AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Après le travail | Eugène

 :: Heatherfield :: Harmdale :: Eden Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 37
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : Célibataire
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Ven 9 Juin - 14:55




Après le travail

FT Eugène & Jenny

Depuis un peu plus de 2 ans, la belle brune travaillait en tant que DJ, son métier qu'elle voulait faire depuis qu'elle avait 10 ans. Elle était très fière, car même si ses parents n'étaient vraiment pour qu'elle fasse ce métier qui n'en était pas vraiment un d'après eux. Elle commença à avoir les bases dés ses 11 ans, elle commença vraiment a devenir DJ la même années. Si elle n'avait pas était DJ, qui sait quel métier elle aurait fait ? Elle voulait être dans la musique ca c'est sur. En 2 ans, elle en as connu qui sont passait par ce club assez spécial, au début c'était bizarre pour Jenny de se dire qu'elle allait travailler dans un club de strip-teaseuse. Mais ce qu'elle voudrait savoir en fait c'est comment fait Eugène pour genre un endroit aussi spécial. Mais elle ne lui as jamais poser la question, elle n'ose pas, il est très intimidant aussi. Aujourd'hui Jenny avait travailler comme tout les soirs bien sur, elle aimait tellement son travail qu'elle serait même capable de venir travailler en étant malade. Elle ne veux pas que quelqu'un d'autre qu'elle touche à ses platines, ce sont les siennes et rien que les siennes. Donc la soirée était terminer les clients était quasiment tous parti, il en restait toujours, donc une fois son matériel ranger, elle pris la direction du bar, elle avait besoin de boire un coup.  Elle demanda à un des serveur et barman de lui servir un cocktail avec alcool. En attendant elle pris son téléphone pour regarder les messages qu'elle avait.

by tris
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 57
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai été marié à une femme qui m'a donné une belle fille. Mais il y a quatre ans, elle m'a quitté pour une autre femme. Je le vis assez mal encore aujourd'hui et Cupidon ferait bien de rester loin de moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Nuit parisienne (ava) ceriztoxic (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Ven 9 Juin - 18:22

   

   
Après le travail

   Eugeny
   

   

   
La soirée c’était très bien passée. Je l’avais surveillé depuis mon bureau, caché derrière une vitre sans teint. J’aimais surveiller les clients, je ne voulais pas qu’il arrive un problème à l’une des filles qui travaillaient pour moi. Ils avaient le droit de regarder mais aucunement le droit de toucher. Je savais que j’avais un métier très… Ambiguë. J’étais propriétaire d’une boite de striptease qui accueillait également des prostituées. On pouvait penser que j’étais un homme sans égard pour la gente féminine et pourtant, j’avais une belle image de la femme. Je savais que toutes les jeunes femmes qui se prostituaient dans ma boite de nuit ne faisaient pas cela pour le plaisir mais elles savaient également qu’elles pouvaient venir me voir si jamais elles avaient un problème. De plus, je m’étais un point d’honneur à ce que chaque fille ait une visite médicale régulière, même si je devais prendre sur mon argent personnel. Chaque fille avait sa chambre qu’elle pouvait décorer à sa guise. Alors que je regardais par la vitre sans teint, mon regard dériva jusqu’à la zone réservée au DJ. Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant Jenny Cooper, la DJ de la boite. Cette fille, elle avait quelque chose de plus que les autres, je ne savais pas quoi mais elle attirait. Je m’étais pourtant jurer de ne plus jamais poser mon regard sur une femme depuis que la mienne m’avait quitté pour une amie à elle. Je souffrais encore de ce divorce même si j’avais gardé un bon contact avec mon ex épouse. Mais depuis deux ans, depuis que Jenny travaillait ici, elle m’obsédait. C’était effrayant mais terriblement excitant également. Je sursautais légèrement quand mon téléphone annonça que j’avais un SMS. Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant qu’il s’agissait de ma fille. Je lui renvoyais rapidement un SMS, ajoutant qu’elle devrait dormir à l’heure qu’il est. J’avais juste oublié les quatre heures de décalage entre Heatherfield et Vancouver. Je rangeais finalement mon téléphone une heure plus tard, après un appel de ma fille. Une fois la soirée terminée, je descendis rejoindre la salle, saluant les quelques derniers clients qui commençaient à partir. Alors que je m’approchais du bar pour prendre mon habituel verre de fin de soirée, je me rendis compte que Jenny se trouvait déjà au comptoir. Je ne pus m’empêcher de sourire en me souvenant de cette soirée dans la réserve, où nous nous étions retrouvés enfermés tous les deux et où j’avais failli l’embrasser. Une situation que je m’étais juré de ne jamais reproduire même si ce n’était pas l’envie qui me manquait. « Bonsoir mademoiselle Cooper. » Je fis signe au barman que j’étais là et il hocha la tête en sachant pertinemment ce que j’allais prendre. Je prenais toujours un verre de whisky en fin de soirée et je savais que celui-là, je n’allais pas le boire tout seul pour une fois.
   

   

   


I'M A PAPER DOLL, YOU CAN TEAR ME UP
je pense à toi tout le temps. je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu'à toi, avec l'effet contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 37
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : Célibataire
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Sam 10 Juin - 16:50




Après le travail

FT Eugène & Jenny

La soirée au club c'était très bien déroulé, elle avait aimée jouée ce soir, elle aime son métier, elle adore faire plaisir au client pour la musique, dés que l'un d'entre eux veux une musique, il est possible de venir demander à Jenny. Il n'y a pas de programmation, elle n'a pas de liste de musique à suivre, Donc quand elle pouvait, elle changer la musique pour mettre ceux que les clients demander. Elle savait que le patron était pas très loin, il aimait avoir les yeux sur toute la salles, sur ses filles et sur ses employés. De temps en temps elle levait les yeux vers son bureau, elle était sur qu'il était par là. D'ailleurs un jour avec son patron il était coincés dans la réserve, avant qu'on les libère, elle pensait qu'ils allaient s'embrasser, mais malheureusement pour elle, c'est à se moment là qu'on les libéra. Elle ne va pas le cachait ce mec enfin son patron l'attirait, elle le trouvait intimidant et attirant, mais comme le lui faire comprendre ? Alors qu'elle avait fini sa journée enfin sa soirée elle avait ranger ses affaires et elle était donc partie au bar prendre un dernier verre avant de partir pour rentrer chez elle. Pendant que le barman, son collègue, était en train de préparer un cocktail avec alcool tout en laissant le choix à son ami, tout en attendant qu'il fasse son cocktail, elle parla avec lui. Elle vit quelqu'un arriver au bar, elle tourna son regard vers cette personne, ce n'était que Eugène son patron, elle lui fit un magnifique sourire, puis tout en recevant son cocktail, elle regarda son patron " Bonsoir Monsieur Briar. Vous allez bien ? "

by tris
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 57
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai été marié à une femme qui m'a donné une belle fille. Mais il y a quatre ans, elle m'a quitté pour une autre femme. Je le vis assez mal encore aujourd'hui et Cupidon ferait bien de rester loin de moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Nuit parisienne (ava) ceriztoxic (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Dim 11 Juin - 22:43

   

   
Après le travail

   Eugeny
   

   

   
J’étais content, nous n’avions pas eu d’accidents majeurs pendant la soirée, pas besoin d’appeler la police pour qu’un client reparte sagement entouré par la police. Aucune des filles ne c’était plainte et je n’avais rien remarqué de répréhensible derrière ma vitre sans teint. C’était assez amusant d’ailleurs la tête que pouvait faire certains clients quand je débarquais en disant que je les avais vus mal agir. Ils avaient tendance à me rire au nez en disant que c’était impossible et alors, je leur montrais le miroir dans la salle qui était en fait la vitre sans teint dans mon bureau. J’avais d’ailleurs vu quelques clientes s’y refaire une beauté. Parce que je n’accueillais pas que des hommes, il y avait aussi des femmes. Sortant en fin de soirée de mon bureau où j’avais travaillé tout en gardant un œil sur la salle, j’allais m’installer au bar à côté de la DJ de la boite, Jenny Cooper. Cette fille avait quelque chose de plus, elle m’attirait alors que je m’étais juré que je ne me laisserais plus atteindre par une femme. Alors que le barman la servait, elle me demanda comment j’allais. Je soupirais en haussant les épaules. « Comme au petit matin. Pressé d’aller me coucher, je tombe de fatigue. Et vous? Pas trop fatiguée? Vous vous êtes encore déchainée sur vos platines d’après ce que j’ai pu voir. » Jenny n’était pas le genre de femme à passer de la musique douce, ce qui était bien pour le spectacle que nous proposions dans la boite de nuit. Les filles avaient besoins d’une musique qui bouge pour leur spectacle et puis, c’était moins déprimant. Le barman me servit alors mon whisky habituel, une bouteille qu’il ne gardait que pour moi ou pour quelques habitués comme nous avions parfois. Les habitués étaient surtout des amis à la longue. Mais je n’étais pas un habitué de la sympathie envers des clients… Tout comme je ne discutais que très rarement avec les employés ou les filles. Mais mademoiselle Cooper, c’était différent. « A la vôtre. » Je portais mon verre à mes lèvres, souriant légèrement en sentant l’alcool me brûler la gorge. Je jetais un coup d’œil à la jeune femme, n’arrivant cependant pas à la quitter du regard par la suite.
   

   

   


I'M A PAPER DOLL, YOU CAN TEAR ME UP
je pense à toi tout le temps. je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu'à toi, avec l'effet contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 37
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : Célibataire
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 12 Juin - 21:28




Après le travail

FT Eugène & Jenny

Normalement en fin de soirée, la belle Jenny n'avait qu'une hâte c'était de rentrer chez elle pour se jeter sur son lit et de retrouver ses animaux, mais ce soir au contraire elle voulait profiter un petit peu, elle n'était pas si fatiguée que ça en fait, elle avait encore de l’énergie. Malgré l’énergie qu'elle avait dépenser lors de son show, elle savait qu'elle devait mettre le feu pour que les filles puissent danser pour les clients et surtout pour que les clients en prennent pleins les yeux. Après tout les filles s'amusait et les clients étaient très heureux de voir danser des filles devant eux. Elle faisait tout simplement son boulot, elle le faisait bien, car cela fait bien 2 ans qu'elle est dans la même boite, elle aime son travail, elle aime la musique, faire la fête et voir les gens se déhancher sur la musique. Depuis qu'elle était arriver dans cette boite, elle n'a jamais eu de problème, pas de coup violent par un client qui avait trop bu et puis même si cela arrivait son patron Eugène était dans son bureau et il voyait tout et puis il y avait les gars de la sécurité donc aucun doute la dessus, les employés étaient bien protéger par les gars de la sécurité et Eugène.  Donc ce soir elle pris un cocktail en compagnie du barman avant l'arriver de son patron Eugène, elle ne l'avait jamais appeler Eugène en plus, c'était plus Monsieur Briar ou Patron. Donc quand il arriva au bar, elle eu un grand sourire, elle aimait avoir de la compagnie, elle lui demanda comment il allait elle l'écouta parler " Comme tout le monde je dirais. Moi ca va bien merci, hâte d'aller me coucher mais bon j'ai pas vraiment sommeil encore...Je me déchaîne toujours sur la musique et mes platines Monsieur Briar, c'est surtout pour les filles il faut de la musique qui bouge. " Jenny aimait la musique et se déchaîner sur ses platines elle adorait ça et puis elle faisait plaisir au client en plus. Donc avec son cocktail entre les mains, la belle brune n'allait pas le boire seule enfin si son patron voulait bien l'accompagner avec sa boisson bien entendu. Quand elle l'entendu parler, elle le regarda, elle souleva son verre vers lui et bu une gorgée de son cocktail, elle fit signe au barman pour lui dire ce qu'elle en pensait, c'était délicieux. Puis tout en regardant son verre, elle leva les yeux vers son patron avant de dire " Dites j'ai une question un peu particuliere à vous posez je peux ?"

by tris
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 57
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai été marié à une femme qui m'a donné une belle fille. Mais il y a quatre ans, elle m'a quitté pour une autre femme. Je le vis assez mal encore aujourd'hui et Cupidon ferait bien de rester loin de moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Nuit parisienne (ava) ceriztoxic (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Mer 14 Juin - 11:36

   

   
Après le travail

   Eugeny
   

   

   
J’avais toujours aimé boire un verre au bar avant de rentrer chez moi, cela me permettait de retarder un peu le moment où j’allais me retrouver dans la maison que mon ex-femme et moi avions acheté à l’époque où nous étions une famille avec ma fille Bérénice. Depuis quatre ans, je rentrais dans une maison vide et cela jouait parfois sur mon moral. Et ce soir, j’avais la chance de pouvoir prendre un verre en compagnie de mademoiselle Cooper, la jeune femme qui était DJ pour la boite. Cela me faisait de la compagnie et une compagnie très agréable. Je détestais boire seul et généralement, je discutais avec le barman quand il avait le temps, pendant qu’il séchait les verres propres qui avaient été utilisés pour la soirée. Même si j’appréciais beaucoup mon barman, qui était plus un ami qu’un employé, je préférais de loin la compagnie de Jenny. Je l’écoutais me répondre, me dire qu’elle avait hâte d’aller se coucher. Pour un peu, je lui aurais proposé un petit somme de quelques minutes sur le canapé présent dans mon bureau. Je n’aimais déjà pas spécialement savoir que mes employés rentraient chez eux à la limite de la somnolence et qu’ils risquaient un accident, je ne me pardonnerais certainement jamais si cela venait à arriver à la jeune femme à mes côtés. Même si elle me disait qu’elle n’avait pas spécialement sommeil pour le moment, je me doutais bien qu’une fois bien assise dans sa voiture, ce serait une toute autre histoire. Tournant légèrement la tête vers elle, j’eus mon éternel petit sourire en coin. J’aimais la regarder se déchainer sur son matériel pour que la musique soit assourdissante dans la boite mais je m’étais toujours demandé ce que cela faisait de la voir se déchaîner sur autre chose… Il fallait absolument que j’évite d’avoir ce genre de pensée, surtout en sa présence. Cela ne me ressemblait pas, j’étais plutôt un homme respectueux de la gente féminine et les images qui me venaient en tête était toutes sauf respectueuses… Je préférais trinquer en compagnie de la jeune femme avant de boire une gorgée de mon verre. Du regard, je suivais les derniers clients qui quittaient la pièce et quelques filles me saluèrent de loin. Je leur rendis leur signe de la main avant que la jeune femme à mes côtés me capture à nouveau mon attention. Je me tournais vers elle, de nouveau mon petit sourire accroché à mes lèvres. « Tout ce que vous voudrez mademoiselle Cooper. » Et sérieusement. Elle pouvait tout me demander, je ne lui dirais jamais non. Même la demande la plus saugrenue, je serais capable de me mettre en quatre pour la respecter.
   

   

   


I'M A PAPER DOLL, YOU CAN TEAR ME UP
je pense à toi tout le temps. je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu'à toi, avec l'effet contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 37
▲ Inscription : 07/06/2017

▲ Age : 30
▲ Occupation : DJ à l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétéro
▲ Cupidon : Célibataire
▲ Avatar : Dakota Johnson
▲ Crédits : _Liloo.59
au secours, j'ai la trentaine !
Jeu 15 Juin - 13:49




Après le travail

FT Eugène & Jenny

C'est vrai qu'il est rare pour Jenny de prendre un dernier verre au bar de la boite, mais ce soir elle avait envie de profiter de sa soirée, elle voulait boire un verre donc au lieu de rentrer elle alla au bar pour se payer un verre. Elle ne pensait pas que son patron allait venir au bar également, elle ne savait pas ses habitudes. Mais elle était heureuse de le voir, car son patron était un homme intriguant, attirant également. Lors de cette soirée où ils étaient coincés dans cette réserve, d'ailleurs elle ne se souviens même plus pourquoi elle était dan la réserve avec lui, mais bon ce n'est pas grâce, car si ils n'avaient pas était délivré par l'un de employés peut-être qu'ils auraient échanger leur baiser. Depuis ce jour là, Jenny ne cesse de repenser à cette image, il lui arrive de rêver de lui, de rêver de ses lèvres, de rêver qu'ils s'embrasse. Mais ce n'est qu'un rêve car, elle le sais que cela n'arrivera jamais. Donc alors qu'ils étaient au bar tout les deux en train de boire un verre, Jenny avait envie de lui poser une question, elle penser qu'il n'accepterais pas les questions, mais à sa grande surprise il accepta. Alors elle bu une gorgée de son cocktail et puis pris son courage à deux main, elle attendit que le barman s’éloigna un peu puis elle regarda son patron "Bon vous allez trouvez cela bizarre, mais cela fait un petit moment que je me demande ce que cela fait d’être propriétaire d'un club de strip-tease ? " Elle repris une gorgée de son cocktail puis elle le regarda "Si ma question vous gène vous etes pas obliger de répondre"

by tris


But love doesn’t make sense.

Avant de te rencontrer, je ne savais pas ce que c’était de regarder quelqu’un dans les yeux et de sourire sans aucune raison. Te rencontrer m’était destiné. Devenir ton amie était mon choix. Tomber amoureuse était hors de mon contrôle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 57
▲ Inscription : 01/06/2017
gif hunterress
▲ Age : 43
▲ Quartier Résidentiel : Domaine Arkadia, villa n°160
▲ Occupation : Propriétaire de l'Eden
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : J'ai été marié à une femme qui m'a donné une belle fille. Mais il y a quatre ans, elle m'a quitté pour une autre femme. Je le vis assez mal encore aujourd'hui et Cupidon ferait bien de rester loin de moi.
▲ Avatar : Richard Armitage
▲ Crédits : Nuit parisienne (ava) ceriztoxic (sign)
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Mer 21 Juin - 13:22

   

   
Après le travail

   Eugeny
   

   

   
J’étais content d’avoir eu la bonne idée de prendre mon verre de fin de soirée au bar de la boite, j’avais ainsi pu croiser Jenny. C’était ce que je faisais tous les soirs pratiquement mais j’aurais normalement dû rentrer juste après la soirée. Alors je me félicitais intérieurement d’avoir eu cette idée. J’aimais passer du temps avec la jeune femme même si ce n’était que pour discuter. Nous ne faisions que cela de toute façon pour être honnête. Mais je n’arrivais pas à m’empêcher de penser à cette fois où j’avais failli l’embrasser. Je l’aurais fait si nous n’avions pas été libérés. Et depuis, je n’arrêtais pas de penser à elle, d’imaginer le goût que pouvait avoir ses lèvres. Mais je devais me contrôler, cela ne devait pas se produire. Après tout, Jenny avait tout juste trente ans et j’en avais quarante-trois… Qu’est-ce qu’un homme comme moi, propriétaire d’une boite chaude, pouvait bien avoir à offrir à une jeune femme comme elle? D’autant que j’avais une fille de dix-sept ans qui devenait une jeune femme à problème… Non clairement, je n’avais rien de bien à offrir à la jeune femme, autant qu’elle se trouve un jeune homme de son âge. Bien décidé à ne pas laisser l’expérience de la réserve se reproduire, j’écoutais Jenny me poser une question concernant l’effet que cela faisait d’être propriétaire d’une boite dans le genre. J’eus un petit sourire quand elle ajouta que je pouvais ne pas répondre si la question me gênait. « Aucun souci mademoiselle Cooper. Pour être honnête, c’est beaucoup de responsabilités entre la sécurité des filles et celles des clients. C’est parfois un peu difficile, surtout quand certains clients deviennent lourds avec l’une d’entre elles mais ça peut aussi être assez gratifiant quand vous recroisez une ancienne fille qui s’en est sortie grâce à vous. » C’était assez complexe et il m’arrivait parfois de regretter d’avoir acheté l’Eden, quand j’avais vendu mon entreprise de transport. Mais j’avais un peu pété un boulon quand ma femme m’avait quitté alors j’avais agi sur un coup de tête. Et je ne me voyais de tout façon pas vendre, rares seraient les hommes à accorder autant d’importance à ses employés. Je tournais à nouveau ma tête vers la jeune femme, sirotant mon verre. « Et vous, pourquoi vous travaillez ici? Je veux dire, il y a pleins de boites de nuit qui seraient ravies de vous avoir pour leur soirée… » Ce que je pouvais comprendre. Jenny était une excellente DJ et j’étais encore étonné qu’elle travaille ici deux ans après que je lui ais donné sa chance de percer dans le milieu.
   

   

   


I'M A PAPER DOLL, YOU CAN TEAR ME UP
je pense à toi tout le temps. je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps. je pense à toi le soir, quand tu me manques au milieu des fêtes, où je me saoule pour penser à autre chose qu'à toi, avec l'effet contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'après Roi Liche
» Choisir la face du héros après avoir choisi sa classe [Résolu]
» Mordheim, ou comment arriver après la bataille...
» Petit lexique d'arpitan lyonnais (en travail)
» Beug après compilation! [résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Harmdale :: Eden-
Sauter vers: