AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Sortir pour vivre

 :: Heatherfield :: Maplewood :: Maple Park Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 38
▲ Inscription : 23/05/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Midtown, avec mon frère, son chat et mon perroquet
▲ Occupation : Artiste peintre
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Inconnu au bataillon. Enfin, je préfère l'ignorer ce fichu cupidon. Il ne m'a apporté que des emmerdements.
▲ Avatar : Odette Yustman
▲ Crédits : Avatar de wicked game + sign de Nymeria + gifs de tumblr
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 24 Mai - 11:10
Sortir pour vivreEzekiel x Charlotte
Debout dans ma chambre, j’étais plus occupée à danser qu’à peindre. J’avais besoin de décompresser et hurler une chanson dans l’appartement était exactement le meilleur remède contre ce syndrome de la toile blanche. Je me trémoussais en short et débardeur, beuglant la dernière chanson de Rihanna plutôt que la chantant. La musique était forte dans mes oreilles et je devais très certainement gêné les voisins autour de l’appartement de mon frère… Mais je m’en moquais. Il n’était pas plus de vingt-deux heures, les enfants assez grands étaient à l’école et les petits ne dormaient plus. Alors je pouvais me le permettre. La musique changea rapidement et je me remis à chanter, utilisant un de mes pinceaux comme micro. J’avais toujours aimé le chant, j’aurais voulu être chanteuse si ma passion pour la peinture ne m’avait pas dit: devient artiste peintre. E je devais dire que finalement, j’aimais plus peindre que chanter. Et j’étais bien plus douée pour la peinture que pour le chant, parce que pour être honnête, je ne chantais pas spécialement bien. Mais chanter me permettait d’oublier que depuis trois mois désormais, je n’arrivais plus à peindre. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. Tout ce que j’arrivais à faire, c’était faire des croquis du fichus voisin du dessous. Il m’avait tapé dans l’œil et je m’en voulais. Je n’avais jamais eu de chance en amour et je ne voulais pas réitérer l’expérience. Mon premier et seul petit ami avait été le pire des salopards. On était sorti ensemble trois semaines, le temps qu’il couche avec moi, me prenne ma virginité et après, il m’avait plaqué comme une merde pour se remettre avec son ex… Quel homme pouvait faire une chose pareille? Il y avait vraiment des enfoirés sur cette terre. Le seul homme digne de confiance pour moi, c’était Zeke, mon grand frère. Et Cupidon aussi l’avait pas mal amoché mon frangin. Il était tombé raide dingue d’une jeune femme et elle l’avait quitté du jour au lendemain sans lui donner de nouvelle. Même si leur histoire avait duré bien plus longtemps que la mienne, trois ans approximativement, je n’arrivais pas à croire que l’on puisse faire ça à un homme aussi gentil et attentionné que mon Zeke. Cette Jezabel avait intérêt à avoir une bonne raison… Mon frère avait passé tellement de temps à la chercher cette bougresse et il avait finalement réussi. Il m’avait simplement dit qu’il l’avait retrouvé un soir, à un vernissage et qu’il retournait chez elle pour discuter. J’espérais bien apprendre un jour la raison de son départ. J’en voulais à la jeune femme mais je pouvais comprendre aussi que Zeke ait eu besoin de la retrouver. Parce qu’ils avaient réellement formé un joli couple tous les deux, bien que je n’aie jamais rencontré la petite amie de mon frère. Sortant de ma chambre, chantant toujours à haute voix, je rejoignis la cuisine pour me faire un petit goûter digne de ce nom. Au programme, saucisse et bacon avec des œufs brouillés… Oui, c’était ça mon quatre heures et alors? J’avais toujours été plus salé que sucré et je préférais de loin les brunchs. Surtout quand ils étaient aussi bons que ceux que j’avais pu goûter en Angleterre. Ceux-là étaient réellement les meilleurs après ceux de Zeke. Alors que je sortais une poêle d’un placard, je sentis soudain une présence derrière moi. Je me retournais vivement, brandissant la poêle derrière moi telle Raiponce. J’allais donner un coup à l’intrus quand je me rendis compte qu’il s’agissait de mon frère. Je soupirais avant d’ôter mon casque rapidement. « T’as pas peur toi. J’aurais pu te tuer avec cette poêle. Ta journée c’est bien passée? » Nous nous étions rapidement vu ce matin avant qu’il ne parte travailler. Mon frère, il sauvait des vies, il était lieutenant de police et j’étais fière de lui. Ce devait être tellement gratifiant comme métier même si tous les habitants ne sont pas spécialement content de les voir débarquer…
© YOU_COMPLETE_MESS



Charlotte Malone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 106
▲ Inscription : 04/05/2017

▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Au domaine arkadia avec ma fiancée et notre fille.
▲ Occupation : Lieutenant de police
▲ Identité Sexuelle : Jezsexuel
▲ Cupidon : Il l'a aimait, elle a disparut, elle a cru à de mauvaises choses, maintenant il le sait. Maintenant qu'il l'a retrouvé. Il était en ville car il avait son nom et son prénom portée par une femme de la ville et il s'est avéré que c'était elle. Il n'a pas plus cherché que ça une fois en ville mais c'est lors d'une mission de surveillance à la galerie d'art qu'il tombe dessus. Il l'a raccompagné chez elle car elle n'allait pas bien, il aurait tout fait pour elle de toute façon. Il a vu une petite fille, il ignoré qui elle était, au début il a cru à un autre homme dans la vie de sa belle puis elle lui a avoué que c'était sa fille, le fruit de leur amour. Il n'arrive toujours pas à y croire. Ils viennent de se retrouver mais ils commencent à se pardonner et surtout ils continuent de s'aimer.
▲ Avatar : Jesse Lee Soffer
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
au secours, j'ai la trentaine !
Mer 24 Mai - 21:55

   

   
Sortir pour vivre

   Les Malone
   

   

   
Une longue journée loin des miens, loin de ma sœur, loin de Jezabel et loin de Dia, ma fille. On m'a connu plus dans mon travail quand ce moment, c'est vrai que j'ai les pensées ailleurs et que parfois j'ai du mal à me concentrer, mais c'est car je suis heureux. Oui je suis heureux, ça fait trois ans que j'attendais de l'être, trois ans où j'avais juste la sensation de survivre dans un monde qui continuait de tourner alors que moi j'étais resté dans mon passé, dans mes souvenirs avec Jezabel. Aujourd'hui, ça a changé, je vis, je sais à présent que je la reverrai, je sais qu'elle ne partira plus et ça me rend heureux. Je souris tout au long de la journée dès que je pense à elle. J'ai fait tellement d'efforts, je ne compte plus les nuits où je n'ai pas dormis pour faire mes recherches, quand mon cerveau ne voulaient pas s'arrêter le temps d'un nuit de peur d'oublier les souvenirs que j'avais d'elle. Ca avait été dur pendant les trois ans et la douleur que je ressentait je l'avais fait pesé sur Charlotte. Charlotte, elle qui m'a toujours soutenu, qui m'avait toujours pousser à faire mes recherches même si je comprenais que ça pouvait la dérangeait, qu'elle ne comprenait. Moi-même je ne comprenais pas ce que je faisais, je ne savais même pas qu'on pouvait être autant amoureux d'une femme. Je n'avais jamais fait de rencontre entre ma petite sœur et la femme que j'aime, je ne savais pas trop pourquoi mais je ne voulais pas, elles n'ont pas le même caractère et j'avais peur que ça ne colle pas entre elle et j'avais peur de me retrouver dans une impasse si elles ne s'entendaient pas. Avec de mauvais jugements l'une sur l'autre, mon couple n'aurait pas duré ou ça aurait détruit les liens que j'ai avec Charlotte. Je ne voulais aucun des deux alors j'attendais, j'attendais le bon moment pour qu'elles se rencontrent. J'avais trouvé ce moment car j'ai compris que je voulais être le mari de Jezabel, je voulais que Charlotte la rencontre et me dise ce qu'elle en pensait sauf que ça ne c'est jamais fait. J'ai pris Charlotte dans mes bras, un jour dans un café, je la remerciais de me soutenir et voilà que Jezabel nous a vu, s'est fait des histoires et a disparut du globe. Et le calvaire a commencé pour moi, Charlotte essayait tout de même de me tirer vers le haut, jamais je ne pourrais assez la remercier pour ce qu'elle a fait pour moi à l'époque. Je n'aurais jamais survécu à ma solitude.  J'aime Charlotte plus que tout au monde, elle passera toujours avant moi, je veux qu'elle aille bien, je veux que tous les jours elle sourit. Et oui, elle sourit, sûrement pour me faire plaisir car depuis qu'on est ici je vois bien qu'elle a un problème. J'ai remarqué que la ville 'l’inspirait moins pour sa peinture, ça m'attriste, j'ai l'impression qu'elle ne se sente pas aussi bien que moi.
Ce soir je finis tôt le travail, on va passer la soirée tous les deux. Je pourrais retourné voir Jezabel et j'en meurs d'envie mais ces derniers jours Charlotte et moi n'avons pas partager de moments. C'est comme si je l'avais mis un peu de côté à cause de mon bonheur. Puis mon bonheur, je voulais lui en parler, lui avouer que j'avais une fille. Je veux qu'elle soit heureuse pour moi, alors pour tout ça, rien de mieux que de sortir un peu de l'appartement qui devient de jour en jour oppressant. Je monte les marches de l'immeuble, j'entends du bruit venant de mon appartement, ne me dîtes pas que…. Si c'est elle qui chante la BO de 50 nuances darker. C'est elle qui s'égosille, achevez cette bête en souffrance s'il vous plaît. Je monte les dernières marches qui me sépare de l'appartement, je souris à l'entendre chanter. J'entre dans l'appartement, je me rapproche de sa voix et je me souviens bizarrement du pourquoi nos parents l'ont lancé vers la peinture et non la chanson, ça n'aurait pas marcher de toute façon. Je suis la voix, c'est plus simple pour la retrouver et alors que je m'approche d'elle pour la saluer elle attrape un poêle qu'elle a faillit me lancer à la figure. Je recule pour éviter ces coups en cas de gestes violents. Quand elle me remarque, elle enlève ses écouteurs de ses oreilles. Ce qu'elle me dit me fait rire. « Calme toi Raiponce. Pose ton arme blanche. Ca va, on a bossé sur une enquête. Je suis content d'être rentrer » Je regarde ce qu'elle fait, elle a tout préparer pour se faire un goûter. « Oh eh, le voisin nous a proposé un soir d'aller boire un coup chez lui, je lui ai dit que je t'en parlerais. Sinon toi ? Tu as passés une bonne journée ? »  Le voisin du dessous, c'est un de mes collègues, il est dans la police depuis plus longtemps que moi mais on s'est tout de suite bien entendu.
   

   

   


Ezebel
Maybe Home Is Nothing But ▬ Two Arms Holding You Tight When You're At Your Worst
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 38
▲ Inscription : 23/05/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Midtown, avec mon frère, son chat et mon perroquet
▲ Occupation : Artiste peintre
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Inconnu au bataillon. Enfin, je préfère l'ignorer ce fichu cupidon. Il ne m'a apporté que des emmerdements.
▲ Avatar : Odette Yustman
▲ Crédits : Avatar de wicked game + sign de Nymeria + gifs de tumblr
grandir, c'est devenir responsable.
Mar 30 Mai - 16:55
Sortir pour vivreEzekiel x Charlotte
J’adorais chanter même si je chantais très mal. Une casserole chantait juste à côté de moi. Ma voix étant assez aigue, je ne pouvais pas chanter les sons graves et je partais trop haut dans les octaves pour les autres alors c’était un véritable massacre. Mais je m’en fichais bien, j’étais toute seule à l’appartement et les voisins peuvent venir gueuler s’ils en ont envie, je leur dirais que je ne suis pas en tapage nocturne vu qu’on est dans l’après-midi. Et de toute façon, les marmots ne dorment plus à cette heure précise alors ils n’ont aucune excuse pour venir se plaindre… Sauf peut-être celle que je chante mal mais ils sont chanteurs eux? Je ne crois pas alors silence, je chante. Alors que j’étais dans la cuisine à brailler la BO de 50 shades darker, je sentis soudain une présence derrière moi et je ne trouvais pas d’autres réflexes que celui de me retourner en brandissant l’arme devant moi. Je stoppais mon geste en me rendant compte qu’il s’agissait de mon frère et je ne pus m’empêcher de râler. J’étais devenue maitresse dans l’art de râler, c’était un sport olympique pour moi. Je fis la moue quand il me compara à Raiponce mais en même temps, j’étais assez contente. J’étais fan de ce disney, c’était un de mes préférés avec le Roi Lion. Alors être comparé à l’héroïne, je trouvais cela assez flatteur. « Je suis bien contente moi aussi que tu sois rentré. » Alors que j’allais mordre dans un petit morceau de pain que j’avais coupé en attendant de me faire mon goûter, Zeke me parla soudain du voisin. Il n’avait pas précisé lequel mais je savais parfaitement qu’il voulait parler de l’occupant de l’appartement en dessous du notre. Celui-là même qui hantait mes pensées. Mais ne voulant pas me trahir, je fis comme si je n’avais pas compris. « Lequel de voisin? Je te rappelle qu’on vit en immeuble, on est entouré de voisins… » La mauvaise foi dont je faisais preuve me faisait un peu peur. Après tout, ce n’était qu’un verre, rien d’autre. D’autant que Zeke et lui travaillaient au même endroit alors ils avaient peut-être plus envie de faire plus ample connaissance. Laissant mon bacon griller dans la poêle sur le feu, je le surveillais du coin de l’œil tout en discutant avec mon frère. « Tu sais, je ne pensais pas que tu allais rentrer tout de suite après le travail. Je pensais que tu aurais filé directement chez Jezabel. Comment ça s’est passé le lendemain, raconte-moi vilain cachotier. Vous avez "parlé"? » Même si je ne connaissais pas la jeune femme, je savais comment ils pouvaient être tous les deux et avant, leur discussion finissait toujours soit sur le canapé, soit au lit soit dans une toute autre pièce, à s’arracher leurs vêtements…
© YOU_COMPLETE_MESS



Charlotte Malone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 106
▲ Inscription : 04/05/2017

▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Au domaine arkadia avec ma fiancée et notre fille.
▲ Occupation : Lieutenant de police
▲ Identité Sexuelle : Jezsexuel
▲ Cupidon : Il l'a aimait, elle a disparut, elle a cru à de mauvaises choses, maintenant il le sait. Maintenant qu'il l'a retrouvé. Il était en ville car il avait son nom et son prénom portée par une femme de la ville et il s'est avéré que c'était elle. Il n'a pas plus cherché que ça une fois en ville mais c'est lors d'une mission de surveillance à la galerie d'art qu'il tombe dessus. Il l'a raccompagné chez elle car elle n'allait pas bien, il aurait tout fait pour elle de toute façon. Il a vu une petite fille, il ignoré qui elle était, au début il a cru à un autre homme dans la vie de sa belle puis elle lui a avoué que c'était sa fille, le fruit de leur amour. Il n'arrive toujours pas à y croire. Ils viennent de se retrouver mais ils commencent à se pardonner et surtout ils continuent de s'aimer.
▲ Avatar : Jesse Lee Soffer
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
au secours, j'ai la trentaine !
Jeu 1 Juin - 22:53


Sortir pour vivre

Les Malone


Quand je l'entend chanter, je peu juste dire à Zayn de faire attention car elle peut facilement prendre sa place. J'aime la façon dont elle prend la vie, j'aime sa façon de prendre du plaisir à vivre, elle ne s'embête pas à prendre les choses trop au sérieux. C'est grâce à elle que je suis toujours sur pied aujourd'hui, c'est elle qui venait me raconter des blagues pour me détendre, pour que je souris. Des fois, il m'arrive de repenser à la prise d'otage, à sa souffrance et ça me fait du mal. Je n'ai jamais voulu qu'elle souffre mais je ne pouvais rien faire pour elle, je n'avais pas eu l'intelligence de me lever, de la défendre. En faite, j'étais tétanisé, je ne savais pas ce que je pouvais faire, je me disais qu'il n'allait pas pouvoir tirer sur elle, je l'espérais de tout mon coeur, mais il l'a fait. Encore aujourd'hui je n'arrive pas à y croire. Je sais comment elle est, je sais qu'elle sourit pour faire croire que tout va bien, pour pas que je m'inquiète car j'ai d'autres choses à penser. Non, je n'ai pas d'autres choses à penser qu'à la santé de ma petite sœur. Je vois que ma comparaison avec Raiponce l'a fait sourire, elle ne ressemble pas à Raiponce physiquement, il lui manque les longs cheveux blonds, elle en a des longs mais brun. Bref, physiquement elle n'y ressemble pas mais elles ne sont pas si différentes que ça, Raiponce veut juste s'enfuir, voir les lanternes, Charlotte elle voulait juste voir le monde extérieur, la joie de sortir en famille. Des choses qu'on n'a jamais connu, des choses dont elle a toujours souffert. Elle m'avoue qu'elle est contente que je sois rentré, ça me fait sourire. Je ne lui répond pas forcément, ne sachant pas quoi lui dire de plus, on était heureux d'être ensemble, de s'être retrouver alors on a juste à sourire et tout est dit. Quand je la vois se stopper quand je lui parle du voisin, je n'ai pas préciser lequel mais je pensais que c'était logique duquel je parlais. Enfin, peut-être pas mais je ne suis pas du genre à sympathiser avec tous les gens autour de chez nous. Si on avait eu les moyens de se prendre une maison avec un petit jardin, je n'aurais pas hésiter. Les voisins, ce sont le genre de personne que je n'apprécie pas vraiment, toujours à faire du bruit, à nous déranger, combien de fois on s'était battu avec Jezabel contre la voisine d'à côté car elle passait l'aspirateur avant cinq heures du matin. Mais je parlais forcément du voisin du dessous, c'est un collègue à moi alors c'est normal que je lui parle. On aime bien aller boire des coups et j'ai remarqué aussi qu'il aime bien Charlotte. Avec ces soirées ensemble, je le teste un peu, je refuse qu'un homme mauvais s'intéresse à ma sœur, je ne veux pas qu'on lui fasse du mal, je m'en voudrais. Je hausse les épaules en lui disant « Celui du dessous. Je t'avais dit que c'est un collègue de travail, il est sympa et il n'a pas trop de connaissances dans l'immeuble, comme nous, ça peut toujours servir, imaginons qu'un jour il nous manque du sel » L'odeur de bacon grillé prend de plus en plus possession de l'appartement et je dois dire que je commence à avoir faim, j'espère que j'arriverais à lui en piquer un peu avant qu'elle ne le mange, elle m'aime, si je la regarde avec les yeux du chat botté, elle m'en donnera sûrement un peu. Elle ne répond pas à ma question, je ne sais pas pourquoi mais elle préfère passer directement sur ma relation avec Jezabel. Je souris faiblement, c'est un sourire automatique que j'ai dès que j'entends son prénom. « J'avais envie d'aller la voir figure toi mais je voulais aussi passer la soirée avec toi, je n'ai pas aimé la façon dont je t'ai mis de côté depuis que je l'ai revu. » J'étais tellement heureux de revoir Jezabel, d'être revenu dans ses bras que je passais mon temps chez elle, en plus, j'essayais de me faire accepter par Dia. L'intonation qu'elle a quand elle dit le mot « parlé » me fait rire. Elle nous connais tellement bien. Mais oui, on avait parlé, j'avais appris que j'étais père et je savais pourquoi elle était partis sans rien dire. Je sais que maintenant Charlotte a un mauvais regard sur Jezabel, du moins elle lui en veut de m'avoir laissé tomber. « Ca s'est super bien passer. Je suis heureux Charlotte. On a parlé, vraiment mais pas que… Enfin tu imagines bien, tu me connais. »




Ezebel
Maybe Home Is Nothing But ▬ Two Arms Holding You Tight When You're At Your Worst
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 38
▲ Inscription : 23/05/2017
tumblr
▲ Age : 29
▲ Quartier Résidentiel : Midtown, avec mon frère, son chat et mon perroquet
▲ Occupation : Artiste peintre
▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuelle
▲ Cupidon : Inconnu au bataillon. Enfin, je préfère l'ignorer ce fichu cupidon. Il ne m'a apporté que des emmerdements.
▲ Avatar : Odette Yustman
▲ Crédits : Avatar de wicked game + sign de Nymeria + gifs de tumblr
grandir, c'est devenir responsable.
Lun 26 Juin - 14:16
Sortir pour vivreEzekiel x Charlotte
J’étais contente de voir qu’Ezekiel était rentré ce soir. Même si j’étais également contente de voir qu’il avait en partie retrouver sa relation avec son ancienne petite amie, mon frère m’avait manqué. Nous avions eu relation très fusionnelle tous les deux depuis l’épisode de l’épicerie et je n’aimais pas totalement me retrouver toute seule. Quand j’étais en train de peindre, cela ne me dérangeait pas mais pas quand je n’avais aucune inspiration. Alors pouvoir compter sur la présence de mon frère pour me changer les idées, c’était très bien. J’avais hâte qu’il me dise de quoi ils avaient parlé mais en attendant, je l’écoutais me parler du voisin du dessous. Je me serais bien passé qu’il m’en parle de celui-là d’ailleurs. Mais c’était à la fois notre voisin et le collègue de travail de mon frère alors il n’était pas rare que l’on parle un peu de lui. Cependant, je ne m’étais pas attendu à ce qu’il propose de venir boire un verre chez lui. Le croiser était une chose, l’avoir à quelques centimètres de moi en était une autre. Ce voisin avait le don de me mettre dans tous mes états et je n’aimais pas cette idée. Jouant l’innocente, je lui demandais de préciser quel voisin et mon frère sembla tomber dans le panneau. « Oh celui-là? Bah écoute, donne-moi un jour et je verrais… » Je n’allais pas lui dire oui tout de suite même si j’en avais envie, il se serait doué de quelque chose. Je gardais un œil sur mon bacon mais je sentais bien que mon frère avait très envie de m’en piquer un peu. Je le connaissais depuis longtemps et je savais reconnaître son air de "j’en veux s’il te plait". Mais pour l’instant, il n’était pas encore totalement prêt alors j’embrayais assez rapidement sur le sujet Jezabel. Il m’expliqua qu’il s’en voulait de m’avoir un peu délaissé pour passer du temps avec la jeune femme. Je hochais simplement les épaules en souriant. Je n’allais pas lui jeter la pierre pour ça alors il n’avait pas besoin de d’excuser. Je lui demandais ensuite s’ils avaient bien parlé même si je me doutais bien qu’ils n’avaient pas fait que ça. Quand il me confirma l’idée, je ne pus m’empêcher de rire légèrement. Je le connaissais mon frère et je savais comment cela se terminait parfois avec la jeune femme. « Oui, je te connais, c’est justement pour cela que je n’ai pas demandé mais bel et bien affirmé la chose… » Le bacon était finalement prêt et je sortis deux assiettes que je posais sur la table à côté de la poêle. Je servis une assiette à mon frère et une pour moi, remerciant silencieusement le jeune homme d’être rentré plus tôt. Pour un peu, j’aurais dû manger tout le bacon et cela n’aurait pas été bon pour ma ligne. « Alors dis-moi, vous avez parlé de quoi tous les deux? Je veux savoir pourquoi elle est partie. » C’était la grande question que je me posais depuis qu’il m’avait dit qu’il avait revu la jeune femme et j’espérais bien avoir une réponse à cette question.
© YOU_COMPLETE_MESS



Charlotte Malone

Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 106
▲ Inscription : 04/05/2017

▲ Age : 31
▲ Quartier Résidentiel : Au domaine arkadia avec ma fiancée et notre fille.
▲ Occupation : Lieutenant de police
▲ Identité Sexuelle : Jezsexuel
▲ Cupidon : Il l'a aimait, elle a disparut, elle a cru à de mauvaises choses, maintenant il le sait. Maintenant qu'il l'a retrouvé. Il était en ville car il avait son nom et son prénom portée par une femme de la ville et il s'est avéré que c'était elle. Il n'a pas plus cherché que ça une fois en ville mais c'est lors d'une mission de surveillance à la galerie d'art qu'il tombe dessus. Il l'a raccompagné chez elle car elle n'allait pas bien, il aurait tout fait pour elle de toute façon. Il a vu une petite fille, il ignoré qui elle était, au début il a cru à un autre homme dans la vie de sa belle puis elle lui a avoué que c'était sa fille, le fruit de leur amour. Il n'arrive toujours pas à y croire. Ils viennent de se retrouver mais ils commencent à se pardonner et surtout ils continuent de s'aimer.
▲ Avatar : Jesse Lee Soffer
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
au secours, j'ai la trentaine !
Lun 3 Juil - 15:18

 

 
Sortir pour vivre

 Les Malone
 

 

 
Même si j'aime passer du temps avec Jezabel, j'aime toujours autant passer du temps avec ma sœur. Elle est la seule sur qui je peux réellement compté. Elle ne me jugera jamais de mes choix, de mon état. Elle ne m'a pas juger quand j'étais au fond du trou, au contraire, elle m'a tendu la main, elle m'a tiré avec le haut et je lui serait reconnaissant à vie pour cela. Je lui parle du voisin puis je précise que c'est celui du dessous. Je la sens plus tendu, je lève le sourcil en voyant la réaction de son corps qu'elle essaie de cacher. Je lui souris. « Peut-être samedi soir, dimanche on est de repos, on n'aura pas à se coucher comme les poules » Moi je l'aime bien ce voisin du dessous, c'est un bon collègue sur lequel on peut compter. J'ignore ce qu'elle fait de ses journées quand je ne suis pas là, lui et moi nous n'avons pas les même horaires alors ils peuvent très bien s'être croisé pendant que je bossais. En tout cas, c'est un bon gars alors ça ne me dérangerais pas qu'ils se connaissent et j'aimerais bien qu'il soit un de nos amis. Il sera une personne que l'on connaîtra en plus. Maintenant que je suis avec Jezabel, qu'on a l'air d'être à nouveau aussi complice qu'il y a trois ans il faut bien que je prenne mes marques dans cette ville. Elle a l'air d'aller tellement bien ici, dans son manoir que je ne peux pas lui demander de partir de la ville, de plus, maintenant la décision se fait à deux mais pour trois, Dia a tout ici, ses amis, ses maîtresses. J'espère qu'elle va me dire oui, qu'on pourra aller dans son appartement, de toute façon, la route ne sera pas bien longue.
Elle me fait rire quand elle me parle de Jezabel. Elle a beau lui en vouloir de m'avoir laissé, elle a l'air si heureuse pour moi. Je crois qu'une sœur comme Charlotte, c'est ce qu'on rêve au plus profond de soi. Je ne l'échangerais pour rien au monde, même si notre relation fusionnelle vient d'une catastrophe. Pourtant elle reste forte, du moins c'est ce qu'elle me manque. C'est ça qui me tue. Elle, elle arrive à lire en moi comme dans un livre ouvert et moi je n'y arrive pas, j'ai l'impression de ne pas faire assez attention à elle et ça me tue. J'aime quand elle dit savoir le genre d'homme que je suis. Elle sait bien qu'on n'a pas parler toute la soirée, mais face à Jezabel comment on peut rester normal, indifférent à sa beauté ? C'est impossible alors oui, ça s'était fait mais ce n'était pas comme si on ne se connaissait pas, même si à ce moment là, on aurait pu être des inconnus vu qu'elle ne m'avait pas tout dit sur elle. « Tu me connais trop bien et c'est assez flippant. » Dis-je en riant. Elle nous sert du bacon, je suis conscient que je lui prend une part qu'elle aurait bien aimer pour elle mais elle est tellement gentille qu'elle ne veut pas que je la regarde simplement manger. La conversation part sur les raisons de pourquoi elle est partis. Je repose mon bacon dans l'assiette. Je sais que ce que je vais lui dire va peut-être la blesser mais je ne peux pas lui mentir, ce serait la trahir en quelque sort. « Il y eu beaucoup de raisons à son départ, c'était une accumulations de petites choses. Puis, elle a cru des choses qui était fausses, par ma faute. Tu te rappelles de cette fois où je t'ai demandé ce que tu pensais sur le fait que je voulais la demander en mariage ? Je voulais que tu la vois. Mais à la fin de notre conversation, je t'ai remercier en te prenant dans mes bras. Elle venait me voir au même moment, le hasard a mal fait les choses et elle a cru que je voyais une autre femme. Mais elle n'était pas vraiment elle ce jour là. » Je préfère m'arrêter là dans mon explication, je pense que c'était déjà beaucoup pour Charlotte à entendre, elle pouvait penser que c'est de sa faute alors que pas du tout. Alors, je ne veux pas encore lui dire que je suis père. Je veux juste savoir ce qu'elle pense pour le moment.
 

 

 


Ezebel
Maybe Home Is Nothing But ▬ Two Arms Holding You Tight When You're At Your Worst
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Liste des packs PS3 Slim avant Noël
» Page d'avertissement à l'ouverture
» Séries Télévisées
» nuir pour vivre... seul dans sa douleur de vivre [Traqué]
» Postons des photos traumatisantes d'ACNL pour vivre de beau traumatismes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Maplewood :: Maple Park-
Sauter vers: