AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Le chieur est dans la place Ft Brittany

 :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Jeu 27 Juil - 19:47
Dimitri ne s’était jamais vraiment imaginé quitter Monroe pourtant quand les parents de son meilleur ami avait demandé à celui-ci de suivre Brittany, il n’avait pas hésité à se proposer à la place de Yann. Il savait que son meilleur ami ne voulait pas de ce rôle de protecteur pour sa petite sœur, il savait que Yann ne voulait pas tout quitter. Pas qu’il n’aimait pas Brittany mais Yann avait sa vie à Monroe. En ce qui concernait Dim’ à Monroe il avait les Parker et son métier c’est tout. Et Brittany était une des Parker a qui il tenait le plus donc c’est sans réfléchir, sans faire le moindre sacrifice qu’il débarquait aujourd’hui à Heatherfield. Et pour faire les choses bien jusqu’à la fin, il avait fait en sorte de se retrouver dans la même colocation de la jeune femme. Il se doutait bien qu’il n’allait pas être accueilli à bras ouvert, mais il s’en fichait. Quoi que lui dise la jeune femme il n’avait pas l’intention de repartir, il allait prendre soin d’elle comme il l’avait promis à sa famille. Il était parti il y a une semaine de Monroe, il avait fait le trajet avec sa vieille voiture, c’était un vieux tas de ferraille mais elle était fiable et c’était la première chose qu’il s’était offerte avec son salaire de pompier. Il n’avait pas pris beaucoup d’affaire, une valise de fringue et un carton qui contenais quelques effets personnels. Il avait rendu son appart sans regret. Et il avait bien entendu emmené sa chienne Jawi. Il voyageait léger mais il n’avait jamais été du genre à s’attacher aux matériels.

Il arriva à Heatherfield dans le milieu d’après midi vers 15h, il avait vu avec Jenny pour récupérer un trousseau de clé pour pouvoir s’installer. Il ne savait pas à quel heure rentrerait Britt mais une chose est sur c’est qu’il voulait être installé quand elle rentrerait au moins ça lui serait plus difficile de le mettre dehors. Il ne mit pas longtemps pour décharger ses affaires, vu le peu qu’il avait en même temps ce n’était pas compliqué. Sa chienne le suivait de prêt comme toujours, il pénétra dans la maison et posa ses affaires dans l’entrée. Il allait d’abord visiter la maison avant de ranger ses affaires. Il posa sa veste sur le porte manteau de l’entrée et ses clés de voiture sur un petit meuble. Il fit le tour de la maison, la cuisine, le salon, le jardin puis tout le reste. Il trouva sa chambre sans trop de mal, c’était la seule qui était juste meublé d’un lit, d’un bureau et d’une armoire sans aucune affaire personnelle. Il ne s’était pas montré trop intrusif et s’était contenté de refermer les portes de chambre de Jenny et Britt. Dim’ alla finalement chercher sa valise et son carton dans l’entrée pour les installer dans sa chambre. Il laissa la porte ouverte et Jawi vagabonder dans la maison comme bon lui semblait elle aussi avait besoin de visiter. Il posa le carton sur son bureau et sa valise sur son lit. Il commença par vider sa valise pour ranger ses vêtements dans son armoire. Il avait mit un fond de musique avec son téléphone pour ne pas être dans le silence. C’était quelques choses qu’il n’aimait pas se retrouver dans le silence. Il n’entendit pas le mouvement dans la maison, il était perdu dans ses pensées et plus le temps passait et plus il appréhendait quand Brittany rentrerait. Avec un peu chance Jenny serait là aussi et Britt n’oserait pas lui faire une scène. Il avait pris le soin de donner un faux nom de famille pour pas éveiller les soupçons de Brittany jusqu'à son arrivé.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 27 Juil - 22:22
Cela fait déjà quelques jours qu'on attend l'arrivée du nouveau colocataire et je suis assez impatiente de le connaître. Oui, bon, le fait que ce soit un mec y est pour beaucoup, je dois l'avouer mais pour le moment, je dois arrêter de fantasmer sur ce nouveau colocataire et me concentrer sur Misty, la petite chatte siamoise à la patte cassée.
Pendant que le vétérinaire remet sa patte en place, je la caresse et lui parle d'une voix douce pour la calmer. Une fois Misty bandée, c'est au tour de Rex, un magnifique berger allemand qui a un fort caractère. Autrement dit, le chien déteste venir à la clinique vétérinaire et nous le fait bien savoir. « Salut Rex... GGGGGRRRRRRRRR... Tu vois, moi aussi je peux grogner. » Je souris avant de laisser trainer ma main devant le museau de Rex pour qu'il puisse me sentir tranquillement.
Il paraît que j'ai toujours eu un don avec les animaux, même avec les plus agressifs et parfois, ce don m'aide dans mon travail même si la plupart du temps, ce sont plutôt mes connaissances qui m'aident le plus.

La journée fini, je me dépêche de rentrer chez moi. Normalement, le nouveau arrive aujourd'hui et j'ai hâte de faire sa connaissance. Je me suis même arrêtée dans une pâtisserie pour prendre des viennoiseries.
Je gare ma voiture le long de la route, je prends le sachet de viennoiserie et je rentre enfin chez moi. Je n'ai le temps de ne rien dire qu'une boule de poil se rue sur moi, toute langue dehors et queue qui frétille. Je repousse le chien pour qu'il ne bouffe pas les gâteaux que j'ai acheté et en même temps, je me dis que ce chien ressemble étrangement à... « Jawi ?!!! » J'ai à peine le temps de poser le sachet que la chienne me saute dessus pour me faire la fête. Nom de dieu, si Jawi est ici, chez moi, ça veut dire que... Non. Non. Non. C'est pas vrai.
Je me retiens à la table, Jawi toujours dans mes jambes. Je prends le temps de me calmer avant de me diriger vers la chambre prévu pour le nouvel habitant et j'ouvre discrètement la porte. Même de dos je reconnais le meilleur ami de mon frère. « Dégage de chez moi Mirov. » Je fusille Dimitri du regard, sachant pertinemment qu'il est venu ici pour me ramener à Monroe, chose que je ne veux pas.
J'aurais dû me douter qu'une telle chose se produirait mais jamais je n'aurais imaginer voir le meilleur ami de mon frère, la personne que j'aurais préféré ne jamais revoir, ici, chez moi. Sans compter qu'il va sûrement se faire un plaisir de dire à tout le monde pour ma tumeur au cerveau et que par conséquent, je verrais les regards pleins de pitié. Rien que d'y penser, j'en ai les larmes aux yeux.
Je me retiens de pleurer cependant mais je ne peux m'empêcher de serrer les poings. Heatherfield est mon hâvre de paix. Une ville où je peux enfin être celle que je désire. Une ville où seuls mon oncologue et mon neurologue savent pour ma maladie et voilà que maintenant, Dimitri y est aussi.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Ven 28 Juil - 11:42
Dimitri savait d’ores et déjà qu’il n’arriverait pas à convaincre la jeune femme de rentrer avec lui à Monroe. C’est pour cela qu’il avait décidé de s’installer à Heatherfield, il avait trouvé un job et un logement. Si la jeune femme ne voulait pas revenir c’est lui qui s’installerait ici. Et partir de Monroe finalement ne lui ferait pas de mal, il avait ses propres démons à fuir. Même s’il ne l’avouerait jamais il se rendait également service à lui-même en venant rejoindre la jeune femme ici. La savoir seule ici loin de tous ses proches ce n’était pas concevable pour lui, parce qu’il savait qu’à un moment donner elle serait contente de trouver une tête connu auprès d’elle. Elle n’en savait rien mais elle n’était pas la première personne de condamné qu’il rencontrait. Sa place était ici, il le savait au plus profond de lui il l’avait su à la minute où les parents de Britt avaient demandé à son frère de la rejoindre et qu’il s’était proposé à la place. Il n’avait pas promis de la ramener à Monroe, il n’était pas du genre à faire des promesses qu’il ne pouvait pas tenir, mais il avait promis de prendre soin d’elle. Et il en avait bien l’intention qu’elle le veuille ou non il était là pour de bon.

Il sortit finalement de ses pensées en entendant japper sa chienne, si elle jappait ça voulait dire qu’elle faisait la fête à quelqu’un qu’elle connaissait. C’était donc forcément Brittany qui devait avoir reconnu la chienne et donc s’attendre à le trouver dans la maison. La jeune femme ne tarda pas à faire son entrée dans sa chambre. Il se retourna pour lui faire face alors que la jeune femme le fusillait du regard.  « Dégage de chez moi Mirov. » Elle était tellement douce et accueillante comme il se l’était imaginé. La chienne était sur les talons de Britt, la jeune femme faisait partie des gens que Jawi aimait particulièrement et bien souvent quand Britt était dans les parages Jawi était avec elle. Dim’ afficha un petit sourire moqueur dont il avait le secret et répondit à la jeune femme : « Moi aussi je suis content de te voir Parker ! » Il avait le don de l’énerver, il le savait et il en jouait très souvent. Il reprit alors la parole toujours avec ce même sourire sur le visage : « Petite info du jour c’est aussi chez moi. Comment tu trouves ma chambre ? » Il avait cessé de déballer ses affaires se contentant de faire face à la jeune femme. Elle allait devoir s’y faire il n’avait pas l’intention de partir d’ici. Il afficha un grand sourire à la jeune femme et lâcha finalement : « Surprise ! » Bonne ou mauvaise à elle de choisir maintenant. Bon il avait quand même une petite idée sur la question, il savait bien que là sur le moment sa présence n'allait pas être une bonne surprise. Mais autant qu'elle accepte la chose, il n'avait aucunement l'intention de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Ven 28 Juil - 13:27
Je ne sais pas ce que j'ai foutu dans une vie antérieure mais j'ai dû être sacrément vilaine étant donné toutes les merdes qui me tombent dessus. Quoi qu'il en soit, je refuse d'accepter mon sort sans rien faire et je compte bien réussir à faire fuir le beau brun qui se trouve devant moi.
Malheureusement pour moi, il ne semble pas de cet avis et sa suffisance m'exaspère au plus haut point. Malgré tout, je regarde sa chambre et bon, il vient d'arriver donc c'est un peu le bordel mais bon. Mon regard accroche malgré moi une photo de Dimitri et Yann et mon cœur se serre.
Dans ma chambre, il n'y a rien de personnel. Je n'ai pas de photo de mes proches encadrés et quand on aborde le sujet de la famille, je reste vague. Ce n'est pas que j'ai tiré un trait sur ma famille mais quand je pense à eux, ce ne sont pas les bons souvenirs qui me reviennent en mémoire. Non, ce sont les disputes au sujet de mon comportement et je préfère ne pas repenser à ça. Je préfère me rappeler de ma famille comme elle était avant que j'apprenne être condamnée. Certes, il y avait toujours des disputes avec Yann mais des trucs puérils, entre frère et sœur, rien de comparable avec les disputes qu'on a depuis un an.

Distraitement, je caresse la tête de Jawi qui s'est collé contre moi. La pauvre, elle doit sentir la tension qu'il y a entre nous et maligne comme elle est, elle a compris que pour protéger son maitre, il fallait me calmer. « Tu es venu faire quoi ici ? Me pourrir la vie ? Grande nouvelle, je n'ai pas besoin de toi pour me pourrir la vie, la vie s'en charge déjà pour toi alors reprend tes affaires et retourne à Monroe. »
Je détourne le regard. Sa simple présence me rappelle le compte à rebours qui égrenne le temps qu'il me reste. Je ne l'ai jamais avouer mais oui, malgré ce que je dis, l'idée de mourir si jeune ne me plait pas et par sa présence, Dimitri me rappelle cette échéance fatale, cette épée de Damoclès que j'ai au dessus de ma tête. Malgré tout, je parviens à me calmer un peu et quand mon téléphone se met à sonner, je sors machinalement un flacon de ma poche et j'en sors un cachet de chimiothérapie que j'avale comme d'autre avale un bonbon.
« Personne ne sait ici pour mon petit problème de santé alors tu as intérêt à fermer ta gueule. » De nouveau, je fusille Dimitri du regard. « Et reste loin de moi. » Faisant attention à ne pas faire mal à sa chienne, je sors de la chambre avant de claquer sa porte violement. Je serre et je desserre mes poings dans l'espoir de me calmer et je retourne dans la cuisine pour me préparer un milk-shake au chocolat pour faire passer le goût du cachet que j'ai en bouche.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Ven 28 Juil - 14:07
Dimitri avait laissé en plan les affaires qu’il était en train de ranger, il avait quand même eu le temps de sortir quelques photos personnelles. Sur l’une d’entre elle il s’y trouvait avec Yann, c’était une photo qui datait du lycée probablement. Les autres étaient des photos de sa mère, de ses petites sœurs ou de eux 4. Les seules photos qui lui restaient de lui, ses sœurs et sa mère. Il en avait choisie quelques-unes pour partir le reste il avait tout jeté avec les autres affaires de son appartement. Bref il ne manqua pas de remarquer que le regard de la jeune femme s’attarda sur la photo de lui et Yann. Il ne releva pas, il connaissait la jeune femme et il savait que sa famille lui manquait. Elle était simplement en train de faire les mauvais choix et il était là pour l’aider à se remettre sur le bon chemin. Elle partait complètement en vrille et elle ne s’en rendait même pas compte. Elle pouvait économiser sa salive de toute façon il ne partirait pas. La jeune lui lança alors : « Tu es venu faire quoi ici ? Me pourrir la vie ? Grande nouvelle, je n'ai pas besoin de toi pour me pourrir la vie, la vie s'en charge déjà pour toi alors reprend tes affaires et retourne à Monroe. » Il leva les yeux aux ciels en secouant la tête comme si elle venait de dire la chose la plus ridicule de la terre. Si elle espérait le toucher avec ce genre de parole c’était mal le connaître. Il posa son regard sur la jeune femme et lui répondit : « Travail que je ne pouvais pas refuser et si ça me permet de garder un œil sur toi c’est parfait non ? » Il avait toujours ce même sourire sur le visage et ajouta : « Ton numéro de la vie me fait pas de cadeau tu le garde pour quelqu’un d’autre… Je n’ai pas pitié de toi ! » Et ça n’arrivera jamais, il n’était pas le genre de personne à avoir pitié des autres. Chacun avait son lot de malheur, il avait eu le sien comme tout le monde. La jeune femme semble se calmer un peu, puis la sonnerie de son téléphone retenti et elle sort un cachet qu’elle avale machinalement. Elle s’exclame alors : « Personne ne sait ici pour mon petit problème de santé alors tu as intérêt à fermer ta gueule. » Il planta son regard dans celui de la jeune femme alors qu’elle lui lance un regard assassin. Pour finalement ajouter : « Et reste loin de moi. » Et comme une petite fille pourrie gâté qui n’obtiens pas ce qu’elle veut elle part en claquant la porte. Il sourit en levant les yeux aux ciels avant de finalement rouvrir la porte pour suivre la jeune femme. Il arriva dans la cuisine et appuya sur le bouton de la machine à café. C’était un grand adepte de café, il en buvait beaucoup, trop probablement. Mais ce n’était pas la question du moment. Il brisa alors le silence et dit à la jeune femme : « J’ai pas l’intention de crier sur tous les toits que tu as un « petit problème de santé ». Ce n’est pas le but de ma venue ! » De toute façon il s’imaginait mal rencontrer quelqu’un et lui dire tiens tu connais Brittany Parker et bien elle a une tumeur au cerveau. Il n’était pas du genre à raconter sa vie ce n’était pas pour raconter celle des autres. Il trouva finalement les dosettes de cafés, il ne lui manquait plus qu'une tasse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Ven 28 Juil - 21:51
J'aurais dû prévoir qu'on ne m'aurait pas laissé tranquille mais je n'aurais jamais pensé qu'ils auraient envoyé Dimitri. Yann ou à la rigueur Alison mais s'ils avaient utilisé ma sœur, ils savent que ça aurait été fini pour eux. Ali est la seule qui m'ait un tant soit peu comprise et elle a un retard mental.
Pourquoi mon entourage ne comprend pas que je vais mourir et que peu importe si je fous ma vie en l'air ? Pourquoi ils ne comprennent pas que je ne tenterais jamais cette putain d'opération ? Je veux tout simplement vivre ma vie comme je le désire, est-ce si compliqué à comprendre ? Et pourquoi m'avoir mis Dimitri dans les pattes ? Il n'est rien pour moi, il n'a aucun pouvoir sur moi. Enfin si, il a le don de m'énerver par sa simple présence.
Je soupire en levant les yeux au ciel quand il prétend avoir reçu une offre de boulot qu'il ne pouvait refuser. Je ne rétorque rien mais je ne peux laisser passer son insulte à mon encontre. « Ni de compassion apparemment et pour info, je n'ai jamais fait le numéro de ''la vie ne me fait pas de cadeau''. En fait, c'est même le contraire, mon petit soucis est la meilleure chose qui me soit arrivée puisque maintenant, je vis ma vie à fond et c'est ça qui vous emmerde tous. » Je finis par lui ordonner de ne rien dire concernant ma tumeur et de rester loin de moi avant de quitter rageusement sa chambre.
Je me perds dans mes pensées, mon verre de milk-shake entre les mains. J'aimerais tant que Jenny rentre mais non, elle doit sûrement déjà être au club et moi je suis coincée avec mon pire cauchemar. Quand je relève les yeux, Dimitri est de nouveau devant moi. Je soupire de frustration et je l'écoute distraitement. Bien malgré moi, en le voyant chercher une tasse, j'en sors une du placard que je pose sur le plan de travail. « Et c'est quoi le but de ta venue ? Me baby-sitter ? Je crois que j'ai passé l'âge d'avoir une nounou. » Je ris légèrement avant de boire ma boisson, sentant lentement la glace geler mon œsophage. Il a beau dire ce qu'il veut, je sens qu'en sa présence, j'aurais plus de mal à cacher ma tumeur. Il est loin d'être idiot et il comprendra que lorsque je dirais m'absenter quelques jours, ça sera parce que je serais à l'hôpital, tout comme il saura que mes nausées et vomissements ne seront pas dû à une prétendue intoxication.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Sam 29 Juil - 9:00
L’histoire de l’offre de boulot n’était pas vraiment un mensonge, quand il avait postulé à la caserne on lui avait proposé de prendre la direction de celle-ci alors ce genre d’opportunité ça ne se refuse pas. Mais même si on l’avait pris comme simple pompier il serait venu quand même. Parce que sa priorité c’était Brittany avant toutes autres choses. Dimitri avait bien l’intention de retrouver la vrai Brittany pas celle d’aujourd’hui qui trainait les bars, couchait avec le premier venu en criant haut et fort que c’était ça la belle vie. Il était appuyé sur un meuble de cuisine et rebondit sur ce que la jeune femme lui avait dit avant de quitter sa chambre en claquant la porte comme une adolescente mal luné. « Ni de compassion apparemment et pour info, je n'ai jamais fait le numéro de ''la vie ne me fait pas de cadeau''. En fait, c'est même le contraire, mon petit soucis est la meilleure chose qui me soit arrivée puisque maintenant, je vis ma vie à fond et c'est ça qui vous emmerde tous. » De la compassion ? C’est cela qu’elle cherchait vraiment ? Il en doutait et de toute façon il n’y avait pas grande différence entre pitié et compassion la limite était mince entre les deux. Elle perdait complètement la tête, si elle pensait que c’était ça vivre à fond elle se trompait complètement. Il lâcha alors : « Pour toi vivre à fond c’est trainer les bars et changer de mec tous les soirs ? Ba on n’a pas la même définition de vivre à fond ! Tu n’es pas en train de vivre à fond Louisy ! J’appelle plutôt ça une descente aux enfers ! » Il marqua une pause avant de reprendre finalement la parole, il n’était pas du genre à mâcher ses mots : « Vivre à fond se serait te battre ! Hors tu n’es pas en train de te battre là, tu as déjà baissé les bras ! » Il n’avait jamais été malade personnellement mais il avait assisté impuissant à la mort de ses sœurs et de sa mère faute de moyen pour les soigner. Et voir ses sœurs se battre contre la maladie ça avait été une leçon de vie. Finalement il n’y a pas plus fort qu’un enfant malade.

La jeune femme lui avait finalement sorti une tasse d’un placard. : « Merci » Dit il puis plaça la tasse sous la machine à café et fit coulé le liquide noirâtre. Une fois son café coulé il jette la dosette usagée puis bois une gorgée de son café noir. Il avoua que le but de sa venue n’était pas de mettre au courant tous le monde de la maladie de Brittany. La jeune femme lui répondit alors ; « Et c'est quoi le but de ta venue ? Me baby-sitter ? Je crois que j'ai passé l'âge d'avoir une nounou. » Il posa son regard sur elle, un regard amusé comme ci elle venait de dire la plus grosse bêtise de la terre et lui répondit avec un sourire narquois sur le visage : « Ba tu te comporte comme une adolescente alors on se demande si tu n’as pas besoin d’une baby sitter ! » C’était la vérité et puis il aimait bien taquiner la jeune femme quand elle lui lançait de telle perche. Il n’avait pas l’intention de lui dire la vrai raison de sa venu, de toute façon pour le moment elle n’était pas prête à l’entendre. Mais il était là pour elle, pour ce jour où se serait trop pesant de vivre sa maladie seule… Pour ce jour où elle sera trop mal et qu’il faudra quelqu’un pour la couvrir si elle veut maintenir le change. Elle n’en avait pas encore conscience mais à un moment elle aurait besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 29 Juil - 12:31
Je ne sais même pas pourquoi je m'explique avec Dimitri puisqu'on ne s'écoute pas. On se répond mais aucun de nous ne fait l'effort de vouloir comprendre l'autre. Je pourrais essayer de comprendre son point de vue, à vrai dire, je l'ai déjà fait, mais je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit de vivre ma vie comme Yann et lui savent si bien le faire. Le pire reste quand même d'être jugée alors qu'il ne sait absolument pas ce que je ressens et ce constat me faire rire amèrement. « Je ne me bats pas ? C'est quoi ça alors ? » Je sors le flacon de médicaments que je pose violement devant lui. « Je vais te dire ce que c'est, on appelle ça une chimiothérapie orale, ça remplace la chimio classique mais rassure-toi, je garde quand même les effets secondaires que je tente à chaque fois de masquer et puis, tous les mois environ, je passe 2 ou 3 jours à l'hôpital pour savoir si ma tumeur a grossi ou regressée et aussi faire un tas d'examens. Mais tu as raison, je ne me bat pas contre cette saleté, je la laisse tranquillement gagner. »
Je détourne le regard pour cacher mes larmes. C'est le soucis avec ma famille, parce que je refuse de me faire opérer, je ne me bats pas mais ce ne sont pas eux qui s'achètent un sandwich qu'ils finissent par donner à un SDF parce que subitement, ils n'ont plus faim. Ce ne sont pas eux qui vomissent leurs tripes plusieurs fois par mois ou qui galèrent à reprendre les 2 kilogrammes qu'ils ont perdus. Ils ne voient que ce qui les arrange, le reste leur importe peu on dirait.
Voilà aussi pourquoi je ne veux pas dire que j'ai une saloperie dans le cerveau qui me gâche la vie. Parce que les gens ne comprennent pas ce que cela impliquent concrètement mais que, comme ma famille et Dimitri, ils se feront un plaisir de critiquer mes choix sans chercher à les comprendre. Pour Dimitri, je me comporte comme une adolescente, peut-être est-ce vrai, je ne sais pas, ce que je sais, c'est que je vis de manière à ce que la tumeur ne me contrôle pas. J'ai besoin de penser à autres choses, d'oublier que mon quotidien est merdique. J'ai tout simplement besoin de me sentir vivante.
Je finis mon milk shake rapidement puis je range le flacon de médicaments dans ma poche avant de laver mon verre et le mixer. « Ils auraient quand même pus trouver mieux comme baby-sitter enfin bon, avec ton boulot prenant et le nombres de femmes que ton lit va connaître, je vais garder pas mal de liberté. C'est déjà ça. » Je finis de faire la vaisselle avant de retourner m'assoir face à Dimitri.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Sam 29 Juil - 17:10
Dimitri était là pour la réveiller, pour faire en sorte de retrouver la Brittany qu’il connaissait depuis toujours. Celle dont il était tombé amoureux il y a longtemps maintenant bon ça il le garderait pour lui. Mais c’était l’idée, il voulait qu’elle ne soit plus résigner tout simplement. Alors oui il était dur dans ses paroles et elle n’avait encore rien vu. Les paroles de Dimitri semblèrent toucher la jeune femme si bien qu’elle s’exclama : « Je ne me bats pas ? C'est quoi ça alors ? » Puis plaqua son flacon de médicament violemment sur la table. Elle pensait l’impressionner ? Parce qu’elle prenait des cachets auquel elle avait accès pour tenter de se soigner ça faisait d’elle une battante ? Ils n’avaient pas la même définition de se battre voilà tout. Elle poursuivit alors : « Je vais te dire ce que c'est, on appelle ça une chimiothérapie orale, ça remplace la chimio classique mais rassure-toi, je garde quand même les effets secondaires que je tente à chaque fois de masquer et puis, tous les mois environ, je passe 2 ou 3 jours à l'hôpital pour savoir si ma tumeur a grossi ou régressée et aussi faire un tas d'examens. Mais tu as raison, je ne me bat pas contre cette saleté, je la laisse tranquillement gagner. » Elle détourna finalement le regard et il ne manqua pas de remarquer qu’elle avait les larmes aux yeux. Il ne voulait pas aller trop loin mais la discussion était lancé, il était trop tard pour faire machine arrière. Il but une nouvelle gorgée de son café avant de répondre sur un ton calme : « Tu t’es résigné Brittany c’est ça que je veux te dire. Tu te caches derrière une personne que tu n’es pas… Ce n’est pas toi ça ! Vivre à fond se serait tout t’autoriser, se serait vivre normalement comme ci tu n’avais pas cette épée de Damoclès au dessus de la tête. Tomber amoureuse, voyager, faire du saut à l’élastique, grimper en haut du machu pichu j’en sais rien y a tellement mieux à faire que de passer ta soirée dans des boîtes de nuit et te demander quel mec tu vas ramener ce soir… Fais une liste j’en sais rien mais tu vaux tellement mieux que ça… » Oh il la voyait arriver à des kilomètres, elle allait lui dire qu’il ne la connaissait pas, qu’il était juste le meilleur ami de son frère et qu’il savait rien d’elle. Mais elle pourrait être surprise du nombre de chose qu’il connaissait d’elle, sur ses goûts, ses manies… Dimitri termina son café d’une traite et plaça de nouveau sa tasse sous la cafetière un second café ne lui ferait pas de mal.

Dimitri après s’être fait couler un nouveau café s’assit autour de la table alors que la jeune femme faisait la vaisselle. Elle lâcha alors : « Ils auraient quand même pus trouver mieux comme baby-sitter enfin bon, avec ton boulot prenant et le nombres de femmes que ton lit va connaître, je vais garder pas mal de liberté. C'est déjà ça. » Il laissa échappé un léger rire, elle n’avait pas à s’en faire il allait trouver du temps pour veiller sur elle c’était d’ailleurs sa priorité avant même de penser à ramener des filles dans son lit. Il répondit alors qu’elle s’asseyait en face de lui. « Oh mais tant fait pas j’aurais suffisamment de temps libre pour garder un œil sur toi ! Je vais adorer sortir dans les mêmes boîtes que toi ! » Autrement dit elle n’était pas prête de ramener de nouveau un mec dans son lit, outre le fait qu’il agissait aussi un peu par jalousie il avait bien l’intention de lui casser tous ses coups. Ils allaient s’amuser elle pouvait en être certaine. Peu être que ça ne la ferait pas rire elle, mais lui en tout cas avait hâte de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Dim 30 Juil - 3:35
La colère me gagne de plus en plus mais je ne sais plus contre qui elle est dirigée. Est-ce qu'elle est pour Dimitri, qui semble prendre plaisir à me faire sortir de mes gonds ? Où est-ce qu'elle est dirigée contre cet amas de cellules anormales qui a décidé de me pourir l'existence ? Après tout, avant d'avoir ce foutu cancer, ma vie était assez simple, j'allais en cours, je révisais, j'allais en cours, je révisais, encore et toujours.
« Evidemment que je me suis résignée à mourir parce que contrairement à ce que tu imagines, vivre comme si je n'avais pas cette épée au dessus de la tête, c'est impossible. J'en ressens les conséquences tous les jours. Et en ce qui concerne ta vision de comment je devrais profiter de la vie, j'en ai pas les moyens. Je n'ai pas les moyens de voyager. Plus de la moitié de mon salaire passe dans mes frais médicaux. » Une perle salée roule sur ma joue quand j'ose enfin affronter le regard de Dimitri. Tant pis si je passe pour une pleurnicheuse auprès de lui. Je n'en ai rien à faire de son avis sur moi.
« Pour le reste, tomber amoureuse serait égoiste de ma part. Je ne peux pas me mettre avec quelqu'un pour ensuite le faire souffrir, pour qu'il me voit dépérir de jour en jour et si je passe de mec en mec, c'est pour me sentir normale le temps d'une heure ou deux. Pendant ce temps, je me sens femme et pas malade. Ce n'est qu'une illusion, je le sais bien mais au moins, j'oublie ma tumeur l'espace d'un instant. » Je ne sais pas pourquoi j'ai tout débalé comme ça mais quelque part, ça m'a fait un peu de bien même si je m'en veux que ça soit à Dimitri que j'en ai parlé mais bon, maintenant c'est fait, je ne peux retirer mes paroles.

J'essuie mes larmes avec le revers de mon pull avant d'appuyer la paume de ma main sur ma tempe pour essayer de calmer la douleur que je ressens dans mon crâne. Je sais que c'est peine perdue, que la douleur sera toujours là, lanscinante, qu'elle ne me quittera pas mais malgré tout, cette douleur me rappelle que je suis en vie. Du moins, pour quelques temps encore.
J'inspire et j'expire profondément, calant ma respiration sur les pulsations de mon crâne avant de légèrement capituler. C'est vrai que mes parents auraient pus trouver pire pour me surveiller mais ils auraient aussi pus trouver bien mieux que Dimitri, surtout en cet instant où il sa réponse transpire la suffisance. « Je n'aurais qu'à sortir quand tu seras de garde dans ce cas. Au moins, je pourrais m'éclater comme je l'entends. » Je lui fait mon plus beau faux sourire avant de tendre la main pour prendre un fruit avant de me lever pour aller m'allonger sur mon lit mais j'ai à peine fait quelques pas que je vois ma vision rétrécir et je sens mes jambes vaciller.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Dim 30 Juil - 7:37
Dimitri restait calme alors qu’il voyait bien que la jeune femme perdait patience. Il ne lui disait pas tout ça pour être méchant loin de là. Il voulait simplement la voir profiter de sa vie autrement que comme elle le faisait maintenant. Elle ne profitait pas pour lui, elle attendait une échéance en tentant de faire comme ci elle était normale. Dim’ avait bien l’intention de la bouger, de faire en sorte de lui faire faire d’autres choses. La jeune femme lui répondit alors : « Evidemment que je me suis résignée à mourir parce que contrairement à ce que tu imagines, vivre comme si je n'avais pas cette épée au dessus de la tête, c'est impossible. J'en ressens les conséquences tous les jours. Et en ce qui concerne ta vision de comment je devrais profiter de la vie, j'en ai pas les moyens. Je n'ai pas les moyens de voyager. Plus de la moitié de mon salaire passe dans mes frais médicaux. » Il y avait quand même un monde entre pas pouvoir voyager et sortir en boîte tous les soirs pour se taper un mec différent à chaque fois. Heureusement que voyager ce n’était pas la seule façon de vivre, sinon même lui ne vivait pas vraiment depuis toujours. Bon c’était sans doute le cas, il avait sacrifié énormément de son temps pour sa mère, puis pour ses sœurs quand elles étaient venus au monde. Ne pas vivre pour soit il en connaissait un rayon sur la question. Il plongea son regard dans celui de la jeune femme alors qu’une larme coulait sur la joue de celle-ci. Le regard de Dimitri était doux, il n’avait pas envie de la voir pleurer. Elle ajouta alors : « Pour le reste, tomber amoureuse serait égoiste de ma part. Je ne peux pas me mettre avec quelqu'un pour ensuite le faire souffrir, pour qu'il me voit dépérir de jour en jour et si je passe de mec en mec, c'est pour me sentir normale le temps d'une heure ou deux. Pendant ce temps, je me sens femme et pas malade. Ce n'est qu'une illusion, je le sais bien mais au moins, j'oublie ma tumeur l'espace d'un instant. » Il secoua la tête, c’était le moment d’être égoïste. Et puis si elle trouvait un homme capable de supporter le fait qu’elle soit malade c’était mille fois mieux que d’avoir le regard de dizaine d’hommes différents qui pense qu’à une chose l’avoir dans leurs lits. ]« Mais c’est le moment d’être égoïste… Et si tu tombes sur un homme capable de supporter ça c’est lui que ça regarde. Sérieusement Brittany pour savoir que tu es une femme il suffit de te regarder dans une glace. Y a pas de doute la dessus crois moi… Tu es normale mais tu as un souci de santé, ça fait pas de toi quelqu’un de pas normal. La preuve si tu arrives à le cacher à tous le monde ici c’est que ça ne se voit pas ! Ce n’est pas marqué sur ton visage. » Le ton de Dimitri c’était montré plus doux. Il n’avait pas envi de la voir continuer à pleurer, elle ne le savait pas mais il était sans doute la dernière personne ici à vouloir la faire pleurer.

Il la regarde un peu impuissant essuyer les larmes sur son visage. Elle pose une main sur sa tempe et il sait ce que ça veut dire. Qu’elle a mal à la tête, il est facile de voir sur le visage de la jeune femme que la douleur est là. Il se dit d’ailleurs que les gens ici ne sont pas très observateurs pour ne pas avoir remarqué quelques choses. La jeune femme lui répondit : « Je n'aurais qu'à sortir quand tu seras de garde dans ce cas. Au moins, je pourrais m'éclater comme je l'entends. » Il sourit amusé, elle pouvait éventuellement faire ça, mais comme c’est lui qui gérait les plannings il pouvait bien se mettre de garde le soir que très rarement. Elle allait être déçue de ne pas avoir beaucoup de soirée de libre. Il ne répondit rien à ça, il préférait la laisser espérer. Elle attrapa un fruit et se leva finalement. Probablement qu’elle avait besoin de se reposer, il la suivit du regard. Il eu juste le temps de se lever pour l’empêcher de tomber. Il la porta sans trop de mal, il lui demanda d’un ton inquiet : « Hey ça va ? » Son ton était plus inquiet qu’il ne l’aurait voulu, mais il s’en fichait. Il prit la direction de la chambre de Brittany, il grimpa les marches rapidement de la villa et entra dans la chambre de la jeune femme. Il la déposa délicatement sur son lit et lui demanda : « Tu as besoin de quelques choses ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Dim 30 Juil - 18:00
Je déteste m'énerver comme ça mais c'est plus fort que moi. La présence de Dimitri m'énerve. Devoir me justifier m'énerve. Expliquer l'évidence m'énerve. Bon, d'accord, les arguments que j'ai sur les raisons de ma résignation ne sont peut-être pas évidente mais quelqu'un me connaissant suffisamment aurait compris.
J'ai beau expliquer au meilleur ami de mon frère certaines choses, j'ai l'impression qu'il ne m'écoute pas. Après tout, il fait ce qu'il veut, je m'en fiche de sa vie. Je secoue la tête en l'écoutant me répondre. Effectivement, il n'a rien compris. Rien d'étonnant après tout. Il n'est pas moi. Il n'est pas à ma place. Il ne peut donc pas me comprendre. « Laisse tomber. Tu ne comprends pas et tu ne comprendras jamais. » Je soupire, quelque part déçue. J'avais peut-être naïvement espéré que Dimitri pourrait se faire mon avocat auprès de ma famille mais ce n'est pas le cas. Au moins, il me reste l'espoir que mes grands-parents français réussissent à convaincre mes parents que je suis apte à gérer ma vie comme je l'entends.
D'accord, ça serait sympa de pouvoir compter sur quelqu'un mais ça serait aussi sacrément égoiste de ma part et quoi qu'il dise, je sais que je ne le serais jamais. Je ne pourrais jamais imposer à quelqu'un de partager ma vie et si jamais quelqu'un est assez fou pour vouloir entrer dans ma vie, je le repousserais.

Je finis par me résigner à la présence de Dimitri mais je me console en lui disant que j'attendrais qu'il soit de garde pour m'éclater comme je le veux. Après, à moi aussi d'être assez maligne pour ne pas parler de mes hospitalisations trop tôt. Bien sur, je garde cette dernière remarque pour moi. Inutile que j'en fasse part à Monsieur Rabat-Joie.
Déterminée à oublier sa présence, ou à réfléchir à un moyen de le faire fuir, je me lève pour rejoindre ma chambre mais je suis prise d'un vertige. En un rien de temps, je sens les bras de Dimitri m'enserrer pour me rattraper. Je le laisse me prendre dans ses bras, humant profondément son parfum viril, profitant d'écouter son cœur battre un peu vite, sûrement à cause de son empressement à me rejoindre pour m'empêcher de m'effondrer sur le sol.
Je ne réponds pas à sa question bien que l'inquiétude y transparaissait. Je me contente de me laisser bercer par les battements de son cœur avant de soupirer quand il me dépose sur mon lit. Ce n'est qu'en retrouvant mon environnement famillier mais impersonnel que je prends conscience pleinement de la présence de Dimitri. « Je veux, non, j'ai besoin que tu dégages. Oublie que j'existe. Rentre à Monroe. » Je me redresse vivement et je le fusille de nouveau du regard pendant qu'une grosse boule de poil fait irruption dans ma chambre et saute sur le lit. Bien malgré moi, je souris en caressant Jawi sous la mâchoire.





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 61
▲ Inscription : 27/07/2017
▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Jenny et Brittany
▲ Occupation : Chef des Pompiers
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai pas de vie amoureuse, dans mon cas on appelle ça plutôt une vie sexuelle c'est tout. En ce qui concerne mes sentiments ça fait longtemps qu'ils sont destinés à la même personne mais ce n'est pas vraiment réciproque. Je l'énerve plus qu'autre chose en règle générale.
▲ Avatar : Ian Somerhalder
▲ Crédits : Google
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 31 Juil - 11:27
Dimitri n’était pas vraiment partial dans cette histoire, il ne pouvait pas accepter de voir la jeune femme sortir avec un mec différent tous les soirs quand on savait les sentiments qu’il avait pour elle. Il voulait la voir profiter de la vie autrement, même la voir tomber amoureuse il serait prêt à l’accepter si seulement elle était vraiment heureuse. Mais la vie qu’elle menait là c’était une façade, un rôle qu’elle jouait pour ne pas sombrer. D’une certaine façon il comprenait mais ça ne voulait pas dire qu’il était d’accord avec ça. Faire passer les autres avant soit, c’était quelques choses qu’il connaissait bien. Mieux que ce que la jeune femme pouvait bien croire, et s’il n’avait jamais eu de relation sérieuse outre le fait d’avoir des sentiments pour Brittany c’était aussi en grand rapport avec la vie que sa mère menait. Comment une femme pourrait accepter de sortir sciemment avec un fils de prostitué vivant dans un taudis ? Comment il était le premier à le dire chacun avait ses démons, et aux yeux du monde entier il donnait le change et souvent les gens pensaient qu’il faisait partie des gens chanceux de ce monde qui n’avait jamais vraiment eu à souffrir. Bref la jeune femme probablement lassé de devoir se justifier lâcha : « Laisse tomber. Tu ne comprends pas et tu ne comprendras jamais. » Dimitri se contenta d’hausser les épaules, il ne voulait pas en rajouter une couche il aurait tout le temps ici de convaincre la jeune femme qu’elle était dans le déni complet. Lui serait là quoi qu’il arrive, même s’il était aujourd’hui la dernière personne qu’elle souhaitait voir à ses côtés mais à un moment il savait qu’elle serait soulagé d’avoir quelqu’un ici qui sait pour sa maladie.

La jeune femme avait finalement pris la direction de sa chambre, enfin essayé du moins puisqu’elle n’avait pas fait 2 pas qu’elle vacillait déjà. Dimitri s’était levé rapidement pour empêcher la jeune femme de tomber. Il la porta facilement, son cœur s’emballa plus qu’il ne l’aurait voulu. Celui-ci n’aurait pas dû s’emballer autant au contact de la jeune femme. Mais il n’avait aucune maitrise là-dessus et il ne laissa rien paraitre se contentant de monter la jeune femme jusque sa chambre. Une fois allongée sur son lit elle serait en sécurité. Il était inquiet, le ton de sa voix l’avait largement trahi quand il lui avait demandé si elle allait bien. Il n’avait pas obtenu de réponse, c’était sans grande surprise mais il avait demandé quand même. « Je veux, non, j'ai besoin que tu dégages. Oublie que j'existe. Rentre à Monroe. » Lui répondit la jeune femme alors qu’il venait de demander si elle avait besoin de quelques choses. Elle lui lança une nouvelle fois un regard assassin mais l’entrée de Jawi dans la pièce la fit se radoucir. La chienne lui arracha même un sourire, la petite chienne se coucha contre Brittany se laissant caresser sans aucune protestation. Dimitri était assis sur le bord du lit de la jeune femme et lui répondit : « Ça ce n’est pas possible… » Outre le fait qu’il avait fait une promesse à la famille de la jeune femme, il n’avait pas envie d’être ailleurs. Sa place était ici, il le savait. C’était écrit depuis le jour où elle était partie. L’option de rentrer n’était donc pas envisageable quant à l’oublier ? Quelqu’un un jour à dit : Seule la mort offre l’oublie la vie n’a pas cette indulgence… Il se leva faisant une brève caresse à sa chienne et dit à la jeune femme. « Tu devrais te reposer… Si tu as besoin je suis à côté je vais finir de ranger mes affaires. » Il posa ensuite son regard sur sa chienne et lui dit : « Je compte sur toi pour la surveiller ! » Comme si la chienne avait compris elle émit un petit jappement et s’installa plus confortablement contre la jeune femme. Dimitri sortie finalement de la pièce pour rejoindre sa chambre et terminer de déballer ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 146
▲ Inscription : 21/07/2017
Cueilliez dès maintenant les roses de la vie car jamais le temps ne suspend son vol et cette fleur qui s'épanouit aujourd'hui, demain déjà sera flétrie.
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, avec Jenny et Dimitri
▲ Occupation : Assistante vétérinaire
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Rien que des relations d'un soir
▲ Avatar : Lyndsy Fonseca
▲ Crédits : RubyMoon
grandir, c'est devenir responsable.
Lun 31 Juil - 13:21
Du repos. Il me faut du repos ou alors, il faut que je me réveille de ce cauchemar. Oui c'est ça, c'est un cauchemar. Je suis encore au boulot et je dois me réveiller. Dimitri n'est pas mon nouveau colocataire, il est toujours à Monroe. Oui, bon, je sais, ce n'est pas un rêve, le beau brun est mon nouveau et imbuvable colocataire.
Je tente de m'éloigner de lui dignement mais mon corps en a décidé autrement. C'est idiot mais sans Dimitri, je me serais retrouvée par terre à attendre que le malaise passe avant de pouvoir aller m'étendre sur mon lit. Finalement, il n'est peut-être pas si inutile que ça et il aurait pus être une compagnie agréable et pourquoi pas un confident sauf que je le trouve arrogant et que c'est le meilleur ami de Yann et qu'il se prend pour mon frère.
En fait, je crois que c'est ce qui m'énerve le plus chez lui. Il se prend pour mon frère mais il n'est rien pour moi. On n'a aucun lien. La seule chose qu'on a en commun, c'est Yann. Il ne me connait pas, il ne sait rien de moi, ou presque rien et c'est réciproque. Tout ce que je sais de lui, c'est qu'il joue avec le cœur des filles et qu'il m'empêche de faire la même chose avec les garçons.
Malgré tout, je me love bien malgré moi contre le torse de Dimitri. Son odeur me calme autant que de sentir les battements rapides de son cœur. Heureusement, l'envoutement se brise quand je me retrouve sur mon lit. Retrouvant mes esprits, je repousse l'aide de Dimitri avant de me radoucir quand sa chienne se love contre moi. Distraitement, je la caresse, sa présence me calmant un peu. « Tout est possible, c'est juste que tu as décidé de me pourrir ma fin de vie. » Oui, bon, je tourne en rond avec mes arguments, il va falloir que j'en cherche d'autres mais là, j'en ai pas l'énergie et comme il le dit, je devrais me reposer. Après tout, j'ai encore le temps pour trouver d'autres arguments pour le faire fuir.
Je laisse échapper un petit rire quand sa chienne acquiesce à l'ordre de son maitre avant de s'installer un peu mieux contre moi, n'hésitant pas à me pousser au besoin. « Si je te dérange Jawi, tu n'as qu'à me le dire. » Je ris une nouvelle fois avant de m'allonger confortablement et de poser une main sur son flanc une fois que Dimitri a quitté ma chambre. « Je t'envie Jawi. Tu n'as pas de soucis de santé toi, enfin j'espère, et si tu n'aimes pas quelqu'un, tu n'es pas obligé de voir cette personne alors pourquoi ton maitre me force à le voir ? J'espère que tu m'aideras à lui fausser compagnie de temps en temps. Si tu le fais, je t'offrirais un jouet. Il y en a des super à la clinique où je bosse. »





Code by ©️RubyMoon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nepten est dans la place
» Dr. D est dans la place ! [validé]
» Capitaine-Beko est dans la place ! 8)
» caliangel est dans la place ^^
» Les mafieux sont dans la place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence-
Sauter vers: