AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Parler entre frère [Calvin/Riley]

 :: Heatherfield :: Midtown :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
▲ Messages : 166
▲ Inscription : 12/04/2017

▲ Age : 40
▲ Quartier Résidentiel : J'habite à Riverwylde, avec ma petite puce, nos deux chiens, et nos poissons.
▲ Occupation : Je suis professeur de littérature.
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuel.
▲ Cupidon : Cupidon est quelqu'un de très fourbe. Elle, Kelsey, a frappé mon cœur il y a tant d'années, et j'ai eu beau tenté de refaire ma vie, c'est toujours elle, qui a eu mon cœur. Il lui appartient pour toujours.
▲ Avatar : Sullivan Stapleton.
▲ Crédits : Avatar (moi), gifs (tumblr).
IL N'Y A PAS D'ÂGE POUR FAIRE SA CRISE
Sam 6 Mai - 18:06


Parler entre frères

Caley


Ouvrant les yeux avec difficulté, j’ai du mal à me réveiller. Je sais que je n’ai pas cours mais … L’heure me frappe en plein fouet ! Elea ! Sautant du lit, j’attrape une chemise et un pantalon que j’enfile en me dirigeant vers la chambre de ma fille. C’est bien le jour ! Je ne travaillais certes pas aujourd’hui, mais Elea avait école. Arrivant comme une furie dans la chambre de la petite, la chemise pas encore boutonnée, je me dirige vers son lit et la secoue doucement. Je vois ses yeux s’ouvrir avec difficulté, ce qui me fait sourire. « Elea … dépêche-toi, on va être en retard. J’ai loupé le réveil. » Elle rit, avant de repousser la couette pour se lever. La laissant s’habiller comme une grande, je sors de la chambre pour lui préparer son petit-déjeuner. Je lui dépose son bol de lait et ses céréales sur la table, au même moment qu’elle entre dans la cuisine. Elle embrasse ma joue, avant de grimper sur le siège. Restant debout, je me sers une tasse de café, histoire de me réveiller. Faisant signe à ma petite puce de laisser sur la table, je l’entends se diriger vers la salle de bain. J’en profite pour tout mettre au lave-vaisselle, avant de me retourner vivement, quand elle me demande de la coiffer. Souriant, je lui fais une queue de cheval, avant qu’elle aille ranger la brosse. Si on m’avait dit il y a quatre mois, que je coifferai une enfant, j’aurai répondu que c’était une bonne blague. Tendant la veste d’Elea, j’enfile ensuite mes baskets. Ma veste sur le dos, j’attrape les clefs de voiture, avant de faire signe à ma fille d’avancer. Elle grimpe dans la voiture et une fois sûr qu’elle est attachée, je me mets en route. Je ne sais comment, on arrive à l’heure ! Les autres enfants sont en train de rentrer en classe. Je sors de la voiture, et elle prend ma main. Devant sa classe, elle me fait un câlin et je lui rends doucement son étreinte. Elle me relâche à contrecœur et je lui souris gentiment. « T’oublie pas papa ! Tu demandes à parrain de venir ce soir ! » Hochant la tête, elle me fait un bisou avant de rentrer en classe.

Retournant à la voiture, je me demande si je dois prévenir mon frère de mon arrivée. Je sais qu’il n’est pas au plus haut de sa forme, même s’il remonte la pente, ce qui me soulage. Réfléchissant quelques minutes derrière le volant, je me dis que le mieux serait d’arriver chez lui sans ne rien dire. Au moins, il serait pris au dépourvu, et je serais certain qu’il ne me mente pas. Non pas que je ne lui fais pas confiance. Simplement, je sais combien une séparation peut être compliquée et il est hors de question que je ne sois pas là, s’il a besoin de moi. J’ai déjà été trop longtemps de ma famille, il est donc hors de question que j’en perde encore plus. Soupirant, je me dis que ça sera donc le mieux de ne pas le prévenir que je serais là dans quelques minutes. Remettant le moteur en marche, je me mets en route mais m’arrête malgré tout devant une pâtisserie. Au moins, s’il n’a pas encore déjeuné, il aura quelque chose de frais. Me garant devant son appartement, je descends et tout en me dirigeant vers la porte, me demande s’il sera d’accord pour venir dîner à la maison ce soir. Elea a très envie de le voir, je suppose qu’elle a dû lui faire des dessins. Ou elle veut juste passer du temps avec son parrain qu’elle n’a jamais pu connaître avant, ce que je conçois tout à fait. Frappant à la porte, je glisse ma main sur la poignée, qui normalement est ouverte. Je ne sais pas pourquoi, ordinairement, j’attends qu’il vienne m’ouvrir, même si je sais que la porte est très rarement fermée. Mais aujourd’hui, j’entre directement, sans attendre son accord. Au départ, je ne repère rien d’anormal. Mais en regardant avec attention, je vois deux bouteilles qui trainent dans un coin. Sûrement un oubli. Un oubli qui ne me plaît absolument pas. Mon regard croise celui de mon frère et je décide de ne pas y aller par quatre chemins. Tourner autour du pot ? Très peu pour moi. « Bonjour. Tu peux m’expliquer ce que c’est ? » J’indique les bouteilles de la main, avant de lâcher les pâtisseries sur la table. L’impression de me comporter comme avec Elea, comme un père. Mais c’est mon frère, je m’entends parfaitement avec, je me dois de le protéger. Aussi, j’ai du mal à voir des bouteilles chez lui, surtout quand on sait ce qu’il a traversé. Croisant les bras, je le regarde, attendant une réponse. Je croyais sincèrement qu’il allait mieux … M’aurait-il menti ?





J'aimerai te dire tellement de choses. Mais ce qui sonne le mieux serait sûrement, Ne m'abandonne pas, j'ai besoin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Communication Orale entre nabaztag ami
» Portal 2 : du coop entre PC et PS3 ?
» Relation amoureuse frère soeur ?
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» BRUDER / SCHWESTER - Frère / Soeur militaire (F - N)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Midtown :: Residence-
Sauter vers: