AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Gwendal + Frérot, je suis pas d'accord. Frérot, faudra d'abord. Frérot, me passer sur le corps.

 :: Commencez Votre Aventure :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 2:13

   

   
Gwendal Rosenbach

   

   

   
base du personnage

   Nom. Rosenbach est le nom de famille de mon père. J'en ai hérité à ma naissance et ma mère porte ce nom également. Prénom. Gwendal est le prénom que mes parents ont choisis. Mais c'est un prénom de garçon et j'ai eu beaucoup de mal à accepter ce fait. Mes parents n'ont jamais voulu savoir si j'étais un garçon ou une fille et ils n'avaient réussi à se mettre d'accord que sur un prénom masculin et j'en ai hérité à la naissance. Surnom. Gwen, c'est mon surnom officiel. Je l'utilise souvent pour me présenter, ayant du mal à accepter mon prénom complet. Mais mes parents et mes proches m'appellent Endal également. Âge. J'ai 29 ans, un âge où l'on pense que l'on peut sauver le monde alors qu'on a déjà du mal à se sauver soi-même. Date de naissance. Je suis née le neuf mai mille-neuf-cent-quatre-vingt-huit, par une belle journée de printemps. Enfin, belle journée, tout est relatif, disons qu'il ne pleuvait pas quoi. Lieu de naissance. Je suis née à Leipzig, en république démocratique d'Allemagne. Je n'y ai pas vécu longtemps, mes parents ayant rapidement fui la guerre froide pour les Etats-Unis un an après ma naissance. Origines. Je suis allemande de naissance. Mais à ma majorité, j'ai demandé ma naturalisation américaine. On remarque facilement mon petit accent quand je parle et c'est la seule chose qui peu trahir mes origines européennes. Quartier. J'ai beau avoir des moyens faramineux, je n'aime pas l'idée de dépenser de l'argent que je n'ai pas mérité. Alors j'habite un petit appartement miteux, toute seule, dans le quartier d'Harmdale. Date d'arrivé. Je suis arrivée à Heatherfield il y a trois mois dés que j'ai quitté New-York. J'ai découvert cette petite ville assez facilement en cherchant un point de chute loin de NY.
   

   

   

   
apparence physique

   Tatouage. Depuis mes vingt ans, j'ai un tatouage sur le dessus du poignet. Il représente un loup hurlant sous une pleine lune. J'en ai un deuxième en prévision, que je ferais sur la cheville. Il représentera la rose de la Belle et la Bête sous sa protection de verre. Piercing. J'ai un piercing que j'ai fait à dix sept ans. Il est situé sur le pavillon de l'oreille et n'est qu'un simple anneau. J'ai également deux trous à chaque oreille. Caractéristique Déterminante. A part mon tatouage qui est souvent visible, ainsi que mon piercing, j'ai une cicatrice. Elle est située à la commissure droite de mes lèvres, souvenir d'une mauvaise rencontre dans le quartier de Morrisania, dans le sud du Bronx. Visage. On m'a souvent dit que je ressemblais à Peyton List, les même yeux, les même cheveux... Avant, cela me posait problème mais j'ai appris à m'y faire.
   

   

   

   
amour

   Orientation Sexuel. Bien que n'ayant jamais eu de relation avec une femme, cela ne m'intéresse pas. Je préfère de loin les hommes et je ne pourrais pas l'expliquer. Après tout, vous demandez à quelqu'un pourquoi il préfère tel ou tel personne? Statut Civil. Depuis ving-neuf ans maintenant, je suis célibataire. Je le vis bien, je n'ai pas à me plaindre qu'un homme laisse traîner ses affaires dans mon appartement ou qu'il ronfle. Ancien Partenaire. Pour être pleinement honnête avec vous, je n'ai jamais eu de petit ami. J'étais trop prise par mon métier, à aider mes parents à payer leur loyer, pour m'intéresser aux hommes.
   

   

   

   
Professionnel

   Occupation. N'ayant aucun diplôme de fin d'étude, il est très difficile pour moi de trouver un emploi. Mais depuis treize ans maintenant, je suis serveuse. Ce n'est pas le métier que je rêvais de faire mais il m'aide à payer les factures alors je m'en sors comme je peux. Je suis également bénévole au sein d'une association qui vient en aide aux SDF de mon quartier, leur offrant un endroit où se poser quelques heures. Elle leur offre un repas chaud et la possibilité de prendre une douche. Lieu de Travail. Depuis mon arrivée à Heatherfield, je travaille au Tchin-tchin. Le patron a été quelque peu réticent à m'embaucher car je n'avais aucun diplôme mais mes treize ans dans un bar à New-York en tant que serveuse m'ont bien aidé. Objectif de carrière. Honnêtement, je n'ai aucun objectif. Je suis serveuse et le resterait certainement toute ma vie. J'ai arrêté mes études à seize ans, je n'ai aucun diplôme et il est trop tard pour une reconversion.
   

   

   

   
Entourage

   Parents. Je suis née dans une famille unie. Nous n'étions que trois mais nous étions heureux. Mon père, Nikolaus Rosenbach, est au chômage depuis notre arrivée aux Etats-Unis. Il a désormais cinquante ans et vit de petits boulots pour subvenir aux besoins de la famille. Il a épousé ma mère, Gerda Rosenbach, quand ils avaient vingt-ans. A notre arrivée aux Etats-Unis, elle a trouvé un emploi de femme de ménage dans un hôtel. Frères et Soeurs : J'ai eu la chance d'avoir un petit frère. Il avait seize ans quand il est mort. Alois Rosenbach était devenu un garçon à problème, il dealait et il a été tué par un gang rival. Un drame pour la famille, nous n'avions que deux ans d'écart. Enfants : Je n'ai pas d'enfant, faute d'avoir trouvé quelqu'un pour me donner cette chance. Mais je rêverais d'avoir une famille à moi, avec un époux et pourquoi pas deux ou trois enfants. Animaux de compagnie. Mon appartement était bien vide à mon arrivée alors je suis allé au refuge pour animaux et j'ai adopté un chat. Il a six ans et c'est un chat de gouttière qui ressemble énormément au chat de la pub pour Félix. C'est d'ailleurs son nom.

   

   

   

   Pseudo. Elinou. Prénom. Harley. Âge. 29 ans. Connexion. tous les jours, plusieurs fois même je suis quasiment tout le temps sur le forum pour être honnête. Groupe. Vers l'âge adulte. Inventé. Scénario. Pré-Lien. Poste Vacant Inventé. Autres comptes. Jezabel Carpenter + Kelsey O'Hara + Maddie Roy + Eugène Briar.

   
Code:
<pris>Peyton List</pris> <w>▲</w> Gwendal Rosenbach

   
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 2:13

   

   
Once upon a time

   

   

   
Je vis dans l'ombre de ma jeunesse
Ma vie n’a pas été totalement bonne ou totalement mauvaise. Mais j’étais mal parti quand même. Je suis née le 9 Mai 1988, par une journée que l’on pouvait considérer comme belle. Mais tout est relatif dans la région où mes parents vivaient. Leipzig n’était pas connu pour être un exemple de beaux temps et généralement, une journée grise sans pluie était une belle journée. Surtout par les temps qui courraient. Je suis née dans ce que l’on appelait à l’époque la république démocratique allemande, née de la scission de l’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale. Nous étions sous le pouvoir de l’URSS et le communisme. Mes parents vivaient bien, nous avions une petite maison dans un quartier populaire de la ville. Mais mes parents n’aimaient pas cette vie. Ils rêvaient de l’Amérique, de la liberté, de pouvoir aller au cinéma pour voir autre chose que des films de propagande. Pendant un an, j’ai vécu en RDA jusqu’à l’ouverture des frontières. Mes parents firent leurs valises pour Berlin Est et une ambassade. Ils rejoignirent l’Autriche et utilisèrent leurs dernières économies pour prendre trois billets d’avion pour New-York. J’avais à peine un an quand mes parents s’installèrent dans le quartier de Morrisania, un quartier extrêmement pauvre du Bronx, un district de New-York. Mon père, ancien conducteur de train, ne retrouva pas de travail, un drame pour lui. Il se mit alors à faire des petits boulots payés au noir et donc très mal payé. Ma mère, ancienne couturière pour une grande marque de luxe, retrouva simplement un poste de femme de ménage dans un hôtel de Manhattan. Et quelques mois après notre arrivée, mon petit frère Aloïs vint au monde. C’était un très beau bébé et je me suis toujours promise, en grandissant que je le protègerais. Mais j’ai échoué. A l’école, c’était assez difficile. J’étais une bonne élève, promise à un bel avenir d’après mes professeurs mais je n’avais que très peu d’amis. Même si j’avais appris facilement à parler anglais, j’étais bilingue, les enfants se moquaient de moi à cause de mon accent allemand. Et mes parents n’avaient pas beaucoup d’argent au fil du temps. Mon père trouvait de moins en moins de petit boulot et nous vivions de plus en plus souvent sur le seul salaire de ma mère. A seize ans, je pris une grande décision. Arrêtant l’école, je devins serveuse dans un petit café. Ce n’était pas très bien payé mais nous avions désormais deux salaires pour vivre. Mais mon petit frère commençait doucement à descendre la pente. Il rentrait de plus en plus tard et allait de moins en moins à l’école d’après les mots que l’école envoyait à l’appartement. Un soir, je le suivis alors qu’il était sorti. Il retrouva un gang du quartier et je l’observais vendre de la drogue. Ainsi, c’était pour cela qu’il rentrait souvent avec de belles liasses de billets… Soudain en colère, je voulus le faire rentrer à la maison mais les autres membres du gang me tombèrent dessus. Je ne dus mon salut qu’à mon petit frère. Je savais ce qu’ils m’auraient fait si mon frère ne leur avait pas dit que j’étais sa sœur. Ils m’auraient violé puis tué. Mais ils voulaient me donner une leçon et l’un d’entre eux me donna un coup de couteau dans la joue, m’entaillant la joue à partir de la commissure des lèvres sur environ cinq centimètres. Mes parents me conduisirent à l’hôpital et me demandèrent comment je m’étais blessé. Je gardais le silence sur mon petit frère et son activité de vendeur de drogue. Après tout, je lui devais la vie.

j'ai un frère ado indocile
Nous étions le 24 Décembre 1999, j’avais 18 ans. J’avais réussi à économiser juste assez pour payer des cadeaux à mes parents et mon petit frère. J’étais occupée à préparer le repas avec mon père quand ma mère rentra du travail. Sa première question fut de demander où était encore passé mon petit frère. Je hochais doucement les épaules, ne sachant pas où il était mais devinant évidemment qu’il était occupé à vendre de la drogue. Depuis mon agression, je n’avais jamais parlé des problèmes de gang de mon frère. Parce que je ne voulais pas que mon frère se retrouve avec des soucis. Et puis, ma famille deviendrait une potentielle cible pour les membres du gang et je voulais absolument évité ça. Voyant que ma mère était terriblement inquiète, je laissais tomber le repas en disant que j’allais fouiller le quartier pour lui mettre la main dessus et le ramener à la maison par la peau des fesses pour fêter Noël ensemble. Je sortis de notre immeuble, sachant parfaitement où Aloïs vendait sa marchandise. Je le trouvais rapidement et lui demandait quand il comptait rentrer. Il allait me répondre quand il tourna soudain la tête par-dessus mon épaule avant de me jeter au sol. J’entendis des détonations mais j’étais trop paniquée pour me souvenir du nombre précis de coup de feu. Une voiture passa près de nous, déversant une musique latine à vous rendre sourd. J’étais sous le choc, incapable de me relever, le regard fixé sur mon frère. Il était toujours debout mais je voyais qu’il n’était pas bien. Du sang coulait doucement le long de son menton et des tâches de sang commençaient à apparaître sur sa chemise. Il était grièvement blessé et s’effondra au sol. Je ne pus retenir un hurlement alors que je me trainais jusqu’à mon frère, prête à lui sauver la vie. Je fis compression sur un des trous de balle, lui criant de ne pas partir, que maman et papa avaient encore besoin de lui. Je lui disais de tenir bon, que les secours n’allaient pas tarder à arriver car j’entendais les sirènes des ambulances. Mon frère leva une main qu’il posa sur ma joue en disant qu’il m’aimait. Je me saisis de sa main et elle devint soudain flasque entre mes doigts. Relâchant son bras, je me rendis compte que mon frère avait rendu son dernier souffle. Me mettant à pleurer, je fus mise en sécurité par la police qui arrivait à ce moment-là. Ils me conduisirent d’abord à l’hôpital pour vérifier que je n’étais pas blessée avant de me conduire au poste de police pour prendre ma déposition. Ils ajoutèrent que je risquais la prison pour ne pas avoir dénoncé le trafic de drogue dans lequel mon petit frère était impliqué. Il y eu un procès pour mon cas et je fis face à la justice. Je leur racontais tous, mon enfance dans ce quartier pourri, mon métier de serveuse depuis deux ans désormais pour aider mes parents. Je crois que je bénéficiais de circonstances atténuantes car j’eus droit à deux mois de sursis. Cela m’avait quand même servit de leçon. L’enterrement de mon frère fut une réelle épreuve pour toute la famille. Ma mère pleura tout le long de la cérémonie et mon père ne la lâcha pas, sachant qu’elle s’effondrerait sur le cercueil s’il faisait ça. Je lus un éloge funèbre pour mon petit frère et en rentrant le soir, on discuta un petit peu avec mes parents. Ils m’en voulaient de leur avoir caché la vérité mais ils comprenaient également pourquoi nous avions fait ça. Ils ne nous en voulaient pas mais Aloïs allait leur manquer. Depuis ce jour, nous n’avons plus jamais fêter noël… C’était devenu trop difficile, une date trop symbolique pour nous.

Je perds mes amis
Il y a une date que je n’oublierais jamais. Le 16 Mars 2017… Ce jour-là, j’étais en sortie avec des amis, ma petite bande de toujours. Nous nous étions tous rencontré dans le café où j’étais serveuse. Nous étions une bande de cinq copains. Il y avait Miranda, une américaine de 28 ans qui était en fac de médecine, la première que j’avais rencontrée. Il y avait Tommy, un mexicain de mon âge. Il pourrait presque être mon jumeau, nous n’avions que quelques heures d’écart. Il était trader à Wall Street et le vivait bien. Il était le petit ami de la grande sœur de Miranda et c’est elle qui nous fit nous rencontrer. Il y avait également Alphonse et Derek, deux collègues travaillant comme avocats dans un gros cabinet. Je n’arrivais toujours pas à comprendre comment j’avais fait pour me faire des amis aussi facilement, surtout d’une autre condition sociale que la mienne. Je ne parlais pas beaucoup de ma famille, n’osant pas dire que je vivais dans un quartier dangereux. Ils m’avaient bien posé des questions sur ma cicatrice ou sur ma famille mais je ne répondais quasiment jamais. Alors que nous marchions, Derek attira mon attention sur un bar qui proposait de participer à une loterie, le PowerBall. Le gros lot était à plus d’un milliard de dollars et il ajouta qu’il n’y avait aucune chance pour que nous gagnions. J’eus un petit rictus s’apparentant à un sourire alors Miranda sortait sa science sur la probabilité que l’un d’entre nous gagne. Tommy me regarda et se fut lui, l’instigateur du pari. Il me lança le défi de jouer mais je refusais, argumentant que je n’avais pas besoin de plus d’un milliard de dollars. Mais ce qui me décida à jouer, ce fut son argument de choc. "Si tu ne le fais pas, t’es qu’une mauviette"… Je détestais que l’on me dise ça et je passais la porte. Je jouais cinq numéros chers à mon cœur et le soir même, j’étais devant la télé alors que j’étais censé dormir. Mes parents étaient partis se coucher depuis longtemps mais je n’arrivais pas à trouver le sommeil. La loterie commença et plus les numéros tombaient et moins je me sentais bien. Je les avais… J’avais les cinq bons numéros. Le verre que j’avais en main alla s’écraser au sol, réveillant mes parents. Ils se précipitèrent dans le salon et me demandèrent ce qu’ils se passaient. Je crois que je tombais un court instant dans les pommes car quand je rouvris les yeux, j’étais couché par terre, un coussin sous les pieds. Mon père pleurait et ma mère me regardait, l’air choqué. Ils étaient tombés sur le ticket de loterie et avait compris. Nous étions riches, ils n’avaient plus besoin de travailler. J’exigeais de leur donner la totalité de la somme mais ils refusèrent, disant que c’était mon argent. Je ne savais pas quoi faire de plus d’un milliard, que j’avais mon salaire et que cela me suffisait. Le lendemain, je retournais au café pour valider mon ticket et j’eus la somme exact de mes gains. 1 milliard 500 millions de dollars. Voilà ce que j’avais gagné. J’étais sous le choc et la première chose que je fis fut d’appeler mon petit groupe. Ils furent tous contents pour moi et exigèrent de fêter cela avec moi. Nous avions toujours été proches et ils ne changèrent pas en apprenant que j’étais devenu riche, bien plus riche qu’eux ne le seraient jamais. Mais le regard des gens de mon quartier changea du tout au tout. Je commençais à être harcelé par mes voisins puis par le gang. Je ne savais plus quoi faire et j’en venais à regretter d’avoir joué, d’avoir gagné. Ce fut Miranda qui me donna la solution.

J'y crois encore
Une semaine après avoir gagné le gros lot, ma vie était devenue un enfer dans mon quartier. Mon groupe me soutenait et me disait de déménager dans un autre quartier de New-York mais je ne savais pas quoi faire. J’étais victime de chantage par l’ancien gang de mon petit frère et je savais que déménager dans New-York ne m’aiderait pas. Alors, avec l’aide d’Alphonse, je décidais de quitter la ville, l’état et même le pays. Il m’aida à trouver une ville en Nouvelle-Ecosse, Heatherfield. Mes parents allèrent s’installer à Brooklyn, dans un petit pavillon alors que je faisais mes bagages pour le Canada. Arrivée en ville, je passais quelques jours à l’hôtel avant de trouver un emploi de serveuse dans un bar de Midtown, le Tchin-tchin. Le gérant fut un peu farouche à l’idée d’employer une jeune femme non diplômée mais j’avais une grande expérience dans le domaine du service alors il accepta. Mon salaire était à peine plus élevé qu’à New-York et je trouvais non sans mal un appartement à Harmdale, dans un immeuble miteux. Un soir, alors que je rentrais, je fis la rencontre d’un homme en bas de mon immeuble. Il était SDF et je lui donnais mon pourboire, une maigre liasse de billets où il y avait à peine une cinquantaine de dollars. Je refusais de toucher à mon argent, préférant garder l’illusion d’une vie normale. Je ne voulais pas que la situation de New-York se reproduise. Il me remercia et le lendemain, je recommençais. Au fil des jours, on discuta et c’est lui qui me parla de l’association le Refuge qui aidait les sans-abris. Je devins rapidement bénévole, accueillant les SDF dans les locaux et discutant avec eux. Je sais que ma présence les a toujours étonnés. Quand je n’étais pas au bar, j’étais au Refuge. J’aimais me rendre utile mais je savais aussi qu’ils se posaient tous des questions sur qui je pouvais être et surtout sur ma cicatrice. Elle revenait souvent au centre des discussions. Ce fut un SDF qui me fit faire la visite du foyer et on a rapidement sympathisé. Cela faisait plus de huit mois qu'il était pris en charge par l'association. Je n’ignore pas que les paris vont bon train pour savoir quand l’un de nous va embrasser l’autre. Mais ce n’est pas une bonne idée, les relations entre SDF et bénévoles ne sont pas vus d’un bon œil.
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 7:47
Qu'elle est belle
Rebienvenue parmi nous. Hâte de voir ce que tu vas faire en détails
Bon courage pour ta fiche ❤️




You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 27
▲ Inscription : 21/06/2017

▲ Age : 17
▲ Quartier Résidentiel : Riverwylde avec mes parents et mes frères et soeurs
▲ Occupation : Lycéenne
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Ca se chamboule et c'était pas prévu... Un prof quoi...
▲ Avatar : Camila Mendès
▲ Crédits : .cranberry et tumblr
de l'enfance à l'adolescence.
Jeu 22 Juin - 8:20
Re bienvenue hâte de voir ce que tu vas faire de ce nouveau personnage!


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 9:29
Merci à vous deux, j'espère que le personnage vous plaira ^^





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 402
▲ Inscription : 07/04/2017

▲ Age : 26
▲ Quartier Résidentiel : Maplewood, c'est plus près de l'école.
▲ Occupation : Professeure de maternelle (3-4 ans)
▲ Identité Sexuelle : bisexuelle
▲ Cupidon : Le vide total, des coups d'un soir de temps en temps même si j'en raffole pas. Puis je l'ai revu... Pour le moment je ne ressens rien pour elle, rien de concret mais seul l'avenir me le dira.
▲ Avatar : Clémence Poésy
▲ Crédits : Des gens trop gentils pour ce monde
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 22 Juin - 13:50
Re-bienvenue
J'aime toujours tes personnages !
Je connais pas l'actrice par contre mais elle est superbe !
(Merci de m'avoir mis la chanson dans la tête =


Anything's possible
« Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi c'est toi, je suis toujours à la fête, quand tu me tient dans tes bras » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 214
▲ Inscription : 22/06/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Un appartement dans le quartier de Harmdale, j'y habite seule
▲ Occupation : Serveuse au Tchin-tchin
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Cupidon avait jusqu'à présent manqué sa cible. Je n'étais jamais tombée amoureuse, trop prise par mon emploi pour regarder les garçons. Mais voilà, depuis mon arrivée, il y a bien ce jeune SDF que j'apprends à aider au sein de l'association. Je l'apprécie beaucoup mais j'ai peur qu'il ait découvert qui je suis et qu'il ne s'intéresse à moi que pour mon argent.
▲ Avatar : Peyton List
▲ Crédits : Elinou (ava) Kat (sign)
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 22 Juin - 14:02
Merci
J'espère que ma Gwendal te plaira encore plus quand j'aurais fini
Peyton List est magnifique, dommage qu'elle soit si peu connue... Mais sa m'arrange, elle est pas souvent prise





nous vivions ensemble, dans une photographie du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 202
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianama fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Jeu 22 Juin - 18:14


Félicitation Gwendal



J'adore ton personnage et son histoire, surtout comment tu l'as écrite. J'ai beaucoup aimé que ses amis ne changent pas En tout cas, hâte de la voir en évolution



Tu peux dès à présent découvrir les merveilles que renferme le forum ainsi que sympathiser et délirer avec les autres membres si ce n'est pas déjà fait ! Cependant afin de ne pas te lâcher complètement dans la nature, voici quelques liens qui te permettront de t'y retrouver ! Tout d'abord si tu ne l'as pas encore fait, je te conseille d'aller jeter un petit coup d'oeil au règlement, c'est toujours bien de savoir à quoi on a à faire ! Ensuite nous pensons que tu ne vas pas vivre sous les ponts, donc files faire une demande de logement et après va recenser ton métier. C'est toujours bien de savoir où notre personnage va travailler ! Puis, il faut aussi que tu répertories ton personnage c'est important !

Mais bon je suis sûre que tu es surtout impatient(e) de créer ta fiche de liens pour te faire des amis ! D'ailleurs il se peut que tu ais besoin de personnes particulière, comme ta moitié ou ta grande tante qui fume comme un pompier ? Il faut les créer dans la catégorie en construction. N'oublies pas de recenser ton scénario, car si tu ne le fais pas, les personnes non inscrits ne pourront pas le voir. Si tu n'as pas forcément besoin de créer un scénario, mais il faut absolument que ton patron pervers ou que la belle-soeur de ton meilleur ami débarque, c'est un lien prédéfini qu'il faut que tu crées. Si au contraires, tu veux créés ta famille, je t'invite à remplir ce formulaire. Dans tous les cas, j'espère qu'ils seront pris bientôt ! Après si l'envie de RP est présente, mais que tu ne sais pas avec qui en faire tu peux aller rechercher un partenaire ! Ensuite, quand tu auras des rps par milliers, pour ne pas les oublier, tu pourras les mettre dans ton profil. Sinon tu peux les poster dans les Topics. Que te dire d'autre ? Je te recommande vivement le flood où l'on s'amuse comme des petits fous & de passer sur la ChatBox pour rigoler un petit peu ! Sinon pour toutes tes demandes, de lieux, de rang, changement de personnage ou autre, c'est dans les extras qui faut se rendre. Surtout, n'ais pas peur de faire le petit curieux et va voir un peu partout dans le forum.
Puis vu que nous sommes gentils, nous te mettons 500$ sur ton compte en banque !

Et une dernière chose, amuses-toi bien avec nous





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [VENTE] Armée de Nains
» Réflexion faite ![Acceptée même si je suis pas d'accord!! JE VOULAIS ZUZU MOI]
» J'ai vu de la lumière je suis rentré.
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Commencez Votre Aventure :: Les Actes de Naissances :: Les Actes en Règles-
Sauter vers: