AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

'Cause I need you now ft. Gregory Maxwell

 :: Heatherfield :: Midtown :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 20
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde avec mon mari et ma fille.
▲ Occupation : Animatrice radio "Sunset Heatherfield"
▲ Identité Sexuelle : Je ne suis jamais sortis avec une fille mais ça ne me dérangerais pas, alors bisexuelle ?
▲ Cupidon : Il est là, on se connaît depuis toujours. On est tombé amoureux à force de passer du temps ensemble, c'était comme une obligation pour nous mais il y avait des sentiments entre nous. Aujourd'hui, on a une fille de six ans pour être dans la norme. Je ne ressens plus rien pour lui, j'aimerais que l'on divorce mais je n'ose pas lui en parler car il accepterait et ça déséquilibrerait notre famille.
▲ Avatar : Brittany Snow
▲ Crédits : Shiya (avatar)
grandir, c'est devenir responsable.
Ven 30 Juin - 16:03

   

   
'Cause I need you now

   Greryka
   

   

   
-Chérie tu peux amener Maé à l'école ? J'ai une réunion importante.

Je manque de m'étouffer avec une céréale. Ma fille me regarde. Mon mari à côté de l'évier, déjà habiller, déjà prêt à partir. Il me regarde et me dit qu'il faut qu'il y aille. Ils devaient partir dans une dizaine de minutes et ni Maé, ni moi on est prête.

-Vraiment ? Tas réunion elle est arrivée du ciel ce matin ? Hier tu pouvais l'amener et plus là ?
-Eryka, oui elle est tombée comme ça, je décide pas des réunions.

Il est énervé tout comme moi je le suis mais on se contient de s'envoyer des noms d'oiseaux au visage devant notre fille. Il me lance un dernier regard, embrasse le front de notre fille et quitte la maison. On la joue comme ça ? Je souffle, jette les céréales que j'avais dans mon bol, il m'a coupé l'envie de manger. Je suis contente qu'il soit parti, même si j'aurais pu l'obliger à amener Maé à l'école mais il aurait toujours eu le dernier mot à me dire que je ne travaille que le soir. Parce qu'il pense que je n'ai pas le droit de dormir ? Déjà que je suis rentrée après minuit et que je suis debout à sept ans à cause du bordel qu'il fait dans la salle de bain. Je ferai la vaisselle quand je rentrerais. Je vais à la salle de bain. Avant de me changer, je m'appuie sur l'évier et je commence à pleurer. Je n'ai jamais rien demander pour avoir ce genre de vie, lui il a toujours quelque chose à faire, il est distant maintenant depuis qu'il a changé de post, moi je suis seule toute la journée à la maison, le meilleur moment est quand je suis avec ma fille après l'école. Il se plaindra bien à un moment de garder notre fille, seul quand je pars travailler mais pour ne pas créer de dispute supplémentaire je leur fais la cuisine alors que je ne mange pas avec eux. Je prend toujours un truc à la station de radio. Je relève la tête, qu'est-ce que j'ai à pleuré pour lui, il ne le mérite même pas. J'essuie mes larmes et je me change.

J'attache Maé dans la voiture, elle n'arrête pas de me sourire, je sais qu'elle le fait exprès de me sourire car c'est toujours ce qu'elle fait quand elle me voit triste. Je monte à l'avant de la voiture et on part en direction de l'école. Mes yeux se ferment tout seuls, j'ai l'impression que je vais m'endormir sur le volant. Heureusement que l'école n'est pas très loin pour pouvoir jeter ma fille et repartir chez moi dormir. Je me gare, descend de voiture, la détache. Avant de partir vers l'école, je la prend dans ses bras, lui fait un bisou sur le nez comme elle aime et elle se dirige vers l'école. De ma voiture, je la regarde, j'attends qu'elle soit rentré complètement dans l'école pour remonter dans ma voiture. Je reprend la route direction la maison. Dès que j'arrive, j'enlève ma veste et me pose dans le canapé. J'essaie de m'endormir mais il n'y a rien à faire, je pense trop, à mon couple, à mon métier, à tout ce que je suis. Je ne me suis jamais senti comme ça. D'habitude on se dispute le soir, on n'aime pas se disputer le soir, on ne sait pas ce qu'il peut se passer dans la journée et même si on ne s'aime plus on fait attention à l'autre, on ne veut pas que quelque chose de mal arrive. Le soir, après notre dispute presque quotidienne, on finit par se retrouve dans notre lit, il me prend dans ses bras et on se pardonne pour nos cris. Oh et je resterai éveillé pour le reste de la journée, peut-être que j'arriverais à dormir dans l'après-midi. Quand je regarde autour de moi, la solitude de la maison vide m'attriste. Je ne veux pas rester seule et la seule personne apte me prendre dans ses bras est mon meilleur ami. Mon Greg. Ca fait pas mal de temps qu'on se connaît tous les deux. Il est un ami de notre couple, il s'entend bien avec mon mari mais je sais qu'il sera de mon côté dans mon histoire. Je prend mon téléphone, lui envoie un message pour lui dire que j'arrive. Même pas de bonjour, ni de comment tu vas, je sais que de son appartement il peut sentir mon énervement. Je prend la voiture et je roule jusqu'à chez lui. Je me gare sur le parking de l'immeuble. Je connais le code de l'immeuble pour pouvoir monter jusqu'à chez lui. Devant sa porte, je frappe. Je n'ai pas regarder mon téléphone, si ça se trouve il m'a dit qu'il n'est pas chez lui puis tant pis, je l'ai oublié à la maison, tant mieux, je n'aurais pas de messages de Mike, au pire il s’inquiétera pour moi.
   

   

   


    Si moi aimer toi blesser moi

    Quand tu diras que c’est ma faute que je n’ai jamais su t’aimer au diable toi et tes apôtres. Je m’en vais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Sam 1 Juil - 0:52
Crumble poire chocolat… c'est le test du jour. Je suis du genre à mettre un tablier pour faire de la pâtisserie à mes heures perdues. M'aventurer sur un terrain tel que celui-ci m'a toujours permis de stimuler ma créativité et d'en plus travailler sur ce que je peux rajouter à ma carte au Max'hell. Il ne faut pas se mentir, pouvoir déguster un café, chocolat ou bien une toute autre boisson du genre avec un petit encas ça permet toujours de ramener un peu plus de monde dans mon bar. Certains vous diront que je vais un peu trop loin, moi personnellement je trouve que c'est de savoir surprendre qui m'a toujours permis de me détacher du lot.

La recette sous le nez et la musique à tout va dans l'appartement j'entrepris ma besogne. La pâtisserie c'est une histoire de précision, c'est au gramme prêt que ça se joue et croyez-moi on peut être surpris de ne pas respecter certaines doses, de quoi vous rendre malade ou bien même de vous écœurer de certaines saveurs qui sont naturellement un régal pour nos papilles. Enfin, sans vouloir me jeter des roses ce crumble je ne peux pas le rater, ma journée s'annonce trop bonne pour échouer mon test journalier.

Mettant le tout au four après la totale préparation de ce dessert je pris la peine d'aller me détendre sur mon canapé en allumant ma télé. La musique laisse place à un programme télévisé en rapport avec les aventures d'inconnus se tentant à la vie sauvage. Rien de tel pour me distraire un peu et m'instruire sur les méthodes de survie, même si je ne pense pas être nue en pleine jungle un jour dans ma vie ça ne peut pas faire de mal que de s'instruire un peu. Puis sonne mon téléphone, je le saisis, en regarde le contenu et éteint ma télé, allant vérifier le crumble au four.

Eryka qui m'annonce son arrivée sans prendre la peine d'un quelconque bonjour. C'est qu'elle doit avoir ses raisons, et si Eryka me parle de la sorte c'est qu'elle a sans doute un problème dont elle doit me faire part. On ne peut pas ignorer ce genre de SOS, surtout venant de la part de celle-ci, je me rassure tout de même en me disant que j'aurai mon cobaye pour mon crumble et que celui-ci pourrait aussi lui permettre de prendre du bon temps en me faisant part de son problème.

Quelques minutes s'écoulent après le message, pour mon crumble c'est la fin de la cuisson, mais à peine le temps de le sortir du four que ça frappe à ma porte. Eureka ça doit être elle. Je me précipite à la porte, larguant le torchon sur le plan de travail, puis lui ouvre avec un léger sourire sur le visage.

« Eh bien, plus rapide que toi on ne fait pas ! »
, lui dis-je avant de l'inviter à entrer et à me suivre jusqu'à la cuisine. « Tu tombes à pic j'ai préparé un superbe crumble poire chocolat et j'me suis dis que tu pourrai jouer les cobayes ! », sourire aux lèvres j'essaie d'instaurer une atmosphère propice à la discussion et à la dégustation, ça me ferait mal au cœur qu'elle fonde en larmes avant même d'avoir parlé. Je préfère qu'on discute si possible avec un semble de joie. « Puis c'est toujours plus plaisant de parler l'estomac plein, non ? A ton message je me suis dis que tu devais en avoir lourd sur le cœur, donc bon… tu me connais… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 20
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde avec mon mari et ma fille.
▲ Occupation : Animatrice radio "Sunset Heatherfield"
▲ Identité Sexuelle : Je ne suis jamais sortis avec une fille mais ça ne me dérangerais pas, alors bisexuelle ?
▲ Cupidon : Il est là, on se connaît depuis toujours. On est tombé amoureux à force de passer du temps ensemble, c'était comme une obligation pour nous mais il y avait des sentiments entre nous. Aujourd'hui, on a une fille de six ans pour être dans la norme. Je ne ressens plus rien pour lui, j'aimerais que l'on divorce mais je n'ose pas lui en parler car il accepterait et ça déséquilibrerait notre famille.
▲ Avatar : Brittany Snow
▲ Crédits : Shiya (avatar)
grandir, c'est devenir responsable.
Lun 3 Juil - 15:08

 

 
'Cause I need you now

  Greryka
 

 

 

J'ai roulé vite, peut-être trop vite pour la ville mais à cette heure là, il n'y a pas beaucoup de monde. Les gens normaux sont déjà à leur travail et les autres sont dans leur lit à dormir. Donc les rues sont assez vide. La chaleur de ses derniers jours n'ont pas attiré beaucoup de monde dans les rues, même si la température a diminué depuis hier, les gens ne sont pas ressorti pour autant. J'ai toujours trouvé ça fou qu'à n'importe quelle heure de n'importe quel jour il y ait toujours du monde dans la rue, est-ce que les personnes sortent tous les jours ? Ou est-ce qu'on est vraiment nombreux dans la ville ? Je sais que depuis que je suis née, le nombre d'habitants d'Heatherfield augmente. Ca ne peut qu'être bénéfique pour moi et mon travail même si beaucoup de gens n'écoutent pas la radio en soirée. Mais j'aime savoir que pour certains c'est un petit rituel. Je me suis toujours demandé ce qu'ils se disent. Par exemple, moi je disais « Olala y'a Sunset Heatherfild qui va commencer, je suis trop heureuse. » Est-ce qu'ils disent pareil pour ma génération ? Je sais que mon travail est important pour beaucoup de monde, tout d'abord pour moi, ça me permet de m'échapper de mon chez moi, de voir d'autres personnes. C'est sûrement ça qui a tué mon couple mais je ne sais même pas si il y a vraiment eu un couple entre nous, oui… Les premières années, celles où on était aveuglé par la pression de nos parents. Aujourd'hui, on a ouvert les yeux et on se rend compte qu'on n'a rien à faire ensemble mais que pourtant on a un enfant qu'on n'a pas le droit de blesser à cause de nos problèmes d'adultes.

Devant la porte je frappe, je sais que comme j'ai roulé vite, je suis arrivée en un rien de temps. Je pense peut-être le surprendre, le déranger. Le problème de Gregory c'est que si je le dérange, il ne me le dira jamais et il me gardera auprès de lui jusqu'à ce que j'aille mieux. Il m'ouvre la porte, tout sourire, le sourire que j'aime voir sur son visage. Il me fait la remarque que j'ai été rapide, je ris. « Je sais que j'aurais dû prendre plus de temps pour venir mais il n'y avait personne sur la route. Puis tu me manquais » Il me laisse entrer dans son appartement. J'ai toujours bien aimé la décoration, un décoration simple, d'homme mais j'aime bien la simplicité. Chez moi, il y a pleins de dessins de Maé collaient partout, c'est une mini musée d'un artiste raté à la maison. Je sais que ça fait plaisir à ma fille de voir ses œuvres accrochés au mur mais pour moi ça me paraît super moche mais je ne les enlève pas, Mike aime bien à ce qu'il paraît. Il me mène jusqu'à la cuisine, je sens une petite odeur de gâteau, de crumble même ! J'adore ça, à croire qu'il a fait ça en quelques secondes en sachant mon arrivée, même si je suis une cloche en pâtisserie, je sais que ce genre de chose ne se font pas en quelques minutes, surtout connaissant Gregory, toujours à être minutieux dans ce qu'il fait, à prendre son temps pour mettre les bonnes doses. C'est pour ça que j'ai jamais réussis avec la pâtisserie, moi c'est écrit 100 grammes de sures, j'en met 150 car j'ai la flemme d'en enlever 50 grammes. Je sais que c'est dégoûtant quand je goûte mais j'ai ma famille pour me soutenir avec leurs sourires forcés pour me dire que c'est bon. Après mes gâteaux, ils seraient prêt à quitter la maison pour se réfugier chez Gregory pour manquer quelque chose de bon, je pourrais le prendre mal mais ce que Greg fait est divin. « Ce serait avec plaisir ! En plus je n'ai pas pu petit déjeuné comme je l'aurais voulu ce matin alors il commence à faire faim ! » Dès que je peux jouer les cobayes pour de la nourriture, je suis la première. J'écoute ce qu'il me dit ensuite. Mon message était si prévisible sur mon état de santé ? Il faudrait vraiment qu'à un moment je devienne poli quand je suis énervée. « C'est vraiment adorable de ta part de m'ouvrir la porte. Promis la prochaine fois je n'envoie pas qu'un j'arrive, je dis bonjour. Et oui, c'est toujours mon l'estomac plains ! En plus ça sent vraiment super bon ! Je vais passer ici plus souvent si c'est pour sentir ses odeurs »
 

 

 


    Si moi aimer toi blesser moi

    Quand tu diras que c’est ma faute que je n’ai jamais su t’aimer au diable toi et tes apôtres. Je m’en vais
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 30
▲ Inscription : 29/06/2017

▲ Quartier Résidentiel : Midtown
▲ Occupation : Barman
▲ Identité Sexuelle : Encore et toujours les femmes
▲ Avatar : Alex Pettyfer
▲ Crédits : Vox Populi
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 10 Juil - 17:10
En amitié il ne faut pas compter, il ne faut pas s'excuser, ni-même penser que l'on fait mal. L'amitié est une relation où nous sommes censés nous épanouir et nous livrer à l'autre quand ça va pas, partager des fous rire ainsi que de bons moments sans arrière pensée. Alors, pour le coup je ne comprends pas pourquoi elle s'excuse, depuis le temps Eryka devrait savoir qu'elle est toujours la bienvenue chez moi, qu'elle me passe le bonjour ou non. « Ne t'en fais pas, ça ne me dérange pas du tout, ça faisait un moment qu'on ne s'était pas vue d'ailleurs ! ». C'est vrai, ça doit bien faire une bonne semaine, voir deux que l'on a pas pris le temps de passer un moment ensemble histoire de discuter de tout et de rien autour d'un bon verre. Je sors deux petites assiettes, un couteau et deux fourchettes à dessert que je dispose devant nous. « D'ailleurs, comment se porte ta fille ? Pense à la prendre la prochaine fois que tu viens ! », lui dis-je dans un sourire léger avant de couper deux parts de crumble que je pose dans les assiettes.

Je m'en délecte déjà de ce crumble, il me fait saliver, me donne envie. Je tends la première assiette à mon amie avant de m'emparer de la mienne. « J'espère qu'il va te redonner le sourire ce crumble, en plus si tu n'as pas déjeuner ça va être un vrai régal pour toi, surtout que je suis confiant ! » Je m'empare de la fourchette, prends un morceau et le porte à ma bouche, je croque la couche de crumble, puis suis émerveillé par le mélange poire-chocolat que je mâche. Une tuerie. « Comme je te l'ai dis tu es la bienvenue, que je fasse de la pâtisserie ou non rien ne t'empêche de passer, je te mettrai un part pour Maë de coté si tu veux. » Je lui propose amicalement, repoussant le sujet fatidique jusqu'au bout, je me mords les lèvres de poser cette question qui déclenchera la grande conversation. Ce n'est pas que ça me dérange, mais le fait de voir mon amie en parler me fait quelque peu mal quand je connais certaines réponses.

« Et du coup… avec Mike comment ça se passe ? », lui dis-je d'un coup. Je me saisis d'un nouveau morceau de crumble dans mon assiette, la regarde, espérant tout de même que la situation se soit améliorée depuis la dernière fois. « Désolé d'aborder le sujet de la sorte en sachant que la situation était tendue la dernière fois, mais si t'as besoin d'en parler n'hésite pas Eryka... » Je préfère la rassurer au cas où elle puisse penser que je l'aborde à contre cœur. Si je peux en parler avec elle afin de l'aider je ne suis pas contre, je suis son ami, je me dois d'être présent dans n'importe quel moment de sa vie.


But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dr Gregory House
» Gregory horror show [PS2]
» Et oui comme prevu ont est le 8 et ont s'est bien fait Escroquer et entuber par mc
» URGENT - disparition de GW maniak
» TOURNOI COMPAGNIE ARDENTE PAR EQUIPES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Midtown :: Residence-
Sauter vers: