AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

" Quand mère et fille se retrouvent " - Kayliana

 :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Lun 19 Juin - 19:14

Kaylee + Aliana


& & &


quand mère et fille se retrouvent.

Aliana quitte l'école secondaire avec deux de ses amies. Elles rigolent, elles parlent de garçons. D'un garçon en particulier, Jeremiah. Il est l'un des garçon les plus mignons de la classe et il est gentil. Dès que Alia est dans la même pièce que lui, elle se sent rougir, elle l'aime plus que bien, mais ne veut pas lui avouer. C'est devenue le sujet de conversation préféré des trois jeunes filles. En parlant, elles arrivent assez rapidement à la voiture de la mère de Brooke. « Tu viens, ma mère te ramène ! » La jeune fille perd son sourire. Elle regarde la voiture noire et fait un non de la tête. « Je ne peux pas, ma mère voulait que j'aille faire des courses avec elle... Elle doit venir me chercher. » Elle bafouille quelque peu en parlant, puis sourit. « Mais, Aliana, ta mère m'a dit que je devais te ramener. » Elle se mord l'intérieur de la joue et sourit. « Oui, je sais bien madame Carter, mais il y a eu un changement de programme. Elle a du oublier de vous prévenir... » La mère de Brooke n’insiste pas et salut la jeune fille. Aliana soupire longuement. Elle regarde ses mains, elles tremblent. A chaque fois, qu'elle doit monter en voiture, c'est la même chose. La peur vient l’accaparer. Elle tremble et revoit les scènes de cet horrible accident. Son pouls s'accélèrent et elle manque de tourner de l’œil. Elle s'appuie contre le mur blanc et doucement elle reprend son souffle, posant sa main droite sur son cœur. Respire. Respire. Se dit-elle pour essayer de se calmer. Après quelques minutes, alors que sa respiration est revenue à la normale, Alia relève la tête et scrute l'horizon. Elle est toute seule et va devoir marcher un bon moment pour entrer chez elle. Elle a menti à son amie. Sa mère ne l'attend pas, du moins, elle ne doit pas venir la chercher. La vraie raison, c'est que depuis cette fameuse journée, elle a une peur bleue de remonter en voiture, mais elle ne l'a dit à personne... Même sa mère ne le sait pas. Aliana commence à marcher, le chemin jusqu'au Domaine Arkadia est assez long. Bien sûr il y a des bus qui pourraient la conduire en quelques dizaines de minutes, mais elle a oublié son porte feuille ce matin. Ce qui fait que la jeune tête blonde, n'a ni sa carte de transport, ni même un peu d'argent pour payer.
Durant le chemin, elle pense. Elle réfléchit. Elle se remets en cause, car cet accident c'est un peu elle qui l'a causé involontairement. Elle se dit qu'elle aurait dû raccrocher et dire à Emily qu'elle l'a rappellerait une fois rentrée. Mais sur le moment, sa conversation avec son amie était si importante. Si elle avait sut ce qui arriverait, elle aurait raccroché. Elle n'aurait pas laissé Gideon s'énerver à tel point, qui lui arrache le téléphone des mains... Alia secoue la tête pour chasser ses mauvaises pensées. Elle doit arrêter de se torturer la tête. Après presque quarante minutes de marche, elle est devant sa maison. Devant sa grande villa pour être exact. Elle espère que sa mère n'est pas là pour ne pas se faire disputer à cause de l'heure. Aliana aurait du rentrer il y a près de trente minutes déjà et surtout avec la mère de son amie, mais à pieds, le trajet est nettement plus long... La blondinette ouvre la porte en essayant de faire le moins de bruit possible. Elle regarde si personne est à l'intérieur, puis entre, en prenant soin de refermer la porte qui claque doucement. Merde. Se dit-elle dans sa tête en grimaçant. Elle remet son sac sur son épaule et monte les escaliers quand elle entend son prénom. C'est sa mère. Elle se crispe sur place et se retourne doucement. « Oh maman... Tu es déjà là ? Je veux dire, tu n'es pas à l'hôpital ? »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 198
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianova, ma fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mer 21 Juin - 17:26


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Encore quelques jours, et Gideon pourra revenir à la maison. J’avais tellement hâte de le revoir dans notre maison. Même s’il ne la reconnaitrait pas, personnellement, ça me fera du bien de le revoir chez nous. Le revoir dans nos repères, peut-être que ça l’aidera à se souvenir de qui il est. Je l’espère tellement que je sais que je vais être déçue si ce n’est pas le cas. Mais je ne peux pourtant m’en empêcher. Alors même si j’aimerai rester plus longtemps avec lui à l’hôpital, comme je le fais tous les soirs, je me force pourtant à le quitter bien plus tôt ce soir. Ce n’est pas de gaité de cœur, mais je ne veux pas que ma fille pense que je l’abandonne. Depuis l’accident, on a passé très peu de temps toutes les deux. Je ne sais même pas si elle m’en veut d’avoir causé l’accident, c’est pour dire … Mais j’avais l’esprit préoccupé par Gideon et par l’annonce de ma grossesse. Alors même si je n’y peux rien, si ce n’est pas une excuse, j’ai pourtant la sensation que je dois me racheter auprès de ma petite Alia. Après avoir dit au revoir à l’homme que j’aime, je rejoins le parking et décide d’aller faire quelques courses. Peut-être que préparer le repas préféré d’Alia nous permettra de nous rapprocher et de parler un petit peu. Achetant tout ce qu’il faut, je patiente derrière une personne âgée à la caisse. Et ma main se pose sur mon ventre, et je me rends compte de mon geste, je la retire immédiatement. Comment réagira Alia, si je lui annonce, elle qui ne s’entend pas bien avec Gideon ? Soupirant, je dépose mes articles sur le tapis roulant, avant de les remettre dans mes sacs de courses. Puis je reprends la voiture et roule jusqu’à la maison. Lorsque j’arrive, une des personnes qui s’occupe de la maison me salue, me demandant ce que je fais déjà là. Je lui réponds que je veux passer un peu de temps avec Alia, mais que c’est une surprise. La domestique sourit doucement, avant de reprendre ses tâches ménagères. Déposant mes sacs sur la table, je repousse mes cheveux en arrière. J’ai trop chaud. Ouvrant la fenêtre, je me mets immédiatement au travail. Décidant de faire quelques pâtisseries maison, j’espère que ça fera plaisir à Alia. Une bonne heure plus tard, je les sors enfin du four. Le chocolat se fait sentir dans toute la maison, mais ça ne fait rien. Alia ne devrait plus tarder en plus ! Mettant tout dans l’évier, je m’assois sur une chaise, la tête qui tourne. Et je patiente doucement, tout en buvant un verre d’eau.

Sauf qu’Alia n’arrive pas et je commence à paniquer. Me relevant, je me dirige vers l’entrée puis dans la rue, pour voir si je la vois arriver. Mais elle n’est toujours pas là. Retournant comme une furie dans la maison, j’attrape un bras et demande pourquoi Alia n’est toujours pas là. On me répond qu’elle a sûrement du retard, de ne pas m’inquiéter. Une demi-heure plus tard, j’entends enfin du bruit. Me relevant à toute hâte, j’interroge le silence pour savoir s’il s’agit d’Alia. Me dirigeant rapidement vers l’escalier, je la vois qui se retourne et surtout, sa tête surprise. Elle ne s’attendait pas à me voir apparemment. La regardant, je me retiens de crier. Pourtant, j’aimerai laisser transparaître toute l’inquiétude que j’ai éprouvé ces trente dernières minutes. « Non je suis rentrée plus tôt, comme tu peux le voir. Pourquoi tu ne rentres que maintenant ? La maman d’Emily n’a pas pu te ramener, comme d’habitude ? » Je ne la dispute pas, je veux simplement une explication. Surtout que je m’étais arrangée avec la mère de son amie pour qu’elle ramène Alia. Souriant doucement à Alia, je lui fais signe de monter, avant qu’elle ne puisse me répondre. « Va monter tes affaires dans ta chambre et redescends, tu m’expliqueras tout, en bas. » Je retourne dans la cuisine et sors les pâtisseries du four, attendant qu’elle revienne. J’espère que ça lui fera plaisir.





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Mar 27 Juin - 18:47

Kaylee + Aliana


& & &


quand mère et fille se retrouvent.

Aliana ne monte pas dans la voiture de la mère de sa meilleure amie. Elle ne peut pas. Depuis l'accident, elle est terrifiée à l'idée de monter dans un véhicule, il n'y que dans le bus que son angoisse s'apaise. Malheureusement, elle n'a pas d'argent sur elle, ayant oublié son porte-monnaie chez elle. Il est sur sa table de nuit, juste à côté de son réveil. Elle le sait, car elle a dû fouiller dedans pour retrouver le mot que Jeremiah lui a écrit. Un petit mot pour lui demander, si elle accepte d'aller voir le phare s'allumer pour le jour des fondateurs. D'ailleurs, elle ne lui a pas répondu. Sous les conseils de son amie Emily, elle le fait patienter trois jours, si son offre est toujours valable, c'est qu'il aime bien Ali et dans le cas contraire, c'est qu'il ne s'intéresse pas à elle... La jeune Curtis marche pendant plusieurs dizaines de minutes pour arriver chez elle et une fois dans la grande villa du copain de sa mère, elle entend une voix qui la fige sur place. C'est sa mère. Elle se retourne, alors qu'elle est dans les escaliers. Sa mère lui demande pourquoi elle n'est pas rentré avec la mère de son amie. Alia ne sait pas quoi dire, elle est hésitante. Sa mère reprend son discours, disant qu'elle doit monter dans sa chambre et redescendre pour tout lui expliquer. « Bien sûr, j'arrive dans quelques minutes... » Elle se force à sourire et monte deux par deux les escaliers. Elle traverse d'un pas pressé le long couloir et va dans son immense chambre. Alia claque la porte et balance son sac sur son lit. Elle s'avance vers la fenêtre regardant la vue qui donne sur la gigantesque cours et la piscine et pose ses mains sur sa main sur sa tête en soupirant bruyamment. Putain... Elle appréhende ce tête à tête avec sa mère et essaie de réfléchir à ce qu'elle va lui dire. Mais elle ne veut pas trop la faire attendre, elle va se douter de quelque chose... Elle enlève les chaussures les ranges dans son armoire et ressort de sa chambre en chaussette. Aliana adore marcher pieds nus ou en chaussette chez elle, puis ici avec tous les domestiques qu'il y a le sol est impeccable.
Après quelques minutes, elle rejoint sa mère qui l'attend à la cuisine. L'odeur qui se dégage enivre ses narines. « Humm ça sent trop bon ! » Elle s'avance vers sa mère et lui dépose un bisou sur la joue. Elles ne sont certes, plus aussi proches qu'avant, mais Alia reste une jeune fille polie. Elle embrasse tous les jours sa mère quand elle la voit pour la première fois et avant d'aller au lit. Elle n'a pas la même relation envers Gideon par contre, évitant tout contact physique ou autre avec ce dernier. « Désolée, pour le retard... Ce n'est pas la mère d'Emily, mais celle de Brooke qui devait me ramener, mais elle a eu un empêchement ! Je voulais rentrer en bus, mais j'ai oublié mon porte feuille à la maison, donc j'ai dû rentrée à pieds. Je ne voulais pas t'appeler, car je me suis dit que tu étais avec lui... » Elle insiste bien sur le "lui". Ce n'est pas de la méchanceté, mais elle a toujours été comme ça avec Gideon, d'ailleurs, il est rare qu'elle l'appelle par son prénom ou même qu'elle s'adresse à lui. « Sinon, c'est pour quoi ces pâtisseries ? Tu fêtes quelque chose de spécial ? »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 198
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianova, ma fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mer 28 Juin - 15:59


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Je suis soulagée lorsque je vois que c’est Alia qui est en train de monter les marches de l’escalier. Même si je ne la dispute pas pour son retard, ni l’inquiétude que cela m’a causé, il n’empêche que je désire avoir une explication. Surtout qu’elle se comporte comme une adolescente, ce que je conçois, mais que j’ai beaucoup de mal à accepter. Avant qu’elle ne puisse me répondre, j’enchaîne en lui disant qu’elle monte ses affaires et qu’on en discutera en bas. Ça sera plus simple et surtout, plus conviviale, de le faire dans la cuisine. Surtout que j’ai essayé de lui faire plaisir, en lui préparant quelques pâtisseries qu’elle aime. Je la vois qui me sourit, mais pour la connaître, je sais que c’est forcé. Mais je fais comme si de rien n’était, tournant les talons pour retourner dans la cuisine. Sortant les gâteaux du four, j’entends les pas d’Alia en haut. Comptant les minutes, je me demande si elle va redescendre. Je souris doucement lorsque je la vois passer le pas de la cuisine. Au moins, elle vient déjà goûter, c’est une bonne chose. Lorsque je l’entends dire que ça sent bon, je souris doucement. Ça me fait chaud au cœur ! Après est-ce que ça sera bon, c’est une autre histoire. La regardant s’avancer, je souris toujours lorsqu’elle dépose un bisou sur ma joue pour me saluer. C’est vrai que même si on est en conflit depuis un moment toutes les deux, il n’empêche qu’elle a toujours eu ses quelques petits gestes attentionnés, à mon égard. C’est que tout n’est pas perdu entre nous, c’est déjà une bonne chose. Alia m’explique la raison de son retard. Je n’aime pas l’idée qu’elle soit rentrée toute seule à pieds ! Ni le fait qu’elle parle de Gideon en disant ‘lui’. Je sais que ce n’est pas l’amour fou entre les deux, mais il n’empêche que je n’aime pas quand elle parle ainsi de l’homme que j’aime. Comme pour changer de sujet, elle me parle des pâtisseries qui reposent sur la table. Décidant de lui répondre d’ailleurs à ce sujet, je n’oublie pas pour autant le fait qu’elle soit rentrée seule à la maison. « Rien de spécial, je voulais simplement te faire plaisir. Tu peux en prendre bien sûr. Fais juste attention, elles sont peut-être encore chaudes à l’intérieur. » Me levant j’attrape un verre d’eau. Je n’ai pas très faim, mais je me force malgré tout à boire régulièrement, pour le futur bébé. Je sais que je devrais en parler à Alia, mais pour l’instant, il y a des choses plus importantes à régler. Reprenant place à table, je croise les bras sur ma poitrine, fixant ma fille. Même si je sais que je ne suis pas menaçante, Alia me connaît. Et elle sait donc que je perds mon calme très rarement. « Alia, tu sais que je n’aime pas que tu rentres seule à la maison. La prochaine fois qu’il y a un empêchement, tu m’appelles. Peu importe si je suis au travail ou comme ce moment, à l’hôpital pour voir Gideon. » Je la sermonne un peu, mais ça ne fait rien. La savoir seule dans les rues de la ville, à treize ans, ça a de quoi me faire paniquer. Il pourrait lui arriver n’importe quoi, je ne serais même pas au courant ! Une fois certaine qu’elle a bien compris que je ne plaisantais pas, je décide de parler de la façon dont elle a parlé de Gideon. « Et je te l’ai déjà dit, tu ne parles pas de Gideon comme ça. Qu’est-ce qu’il t’a fait à la fin, pour que tu te comportes de la sorte avec lui ? Il a toujours été gentil avec toi que je sache ! » Je n’ai pas l’envie de me battre avec elle, mais j’ai besoin de comprendre où est le problème à la fin. Gideon n’a jamais été violant ou quoi, envers ma fille, hormis me dire en privé que la pension lui ferait du bien, ce que je refuse catégoriquement. Aussi, je ne comprends pas pourquoi Alia se comporte ainsi, mais j’espère avoir enfin une réponse !





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Mer 28 Juin - 16:56

Kaylee + Aliana


& & &


quand mère et fille se retrouvent.

Alia reste dans sa chambre, peut-être un peu trop longtemps. Elle regarde par la fenêtre, ne sachant pas quoi à sa mère. Elle ne peut pas lui parler de cette phobie qui l'anime depuis l'accident. Elle se ferait bien trop de soucis... Elle respire un grand coup, avant d'enfin se décider à descendre. Elle arrive dans la cuisine et fait une remarque au niveau de l'odeur qui s'y dégage, elle scrute les pâtisseries, passant doucement sa langue sur ses lèvres. C'est une vraie gourmande, elle espère secrètement qu'elle pourra en manger une. D'ailleurs après s'être excusée de son retard et ayant raconté un mensonge, elle demande pour qui sont ces petites douceurs. Si elles ont été faites pour une occasion spéciale. Sa mère lui répond qu'elle les a faites pour elle et qu'elle peut en prendre une. « Super, je meurs de faim ! » Il ne faut pas le répéter à l’adolescente, qui va vers l'assiette ou sont posés les cupcakes. Elle les regarde tous attentivement, ils ne sont pas tous pareils. Elle prend celui avec le nappage au chocolat, c'est son préféré. Elle adore le chocolat, elle en mange tout le temps, dès qu'elle le peut ! Aliana pose son goûter sur la table et ouvre le frigo pour se servir un verre de lait, comme elle le fait tous les jours en rentrant de l'école. Elle remet la bouteille au frigo tout en écoutant sa mère dire qu'elle n'aime pas qu'elle rentre seule. La jeune fille se met à table en hochant la tête, mais sa mère vient à lui dire que même si elle est à l'hôpital pour voir Gideon, elle doit l'appeler pour pas qu'elle rentre à pieds. Alia lève les yeux au ciel et croque à pleine bouchée dans son quatre-heures. « Ouais, c'est bon... » Elle a la bouche pleine et sa phrase et à peine compréhensive, mais elle ne le dit pas sur le ton de la colère. Elle veut juste faire comprendre à sa mère qu'elle l'a bien comprise. Elle boit une gorgée de lait et sa mère lui parle de Gideon, de la façon dont elle a parlé de lui quelques instants plus tôt, puis surtout pourquoi elle ne l'aime pas. Alia pose sa pâtisserie dans son assiette. Elle ne sait pas quoi dire à sa mère. Comment lui avouer qu'il n'a rien fait, mais que tout simplement, elle ne l'aime pas ? Il est vieux, il pourrait être son grand-père. Il est vieux jeu, il pense tout savoir et essaie de se comporter en père, alors qu'il n'est pas son père. Aliana se lève de sa chaise, laissant son verre de lait et son cupcake à moitié mangé. « J'ai des devoirs à faire... On en parle plus tard ! » Elle s'adresse à sa mère d'un ton sec et agressif, sans prendre la peine de la regarder. Puis elle quitte la pièce, sans se retourner espérant juste que sa mère ne la suive pas. Elle sait très bien le caractère qu'elle a, elle est douce et gentille, mais quand elle veut une explication, elle se donne les moyens de l'avoir... Aliana espère juste que sa mère ne va pas insister pour une fois.
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 198
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianova, ma fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Jeu 29 Juin - 10:05


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Je souris doucement lorsqu’elle me dit qu’elle est contente pour les cupcakes, car elle meurt de faim. Je la regarde choisir celui qu’elle veut. Et une fois chose faite, je sais que je ne vais pas rester longtemps sans lui faire part de ma pensée. L’idée qu’elle rentre seule à la maison ne me plait pas. Qui sait ce qui pourrait arriver ! Surtout qu’entre l’école et chez nous, il y a bien au moins, une bonne demi-heure de marche. Et ça ne me plait pas, elle est encore si jeunes… Je lui dis bien que même si je suis à l’hôpital pour voir Gideon, elle doit me téléphoner. Je préfère malheureusement quitter celui que j’aime et être sûre que ma fille rentre saine et sauve, plutôt qu’il arrive quelque chose. Et dans ce cas-là, je m’en voudrais à vie. Elle me répond, la bouche pleine. Même si sa phrase aurait pu être mal interprétée, je sais qu’elle veut juste me dire qu’elle a compris ce que je viens de dire. Maintenant que ce point est réglé, je dois en aborder un autre. Aussi, je lui dis que ça ne me plait pas qu’elle parle ainsi de Gideon. C’est bien pour cette raison que je veux savoir pourquoi elle ne l’apprécie pas. Il n’a jamais été méchant envers elle de ce que je sais, alors je veux comprendre. Après, je sais que je ne suis pas toujours à la maison, mais ce n’est pas une raison. Je la vois poser son gâteau et son verre de lait, avant de se lever brusquement. Elle s’adresse à moi sèchement et froidement. Son excuse ne me plait absolument et je n’aime pas qu’elle parte ainsi. Je l’entends monter rapidement les marches pour aller dans sa chambre. Hors de question que je la laisse partir ainsi. Je veux des explications. Mais vu qu’elle veut qu’on en parle plus tard, soit, je lui laisse ce droit. Mais plus tard, ça veut très bien dire quelques minutes plus tard. Me relevant, j’attrape son verre de lait pour aller le mettre au frais. Ce n’est pas la peine qu’il tourne et qu’elle soit malade derrière. Attrapant une boîte dans le placard, je dépose les pâtisseries dedans, avant de les déposer sur le comptoir de la cuisine. Puis je dépose le plat dans l’évier, avant de le laver. Une fois qu’il est posé sur le bord, pour égoutter, je regarde l’heure. Alia a eu plus de dix minutes de libre et même si elle fait ses devoirs, je veux une explication. Me séchant les mains, je prends ensuite la direction de l’escalier, puis une fois en haut, de sa chambre. Mais en passant dans le couloir, je m’arrête devant la chambre que je partage avec Gideon. Comment cela va se passer lorsqu’il rentrera ? Vu qu’il ne se souvient de rien, je me vois mal lui dire qu’on va dormir ensemble. J’ai peur que ça le brusque … Ce n’est rien, j’irai m’installer dans une autre chambre, histoire de lui laisser ses repères. Enfin, je verrai avec lui ce qu’il préfère, au moment venu. Et j’ai hâte qu’il rentre à la maison. Me dirigeant vers la chambre d’Alia, je frappe doucement à la porte, avant d’entrer. Sans lui demander son avis, je m’assois sur son lit, et appuie mes mains sur le matelas en arrière. « Alors, on est plus tard. Je veux une explication Alia, et tout de suite. Surtout que je me répète, mais il n’a jamais été méchant avec toi ! Et que tu as tout ce que tu veux, alors que lorsqu’on était toutes les deux, je ne pouvais pas t’offrir des choses, et tu me l’as reproché. Alors pourquoi n’aimes-tu pas Gideon ? Il est comme un père, tu devrais être contente de ça non ? »





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Jeu 29 Juin - 13:32


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Aliana mange la pâtisserie que sa mère lui a fait et elle est contente. Malheureusement pour elle, la conversation tourne mal, Kaylee vient à parler de son petit-ami et demande des explications à sa fille sur son comportement avec lui. C'est sans doute pour cette raison qu'elle a fait des gâteaux, elle voulait seulement l'amadouer pour qu'elle parle et non pour lui faire plaisir comme elle le lui a dit. De colère, Alia se lève brusquement et dit qu'elle a des devoirs à faire. Elle marche d'un pas décidé vers les escaliers qui la mèneront vers sa chambre. Faites qu'elle ne me suive pas, faites qu'elle ne me suive pas... Elle monte les marches assez rapidement, prenant le soin de regarder par-dessus son épaule. Aucune trace de sa mère, pour une fois, elle la laisse tranquille. Aliana ne peut s'empêcher d'émettre un petit sourire victorieux. Elle arrive dans sa chambre et prend son téléphone, elle envoie un message à son amie Brook pour lui expliquer toute l'histoire. En attendant que son amie lui réponde, elle s'installe à son bureau. Elle a un peu menti, elle n'a pas de devoir, elle les a déjà fait en classe. Sa mère pense qu'elle a des difficultés, mais c'est tout le contraire. Elle s'ennuie, tout est bien trop facile pour elle ! Aliana connaît déjà tout ça par cœur, cela l'ennuie et elle n'a pas envie de faire des efforts, donc elle ne fait rien, se contentant d'avoir seulement la moyenne. Elle pourrait très bien dire à sa mère ou à ses professeurs que ce n'est pas qu'elle a des problèmes d'apprentissages, au contraire, elle sait déjà tout ça, mais elle ne veut pas. Ali ne veut pas être différente, elle a eu un peu de mal à s'intégrer et certains camarades plus âgés se moque d'elle à cause de Gideon. Disant des choses telles que "c'est ton grand-père qui vient te chercher ?" Ou bien "il doit avoir beaucoup de fric pour que ta mère se tape un vieux !". Elle en souffre, mais ne le dit pas. La jeune ado se dit que c'est pire s'il la diagnostique surdouée et qu'elle doit sauter plusieurs classes et se retrouver avec eux. Autant rester là, dans cette situation. Ali se relève et ferme, sa porte, qui n'était pas correctement fermée et retourne à son bureau. Elle sort un livre de maths de dernière année qu'elle a acheté il y a quelques semaines. Elle aime apprendre seule et faire des exercices. Elle commence à en faire un et elle attend frapper. Puis la porte s'ouvre. Aliana n'a pas le temps de cacher son livre, elle met simplement son cahier par-dessus et se retourne en direction de sa mère. « Tu aurais pu attendre, que je te dise d'entrer... » Elle se rend compte, qu'elle va un peu loin dans ses propos et se reprend. « Pardon... Qu'est-ce que tu veux ? » Elle essaie de garder une voix neutre. Sa mère s'installe sur son lit et lui dit que maintenant, on est plus tard. La jeune blonde lève les yeux au ciel en soupirant. Elle n'a donc pas laissé tomber cette histoire. Elle exige une explication, elle veut savoir pourquoi elle repousse Gideon alors que maintenant elle a tout ce qu'elle veut ! Kaylee finit par dire qu'il est comme un père et qu'elle devrait être contente. Alia fronce les sourcils. « Non ! Il n'est pas mon père... Puis, je préférais encore ne rien avoir et être juste avec toi, juste toutes les deux ! Je ne l'aime pas, c'est tout, je n'ai pas à me justifier. » Elle croise les bras, regardant sa mère, espérant qu'elle ne se contente de cette explication.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 198
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianova, ma fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mar 4 Juil - 10:59


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Une fois certaine de lui avoir laissé assez de temps, je commence doucement à monter les escaliers, sans faire de bruit. Je suis têtue et ça elle le sait. J’ai beau être une personne très calme et douce, lorsqu’on me cherche, on me trouve. Et lorsque je veux des réponses, je ne lâche pas l’affaire tant que je ne les ai pas eues. Et ça, Alia le sait parfaitement. Donc je me dis qu’elle sait que je vais venir la voir pour continuer cette conversation, tôt ou tard. Chose que je fais. Je frappe à sa porte et sans attendre sa réponse, je pousse la porte. Elle me dit que j’aurai pu attendre qu’elle me réponde, avant d’entrer dans sa chambre. Je m’apprête à lui dire qu’elle n’a pas à me parler comme ça, mais elle se reprend bien vite, en s’excusant, puis en me demandant ce que je veux. Ne lui répondant pas immédiatement, je vais m’asseoir sur son lit. Posant mes mains sur le matelas, je lui explique mon point de vue. Lorsque nous étions que toutes les deux, elle souffrait de ne pas avoir tout ce qu’elle voulait. En même temps, avec mon petit salaire, je n’avais pas les moyens de lui payer les dernières baskets ou les derniers jeux vidéo. Et souvent elle m’en a fait le reproche. J’avais même eu certains jours l’impression d’être une mauvaise mère. Je vois ma fille qui fronce les sourcils et je me dis que ce qu’elle va me dire, ne va pas me plaire. Et j’ai bien raison, lorsqu’elle me lance tout au visage. Elle préférait qu’on ne soit que toutes les deux. Le plus douloureux, c’est lorsqu’elle me dit qu’elle n’aime pas Gideon. Ça me fait mal. Comment faire qu’elle l’apprécie ? Je ne peux pas choisir entre ma fille et l’homme que j’aime … Fermant les yeux pour cacher mon trouble, je pince les lèvres. Pendant quelques secondes, je prends le temps de réfléchir pleinement à ma réponse. Il ne faut pas que je la brusque mais pourtant, je me sens mal. J’ai l’impression qu’elle est malheureuse, et ça ne me plait pas… Mais je ne peux pas choisir entre les deux personnes que j’aime le plus au monde. Ouvrant les yeux, je la regarde, tout en m’asseyant bien droit sur son lit. « Alia … Je ne comprends pas pourquoi tu ne l’aime pas … Il a toujours été gentil avec toi, il ne t’a jamais rien dit de méchant à ton égard. Pourtant, vu ton comportement, il y aurait de quoi … Ce n’est peut-être pas ton père, mais c’est ce qui s’en approche le plus. Puis de toute façon, il fait partie de ma vie maintenant. Tu devrais le comprendre non ? Je ne peux pas choisir entre toi et lui. Et de toute manière, la question ne se pose pas. J’aime Gideon, il faut que tu t’y fasses. »





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Mar 4 Juil - 16:03


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


La jeune fille fait un léger bon quand elle attend frapper à la porte. Elle n'a pas le temps de réagir que sa mère est déjà dans la pièce. Elle prend soin de cacher son livre de Mathématique. Elle ne veut pas que sa mère découvre la vérité. Kaylee va se demander pourquoi sa fille fait des exercices si compliqués, alors qu'elle a déjà du mal avec ceux de son niveau. Mais si elle savait que c'est simplement, car ceux de son niveau sont trop faciles pour elle... Mais elle ne tient pas à ce qu'elle le découvre. C'est sûr que sa mère va vouloir en parler aux professeurs et la mettre dans une école spéciale ou dans une autre classé et Aliana ne veut pas. Elle veut rester avec ses deux meilleures amies. Elle regarde donc sa mère la sermonnant qu'elle aurait pu attendre qu'elle lui dise d'entrer. Mais elle se reprend. Elle ne doit pas parler comme ça à sa mère et elle le sait. Elle s'excuse. Puis Gideon vient au tapis, pourquoi elle ne l'aime pas ? C'est comme ça, on ne peut pas aimer tout le monde, certaines personnes ont le don de nous mettre hors de nous et c'est peut-être ça ? Ali n'en est pas sûr. Elle n'a rien contre ce vieux monsieur, mais elle n'aime pas que sa mère soit en couple avec lui, il est vieux, il n'est pas de la même génération, il a une philosophie de vie très différente de celles des deux Curtis. La réponse de la blondinette fait mal à sa mère et elle s'en rend bien compte, mais c'est la vérité. Kaylee sait bien que Gideon n'est pas son père, mais c'est ce qui s'en approche le plus, elle n'a connu aucun autre visage masculin et elle devrait être contente d'en avoir un, mais ce n'est pas le cas. Elle ajoute qu'en réalité, elle n'a pas trop le choix et qu'elle doit faire avec, qu'elle aime Gideon et ce n'est pas autrement. « Je ne veux pas de père ! On était très bien toutes les deux. Puis toi, tu l'aimes, mais lui, il a tout oublié, qui te dit qu'il va encore t'aimer ? » Alia se rend compte de ses propos, cela doit être douloureux pour sa mère. Elle l'aime, elle le sait et elle vient de lui jeter en plein visage que peut-être elle a perdu l'amour de sa vie, que rien ne sera plus comme avant. Elle baisse la tête honteuse, puis se lève et en se levant bouscule son cahier. Elle ne fait pas attention que maintenant sa mère peut voir son livre de math de terminal. Aliana s'installe sur lit à côté de sa mère. « Je ne voulais pas dire ça... C'est que... Il est vieux ! Il n'a jamais voulu jouer avec moi quand on était à New-York, il n'est jamais allé voir un de mes spectacles et puis il a déjà des enfants, je vois bien qu'il met une distance entre lui et moi. On ne s'entend pas, c'est tout. Tu ne peux pas nous forcer à nous aimer... » La jeune fille soupire longuement et pose sa main sur la cuisse de sa mère. « Maman, je t'aime, je veux bien faire un effort pour toi, mais il n'est pas mon père et ne le sera jamais. Je ne sais pas ce que tu lui trouves, il ne veut pas d'autres enfants, ne veut pas se marier et moi, je suis sûre que tu n'as pas le même avis. Alors pourquoi tu restes avec lui ? » La question lui brûlait les lèvres depuis bien trop longtemps et elle venait de lui demander. Après tout, Kaylee était belle, jeune, intelligente et avait pleins de qualités, qu'est-ce qu'elle faisait avec un type comme Gideon ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
▲ Messages : 198
▲ Inscription : 05/05/2017

▲ Age : 30
▲ Quartier Résidentiel : J'habite dans une villa dans le domaine d'Arkadia, avec Gideon et Alianova, ma fille.
▲ Occupation : Je suis coiffeuse, et ça me convient. Même si j'aimerai ouvrir mon propore salon.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, même si je dois bien avouer ne jamais avoir eu de relation avec une femme.
▲ Cupidon : C'est assez simple, et pourtant, compliqué. J'aime Gideon plus que tout, même s'il est plus vieux que moi. Cela fait cinq ans que nous écrivons notre histoire. Et pourtant, aussi cruel que soit le destin, il a fait que Gideon ne se souvienne pas de moi, car il est amnésique.
▲ Avatar : Emilie de Ravin.
▲ Crédits : Lolita (avatar), Tumblr (gif), Signa (moi).
AU SECOURS, J'AI LA TRENTAINE !
Mar 4 Juil - 18:37


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Donnant mon point de vue à Alia, j’ai peur de la suite des choses. Elle vient déjà de me faire mal avec ses mots. Je sais qu’elle veut juste me faire comprendre ce qu’elle ressent, mais il n’empêche que ça fait mal malgré tout. Surtout que Gideon est la personne que j’aime le plus au monde avec Alia. Il fait partie de ma vie depuis cinq ans maintenant et je ne comprends pas qu’Alia ne puisse pas encore l’accepter. Alia me répond et c’est comme un coup de poignard. Tous mes doutes reviennent au galop, alors qu’elle m’a lancé ces mots. Oui moi je l’aime mais c’est vrai que rien ne prouve que la réciproque soit vraie ! Je suis tellement mal de ce qu’elle vient dire, que je n’arrive pas à articuler le moindre mot. Je la vois qui se lève. Si elle sort de la chambre, je ne lui courrai pas après. Elle m’a fait mal et même si je veux des réponses, je ne serais pas en état de faire la guerre contre elle ce soir. Ma fille reprend la parole, en me disant qu’elle ne voulait pas dire ça. Pourtant, elle l’a fait et je ne peux pas l’oublier. Elle m’explique que Gideon n’a jamais joué avec elle ou n’est jamais venu à ses spectacles. Je sais que c’est vrai mais il faut aussi comprendre qu’il travaillait ! Je sais que je ne peux pas les forcer à s’aimer, mais j’aimerai tellement qu’ils se supportent au moins. La vie en serait tellement plus simple … Sa main se pose sur ma cuisse. Et si en temps normal, j’aurai attrapé sa main pour la serrer dans la mienne. Mais là, le cœur n’y est pas … Elle m’a réellement blessé de l’intérieur. Je sais que ce n’était pas son attention, mais avec tout ce qui s’est passé récemment, je n’ai pas envie de rire avec ça. Surtout que ce sont mes doutes premiers. Celui que Gideon aille voir ailleurs, qu’il aime quelqu’un d’autre. Je vois ma fille qui soupire avant qu’elle ne reprenne. Même si elle me dit qu’elle est prête à faire des efforts, ça ne change rien. Mais elle enfonce un peu plus le couteau, lorsqu’elle me demande ce que je lui trouve. Parce qu’il est vieux, qu’il ne veut pas entendre parler mariage ou enfant. Me retournant vivement vers elle, je me retiens de lui parler sèchement. « Qu’est-ce que je lui trouve ? Il est charmant, gentil, attentionné. Alors oui, il est peut-être plus âgé, mais qu’est-ce que ça peut bien faire !? L’âge n’est qu’un chiffre Alia. Et oui il ne veut peut-être pas entendre parler enfant, mariage. Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. » Me levant j’ai des fourmis dans la jambe. Croisant mes bras sur ma poitrine, je la regarde de nouveau, avant de reprendre la parole. « Et comme tu viens de me le dire si gentiment, il ne se souvient de rien. Il aura donc peut-être changé d’avis ! Alors certes, tu ne l’aimes pas, mais je ne le quitterai pas pour un caprice Aliana. » J’ai employé son prénom en entier, elle sait donc que je ne suis pas loin de m’énerver.





ღAimer, à perdre la raison.ღ
Revenir en haut Aller en bas
avatar
de l'enfance à l'adolescence.
▲ Messages : 40
▲ Inscription : 19/06/2017

▲ Age : 13
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia avec Maman et son copain...
▲ Occupation : Etudiante à la Nova Scotia High School, niveau école secondaire.
▲ Identité Sexuelle : Bien trop jeune pour le savoir.
▲ Cupidon : Célibataire, mais elle craque pour un garçon de sa classe...
▲ Avatar : Johnny Sequoyah
▲ Crédits : Arté pour l'avatar. Tumblr pour les gifs.
de l'enfance à l'adolescence.
Jeu 6 Juil - 17:36


Quand mère et fille se retrouvent

Kayliana


Les mots sortent tout seul. Elle essaye de les retenir, mais c'est dit. C'est trop tard maintenant, il n'y a pas de retour en arrière possible. Elle les regrette aussi tôt qu'elle les prononce, mais le mal est fait. Elle le voit bien, elle voit bien que cela fait souffrir sa mère. Elle s'en veut pour ça. Alia se lève donc pour s'installer à ses côtés, ce qui ne fera peut-être rien, mais elle en a envie. Elle veut se mettre à côté d'elle et la toucher, s'excuser. Elle tente de s'expliquer, de lui dire que si elle n'aime pas Gideon, c'est parce qu'il ne sait jamais comporté en père avec elle. Elle a toujours eu l'impression de le déranger. Puis, depuis petite, elle vivait qu'avec sa mère, elle n'a jamais rencontré d'autres hommes et elle le lui présente. Au fond d'elle, Ali a toujours eu peur que sa mère ne l'abandonne pour lui. La fois ou elle a voulu leur parler et elle l'a entendu parler d'une pension, dire qu'il pouvait payer, que ça lui fera du bien d'être cadrée et avec des filles de son âge, cette fois-là, Aliana l'a détesté. Elle a depuis l'impression qu'il cherche à l'éloigner de sa mère et elle ne le supporte pas. Cependant, elle dit à sa mère qu'elle va essayer de faire des efforts. Tout aurait pu s'arrêter là, mais il faut qu'elle ouvre la bouche une nouvelle fois. Elle lui demande ce qu'elle lui trouve, après tout il est vieux jeu et pas très beau. La mère de l'ado fait donc une petite liste des qualités de son petit ami et Ali lève les yeux au ciel. C'est vrai que l'âge n'est qu'un chiffre, mais quand même, sa mère pourrait trouver beaucoup mieux que lui ! Alia la suit du regard quand elle se lève, ne lui coupant la parole et l'écoutant parler. Elle fronce les sourcils quand elle entends les propos de sa mère. Elle l'appelle par son prénom et surtout lui dit qu'elle ne le quitterait pas. La jeune fille se lève d'un bon et se tient face à sa mère. « Très bien, reste avec lui de toute façon je m'en fiche ! Tu n'as qu'à m'envoyer en pension comme il te l'a suggéré de nombreuses fois, comme ça au moins, je te gênerais plus ! » Elle est froide et distante en s'adressant à sa mère. Elle ne voulait pas lui parler de la sorte, mais c'est plus fort qu'elle. Elle se dit qu'elle va la laisser, elle dit bien qu'elle ne veut pas le quitter pour elle, alors peut-être qu'elle se séparerait de sa fille pour lui ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Pédo Filles
» quand une fille a décidé d'être méchante, même le diable s'assit pour apprendre
» [Fic] La mère des monstres
» Enfin une vraie fille dans cette série.
» Lettre d'une fille à sa maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Domaine Arkadia :: Residence-
Sauter vers: