AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Il suffit parfois d'un regard... ▲ SWAZEL

 :: Heatherfield :: Maplewood :: Maple Park Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Ven 2 Juin - 11:33


Il suffit parfois d'un regard...

Swazel


Je n'en revenais pas que Azalée m'avaient menti, elle sortait avec Tyler, elle couchait avec celui qui avait tué ma mère, celui qui m'avait mise dans ce fauteuil. Depuis quelques temps, depuis que j'avais fait cette découverte rien n'allait, j'étais triste. Je n'avais pas vu Swann depuis quelques jours, car j'avais passé du temps avec mon petit frère. Il avait voulu me changer les idées et on avait fait un marathon Harry Potter chez lui. Je dois avouer que j'ai bien aimé, mais j'étais contente de rentrer chez moi, puis il fait beau aujourd'hui. J'irais pas jusqu'à dire qu'il fait chaud, mais il ne pleuvait pas et il n'y avait pas de vent. Jasper était encore là à jouer avec son téléphone. « Tu sais que tu peux y aller, ça va aller, Swann va arriver.. » Il me fit un petit non de la tête, depuis ma tentative de suicide, il avait du mal à me laisser seul, surtout quand il savait pas combien de temps j'allais rester seule. Mais j'en avais besoin, je ne voulais pas sortir, je ne voulais plus sortir, à part pour aller d'un point à un autre et encore. J'avais dis oui à Jasper pour aller chez lui, juste car je ne voulais pas que Azalée frappe chez moi, je ne voulais pas la voir... Swann avait essayé de me faire sortir, mais j'avais refusé et je ne lui avais pas adressé la parole. Cela m'a fait un peu de mal, car elle n'a rien fait, mais j'étais en colère. Pas contre elle, mais contre "ma meilleure amie"... J'entends ma sonnerie de téléphone qui signifie que j'ai un SMS. Je roule jusqu'à la table pour le lire, c'est Swann qui me demande de la rejoindre au parc, c'est urgent.. J'alerte Jasper, qui ne perd pas une minute et qui n’emmène à la voiture. Je réponds à Swann que j'arrive. J'espère qui ne lui ai rien arrivé de grave.
Une fois arrivée, Jasper aide à me sortir de la voiture et me pousse à travers le parc et je vois la blonde assise sur un banc. « Bon, maintenant que je sais que tu es entre de bonnes mains, je te laisse.. » Jasper m'embrasse sur le front et me prend dans ses bras puis s'en va. Je le regarde partir, puis je reporte mon attention sur Swann, je pousse mon fauteuil pour aller à sa rencontre. « Pourquoi tu m'as dis de te rejoindre ici, qu'est ce qui se passe ? Tu as un soucis ? » Je suis tellement inquiète, que je ne salue même pas..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Ven 2 Juin - 23:56


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Cela faisait plusieurs jours que je ne l’avais pas vu. Elle refusait de me parler, de sortir, de vivre tout simplement. Que c’était-il passé pour qu’elle se renferme de la sorte sur elle-même, en si peu de temps ? Quelque chose de grave, j’en mettrai ma main au feu. Parce que oui, ce n’était pas progressif, c’était d’un seul coup. Caressant doucement Heiko, je regarde Madeleine qui dort sur mes genoux. Mes deux amours. Fermant les yeux quelques instants, je me permets une petite sieste. J’ai après tout le temps avant de devoir partir.
Lorsque mon alarme se met en route, je sursaute, en ouvrant les yeux. Surtout qu’elle sonne pendant au moins cinq minutes, car je n’arrive pas à l’arrêter. Mais ce n’est pas de ma faute. Mon téléphone date de plusieurs années, c’est un mobile d’occasion aussi, l’écran est tout fissuré. Mais ça me convient tout à fait. De toute manière, je ne sais pas lire ou écrire, donc pour envoyer un message, c’est compliqué. La preuve, j’ai dû demander à une personne dans la rue de m’écrire le texto que je m’apprête à envoyer à  Hazel, en prétextant avoir oublié mes lunettes. Je n’aime pas mentir, mais là, c’était un cas de force majeur. Puis je ne me voyais pas demander à Jasper, de me l’écrire. Il se serait posé des questions … Et c’est trop embarrassant pour l’avouer. Déposant Madeleine sur le canapé, j’appuis sur la touche envoyé de mon téléphone, avant de le ranger dans ma poche. La petite sonnerie m’indique qu’elle l’a bien reçu. Soupirant, je vais dans ma chambre. Enfin elle est dans la même pièce mais bon … J’enfile un jean noir, une chemise blanche et ma veste en cuir. Ma tenue de tous les jours. Je ne me maquille pas, hormis un trait de crayon et du mascara. Je n’ai pas les moyens de m’acheter plus … Parce que tout l’argent que je n’ai pas besoin, je l’envoie à Sylvain. Attrapant mon sac à mains, je suis enfin prête à partir. J’espère que notre plan avec Jasper va fonctionner et qu’elle va bien vouloir venir. Avant de sortir, je me tourne vers mes deux crapules, pour leur dire d'être sages. J'aimerai bien emmener Heiko, mais c'est un bébé. Et il est donc brusque, et j'ai peur qu'il fasse mal à Hazel, sans le vouloir. C'est pour cette raison que je ne l'emmène pas cette fois-ci.
Obligée de prendre les transports en commun, je prends mon mal en patience. Et je compte les stations, pour être sûre de ne pas louper l’arrêt. Une fois descendue, je me dirige rapidement vers le parc. Attendant patiemment, je regarde les gens qui passent, lorsque je l’entends. Me levant, je souris. Elle est venue ! Et mon cœur bondit de la voir. Jasper l’embrasse sur le front et je lui fais un petit signe de la main pour lui dire au revoir. Hazel prend immédiatement la parole, inquiète. La regardant, je ne peux m’empêcher de sourire. « J’avais envie de te voir, c’est tout. » C’est bien loin de la vérité, et pourtant, si proche. J’avais envie de la voir, mais c’était pour son bien que je l’avais fait venir ici. M’avançant vers elle, je m’assoie au bord du banc. Ainsi, on est à la même hauteur, et je peux la regarder dans les yeux. Surtout que je ne suis pas bien grande, mais bon … « Comment vas-tu ? Je veux dire … Est-ce que ça va mieux ? Tu sais que tu peux me parler, si tu as besoin … Je ne jugerai pas, je te le promets … » J’aimerai qu’elle se confie, mais je ne peux la forcer. Aussi, j’attrape simplement sa main dans la mienne, la serrant doucement, avant de la relâcher pour la poser sur mes genoux. Je ne veux pas qu’elle pense je ne sais quoi …



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 6 Juin - 12:44


Il suffit parfois d'un regard...

Swazel


Je n'étais plus la même ces derniers temps. Je le savais, Jasper le savait et Swann aussi... Elle était partie un après midi et je lui avais demandé de me déposer au Haras et elle avait dit un grand oui. Elle savait que j'avais un cheval, j'avais une seule photo de lui à la maison. Les autres étaient dans un carton, toutes les photos ou j'étais debout, toutes les photos qui me faisaient souvenirs de ma vie d'avant je les avait mis dans un carton pour ne pas les voir. Pour éviter que les choses que je ne pourrais plus jamais faire me revienne en plein visage ! Du coup Swann avait été gentille, comme toujours d'ailleurs et m'avait donc gentiment déposer à l'entrée du Haras ! Elle m'a demandé de rester, mais j'ai dis non, je voulais faire ça seule. Swann n'a pas insisté. C'est ce que j'aime chez elle, elle n'essaie pas d'imposer ses choix, ses envies et elle respecte les miens. Mais bon, tout ne c'est pas passé comme prévu, certes j'ai vu Bambi et ça m'a fait un bien fou, mais j'ai eu aussi le coeur déchiré. J'ai voulu retrouver Azalée pour lui annoncer que j'étais prête à me lancer, à monter Bambi, mais non. Je l'ai vu la langue dans la bouche de mon frère. Cela m'a anéanti. Depuis près d'un an ils me mentent. Ils se sont bien moqués de moi tous les deux.. J'ai finis par partir demandant à Swann de venir me récupérer. Je n'ai pas parlé durant le trajet et je l'ai renvoyé chez elle. J'ai refusé toute visite les jours qui ont suivis. Enfin voilà j'ai envie de rien. Mais ce message a tout changé. Elle dit que c'est important. Je bouscule presque mon frère pour qu'il se dépêche à me conduire au parc. Je la vois sur le banc et je dis au revoir à mon frère, enfin c 'est lui qui me dit au revoir. J'ai juste envie qu'il parte pour savoir ce que Swann a, si c'est grave. Je remarque qu'ils se font un petit signe de la main et je me dis que peut-être ils s'aiment bien ? Enfin Jasper me parle souvent de Swann et si il avait un coup de cœur pour elle ? Je chasse ses pensées en secouant la tête et je roule vers la belle blonde ! Je ne prends pas le temps de la saluer ni de lui demander comment elle va, tellement que je me fais de soucis. Je lui demande simplement pourquoi on est là et si elle a un problème. « J’avais envie de te voir, c’est tout. » Me répond-elle simplement. Je souris doucement montrant mes dents, quand je fais ça c'est vraiment un sourire sincère et pas un sourire forcée que j'ai l'habitude de faire depuis presque un an.  Elle finie par s'avancer vers moi, juste au bord du banc et elle me regarde.  « Comment vas-tu ? Je veux dire … Est-ce que ça va mieux ? Tu sais que tu peux me parler, si tu as besoin … Je ne jugerai pas, je te le promets … » Elle prend ma main et la serre doucement. Mes yeux se posent sur nos mains enlacées. Puis elle la pose sur ses genoux. Je la laisse faire et je lève mon regard vers elle pour la regarder. « Oui... Non.. » Je baisse doucement les yeux. « Ça ne va pas très bien à vrai dire... » Mes larmes se bousculent au bord de mes yeux, je me retiens de ne pas me mettre à pleurer. « Azalée et Tyler, ils sont ensemble, je veux dire depuis tout ce temps elle couche avec lui, elle ne pense pas que c'ets lui qui m'a cloué dans ce fauteuil, c'est à cause de lui tout ça et j'ai l'impression qu'elle s'en fou... Je me sens trahie.. » Je venais de lui dire ce que j'avais sur le coeur d'une seule traite sans avoir le temps de reprendre ma respiration, les larmes coulant sur mes joues...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 6 Juin - 21:37


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Je suis soulagée de la voir qui arrive avec Jasper, alors que je suis assise sur un banc. C’est que même si mon message n’était peut-être pas des plus honnêtes, il l’a inquiété suffisamment pour la faire sortir de sa phase dépressive. Même si je ne sais pas ce qu’elle a eu encore, je ne peux m’empêcher de me dire que ce n’est pas important. J’aimerai qu’elle se confie à moi, qu’elle me dise ce qui ne va pas. Mais je ne peux pas la forcer malgré tout … Alors le temps qu’elle s’avance vers moi, je fais signe à son frère de loin. Et quand elle arrive, je lui réponds avec honnêteté. Je ne vais pas lui inventer un mensonge, alors que rien de grave n’arrive réellement. La chose la plus grave qui arrive en ce moment, c’est elle qui s’est renfermée sur elle-même. Mais je compte bien tout faire pour que cet état cesse. Aussi, je reprends place sur le banc que j’ai quitté quelques minutes plus tôt, avant de lui sourire doucement. Ma main agrippe la sienne, alors que je lui parle avec sincérité. Jamais je ne la jugerai, si c’est ça qu’elle craint. C’est bien pour cette raison que je compte la rassurer. Reposant ma main sur mon genoux, je ne veux pas qu’elle pense que c’est un geste déplacé ou quoi que ce soit d’autre. Sa réponse me laisse perplexe. C’est bien pour cette raison que lorsqu’elle reprend la parole, je la laisse faire. Sa douleur dans sa voix me meurtrie le cœur. Mais je ne dis rien, je ne veux pas qu’elle pense que je la force. Je vois bien qu’elle retient ses larmes et ça me fait mal de la voir comme ça. Lorsqu’elle crache enfin le morceau, les larmes ont débordé. Et je comprends qu’elle se sente trahie, parfaitement. Après, des sentiments, ça ne se maîtrise pas. M’avançant sur le banc, j’attrape son visage entre mes mains et sèche ses larmes de mes pouces, comme le faisait mon père lorsque j’étais enfant. Ce n’est peut-être pas très professionnel mais je m’en moque. En réalité, mes pensées ne sont pas professionnelles à son égard, alors pourquoi mes gestes devraient l’être. « Arrête de pleurer, je n’aime pas te voir comme ça … » Relâchant son visage, je lui souris tendrement, avant d’attraper ses deux mains entre les miennes. Je cherche son regard et inspire pour avoir le courage de parler. « Je comprends que tu te sentes trahie, c’est même normal ! Il s’agit de ton frère et de ta meilleure amie. Alors oui, Azalée ne comprend pas ce que tu ressens … Mais toi, as-tu essayé de comprendre ce qu’elle a essayé de te dire ? Tu sais, les sentiments, ce n’est pas quelque chose qu’on peut nier facilement, tu peux me croire … » J’avoue que je suis un peu fière de mon discours. Ce n’est peut-être pas ce qu’elle veut entendre. Mais la franchise peut l’aider à se rendre compte que le monde continue d’avancer. Me rendant compte d’un détail, je reprends immédiatement, de peur de la voir s’éloigner de moi. « Je ne prends le parti de personne, d’accord … ? Je joue l’avocat du diable, comme on dit … »






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 8 Juin - 11:15


Il suffit parfois d'un regard...

Swazel


Quand j'ai reçu le message de Swann, je me suis imaginée pleins de scénario mais pas celui-ci. Je ne pensais pas que juste elle voulait me voir. Je me suis sentie bien quand elle m'a dit ça, je veux dire n'importe qui à sa place m'aurait fait me déplacer juste pour ça, j'aurais pété un plomb ! Mais pas avec elle. Tout était différent avec elle, elle était différente. J'en avais touché deux mots à Azalée avant que j'apprenne pour sa traîtrise. Je lui avais dis que je me sentais bizarre avec elle, cela me faisait le même effet que lorsque je craquais pour un garçon. Sauf que Swann c'est une fille. Est ce que j'étais devenue lesbienne ? Ou Bisexuel ? Ou simplement il n'y a que elle qui me faisait cet effet là ? Je ne le savais pas, tout était un peu confus dans ma tête. Elle finit pas me demander comment je vais et là je ne sais pas pourquoi mais je craque. Je lui balance ce que j'ai sur le coeur, du moins une partie. La partie Tyler et Azalée. Je lui raconte qu'ils sont ensemble et que je me sens trahit, comment ont-ils pu me faire ça ? Et tout en lui parlant de ce chagrin les larmes coulent à flots sur mes joues. Elle attrape mon visage et doucement avec ses pouces elle essuie mes larmes. Cela me stoppe net dans mes pleurs. Je suis un peu choquée de son gestes, mais d'un côté il ne me dérange pas, je frissonne quelque peu mais j'essaie de le cacher.  « Arrête de pleurer, je n’aime pas te voir comme ça … » Je renifle et essaie de prendre sur moi et elle me tient à nouveau les mains et on se regarde. « Je comprends que tu te sentes trahie, c’est même normal ! Il s’agit de ton frère et de ta meilleure amie. Alors oui, Azalée ne comprend pas ce que tu ressens … Mais toi, as-tu essayé de comprendre ce qu’elle a essayé de te dire ? Tu sais, les sentiments, ce n’est pas quelque chose qu’on peut nier facilement, tu peux me croire … » Je l'écoute avec attention, même si je fais une petite moue quand elle me dit si j'ai essayé de comprendre Aza, de me mettre à sa place. Je ne réponds pas, je me contente d'hocher les épaules comme une gamine a qui on venait de faire la morale. Je ne la regarde plus, mon regard se pose nos mains qui se tiennent.  « Je ne prends le parti de personne, d’accord … ? Je joue l’avocat du diable, comme on dit … » Je laisse quelques secondes s'écouler sans parler, puis je détache ses mains des miennes. « Je sais pas.. Si je n'avais pas été dans ce fauteuil, je sais pas si j'aurais accepté leur histoire... Elle dit que je suis méchante avec Ty, mais j'ai le droit non ? Il m'a mise dans ce fauteuil, il a tué ma mère, notre mère... Je sais qu'il s'en veut, mais je lui en veux aussi... Cela fait de moi une mauvaise personne ? » J'avais bien réfléchis aux mots de Azalée, je savais qu'il s'en voulait et qui s'en voudrait toujours, mais moi, j'étais un monstre si je lui en voulais aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Ven 9 Juin - 18:07


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Je n’aime vraiment pas la voir aussi mal. Je sais parfaitement qu’elle ne va pas bien depuis son accident. Mais je ne la connaissais pas avant, je ne savais pas qui elle était … Mais c’est celle qu’elle est devenue, qui me fait sourire dès que je la vois, qui fait battre mon cœur un peu plus fort. Elle a beau être en fauteuil, je ne peux que la trouver forte. Elle se bat jour après jour contre les regards, contre son indépendance qui a volé en éclat, en à peine quelques secondes. Ça ne doit vraiment pas être facile pour elle, du jour au lendemain, de se retrouver dans un fauteuil, avec une mère décédée et une déchirure familiale. Enfin je sais que ne plus parler à son frère, même si on le déteste plus que tout, ce n’est pas facile de ne plus penser à lui. Même si Greg’ nous a fait du mal en refusant de payer les soins de ma mère, que j’ai du devenir stripteaseuse à cause de lui, je ne peux pas le détester entièrement. Il y a toujours une part de moi, même infime, qui continue de l’aimer. Et je sais que derrière la colère, voir la haine, qu’Hazel a envers son frère, se cache encore son amour. Mais je comprends qu’elle se sente mal. Surtout que sa meilleure amie est en couple avec Tyler, alors ça ne doit pas être facile à digérer. Pour être certaine de ne pas la perdre, ce n’est pas mon but, j’ajoute que je ne veux pas prendre parti de l’un ou de l’autre. Je ne suis dans aucune équipe, sauf dans la mienne. Ce que je désire, c’est simplement qu’Hazel soit bien. Et si pour ça elle ne doit pas parler à son frère ou à Azalée, j’accepterai. Mais je vois bien que ça ne va pas, et ça, je ne peux pas l’accepter. Elle détache ses mains des miennes et j’ai peur qu’elle parte. Avalant difficilement ma salive, j’ai peur. Peur de l’avoir blessé et qu’elle fasse demi-tour, et qu’elle demande à Jasper de venir la rechercher. Je m’apprête à m’excuser, mais elle prend la parole avant. Ses questions me font mal au cœur. Ça se voit qu’elle souffre et je n’aime absolument pas ça ! Aussi, je m’empresse de la rassurer. « Non bien sûr que non Hazel ! » Me levant, je m’accroupis devant elle pour capter son regard. Posant ma main sur son genou, je lui presse doucement, pour lui montrer que je suis là. Ces gestes sont des habitudes que mon père m’a données. « Etre une mauvaise personne, qu’est-ce que ça veut dire réellement ? Rien, ce n’est que des mots. Bien sûr, que c’est normal que tu en veuilles à Tyler, c’est lui qui conduisait lors de l’accident. Mais tu sais, ne plus parler à son frère, ça fait très mal et encore plus lorsque les années passent. Et puis, tu sais, la vie continue, malgré le passé. Et il faut avancer et ne pas regarder en arrière pour être heureux. Et je sais que tu seras heureuse Hazel, car tu es une personne formidable. » Je lui souris doucement, avant de me redresser et de reprendre place sur le banc. J’aimerai tellement pouvoir l’aider, mais je ne sais pas comment faire. J’ai l’impression qu’il me manque des cartes, pour pouvoir jouer la partie complète. Soupirant, je repousse une de mes mèches blondes, avant de réfléchir à comment l’aider. Si seulement je savais taper sur mon téléphone pour regarder ce qu’il y a dans le coin, pour lui faire oublier tout ça. Et pourtant, une question continue de me trotter en tête. « Que comptes-tu faire avec Azalée et Tyler ? Tu vas leur reparler ? »






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 13 Juin - 11:23


Il suffit parfois d'un regard...

Swazel


Elle me dit que je peux lui parler et c'est ce que je fais. Pour être honnête, j'en avais tellement gros sur le coeur, que j'aurais pu parler à n'importe qui, mais je suis contente que ce soit sur elle et pas sur quelqu'un d'autre. Je lui raconte ce que j'ai en larmes, je ne me retiens pas, même si je le voulais, je ne peux pas. Ca coule toute seul, je n'y peux rien. Elle me console. Avec ses mains elle essuie mes larmes, un geste si réconfortant que ma mère faisait. Je sais que ce n'est pas professionnel, elle ne devrait pas être aussi proche de moi. Elle est quand même mon auxiliaire, mon employée, il doit avoir avoir une certaine distance entre nous, mais non. J'ai l'impression qu'elle chasse ses barrières quand elle en a l'occasion. Est ce parce qu'elle est gentille et c'est dans sa nature, ou autre chose ? Est ce que je plais ? Cela pourrait-être possible ? Je suis dans mes pensées, mais j'ai entendue tout ce qu'elle avait à me dire. Je laisse un blanc s'installer et j'enlève mes mains des siennes les gardant contre moi. Je baisse la tête et je lui demande si je suis une personne méchante, car j'en veux à mon frère, alors que je sais très bien que lui aussi doit s'en vouloir. « Non bien sûr que non Hazel ! » Swann se lève pour s'accroupir et elle arrive à croiser mon regard. Je n'arrive pas à détacher mes yeux des siens... Elle posa sa main sur mon genoux et le serre un peu. Je peux sentir sa main. J'ai une paralysie partielle, ce qui veut dire que je peux sentir quand on me touche, mais pas si je me fais du mal par exemple. Je peux bouger le muscle de ma cuisse de temps en temps, mais c'est pas assez fort pour que je puisse me tenir sur mes jambes... Je la regarde dans les yeux et je l'écoute parler. « Etre une mauvaise personne, qu’est-ce que ça veut dire réellement ? Rien, ce n’est que des mots. Bien sûr, que c’est normal que tu en veuilles à Tyler, c’est lui qui conduisait lors de l’accident. Mais tu sais, ne plus parler à son frère, ça fait très mal et encore plus lorsque les années passent. Et puis, tu sais, la vie continue, malgré le passé. Et il faut avancer et ne pas regarder en arrière pour être heureux. Et je sais que tu seras heureuse Hazel, car tu es une personne formidable. » Elle me sourit et reprends sa place sur le banc, je la suis du regard. Mais je ne dis rien, non pas que je lui en veuille de ne pas prendre partie, mais je réfléchis à ces mots. Elle reprend la parole. « Que comptes-tu faire avec Azalée et Tyler ? Tu vas leur reparler ? » Je pose mes mains sur mes jambes et je joue avec mes doigts nerveusement. « Je pense... Enfin Azalée c'est ma meilleure amie, c'est la femme de ma vie, je me vois pas sans elle, je la connais depuis toujours. Donc je pense lui reparler quand j'aurais avaler la pilule. Pour Tyler, je ne sais pas, peut-être lui reparler, mais je ne sais pas si je pourrais lui pardonner. » Je la regarde, et je me rend compte de mes propos, j'ai dis que Azalée était la femme de ma vie. Mais seulement dans le sens amitié. « Je.. Pour Azalée, je dis pas femme de ma vie, dans le sens amoureux ou quoi, c'est comme ma sœur.. Je veux dire, je ne.. enfin c'est une file... » Je soupire, ne sachant pas trop comment me rattraper et surtout j'ai l'impression de mettre plus enfoncée qu'autre chose... Je me mords la lèvre avant de reprendre. « Sinon, tu ne me parles presque jamais de toi... Tu as un petit-ami ou un amoureux dans ta vie ? Si c'est trop personnel, je peux le comprendre.. » Je la regarde attendant une réponse de sa part.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 13 Juin - 17:11


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


J’essaye de la rassurer comme je le peux. Elle est loin d’être une mauvaise personne, c’est même bien loin d’être le cas pour tout avouer. Pour moi, c’est sûrement une des meilleures personnes que je connais depuis de nombreuses années. Après, mon jugement est peut-être légère brouillé par le fait que je n’éprouve plus que de l’amitié à son égard. Mais je ne pense pas. N’importe qui lui dirait la même chose. Je comprends entièrement qu’elle en veuille à Tyler, ou même à Azalée. Elle s’est sentie trahie par sa propre meilleure amie. Et son frère, avec qui elle était fusionnelle avant si j’ai bien tout compris, a fait qu’elle se retrouve dans ce fauteuil. Continuant ma réponse, je lui demande ce qu’elle compte faire. Non pas que je veux prendre parti, simplement pour pouvoir l’aider par la suite si elle en a besoin. Je veux être là pour la soutenir, pour qu’elle ne se sente pas abandonner. Je l’observe et je me sens légèrement coupable lorsque je la vois jouer avec ses doigts nerveusement. J’ai peut-être dit quelque chose qui ne fallait pas… Lorsqu’elle me dit qu’elle pense reparler à Azalée, je souris. Mais ce sourire repart très vite, lorsqu’elle me dit qu’Azalée est la femme de sa vie. Aïe ! Je continue de sourire, mais le cœur n’y est plus. Me concentrer sur la suite est assez compliquée à écouter, mais je me force pourtant à le faire. Lorsqu’elle m’annonce qu’elle pense reparler à Tyler, sans pour autant lui pardonner, je me dis que c’est déjà un bon point. Ça sera toujours mieux que rien ! Hazel reprend la parole pour se rattraper. Mais je ne sais pas comment prendre la fin de sa phrase. Est-ce que le fait que ça soit une fille la dérange ? Serait-elle contre les personnes homosexuelles ? Je ne dis rien … Je ne sais pas quoi penser de tout ça … Elle me sort de mes pensées en me demandant sur moi. Houlà ! Comment lui dire que j’aime les femmes, et que celle qui a piqué mon cœur, c’est elle ? Je ne peux pas ! Surtout qu’elle vient de me dire qu’Azalée était une fille, juste après m’avoir dit que c’était la femme de sa vie, en amitié. Je suis complètement perdue … Pourtant, il faut bien que je lui réponde. Je ne peux pas la laisser sur un silence pareil … Me raclant un peu la gorge, je ne sais pas réellement comment répondre. « Reparle avec Azalée et Tyler, ça te fera du bien, tu peux me croire. Et non, je suis célibataire depuis longtemps. Et puis, je ne te parle pas de moi, ma vie est bien basique et sans intérêt … Rien de bien intéressant quoi, c’est pour ça que je ne te parle pas de moi. » Bon je me suis rattrapée comme je le peux. Pourtant, ça serait le moment presque idéal, pour lui dire que les hommes, ce n’est pas ma tasse de thé. Mais comment être sûre que ça ne la dérange pas par la suite ? J’ai besoin de ce travail ! Enfin encore si je n’avais que moi, ça irait. Mais il y a Sylvain et je ne peux pas le laisser sans argent. Pourtant, je me dis que je lui dois la vérité. Et c’est donc à mon tour de jouer nerveusement avec mes doigts, sans oser la regarder. « En fait, pour tout te dire je … Je n’ai pas de petit-ami, je suis plus petite-amie. Je te promets que je n’aurai jamais de geste déplacé à ton égard, si ça te fait peur … Enfin, je suis la même que quand on s’est rencontrées … Mais comme tu as abordé le sujet, je préfère te le dire … » Bon je ne lui avais pas tout dit, mais c’était déjà ça. Je ne voulais vraiment pas risquer de perdre mon travail, en lui disant que j’éprouvais des sentiments à son égard, alors qu’elle était apparemment hétérosexuelle à cent pourcent.






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 14 Juin - 14:19


Il suffit parfois d'un regard...

Swazel


Je m'en veux. Je me déteste. Je sais que ce n'était qu'un accident, même si Tyler y a contribué en regardant son téléphone. Et pour ça je lui en veux ! mais je me déteste encore plus je crois.. Je n'ai jamais était méchante avec qui que soit, mais quand j'entends le prénom de mon frère ou je le vois, je boue à l'intérieur ! Et je n'aime pas cette Hazel. Je n'aime pas la personne que je suis quand il est là. J'ai peur d'être une mauvaise personne... D'en devenir une. Swann essaie de me rassurer et je dois avouer que ces mots me font du bien. Elle vient ensuite à me demander si je pense leur reparler un jour. Je ne sais pas. Je pense... j'aimerais... Je lui explique que Azalée est tout pour moi. Nous nous sommes rencontrées alors que nous étions gamines. Nous avons tout de suite accrochées elle et moi, comme si on se connaissait depuis toujours. Puis elle dormait chez moi, moi chez elle. On a fait de l'équitation ensemble. On s'est toujours tout dit. Elle est la soeur que je n'ai jamais eu. Elle était la deuxième femme la plus important à mes yeux, après ma mère. J'explique donc cette relation à Swann, mais je n'utilise pas forcément les bons mots. J'essaie de me rattraper autant bien que mal, mais j'ai l'impression de faire pire ! Je finis par lui demander si elle a un homme dans sa vie. J'ajoute que si c'est trop personnel, je ne lui en veux pas qu'elle ne me réponde pas. Après tout, je ne suis rien pour elle, elle n'a pas à me parler de ses choses là, si elle n'en a pas envie... « Reparle avec Azalée et Tyler, ça te fera du bien, tu peux me croire. Et non, je suis célibataire depuis longtemps. Et puis, je ne te parle pas de moi, ma vie est bien basique et sans intérêt … Rien de bien intéressant quoi, c’est pour ça que je ne te parle pas de moi. » Je l'écoute et je ne peux pas m'empêcher de sourire quand j'entends qu'elle est seule. Je me demande vraiment pourquoi je réagis comme ça. Est ce que je suis amoureuse d'elle ? Je ne peux pas le dire. « Je suis sûre que c'est faux ! » Je faisais allusion à sa vie. Elle ne peut pas être basique et sans intérêt. Même moi en fauteuil, ma vie a un intérêt, alors la sienne encore plus. Je la vois qui joue avec ses doigts et je perds son regard, elle n'a pas l'air très bien  l'aise... « En fait, pour tout te dire je … Je n’ai pas de petit-ami, je suis plus petite-amie. Je te promets que je n’aurai jamais de geste déplacé à ton égard, si ça te fait peur … Enfin, je suis la même que quand on s’est rencontrées … Mais comme tu as abordé le sujet, je préfère te le dire … » Je baisse les yeux à mon tour et je me sens encore plus mal d'avoir fait cette réflexion sur les filles. Je ne la regarde pas et je ne sais pas si elle me regarde, mais je suis contente qu'elle me le dise. Je ne sais pas si c'est le fait que les filles lui plaisent qui me rend heureuse ou seulement qu'elle me fasse assez confiance pour m'en parler.. « Oh je vois... Tu sais, ça ne me gêne pas. Tu es la même ne t'en fais pas. » Je relève les yeux en parlant et je souris. Je pose doucement une main sur l’accoudoir de mon fauteuil. « Swann... Je me demandais.. Comment... Comment tu as su que c'était les filles ton truc ? » Je deviens un peu rouge et je m'en veux de lui avoir poser la question. Je ferme les yeux et secoue la tête et j'agite mes mains doucement. « Non.. Non oublie ! C'était déplacé comme question.. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 15 Juin - 16:41


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Ma vie ne me semble pas très intéressante. Qu’est-ce que je pourrais lui dire ? Que je ne parle plus avec mon grand-frère, à cause de ma mère ? Non mon histoire se rapprocherait bien trop de la sienne, et je ne veux pas lui rappeler ce genre de souvenir, alors que j’essaye de faire qu’elle reparle à Tyler pour qu’elle souffre moins de l’intérieur. Lui dire que je ne sais pas lire ou écrire ? Non elle pourrait se moquer de moi, et ça me fait peur, même si je sais qu’elle n’est pas comme ça. Mais la seule personne qui a su que je n’y arrivais pas été Sofia, une confidence sur l’oreiller comme on pourrait le dire. Et elle s’est moquée, m’a dit que je devais retourner en maternelle, avant de me dire que de toute façon elle n’avait aucun sentiment pour moi, que c’était juste pour voir ce que ça faisait de le faire avec une fille. Et même si ça fait plus de dix ans maintenant, je ne peux m’empêcher d’en souffrir encore. Ce sont des souvenirs qui restent, peu importe ce qu’on tente de faire pour les enlever de la mémoire et les effacer. Je souris doucement, lorsqu’elle proteste, me disant que c’est faux. Si seulement elle savait que si … après tout, pour me présenter, je dirais quoi ? Je m’appelle Swann, j’ai 25 ans, je ne sais pas lire et écrire, je vis assez mal car je donne tout l’argent que je peux à mon frère, pour lui payer ses études, et j’ai été stripteaseuse ? Honnêtement, ça sonne mal tout ça … Vu qu’elle a parlé du sujet de petit-ami, je ne peux pas lui mentir plus longtemps … Je préfère mettre les choses au clair directement. Pour être sûre qu’il n’y est pas d’ambigüité, je précise que les choses ne changeront pas entre nous et que je resterai la même avec elle. Je ne veux pas qu’elle pense que je vais avoir des gestes déplacés à son égard, maintenant qu’elle sait que je suis homosexuelle. Lorsqu’elle me répond que je suis la même, je soupire de soulagement. Tout le monde ne prend pas aussi bien, lorsque la personne avec qui on travaille, aime le même sexe. De toute manière, la sexualité reste un sujet compliqué je trouve. Après je n’avais pas honte d’aimer les femmes, loin de là même ! Ça avait toujours été une force, même si Sofia m’avait fait beaucoup de mal. Puis Hazel reprend la parole, et me posant la question fatidique. Lorsque je la vois devenir rouge et se reprendre immédiatement, je ne peux m’empêcher de rire. Pas pour me moquer d’elle, simplement je trouve ça tellement mignon. Me reprenant, je lui souris doucement. « Désolée. Je ne me moque pas,… C’est une question comme une autre, tu n’as pas à avoir honte. » Maintenant, comme lui expliquer qu’on savait qu’on préférait les filles ? Ce n’était pas évident car c’était quelque chose qu’on sentait de l’intérieur. « Hum … pour te répondre. Tu vois, quand tu vois un garçon, t’as le cœur qui palpite, tu le trouves mignon etc ? Bah c’est la même chose, sauf que c’est quand tu regardes une fille… Puis pour ma part, j’ai toujours été attirée par les filles. Enfin je sais pas, je l’ai toujours su au fond de moi … » D’accord, mon explication n’est peut-être pas la meilleure, mais bon … Préférant changer de sujet, vu que ça a l’air de la mettre mal à l’aise, je lui souris d’un air complice. « Au fait, et toi ? Tu as quelqu’un en vue ? »






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 27 Juin - 14:32


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Je me sens un peu perdue quand Swann m'avoue à demi-mot son homosexualité. Je me dis que si je l'aime bien, j'ai peut-être une chance avec elle. Mais ses pensées disparaissent aussi tôt. Je ne sais pas si je l'aime bien. Est-ce que aimer bien une femme, ça fait pareil que quand c'est avec un garçon ? Puis qui voudrait d'une personne en fauteuil ? Moi je ne sais pas si j'aurais pu avant, me mettre avec quelqu'un handicapé et cette pensée me fait un peur. Je lui demande comme elle a su que les femmes l'intéressaient, mais je me reprends disant qu'elle devait oublier ma question. Après tout, je pense que c'est comme ça, qu'on naît avec une certaine préférence, on ne choisit pas de devenir homosexuel, hétérosexuel ou autre... Elle rit à ma question. Je me sens un peu débile et je reste la tête baissé me mordant doucement la lèvre inférieur. « Désolée. Je ne me moque pas,… C’est une question comme une autre, tu n’as pas à avoir honte. » Ces mots me réconfortent un peu et me font lever la tête pour la regarder. « Hum … pour te répondre. Tu vois, quand tu vois un garçon, t’as le cœur qui palpite, tu le trouves mignon etc ? Bah c’est la même chose, sauf que c’est quand tu regardes une fille… Puis pour ma part, j’ai toujours été attirée par les filles. Enfin je sais pas, je l’ai toujours su au fond de moi … » Je réfléchissais à ce qu'elle disait. Et si c'était pareil, pourquoi tant de gens font des remarques sur cette orientation sexuelle ? J'étais perdue. Je n'ai jamais au grand jamais eu une attirance pour une fille ! Même au lycée, quand je devais me changer dans les vestiaires, je ne regardais pas les filles. Ça ne me dégouttait pas, mais je préférais voir un homme. Les tablettes de chocolat et tout ce qu'il faut, la ou il le faut... Je n'ai jamais pensé à une femme, je n'ai même pas embrassé une copine ou quoi, juste pour essayer ou quoi. Je trouvais que ça ne se faisait pas, et ça me gênait. Je n'ai jamais été attiré par ça ! « D'accord... » Je soupire en parlant. Si bien, que je me demande si elle a entendu que je lui ai répondu. Je la sens quand même un peu gênée et je le comprends. J'aurais peur qu'on me regarde différemment à sa place. Je m'en fou un peu, mais certains ne réagissent pas pareil. Je me souviens de Declan qui était très amis avec mon ex petit ami et quand il a su qu'il était gay, il a préféré mettre une distance entre eux, pensant qu'il allait tomber amoureux de lui... « Au fait, et toi ? Tu as quelqu’un en vue ? » Je la regarde et je fais un non de la tête. « Personne depuis mon accident ! J'étais avec un garçon qui était très gentil, mais je sentais que ça n'allait plus, il s'éloignait de moi, alors que je l'aimais... C'était mon premier amour ! A mon accident, j'ai préféré rompre. Je savais qu'il serait gentil au point de rester avec moi, mais il n'était pas heureux, donc j'ai préféré lui dire de partir.. Puis je ne voulais pas être avec quelqu'un. Je me disais qu'il allait être dégoutté, écœuré d'être avec moi, je ne suis plus bonne à rien maintenant. Qui pourrait aimer quelqu'un comme moi ? » C'était une question que je m'étais posée de nombreuses fois. Maintenant que j'étais en fauteuil qui pourrait s'intéresser à moi. Alors oui, il n'y a pas que le physique, mais ça contribue quand même un peu à l'attirance. Pour moi, il n'y a pas d'amour sans attirance, du moins, un minimum... Puis en réfléchissant bien, je me rends compte que j'ai un peu répondu à côté de sa question. Elle m'a demandé si quelqu'un m'attirait et pas si j'étais avec quelqu'un. « Puis... Il y a une personne qui me plait bien, mais ça n'ira pas plus loin je pense, comme je t'ai dis, qui voudrait de moi ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 28 Juin - 15:31


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Parler de mon orientation sexuelle, ne m’a jamais réellement dérangé. Après tout, j’ai toujours su que pour moi, c’était les femmes et non les hommes. On a tous des certitudes dans une vie, celle-ci a été la mienne. Et même s’il y a eu Sofia, qui m’a beaucoup fait souffrir alors que j’avais à peine quatorze ans, il n’empêche que les femmes m’ont toujours attiré. Alors même si les homosexuels ne sont pas toujours bien regardés dans la rue, je suis malgré tout fière de celle que je suis. C’est bien pour cette raison que ça me dérange nullement de répondre à Hazel, même si sa question me fait rire doucement au départ. Mais je me reprends bien vite, lui disant que je ne me moque pas et qu’elle n’a pas à avoir honte de poser une telle question. Surtout qu’au niveau amour, c’est toujours compliqué de s’y retrouver, car on ne rentre pas tous dans les cases que la société a créé. Bien au contraire même ! Chacun est différent, est libre d’aimer qui il veut. Essayant de lui expliquer, j’ai l’impression de ne pas être très précise. Mais chaque personne est différente, et donc, on ne sait pas tous qui on aime, facilement. Pour moi, ça a toujours été une évidence. Mais pour quelqu’un d’autre, il lui faudra peut-être des années avant de trouver sa voie. C’est bien pour cette raison qu’il y a des comming-out tous les jours, peu importe l’âge de la personne. Et c’est ça que je trouve beau personnellement. C’est qu’il n’y a pas d’âge pour découvrir qui on est réellement. Vu qu’elle m’a lancé sur le sujet des amours, je ne me prive pas pour lui poser la question. En réalité, c’est surtout égoïste, car j’aimerai savoir si elle est seule ou non. Même si d’après ce que j’ai compris, elle n’aime pas les femmes. Mais rien que de la voir tous les jours, ça vaut toutes les étreintes du monde. Elle me fait un non de la tête, avant de m’expliquer qu’avant l’accident, elle était avec quelqu’un. Mais que finalement, elle a quitté le jeune-homme, car il n’aurait pas été heureux. Je suis triste de l’apprendre, parce que je suis certaine, que s’il est resté à ses côtés, c’est qu’il l’aimait réellement. Après tout, un fauteuil ça ne change rien de la personne. C’est juste du métal, qui l’aide à se déplacer. La personne reste la même dans son cœur et c’est ce que je trouve le plus attirant chez quelqu’un. Et chez Hazel c’est sa combativité et son humour, qui m’ont de suite plu. Mais je ne dis rien, car je ne voudrais pas qu’elle le prenne mal. Avant que je ne puisse réagir, elle me dit qu’une personne ne la laisse pas indifférente, avant de me demander comment quelqu’un voudrait d’elle. Souriant, je m’approche pour être certaine d’avoir toute son attention. « Tout le monde voudrait de toi. Ce n’est pas ce fauteuil qui définit qui tu es, bien au contraire. Grâce à lui, on apprend à te connaître réellement, sans le superflu que la mode, la marche, ou autre, peuvent apporter. On apprend à connaître la vraie Hazel. » Bon ce n’est peut-être pas ce qu’elle veut entendre, mais c’est ce que je pense réellement. J’aurai bien ajouté que moi, je l’aimerai comme ça, mais je n’ai pas envie de la mettre mal à l’aise, ni de prendre un refus. Souriant, même si le cœur n’y est pas, je tiens tout de même à lui dire. « Je suis sûre que cette personne t’acceptera comme tu es, avec ce fauteuil, si elle t’aime réellement. » Me redressant, je frotte mes mains sur mon jean, avant de faire quelques pas pour me dégourdir les jambes. Je me suis toujours comportée de la sorte avec Hazel, ce n’est pas maintenant que cela va changer. Une fois les fourmis passées, je me tourne vers la jeune-femme. « On ne va pas rester planter là, si ? Tu veux qu’on aille faire un tour dans le parc ? Ou boire quelque chose peut-être ? »






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 273
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Lun 3 Juil - 12:18


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Je ne me suis jamais trop posé de questions sur mon orientation sexuelle. Les garçons m'ont toujours beaucoup attiré, cela a toujours été une évidence. Je ne me suis jamais dis qu'un jour je serais avec une fille, je ne me suis jamais vu embrasser une fille, ou bien même simplement penser à une fille nue. Cela me dérange pas que certains soient de ce bord, mais pour moi, c'était impensable d'être homosexuelle. Mais voilà depuis que cette blonde est entrée dans ma vie, rien n'est pareil. Je me pose des questions, car elle me fait ressentir ce que les garçons me faisaient ressentir. Pas tous, mais ceux qui me plaisaient... Une chose est certaine, elle me plait et ça je ne peux pas le nier, mais est ce que je l'aime bien ? Est ce que je l'aime assez pour me mettre avec elle ? Est ce que je l'aime tout simplement ? Toutes ses questions sont une torture pour moi, je ne sais pas quoi penser. Aussi quand elle me parle de son homosexualité, je ne peux m'empêcher de lui demander comment elle sait que c'est les filles qui lui plaisent ? Bien que Swann rit à ma remarque, elle s'en excuse et me dit que c'est comme quand un garçon plait à une fille, du moins c'est ce qu'elle pense. Je l'écoute avec attention, pensant que cela va m'aider mais il n'en ai rien. Je préfère ne pas y penser, puis elle parle de moi, côté sentiment, si j'ai quelqu'un. Je lui explique en quelques mots mon histoire avec Elijah. Je l'aimais, c'était mon premier vrai copain, nous sommes restés quatre ans ensemble, mais je voyais qu'il se laissait de moi. Puis moi, je ne sais pas, j'étais heureuse avec lui, je l'aimais, mais il me manquait un truc. Il voulait rompre avec moi avant l'accident, je l'avais surpris à parler au téléphone qu'il voulait me quitter. Puis il m'a demandé de le rejoindre au soir, car il avait quelque chose à me dire et j'ai eu cet accident. A mon réveil, il était là, je pense qu'il n'a pas voulu me blesser, déjà que je venais de perdre ma mère et l'usage de mes jambes... Mais moi je ne voulais pas le laisser accrocher à moi alors qu'il ne désirait que partir, donc je lui ai dis que je ne l'aimais plus. Il est parti sans dire un mot, juste m'embrassant sur le front. Je sais bien qu'il savait aussi... Je pense que même si je n'avais pas été au courant de son intention de rompre, j'aurais fais la même chose. Comme je me le répète depuis presque un an et comme je viens de le dire à Swann, qui voudrait quelqu'un comme moi ? « Tout le monde voudrait de toi. Ce n’est pas ce fauteuil qui définit qui tu es, bien au contraire. Grâce à lui, on apprend à te connaître réellement, sans le superflu que la mode, la marche, ou autre, peuvent apporter. On apprend à connaître la vraie Hazel. » Je l'écoute et ses mots me touche et j'en viens à penser à voix haute dans une souffle inaudible. « Toi, tu voudrais de moi ? » Je ne sais pas si elle m'a attendu, mon coeur bat de plus en plus vite, je ne veux pas avoir dit ça. Si elle me demande je dirais que j'ai rien dit ! Elle n'a pas l'air de prendre en compte ma phrase, elle ne l'a peut-être réellement pas entendue ? Ou elle ne veut pas me blesser car la réponse est non et fait comme si je n'avais rien dit ? Quoi qu'il en soit c'est mieux ainsi je pense. « Je suis sûre que cette personne t’acceptera comme tu es, avec ce fauteuil, si elle t’aime réellement. » Je lui souris timidement. Et je fais un petit signe de la tête comme pour approuver ce qu'elle venait dire. Elle se lève et je la regarde ne la quittant pas des yeux, mes bras sont posés sur les accoudoirs quand elle me parle.  « On ne va pas rester planter là, si ? Tu veux qu’on aille faire un tour dans le parc ? Ou boire quelque chose peut-être ? » Je me mords la lèvre et je plisse les yeux, c'est ce que je fais toujours quand je réfléchis à quelque chose puis je m'adresse à Swann. « C'est comme tu veux, mais il faudrait que j'aille acheter de la nourriture pour Zazu, il n'a plus rien à manger... Donc on peut aller jusqu'à l'épicerie du coin, puis ensuite aller boire un café ou autre chose ? » Je pose les mains sur les mains courantes de mon fauteuils pour pouvoir me tourner, mais j'ai du mal. Il faut dire que je suis partie dans la précipitation et que j'ai oublié mes gants et je n'ai pas encore reçu mes nouvelles protections antidérapantes.. J'aurais pu prendre un fauteuil électrique, d'ailleurs j'en ai un à la maison, mais je préfère celui ci, je me sens moins "handicapée" quand je suis dedans...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 205
▲ Inscription : 01/06/2017

▲ Age : 25
▲ Quartier Résidentiel : Midtown dans un petit appartement, n°192, avec ma vieille grincheuse (mon chat Madeleine), et mon chien (Heiko).
▲ Occupation : Je suis l'auxiliaire de vie de Hazel. Je la suis comme son ombre.
▲ Identité Sexuelle : Homosexuelle depuis toujours et fière de l'être, même si ça n'a pas toujours été facile.
▲ Cupidon : Mon cœur balance entre elle et elle. Elle, c'est Hazel, mais je ne peux l'aimer, ne sachant pas ce qu'elle ressent. Alors je ne dis rien, j'attends, espérant.
▲ Avatar : Eliza Taylor-Cotter.
▲ Crédits : DSR (avatar), Tumblr (gifs).
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 4 Juil - 13:47


Il suffit parfois d'un regard ..

Swazel


Le plus compliqué en parlant d’histoire de cœur avec Hazel, ce n’est pas de donner un avis. Non c’est de rester neutre et de ne rien laisser transparaitre. Je sais que mes sentiments pourraient la déstabiliser et c’est bien pour cette raison que je ne dis rien. J’ai bien vu tout à l’heure, que lorsque je lui ai parlé de mon orientation sexuelle, elle n’était pas des plus à l’aise. Et je l’apprécie assez pour ne pas vouloir la mettre mal à l’aise. Je tente de la rassurer en lui disant que tout le monde voudrait d’elle. Moi la première. Mais je ne peux pas ajouter ce petit détail. Je crois l’entendre dire quelque chose, mais je n’en suis pas certaine. Aussi, je ne lui demande pas de répéter, je ne veux pas paraitre idiote si jamais elle n’avait rien dit. Reprenant la parole, je lui affirme que si la personne l’aime réellement, elle se moquera du fauteuil. Ce n’est rien ces quelques barres de métal, ça n’empêche pas un cœur d’aimer. Me relevant, je me dégourdie un peu les jambes. Certains penseraient sûrement que c’est méchant de faire ça devant Hazel. Mais j’ai toujours été comme ça avec elle, à me comporter normalement. Et je pense que c’est ce qu’elle veut. Qu’on ne voit pas son fauteuil, mais elle tout simplement. Me tournant vers elle, je lui souris doucement. Puis je lui demande ce qu’elle veut faire. Personnellement, je n’ai pas envie de rester assise mais ce n’est que mon avis. Aussi, je ne veux la forcer à rien, si elle n’en a pas envie. Déjà qu’elle a arrêté de faire l’Hermite, c’est un bon point ! J’écoute avec attention sa réponse. Et c’est ainsi qu’une idée me vient en tête. « Ça marche, allons chercher à manger pour Zazu. Puis après, on rentrera, je te ferais à manger ! Parce que je dois rentrer après chez moi, et avec la nuit, je n’aime pas tellement ça ! » Lui souriant, je la vois commencer à faire demi-tour. Mais elle a l’air d’avoir du mal. C’est à ce moment précis que je vois qu’elle n’a pas ses gants. M’avançant, j’attrape ses deux mains et les pose sur ses genoux. Lui lançant un clin d’œil, je repasse derrière le fauteuil. « Allez, je t’aide le temps du parc, le chemin est plein de trou, après tu te débrouilles. En route Cendrillon ! » Riant, je commence doucement à pousser son fauteuil en direction de la sortie du parc.






You are the moon of my life, my sun and stars.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Regard de braise.
» Ca suffit , le bal des canulars , on dit stop !
» Ashton Tyler Russell | Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler a un coq. (fini)
» Pourquoi puis je parfois passer pour quelqu'un de chiant :)
» Ma configue ne suffit pas, pourtant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Maplewood :: Maple Park-
Sauter vers: