AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Effy ₪ Effer est dans la place !

 :: Heatherfield :: Midtown :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 31
▲ Inscription : 06/07/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : Je vis au 010 à Midtown, dans une petite maison de ville, avec mon chiot Tacos.
▲ Occupation : Je suis disquaire dans mon propre magasin, Golden Records.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuel.
▲ Avatar : Taylor Kinney
▲ Crédits : silver (avatar)
au secours, j'ai la trentaine !
Dim 9 Juil - 14:45

Effer est dans la place !
effy & jasper

J'ai passé une partie de ma journée au téléphone. Même si j'aurais aimé passer la majeure partie de mon temps dans les rayonnages, aux côtés des clients, je ne peux pas rejeter mes responsabilités de propriétaire. C'est donc à moi de gérer les papiers, de m'occuper des problèmes de livraison et de m'assurer que tout roule financièrement. Cette journée est donc réservée à la paperasse et l'envie d'aller me la couler douce dans l'arrière boutique m'a guetté. Je n'ai, heureusement, pas craqué mais je n'ai décidément pas abandonné l'idée de passer un moment de détente après cette journée un peu pénible. Et pour ça, je ne vois qu'une personne : Effy.

Ni une, ni deux, je lui envoie un message. Je sais qu'elle a un emploi du temps parfois chargé au travail alors je m'y prends un peu en avance. Je reprends mes activités, jusqu'à recevoir sa réponse positive. Un sourire fend mon visage. Eh bien, voilà, la journée est soudainement devenue meilleure ! Je termine mon travail avec un peu plus d'enthousiasme, et prends même le temps de discuter avec quelques clients avant de finalement baisser le rideau et de fermer Golden Records pour aujourd'hui. Je retourne ensuite dans mon bureau, range les pieds puis quitte la boutique pour rejoindre ma maison.

Il n'est pas encore l'heure qu'Effy me rejoigne. J'en profite donc pour ranger un peu le bordel qui s'est accumulé dans mon salon et pour nettoyer les bêtises faites par Tacos durant mon absence. Du haut de ses trois mois, le chiot est encore si intrépide qu'il n'est pas rare que je doive nettoyer ses déboires une fois de retour. Je craque quand même devant cette bouille, lui offre une caresse avant de remplir son bol de croquettes. Ce n'est qu'après que je prends enfin du temps pour moi. J'avale un club-sandwich puis je monte à l'étage pour aller prendre une douche dans la salle de bain annexée à ma chambre. Le temps passe à une vitesse incroyable, peut-être même trop à mon goût. J'ai l'impression d'être restée trop longtemps sous l'eau chaude et d'avoir pris du retard. Encore en serviette, je jette un coup d'oeil à ma montre restée sur le meuble de salle de bain et constate qu'Effy devrait arriver d'ici... une dizaine de minutes. Merde ! Je me dépêche, je me sèche aussi rapidement que possible et fonce jusqu'à ma penderie pour y prendre un jean et un tee-shirt propre. J'ai à peine le temps de remettre ma montre au poignet et la sonnette se fait entendre jusqu'à l'étage. Aussitôt, je quitte ma chambre et dévale les escaliers jusqu'à l'entrée. Je manque de me casser la figure à cause d'un jouet abandonné là par Tacos mais c'est sain et sauf que j'ouvre finalement la porte. « Salut ! », je lance d'un ton enjoué avant d'enlacer Effy et de la serrer contre moi. Je la libère ensuite, m'écarte pour la laisser passer tandis que le chiot vient à sa rencontre pour lui faire la fête. L'image m'amuse et j'entraîne finalement mon amie vers la pièce à vivre. La cuisine est ouverte sur le coin salle à manger et sur le salon, me permettant ainsi de rester à l'écoute et au cœur de la conversation. « Qu'est-ce que tu veux boire ? », je demande alors que je m'avance déjà vers le comptoir de la cuisine.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 80
▲ Inscription : 13/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec ma femme et notre fils.
▲ Occupation : Pédiatre.
▲ Identité Sexuelle : Noëliexuelle
▲ Cupidon : Je l'aime. On se connaît depuis pas mal d'années maintenant. C'est elle qui m'a mis un PV parce que j'étais mal garée, qu'est-ce que j'ai pu la détesté sur ce coup, je venais d'avoir mon permis depuis une semaine mais je ne savais pas que cette policière allait changé ma vie. Elle est celle que j'aime le plus au monde, je pourrais tout faire pour son bonheur... Même si en ce moment ça ne va pas fort entre nous, je crois en notre amour.
▲ Avatar : Monica Raymund
▲ Crédits : Shiya (avatar)
au secours, j'ai la trentaine !
Mar 11 Juil - 19:19

   

   
Effer est dans la place

   Jasper & Effy
   

   

   
C'est au travail que je reçois le message de Jasper pour me demander qu'on se voit ce soir. Tout de suite j'ai souris en voyant son nom sur mon téléphone, il a ce pouvoir là, même à distance de toujours me faire sourire. Je ne me rappelle pas d'une seule dispute qu'il a pu avoir entre nous. Peut-être qu'un jour on a élevé nos voix mais jamais on ne s'est fait la tête. Jasper est trop important pour moi pour lui faire la tête. Il est là depuis tellement d'années que si je le perd aujourd'hui je serais complètement perdue. Dès que je vois sa demande, je m'empresse de lui répondre qu'on peut effectivement se voir dans la soirée. Je sais que ma place est auprès de ma femme, de mon fils mais j'ai vraiment envie de voir quelqu'un d'autre que ma famille en ce moment. Je fini de manger mon déjeuné, il a meilleur goût maintenant. J'ai décidé de manger dans mon cabinet ce midi pour ne pas être déranger par mes collègues, de plus, ils ne m'ont pas proposé de venir avec eux. Ils ont changés depuis quelques temps. Rien ne va dans ma vie et eux m'abandonnent. Pour l'accident de la petite, j'aimerais tellement pouvoir en parler à quelqu'un et eux pourraient me comprendre mais non, ils me tournent le dos, me laissant l'entière responsabilité de ce qu'il s'est passer alors qu'on est une équipe, c'est de la faute de chacun d'entre nous. Je sais bien que c'est moi qui est forcé pour arrêter le traitement, il n'avait plus aucun effet sur sa santé, je ne pensais pas qu'il l'aidait à survivre. Je met à la poubelle le papier du sandwich que je me suis achetée en arrivant au travail. La nourriture de l'hôpital est réputée pour être mauvaise mais il y a ce petit magasin à l'accueil et leurs sandwich sont divin et ça me suffit. J'ai encore quelques kilos de la grossesse qui stagnent. Vu que j'ai déjà finis, je sors de mon cabinet pour regarder si ma prochaine patiente est arrivée et oui, elle est toute sage, assise sur la chaise à côté de ses parents. Elle me regarde au bruit de l'ouverture de la porte, je lui fait signe de venir pour son rendez-vous. Si je prend de l'avance maintenant, je peux espérer être libre plus rapidement ce soir.

L'après-midi a été longue, c'est toujours comme ça quand on attend quelque chose, le temps est long, même si j'ai vu de jolies petites têtes. L'adrénaline est montée quand on m'a appelé aux urgences pour une de mes patientes avec un problème respiratoire. Une nouvelle fois, on m'a demandé quoi faire, quel est son traitement, sur le coup j'ai pris peur, j'ai buté sur des mots, de peur de dire encore quelque chose qu'il ne faut pas. Et pour couronner cette longue journée, j'ai eu le droit d'avoir la visite de mon supérieur dans mon cabinet, quand il vient comme ça, ça ne sent rien de très bon. Il s'assoit sur la chaise en face de moi et pose ses mains sur ses jambes. Je le regarde d'un air interrogative, que me vaut cette visite. Il se met à me parler de ma femme et me demande comment je me sens. « Très bien, ne vous inquiétez pas pour moi, ça n'en vaut pas la peine. » « Effy, le problème est que je m'inquiète pour vous. Je sais que ça ne doit pas être facile à gérer pour vous, il est important que si ça ne va pas, vous devez me le dire » « Pour me mettre à la porte ? » « Pour vous autorisez à prendre du repos, à être loin de tout le domaine médical. » « Je sens que ces prochains jours je vais en être assez proche vu ma femme comme vous dîtes. » « Si ça ne va pas, vous mettez la vie de vos patients en jeu ». Je le regarde, déjà je suis heureuse que les nouvelles passent aussi bien à l'hôpital alors que quand je demande un dossier dans un autre service il leur faut deux jours pour passer me le donner. Je ne lui répond pas, je connais mon métier, je me connais moi-même, je sais exactement ce que je fais. J'ai envie de lui crier que ce n'était qu'une erreur, que ça ne recommencera plus maintenant, qu'il faut me laisser tranquille avec ça. Il se lève, je le regard, il sort un papier de sa poche et me le pose sur le bureau. « Ils ont porté plainte, votre nom est cité. Maintenant rentrez chez vous. » Je reste la tête haute, le regard vif pour ne pas me mettre à pleurer. Il part et je décide de lire le papier qu'il m'a donné. Je le relis deux fois pour être bien sûr d'avoir compris, enfin, je ne comprend pas grand-chose, ça me prend la tête. Je prend mes affaires, glisse la feuille dans mon sac et quitte mon cabinet, puis l'hôpital. Je roule jusqu'à chez moi où je rentre sans adresse un bonsoir à ma femme ou à mon fils. Je file à la douche. Pour aller jusqu'à la salle de bain, j'ai mon fils qui me demande son bisou alors je lui fait et je lui demande de retourner avec sa maman. Je passe de longues minutes sous la douche, je pleure mais les larmes se confondent avec l'eau de la douche. Quand je sors, j'accroche une serviette autour de mon corps pour aller à la chambre, j'ai oublié de prendre de nouvelles affaires et je refuse de remettre celles qui puent l'hôpital et les différents produits qu'on utilise. Il fait bon dehors, mes cheveux sécheront avec les vitres ouvertes de la voiture. Je descend et annonce que je sors. Je ne vais pas voir Noëlie car elle me connaît trop bien, elle saura deviner que j'ai pleuré et refusera que je sorte. Peut-être que ce sont de ses bras dont j'ai besoin mais j'ai aussi besoin de ceux de Jasper. Heure de débauche, il y a du monde sur la route, décidément j'espère que cette soirée sera meilleure que cette journée. J'arrive enfin à me garer proche de chez Jasper. Je n'ai que quelques pas à faire pour me retrouver devant sa porte. Je refais mon maquillage, vérifie que mes cheveux sont presque secs et je quitte mon véhicule. Bien sur, j'ai vérifié que je n'ai plus les yeux rouges mais au pire je lui dirais que c'est le vent à cause des vitres ouvertes de la voiture. Je sonne et il ne tarde pas à venir m'ouvrir la porte. J'aime son sourire lorsqu'il me voit. Il me prend dans ses bras, j'ai toujours aimé être à cette place. « Bonsoir Casper. » Ma voix ne me trahit pas, j'ai l'air heureuse, je ne veux pas attaqué le sujet fort tout de suite. Il me laisse rentrer chez lui après notre étreinte. Tacos ne perd pas une seconde pour venir me voir, ce chiot m'adore et je l'aime aussi. Nolan l'a rencontré il y a peu et il en ait tombé amoureux, il voudrait passé sa vie chez son parrain pour être avec Tacos. Puis, ce nom, il me fait trop rire. Après avoir caresser le chien pendant quelques secondes pour qu'il me lâche, je me redresse pour le suivre. Je m'assois dans son canapé. Il me demande ce que je veux boire. Je regarde ma montre, celle que mon père a offert à ma mère lors de leur vraie premier rendez-vous, il aurait pu venir avec des fleurs, mais non il avait choisis une montre, selon ma mère elle la préférée à des fleurs qui aurait fanées. A la mort de mon père, ma mère n'a plus pu la porter alors elle me l'a offerte pour avoir une partie de lui avec moi, une partie de leur amour. « Vu l'heure je prendrais bien une bière si tu en as une. » Oui, je suis ce genre de femmes à boire des bières pour l'apéro mais pas que.
   

   

   




   
The love of my life
And through it all she offers me protection a lot of love and affection whether I'm right or wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nepten est dans la place
» Dr. D est dans la place ! [validé]
» Capitaine-Beko est dans la place ! 8)
» caliangel est dans la place ^^
» Les mafieux sont dans la place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Midtown :: Residence-
Sauter vers: