AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Cassie ~ Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous ...

 :: Commencez Votre Aventure :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 21:33


Cassie Brewish



base du personnage

Nom. Je porte le nom de Brewish, celui même qui a lié mes deux parents lorsqu'ils se sont mariés. Si par le passé ce nom a fait l'honneur de ma famille, maintenant il n'est qu'un lointain souvenir, un nom oublié, partit dans les oubliettes. Pour aller plus loin, on pourrait même dire qu'il s'agit d'une honte. Prénom. Je m'appelle Cassie Pourquoi ? Parce que mon père était un grand consommateur de cassis, pour cacher son haleine fétide. Et ma mère, dans un élan de conscience, a refusé que je m'appelle comme un fruit. Surnom. On me surnommait Cas" par le passé. Ma famille surtout, et même si je n'aimais pas, je ne disais rien. Maintenant, enfin depuis 5 ans, on me surnomme Seven. Ce n'est peut-être pas mon prénom, mais c'est celui que ceux qui s'approchent le plus de ma famille, m'ont donné. Âge. Cela fait 22 ans que je marche sur Terre. Bien trop d'années à mon goût, mais la vie n'a pas fini de m'offrir des cadeaux empoisonnés. Date de naissance. Je suis née le 22.06.1995, en plein après-midi, sous une chaleur de 33°C. Lieu de naissance. Je suis née à Heatherfield, ville de malheur et d'horreur à mes yeux. J'aimerai n'y avoir jamais mis les pieds! Origines. Je suis Anglaise, mon père et sa famille. Un nom réputé il y a quelques années. Mais également Mexicaine par ma mère. Et donc Canadienne, par mon lieu de naissance. Mais mes origines ne signifient plus rien pour moi. Quartier. J'habite dans le quartier d'Harmdale, sous une petite tente trouée, avec les autres, qui sont comme ma famille. On n'est peut-être pas riche, mais on est riche du cœur. Mais bientôt, ça sera au domaine d'Arkadia. Date d'arrivé. Je suis depuis toujours à Heatherfield, même si je rêverai de partir loin d'ici. Mais ce n'est qu'un rêve, je ne peux pas le réaliser ...



apparence physique

Tatouage. Je ne possède aucun tatouage, mais je le regrette. J'aimerai pouvoir m'en faire un, mais pour ça, il faut avoir les moyens, chose que je n'ai pas. Mais je sais que dès que je le pourrais, je me ferais tatouer une colombe ou des ailes. Piercing. Je n'en ai plus aucun. Mais j'en avais un au nombril, que j'ai eu pour mes 16 ans. Peut-être la seule chose que mes parents m'ont offert+ Mais je l'ai vite retiré, car il s'est infecté et personne ne pouvait m'aider à le désinfecter. Caractéristique Déterminante. Je suis brune mais sous certaines teintes de lumières, mes cheveux apparaissent rouge. Je n'ai jamais fait de couleur pourtant. Et même si ce n'est pas physique, j'ai toujours des feuilles et un stylo avec moi, vous comprendrez pourquoi. Visage. Je suis souvent comparée à la belle Kathryn Prescott. Mais ça ne me dérange absolument pas, je m'y suis fait maintenant.



amour

Orientation Sexuel. Je suis Hétérosexuelle et j'en suis sûre à 300%. J'ai déjà embrassé une fille lorsque j'avais 12 ou 13 ans, à cause d'un jeu, et je n'ai absolument pas apprécié. Statut Civil.Je suis célibataire. L'amour? C'est quoi? Un truc qui se mange? Non, je ne sais pas ce que c'est. Pour tout dire, je n'ai embrassé qu'un garçon qu'une fois, toujours avec le même jeu. Ancien Partenaire. Peut-on dire que Léopold était mon amoureux ? Non je ne pense pas. Il a simplement été le premier et unique garçon que j'ai embrassé et encore, c'était quelque chose de rapide, presque sans toucher. Et on dit quoi pour ça ? Merci ce jeu stupide!



Professionnel

Occupation. Je ne travaille pas. Pas que  je ne le veux pas, mais je ne le peux pas. Pour ça, il faut un diplôme, un toit, tout ce que je n'ai pas. Lieu de Travail. Nulle part, même si j'aimerai bien pouvoir dire autre chose. Anciens Jobs.  Lycéenne ça compte? C'est le dernier travail que j'ai fait. Autant dire que ce n'était rien. Objectif de carrière. Mon rêve, c'est de devenir journaliste ou professeur pour les tous petits. Mais pour ça, il faut avoir fait des études, avoir un diplôme en poche, tout ce que je ne possède pas. C'est bien pour ça, qu'on appelle ça, un rêve.



Entourage

Parents. Mes parents. Le sujet a ne pas aborder. Ils étaient tous les deux des drogués et alcooliques. Ma mère, Marielle était une ancienne cassière avant de se faire virer. Et mon père, Jacob, un mécanicien. Ils sont tous les deux décédés, depuis cinq ans maintenant, mes leur visage me hantent toutes les nuits. Enfants : J'aimerai en avoir bien sûr, mais je n'en ai aucun. Après tout, je ne sais pas ce qu'aimer veut dire, mais je ne pourrai pas avoir un enfant, tat que je n'auraii pas une vie correcte. Animaux de compagnie. J'ai un Dobermann qui se nomme Gamma, il y a maintenant deux ans que je l'ai récupéré. Ce n'est pas réellement le mien, c'est lui qui m'a choisi. Personne ne peut l'approcher sauf moi, sûrement parce qu'il a été maltraiter par ses anciens propriétaires. C'est ce que j'ai toujours supposé, vu les petites cicatrices, mais surtout la grosse, qu'il a sur le museau. Autres. Eyaël: L'homme que j'ai agressé, et pourtant, c'est lui qui m'a proposé un toit. J'ai accepté pour mon chien, mais dans le fond, j'aimerai avoir de nouveau un toit. Gwendal: Je ne l'aime pas. Elle tourne autour de celui que je considère comme mon frère de cœur, ça ne me plait pas. En plus, je suis sûre qu'elle aide les sans-abris comme nous, par pitié. Et je n'aime pas ça!




Pseudo. Soso. Prénom. Laura. Âge. 18 ans. Connexion. Tous les jours vous m'aurez sur le dos!  Groupe. Vers l'âge adulte. Inventé. Scénario. Pré-Lien. Poste Vacant Inventé de toutes pièces. Autres comptes. Lou, Riley, Kaylee et Swann.

Code:
<pris>Kathryn Prescott</pris> <w>▲</w> Cassie Brewish.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 21:33


Once upon a time




Je vis où tu m'as laissé, comme étranger à moi-même


Elle tourbillonne pour ne pas pleurer. Elle rit pour ne pas hurler. Elle danse pour oublier. Il la regarde, se demande ce qui lui prend. Mais il ne dit rien, il la laisse faire. Est-elle devenue folle ? Il n’en sait rien. De toute façon, qui pourrait bien l’arrêter ? Personne, pas même lui, pas cette fois. Elle danse pour oublier de vivre, oublier sa mort, sa douleur, sa peur. Elle veut danser pour que ses jambes la lâchent et qu’elle puisse oublier tous ses souvenirs. Elle veut danser pour rejoindre un autre monde, un monde bien plus beau, un monde où tout serait différent. Elle veut juste oublier. Oublier que sa vie est aussi douloureuse, oublier ce qu’elle est devenue, oublier lui, son enfer personnel.

Un cri qui déchire l’air, un cri de naissance, en plein milieu d’un après-midi où le thermomètre affiche 33°C. Voilà sa venue au monde. Elle ? Cassie Brewish. Première petite fille, enfant non désiré et pourtant gardé. Trop petite pour se rendre compte de l’univers qui l’entoure, elle semble heureuse malgré tout. Toujours un sourire accroché à ses lèvres d’enfant, rien ne semble ternir son petit ciel bleu. Et pourtant, il y aurait de quoi. Mais trop jeune pour le voir, elle pense être aimée. A trois ans, elle continue d’être heureuse. Malheureusement, un an plus tard, un premier nuage vient assombrir son ciel. Son père et sa mère ne sont pas aussi parfaits qu’elle le pensait …

Ses bras se lèvent au-dessus de sa tête. Elle ondule au rythme de la musique. Une mélodie qu’elle est la seule à entendre. Son cœur bat la chamade, trop vite, bien trop vite. Il voit sa poitrine qui monte et qui descend de plus en plus vite. Il voit qu’elle est libre, pendant quelques minutes. Il lui accorde ces quelques minutes. Elle sent des ailes, celles de la liberté, lui poussaient dans le dos. Elle sait que ça ne durera pas, mais elle veut en profiter. Son cœur bat vite, mais elle s’en moque. Elle veut tout oublier. Oublier qu’avec elle, tout se fane. Qu’elle n’a aucune attache, car elle détruit tout, entre ses mains délicates.

Au départ, tout continuait d’aller pour le mieux. Mais rien n’allait durer, le nuage était au-dessus de la petite tête de l’enfant … Cassie n’avait que quatre ans et dix mois, quand tout a dégénéré. Elle avait pris entre ses mains d’enfant, le vase de la grand-mère paternelle. Elle voulait mettre le bouquet qu’elle avait fait pour sa mère, dans l’eau. Sa mère, bien trop défoncée pour s’en préoccuper. Malheureusement, le vase lui glissa des mains. Les cris du paternel. La tornade lorsqu’il se retrouve devant elle. La douleur dans la joue de la petite fille. Son père l’avait frappé, et il continuait. Personne ne l’en empêchait. Même sa mère se détournait, fuyant le regard de sa fille, sûrement pour se réfugier dans un monde inconnu de tous. Une fois le père beaucoup plus calme, il se retourne et attrape une des bouteilles sur le plan de travail. Elles sont partout, depuis toujours même, ils vivent entre elles. Et depuis ce jour, les coups ne cessent de tomber, sur son corps d’enfant. Jamais assez fort pour laisser des traces à vie, mais toujours assez pour marquer son esprit. Mais pour elle, même si c’est dur, elle ne dit rien, à personne. Peu à peu, elle commence à se forger son petit monde bien à elle, son petit caractère.

La musique change, devenant plus rythmée. L’ambiance devient plus électrique, plus oppressante. Il la voit paniquer, mais il ne bouge pas. Il veut qu’elle le remarque, qu’elle remarque qu’elle n’arrive pas à se contrôler. Depuis toujours, il est là, à l’observer dans l’ombre. Toujours n’est peut-être pas le bon mot, mais ça lui semble être une éternité. Elle doit rentrer avec lui. Elle doit reprendre pied dans la réalité. Il porte sa bouteille à ses lèvres, sans jamais la quitter du regard. Elle continue de danser, oppressée, mais elle ne s’arrête pas. Elle danse encore et toujours pour oublier, sur un rythme qu’elle seule peut entendre. Et au fond de lui, il aime la voir si libérée sur cet air inconnu aux autres.

Rien ne change au fil des années. Ses parents continuent de vivre dans leur monde, elle continue à se forger le sien. Cassie prend toujours des coups, elle ne dit rien, elle encaisse. Elle doit se montrer forte, pour eux, pour elle-même. A l’école, elle fait bonne figure, elle sourit, se sociabilise, se fait même quelques amis. Mais le soir, dès qu’elle rentre, elle pleure, s’enferme sur elle-même, se retient d’hurler qu’elle voudrait une famille comme les autres. Ses parents ne voient rien. Ils sont bien trop alcoolisés ou drogués, parfois même les deux, pour se rendre compte du mal être de leur fille.

Elle continue de tourbillonner au son des notes qu’elle est la seule à entendre. Il commence à perdre patience. Elle ne peut pas continuer, elle le sait, il le sait. Mais pourtant, rien ne peut l’arrêter. Elle veut se sentir libre encore pendant quelques minutes. Elle en a besoin, elle a l’impression d’étouffer. C’est sa manière à elle de s’exprimer. Et pourtant, il ne peut plus l’accepter. Il faut qu’elle reprenne pied. Elle prend trop de liberté pour son propre bien. Et il lui a accordé bien trop de liberté également …

Dix-sept ans. Dix-sept ans, et elle fête encore une fois seule, son anniversaire. Sa mère est affalée dans le vieux fauteuil du salon, sa bouteille encore dans sa main, son bras pendant le long de l’accoudoir. Son père est sûrement en train de prendre une nouvelle drogue, sa dernière ne doit pas lui suffire. Aussi Cassie sort le sirop de cassis du placard, son père en aura besoin lorsqu’il redescendra. Avec difficulté, elle retient ses larmes. Rien ne change, même si elle l’espère fort. Cassie attrape donc un cookie et fait semblant de souffler dessus, en se souhaitant un joyeux anniversaire. Mais au même instant, des bruits de pas, inconnus, raisonnent à ses oreilles. Elle se cache lorsqu’elle voit l’homme. Il n’est pas fréquentable, elle le sait. L’arme. Le tir. Les bruits de pas qui s’en vont. Elle a tout vu, tout entendu. Ils sont morts. Les larmes dévalent ses joues d’adolescente, et elle s’enfuit. Elle court loin de chez elle. Elle est seule, elle complètement perdue … Evacuant toutes les larmes de son corps, Cassie se demande ce qu’elle va bien pouvoir faire maintenant.

Il repose sa bouteille. Il n’en peut plus de la voir s’enfermer de plus en plus dans un monde qui n’est pas réel. Même s’il veut son bonheur, il ne peut accepter qu’elle souffre en reprenant pied dans la réalité. Il s’apprête à se lever, mais elle s’arrête. Elle s’arrête pour reprendre son souffle. Son cœur raisonne dans ses tympans, mais elle s’en moque. Elle a chaud, mais elle aime cette chaleur qui la réchauffe. Et avant qu’il ne puisse lui parler, elle s’éloigne de nouveau, reprenant une danse sur une nouvelle mélodie.

Elle s’est cachée pendant plusieurs jours dans une vieille cabane abandonnée. Et lorsqu’elle a voulu retourner dans sa main, sa tante était là. Cassie ne l’avait vu que deux fois chez elle, et c’était toujours pour dire à son père, qu’il faisait honte à la famille. Allongée dans un buisson, la jeune-fille a tout entendu. Sa tante vendait la maison, demandant à ce que la vérité sur la mort de ses parents soit étouffée. Ils étaient morts d’une overdose, non d’un règlement de compte. Le policier demanda alors où était leur fille. Cassie voulut se manifester, mais sa tante l’en empêcha en quelques mots. Elle mentait, disant que la jeune-fille était en pension à l’étranger, et que personne ne devait l’approcher. Le cœur détruit, elle fait demi-tour et s’enfuit. Elle n’est plus personne désormais. C’est après de longues heures de marche, qu’elle rencontre Dom’. Il fouille dans les poubelles, mais il n’arrive pas à attraper quelque chose au fond. Cassie s’avance donc pour l’aider. Elle a froid, ses vêtements sont trempés par la pluie. Dom’ la remercie, mais voyant qu’elle ne répond pas, qu’elle ne parle pas, il lui tend un crayon et un vieux bloc-notes tout corné. Cassie sent son cœur qui rebat doucement. Il attrape la jeune-fille et l’emmène avec lui. Finalement, elle n’est peut-être pas si seule que ça …

Elle danse toujours plus vite, serrant les paupières. Elle veut oublier le monde qui l’entoure, elle veut être loin de tout ce qui l’entoure pendant quelques secondes. Son cœur continue de battre toujours plus vite, sa respiration toujours plus sifflante. Elle sait qu’elle se fatigue, mais elle n’écoute pas les protestations de son corps. Elle continue encore, encore et toujours. Elle sent toujours ses ailes dans son dos, elle n’attend qu’une chose : qu’elles se déploient pour s’envoler.

Il y a deux ans, le jour de son anniversaire, du bruit a retenti en pleine nuit. Sortant de sous sa tente trouée, Cassie entend un hurlement. Courant elle rejoint très rapidement la source du bruit. Et c’est là qu’elle l’a vu. Un chien, magnifique pour elle, qui montrait les crocs à Dom’. La jeune fille, n’avait pas peur, alors elle s’est approchée. Le chien n’a rien dit mais dès qu’un autre tentait, il se remettait à grogner. Alors, elle l’a emmené avec elle sous la tente et lui a donné le petit morceau de viande cru qu’elle avait réussi à trouver dans la journée. Et le chien s’est couché à côté d’elle. C’était le plus beau cadeau depuis toujours, que Cassie pouvait avoir.

Son cœur souffre, mais elle ne s’en rend pas compte. Elle commence à voir trouble, la sueur lui tombe sur le front. Elle ne veut pas s’arrêter, pourtant elle devrait. Il voit son visage qui devient pâle. Alors c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Se relevant, il grimace sous l’effet de la douleur et s’avance vers elle. Elle doit s’arrêter, ou elle va y rester. Tous ses muscles tremblent sous la douleur, il le voit. Alors il attrape son bras, employant son surnom. Seven, le surnom qui lui a donné, car elle avait trouvé la première bouteille de Seven-Up que Dom' a pu boire de toute sa vie. « Seven, ça suffit. ».

« Seven, ça suffit. ». C’est ce que Dom’ lui a dit lorsqu’elle lui a dit qu’elle allait lui trouver des médicaments, il y a de cela, une semaine. Il a une infection, elle ne peut le laisser mourir. Il est comme son père, en beaucoup mieux. Et c’est ce qu’il vient de lui dire à l’instant. Elle s’effondre, ses muscles hurlent de douleur, sa respiration est sifflante. Elle ne peut le laisser ainsi. Mais c’est à ce moment précis qu’elle se rend compte qu’elle était encore une fois partie dans ses pensées, à danser jusqu’à ce qu’elle ne tienne plus debout. Attrapant son petit cahier, elle lui écrit qu’elle va trouver, avant de faire signe à Gamma de l’attendre. Voyant après de nombreuses poubelles qu’elle ne trouve rien, elle décide de demander. Sauf que personne ne la remarque, personne ne la voit. Elle perd patience, elle doit protéger Dom. Alors il y a cet homme a une sortie de bar. Elle le menace avec un couteau, le blesse au bras, et s’enfuie avec le portefeuille. Sauf que lorsqu’elle revient avec l’argent, Dom’ s’est éteint. Nous sommes le 21 juin 2017. Cassie s’effondre, elle pleure et s’endort à côté de son "père", Gamma blottit contre elle, comme pour la protéger du froid. Mais elle est réveillée par les grognements de son chien. La police. Ils emmènent Cassie. Mais vu son état, elle est envoyée pour voir un médecin. Et le diagnostic tombe : elle a un souffle au cœur. L’homme qu’elle a agressé, a décidé de retirer sa plainte. Et en sortant il lui demande où elle vit. Elle attrape le petit stylo et bloc-notes, les larmes aux bords des yeux et lui dit qu’elle n’a nulle part où aller, qu'elle vit chez les sans-abris. Sa famille est morte, Dom’ est mort. Aussi, l’inconnu lui propose de venir chez lui, il veut l’aider. Et elle accepte, pour Gamma, pour qu’il puisse manger à sa faim. Elle lui demande simplement quelques jours, le temps de distribuer les quelques affaires qu'elle a.





Never forget who you areJ'vous vois passer, quand j'suis assis. Vous êtes debout, pressés, j'apprécie. Un p'tit regard, un p'tit sourire. Peu prennent le temps, ils ne font que courir. Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous .. Claudio Capéo
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 21:52

   

   
Félicitation Cassie

   

   

   
Tout d'abord, re-bienvenue avec ce perso de ouf J'adore son histoire, elle est parfaite et terriblement poignante Sur ce, je te valide
   

   

   

   
Tu peux dès à présent découvrir les merveilles que renferme le forum ainsi que sympathiser et délirer avec les autres membres si ce n'est pas déjà fait ! Cependant afin de ne pas te lâcher complètement dans la nature, voici quelques liens qui te permettront de t'y retrouver  ! Tout d'abord si tu ne l'as pas encore fait, je te conseille d'aller jeter un petit coup d'oeil au règlement, c'est toujours bien de savoir à quoi on a à faire   ! Ensuite nous pensons que tu ne vas pas vivre sous les ponts, donc files faire une demande de logement et après va recenser ton métier. C'est toujours bien de savoir où notre personnage va travailler ! Puis, il faut aussi que tu répertories ton personnage c'est important !

   Mais bon je suis sûre que tu es surtout impatient(e) de créer ta fiche de liens pour te faire des amis ! D'ailleurs il se peut que tu ais besoin de personnes particulière, comme ta moitié ou ta grande tante qui fume comme un pompier ? Il faut les créer dans la catégorie en construction. N'oublies pas de recenser ton scénario, car si tu ne le fais pas, les personnes non inscrits ne pourront pas le voir.  Si tu n'as pas forcément besoin de créer un scénario, mais il faut absolument que ton patron pervers ou que la belle-soeur de ton meilleur ami débarque, c'est un lien prédéfini qu'il faut que tu crées. Si au contraires, tu veux créés ta famille, je t'invite à remplir ce formulaire. Dans tous les cas, j'espère qu'ils seront pris bientôt     ! Après si l'envie de RP est présente, mais que tu ne sais pas avec qui en faire tu peux aller rechercher un partenaire ! Ensuite, quand tu auras des rps par milliers, pour ne pas les oublier, tu pourras les mettre dans ton profil. Sinon tu peux les poster dans les Topics. Que te dire d'autre ? Je te recommande vivement le flood où l'on s'amuse comme des petits fous & de passer sur la ChatBox pour rigoler un petit peu ! Sinon pour toutes tes demandes, de lieux, de rang, changement de personnage ou autre, c'est dans les extras qui faut se rendre. Surtout, n'ais pas peur de faire le petit curieux et va voir un peu partout dans le forum.
   Puis vu que nous sommes gentils, nous te mettons 500$ sur ton compte en banque !

   
Et une dernière chose, amuses-toi bien avec nous   gr>
   

   

   





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 233
▲ Inscription : 20/04/2017

▲ Age : 22
▲ Quartier Résidentiel : Depuis 5 ans, c'est à Harmalde, chez les sans-abris. Mais dans quelques jours, ça sera au domaine Arkadia, chez Eyael.
▲ Occupation : Sans emploi, car je n'ai aucun diplôme.
▲ Identité Sexuelle : Héterosexuelle, à 100%.
▲ Cupidon : Célibataire depuis toujours. Je ne sais pas ce que veux dire aimer, je n'ai jamais eu personne dans ma vie.
▲ Avatar : Kathryn Prescott.
▲ Crédits : Soso(avatar), You_complete_mess (signa), Tumblr (gif).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 21:54
Merci ma belle Contente que tu es appréciée l'histoire


Never forget who you areJ'vous vois passer, quand j'suis assis. Vous êtes debout, pressés, j'apprécie. Un p'tit regard, un p'tit sourire. Peu prennent le temps, ils ne font que courir. Si je m'endors me réveillerez-vous, il fait si froid dehors, le ressentez-vous? Il fut un temps où j'étais comme vous .. Claudio Capéo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Cassie Ink
» CASSIE BLAKE ❀ little miss sunshine.
» Le reveil du loup.
» Election
» blague pourrie en tous genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Commencez Votre Aventure :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles-
Sauter vers: