elle avait repris les séances de psy. Cela lui faisait du bien, son psy lui avait même dit que Eugène n'y était pour rien et qu’être distante ne servait à rien, il lui faillait du temps c'est sur, mais il fallait en parler entre eux. Après avoir acceptée le beau bouquet de fleurs qu'il lui avait amenée et les petite gâteaux Jenny alla au salon avec Eugène, elle voulait des nouvelles des filles et de la boite, elle était pas si traumatisée que ça en fait. "Génial, tant mieux, mais ça me manque quand même de pas travailler." Jenny voulait faire visitée sa maison, il ne l'avait jamais vu et puis quand elle entendit sa phrase, elle soupira, elle savait qu'elle allait y avoir droit de toute façon. Elle pris la main de Eugène, elle commença à le regarder dans les yeux, c'est vrai que c'était différent, mais elle devait le faire "Eugène, je suis vraiment désolée, mais tu n'y est pour rien. Pour te dire même mon psy me dit que je doit te faire confiance à 100%. J'ai plus confiance en moi c'est pas toi le problème c'est moi. Je t'aime et je veux que tu sache que je t'aimerais toujours et je veux que tu soit à mes cotés dans cette épreuve." Jenny le regarda dans les yeux, elle ne le lâcha pas du regard, ce qu'elle venait de dire était vraiment sincère, elle l'aimait comme au premier jour et cela ne risque pas de changer.




Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 110
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Je m'étais juré de ne jamais retomber amoureux, de ne jamais retomber dans ce piège. Mon divorce a été un tel enfer que je ne pensais pas retomber amoureux un jour... Et pourtant. Jenny est mon rayon de soleil, celle qui me refait sourire à la vie. Et je me fiche bien des treize ans d'écart entre elle et moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Valtersen (ava) Exception (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Mar 12 Sep - 11:13


How are you my dear?

Eugèny


Je ne savais pas si j’avais fait une bonne chose en venant voir la jeune femme chez elle. Je me doutais qu’elle ne voulait pas avoir de compagnie, surtout la mienne, elle me l’avait bien fait sentir le soir de sa sortie de l’hôpital en refusant que je passe la voir. Et je l’avais assez mal vécu. Même si je comprenais qu’elle ait besoin de temps pour se remettre de son agression, j’avais l’impression qu’elle m’en rendait responsable parce que c’était un client de la boite qui l’avait agressé. Et pour être complètement honnête, je m’en voulais également. J’avais toujours mis un point d’honneur qu’il n’arrive rien à mes employés et savoir que j’avais échoué à protéger la femme que j’aimais, c’était assez difficile à accepter. Je lui donnais des nouvelles des filles et j’eus un faible sourire quand elle ajouta que cela lui manquait de ne pas travailler. Cela me manquait à moi aussi mais je devais prendre mon mal en patience. « Prends ton temps. Le médecin t’a donné des jours d’arrêts et je refuse de te voir revenir avant. » J’allais être chiant, je préférais qu’elle soit au courant. Il ne fallait rien précipiter et même si elle était obligée d’allonger son absence, je l’accepterais. Par la suite, je ne pus m’empêcher de lui faire part de ce que je ressentais alors qu’elle essayait de cacher son malaise. Je savais qu’elle n’était pas à l’aise avec ma présence et cela me faisait mal de m’en rendre compte. Elle reprit la parole et je soupirais légèrement. Au moins, elle m’avait regardé, c’était déjà une petite victoire. « Jenny… Pour que je sois présent auprès de toi, il faudrait que je cesse de m’en vouloir et ce n’est pas gagné. J’ai toujours mis un point d’orgueil à tout faire pour protéger mes employés, quel qu’ils soient, et j’aie échoué. Et pas avec n’importe qui, avec toi. Je n’ai pas réussi à te protéger et je ne le vis pas spécialement bien. » Je levais la main pour toucher la jeune femme mais je suspendis mon geste avant de rebaisser la main. Je voulais toucher la jeune femme, l’embrasser mais je ne pouvais pas. Car je ne voulais pas la mettre encore plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà.





  - It was always you. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 143
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : 23 Domaine Arkadia
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : En couple avec Eugène
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Dim 17 Sep - 20:10


How are you my dear?

Eugèny


La distance qu'elle avait mise entre Eugène et elle, Jenny l'avait remarquer, elle voulais prendre son temps, avoir été agresser par un homme c'était pas facile pour elle à vraie dire. Bien sur elle savait que Eugène n'était pas responsable de cela, il n'avait pas à s'en vouloir, même si il s'en voulais énormément. Quand elle était sortie de l’hôpital Jenny voulait être un peu seule, elle avait déjà Brittany et Dimitri sur le dos alors la si elle avait Eugène sur le dos, elle allait vraiment sombrer dans une grande dépression. Elle faisait tout pour ne pas sombrer dans cette dépression, elle était même repartie voir son psy, il lui avait bien dit que Eugène n'y était pour rien et qu'elle ne devait pas mettre une distance entre eux. Facile à dire, mais pas à faire, quand il était arriver chez elle, elle ne pensait pas être distante avec lui, bon un peu un début, puis elle avait fait comme si de rien n'était, elle voulait que leur couple fonctionne à nouveau comme avant. Alors que Jenny avait demander comment cela ce passer pour le travail, elle voulait absolument revenir travail, mais Eugène voulait qu'elle prenne son temps, elle soupira. "Eugène....Je serai prête à revenir avant et être loin de mes platines...et de toi je n'aime pas vraiment ça...." Jenny était sincère, Eugène lui manquait beaucoup, sentir sa peau contre la sienne lui manquait, elle n'avait plus sentit sa peau contre la sienne depuis son réveil à l'hopital. Elle voulait qu'il la touche, elle voulait le sentir contre elle, elle l'aimait. "Mon cœur écoute moi bien. Je sais très bien que tu m'en veux, mais c'est un malade mentale qui m'a agressée, ce n'est pas toi d'accord. Je t'aime, je veux que tu soit près de moi durant cette épreuve et que tu arrête de t'en vouloir, tu as tout fait pour me protéger. Tu fait ton maximum, mais en dehors de la boite tout tes employés ne sont plus sous ta surveillance malheureusement et il arrive que quelques chose de grave arrive...Malheureusement. "Jenny a vu la min de Eugène se lever et se rabaisser, elle pris donc sa main  et pris la main de Eugène, elle la dirigea vers son visage, il fallait qu'elle passe par la pour aller mieux et Eugène n'avait pas à avoir peur de lui faire du mal. "Touche moi chéri s'il te plait....Je veux allez mieux et ce n'est que comme ça que j'y arriverais et ensemble ont y arriveras. Tu me manques, ton corps me manques, je suis en manques de tes caresses. " Jenny dirigea son autre main sur le visage de Eugène, elle voulait sentir son visage, elle le regarda dans les yeux, elle voulait que leur amour passe au dessus de tout ça. Elle était amoureuse de cet homme, un homme extraordinaire, malgré ce qu'il venait de se passer Jenny l'aimait toujours.




Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 110
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Je m'étais juré de ne jamais retomber amoureux, de ne jamais retomber dans ce piège. Mon divorce a été un tel enfer que je ne pensais pas retomber amoureux un jour... Et pourtant. Jenny est mon rayon de soleil, celle qui me refait sourire à la vie. Et je me fiche bien des treize ans d'écart entre elle et moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Valtersen (ava) Exception (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Lun 25 Sep - 11:39


How are you my dear?

Eugèny


Je détestais cette situation… Jenny avait vécu quelque chose de traumatisant et j’avais été incapable de la protéger. Alors que son agresseur était un client de la boite que je possédais. J’étais écœuré devant tant de méchanceté et je m’en voulais. De toutes les personnes qui avaient écumé la boite, de tous les employés que je pouvais avoir, il avait fallu que ce soit ma Jenny qui soit agressée et laissée pour morte. Je soupirais quand elle me répondit que ces platines lui manquaient avant de secouer la tête. « Tu as un arrêt de travail, tu le respecteras. Ne t’avises pas de te présenter à l’Eden avant la fin, je te ramènerais chez toi par la peau du cou. » Je disais cela sur le ton de la plaisanterie mais j’étais également parfaitement sérieux. Je refusais que Jenny revienne avant la fin de son arrêt tout simplement parce qu’il lui fallait du temps pour se remettre de son agression mais également pour se faire à l’idée de revenir un jour travailler à l’Eden. J’avais beau avoir l’impression que la jeune femme allait bien, cela ne voulait pas dire cependant qu’elle était apte à revenir sans faire de crises d’angoisse au moment de travailler. Je voulais à tout prix éviter cela, qu’elle se retrouve à ne pas être bien au moment de travailler car elle aurait été trop pressée. Ce qu’elle ajouta me fit baisser la tête en grimaçant. Bien sûr que je m’en voulais et que c’était ma faute. Je secouais la tête avant de reporter mon regard sur la jeune femme. « Chérie… Si j’avais remarqué les agissements du client plus tôt, j’aurais pu faire quelque chose. Je l’aurais empêché d’entrer dans la boite ou même je t’aurais raccompagné chez toi… Le plus dramatique dans cette histoire était que j’avais prévu de te réaccompagner au moins jusqu’à ta voiture mais que, trop pris par les papiers de la boite, je me suis retenu… » Voilà pourquoi je m’en voulais. A toujours faire passer le travail avant les personnes qui m’étaient chères, j’avais failli perdre Jenny. Déjà que cela m’avait fait perdre mon ex-femme et ma fille… Je refusais l’idée même que je puisse reproduire la même erreur et je me promis de faire un effort, de m’améliorer. Je définirais désormais d’une heure où il fallait arrêter de travailler pour passer du temps avec mes proches. La jeune femme se saisit soudain de ma main et me demanda de la toucher. J’hésitais à le faire mais quand elle posa sa main sur mon visage, je fermais les yeux tout en rapprochant doucement la jeune femme de moi, finissant par refermer mes bras autour d’elle.





  - It was always you. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 143
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : 23 Domaine Arkadia
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : En couple avec Eugène
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Mar 3 Oct - 6:00


How are you my dear?

Eugèny


Jenny n'était pas la seule à être au plus mal dans cette situation, les amoureux était distant l'un envers l'autre enfin surtout Jenny qui voulait prendre son temps, car ce faire agressée ce n'est pas rien, elle n'en voulais pas à Eugène. Lui il s'en voulais beaucoup, car il n'a pas su l'a protéger et il s'en veux. Jenny savait qu'il avait du travail et elle ne voulait pas le déranger, c'est pour cela qu'elle l'avait laisser tranquille et qu'elle était parti seule pour rentrée chez elle. "D'accord chéri, je ne reviendrai pas avant. Tu ne me verra pas avant 15 jours, mais ont se verra ici quand meme j'espère." Jenny ne voulais pas prendre le risque de voir Eugène s’énerver si elle venait à venir au club avec son arrêt de travail. Elle ne sais pas vraiment si il en était capable, mais elle ne voulait pas prendre le risque quand même. Jenny faisait comme si tout va bien, elle était chez elle et non dehors, mais Eugène avait remarquer ses agissement et avait mis les points sur les "I" et du coup elle penser bien faire, mais non elle s'en était pris plein la tête. "Mais....Tes agents de sécurité ne t'ont rien dit ? Ils auraient du te le dire quand meme, ils ont remarquer le mec hyper insistant, qui me voulait pour que je lui fasse un strip tease. J'était persuadée qu'ils allaient au moins t'en toucher deux mots.Chéri, c'est trop tard, le mal est fait, mais ce n'est pas de ta faute, c'est de la mienne aussi je n'ai pas fait attention." Jenny ne mettait pas tout sur le dos des agents de sécurité, mais quand même si ils n'ont rien dit à Eugène c'est très grave, quasiment tout les soirs il venait pour essayer de m'avoir. Jenny passa sa main sur sa joue, elle ne voulais pas qu'il se sente coupable, mais c'était peine perdue, elle faisait tout pour aller mien, elle allait même voir un psy pour aller mieux et en deux séance elle se sentait mieux, mais pas comme au début de leur relation. Elle fini sentit ses bras autour d'elle, elle se cala dans ses bras tout en collant son front contre le sien, elle ferma les yeux, elle était si bien dans ses bras. Jenny ne pu s’empêcher de l'embrasser tendrement sur ses lèvres.




Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Happy birthday, my dear ! ♦ Domenico
» Présentation de Jenny K.
» Jenny Justice ^^
» Petits traits
» Demande de signature a tout les graphistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence-
Sauter vers: