AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Fatherhood was never easy - Calan

 :: Heatherfield :: Midtown :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Je suis à l'honneur !
▲ Messages : 116
▲ Inscription : 29/04/2017

▲ Age : 38
▲ Quartier Résidentiel : Midtow, avec ma superbe fille
▲ Occupation : Pompier
▲ Identité Sexuelle : bisexuel
▲ Avatar : Michael Fassbender
▲ Crédits : Me
Je suis à l'honneur !
Sam 6 Mai - 15:54


Fatherhood was never easy
Calvin & Lachlan

S’occuper d’une enfant de sept n’est pas franchement toujours simple. Eleanor n’a que sept ans, mais elle est bien plus éveillée que la plus part des enfants de son âge, et c’est bien un problème. Il avait pour une fois pu la récupérer à l’école, il était crevé, la seule chose qu’il voulait faire après avoir fini son service était de dormir, mais quand on a des enfants, il faut avoir des priorités. Ils avaient passé le chemin vers leur appartement à discuter de choses triviales du style de ce qu’avait fait Elie durant sa journée, et de ce qu’elle voulait manger ce soir. Lachlan n’était pas un grand cuisinier, mais il s’en sortait avec une poêle. Faut dire que sa belle-mère lui avait appris deux trois trucs, et il lui en était bien reconnaissant. Ce soir ils partiraient donc sur une poêlé de légumes, au moins c’était simple, et rapide. Ils s’étaient vite fait arrêtés acheter de quoi  faire la cuisine et étaient vite rentrés. Accueillit par deux gros chiens en manque d’attention. Après un rapide goûter histoire de tenir jusqu’au dîner ils s’étaient tous deux installés sur la table du salon pour faire les devoirs de la petite tête brune qu’était sa fille. Elle ressemblait vraiment à sa mère, et sûrement qu’en grandissant elle serait son portrait craché.

Soudain elle se tourna vers lui un air sérieux sur le visage « Papa ? La semaine prochaine, les parents d’enfants de l’école viennent présenter leur travail, tu seras là ? »  Il pinça les lèvres sachant pertinemment qu’il n’y avait qu’une infime chance qu’il puisse être là, ses horaires n’étant jamais vraiment fixe. « On verra, si je ne travaille pas, je viendrais » Il vit sa déception, il détestait ça. Elle baissa la tête, évitant de le regarder et souffla « de toute façon tu travailles toujours, je ne sais même pas pourquoi j’ai demandé ! »Elle était triste, et il détestait ça, mais il ne pouvait pas simplement changer ses horaires comme ça. « Tu sais que si je le pouvais je serais plus souvent là ! Mon travail est important ! » Il lui expliquait calmement les choses, et elle se mit à le regarder des larmes dans les yeux. « Plus important que moi ! Si maman était là elle serait venue ! Elle m’aimait au moins ! Les papas des autres enfants vont venir eux au moins… de toute façon t’es pas vraiment mon père ! C’est pas étonnant !» Il serait la mâchoire et les poings, il détestait ce genre de réflexion, rien n’était plus important que sa fille pour lui. « Tu sais que ce n’est pas vrai ! Je suis ton père et je t’aime, mais je ne peux pas simplement ne pas aller au boulot ! » Elle s’est levée et rassembla ses affaires et partant vers sa chambre se retournant vers Lachlan « Y’en a qui l’ont fait ! C’est juste que ne tu veux pas ! Le seul qui s’occupe vraiment de moi, c’est Calvin ! Heureusement qu’il est là lui au moins ! Il ferait un bien meilleur papa que toi ! » Sur ce, elle partit en pleurant s’enfermer dans sa chambre.

A l’heure du dîner elle ne décrocha pas un mot, s’éloignant le plus de Lachlan qui essayait de la faire parler en lui demandant comment elle trouver le repas, mais il se prenait un vent glacial à chaque tentative. Dès qu’elle eut fini elle déposa son assiette dans l’évier et retourna dans sa chambre sans dire un mot. Elle se mit au lit toute seule, sans demander un câlin, ou une anecdote quelconque sur sa mère comme elle le faisait assez souvent. Il était passé dans sa chambre pour voir les lumières éteintes. Il referma la porte et fit de même, partant se coucher blessé par les mots de sa fille. Il ne l’entendit même pas lorsqu’elle quitta l’appartement pour se rendre chez Calvin. Elle était vraiment fâchée contre son père et était persuadé qu’il ne l’aimait pas vraiment, bien que ce soit totalement faux.  

AVENGEDINCHAINS



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
au secours, j'ai la trentaine !
▲ Messages : 94
▲ Inscription : 29/04/2017

▲ Age : 33
▲ Quartier Résidentiel : Un petit appartement à Midtown que je partage avec mon chat... qui se cache sûrement quelque part
▲ Occupation : Au chômage depuis qu'on m'a viré du centre médical de la ville après une importante faute professionnelle, j'étais alors cancérologue.
▲ Identité Sexuelle : C'est compliqué... Je suis de base hétérosexuelle. Mais depuis ma séparation avec mon ex conjointe, je ne me retrouve que dans les lits des hommes
▲ Cupidon : Cupidon m'a fait connaître l'amour, le vrai. La personne avec qui vous souhaitez sincèrement passer le restant de vos jours à ses côtés. La personne avec qui vous voulez fonder une famille. L'amour avec un grand A. Mais je n'ai été visiblement que le seul de nous deux à recevoir la flèche. Maintenant, elle est partie avec l'homme qu'elle aimait réellement, me laissant seul dans mon mensonge et mon désarroi. C'est en la perdant que j'ai tout perdu.
▲ Avatar : James McAvoy
▲ Crédits : myself
au secours, j'ai la trentaine !
Mar 9 Mai - 11:07


Fatherhood was never easy
Calvin & Lachlan

Aujourd'hui, il avait plu. C'est fou comme depuis qu'il ne bossait plus il arrivait à faire attention à ce genre de petits détails insignifiants. La pluie, c'était un peu comme les bouteilles d'alcool, youtube et ses vidéos de chats, la gamine de son voisin de palier ou le couple à l'étage du dessus qui déplaçaient les meubles lorsqu'ils copulaient : des choses qu'il n'avait qu'à peine connues avant et qu'il aurait très rapidement trouvé insignifiant. Enfin surtout insupportable pour ce qui était la question de mademoiselle machin au-dessus et son amant, ou son mari, ça l'importait peu. Mais lorsqu'il vivait dans sa maison, avec elle, avant, il ne prenait pas le temps de se poser sur tout ça. Il pleuvait ? Alors il sortait juste son parapluie et les essuie-glaces. De toute façon, le trajet n'était pas très long jusqu'au centre médical et il partait toujours 1 heure en avance. Il avait sa petite routine, et parmi celle-ci, se prendre un café pour profiter du silence des lieux avant que tout commence à se bousculer autour de lui jusqu'au soir où il pourrait rentrer. Parfois, il s'était imaginé travailler tranquillement chez lui sur ses dossiers médicaux sans avoir à prendre la peine de sortir. Et bien maintenant qu'il était presque 24h/24 enfermé dans son petit appartement, comme un poisson rouge dans son bocal, il pouvait l’affirmer : non, ce n'est pas forcément mieux. Il faut dire qu'il ne travaillait pas non plus, bien qu'il passait plusieurs de ses après-midi sur des sites médicaux et des forums de santé, pour conseiller des inconnus cachaient derrière des pseudos, lui décrivant parfois des leurs symptômes et cherchant des conseils devant l'inefficacité de leurs médecins traitants. C'est fou le nombre de personnes qui faisaient confiance à un étranger se prétextant médecin. Bon, en l'occurrence, il ne mentait pas, pas vraiment. Il l'avait été. Il pourrait bien dire qu'il faisait ça pour soulager sa conscience et par bonté. Mais il faisait juste ça parce qu'il se faisait chier. Ça l'amusait même parfois, la réaction des gens derrière leurs écrans. S'il pouvait, il se ferait rémunérait. Ouais, s'il pouvait, il en ferait un nouveau métier. Conseillé médical 2.0 ! Bordel, ça lui manquait. Il n'avait peut-être pas plus de chance par le passé, mais au moins il était quelqu'un. Et pas l'épave qu'il était aujourd'hui.

Depuis, sa petite routine avait bien changé. Complètement déboussolé, il essayait de s'organiser sur des heures précises, mais ce n'était sans compter sur une amie qu'il avait découvert avec sa dépression et qui depuis ne le quittait plus : la fainéantise. Pourquoi sortir lorsqu'on peut rester bien au chaud chez soi et commander ? Pourquoi se lever lorsque personne ne vous attend au final ? Pourquoi manger à midi si de toute façon votre estomac ne réclame rien ? Autant attendre 16h pour se faire cuire un steak. Calvin n'avait plus de fil directoire. Il essayait, parfois, de faire des efforts. Généralement quelques jours avant la visite de son frère, histoire de faire genre. Mais il avait vraiment une tendance à se laisser aller trop facilement. Où était passé le Calvin Sullivan qui travaillait d'arrache-pied presque 22h/24 par jour ? Visiblement noyé dans l'alcool avec tout le reste.

L'alcool. Une autre bonne amie qui avait fait sa rencontre ses 8 derniers mois. Son psy lui disait qu'il fallait qu'il arrête de boire et qu'il trouve quelque chose pour remplacer cette habitude lui procurant autant de plaisir. Le plaisir ? Drôle de notion. Le bonheur il avait connu ça avant, il savait ce que c'est. Le plaisir ça ne lui disait pas grand-chose, même encore maintenant. Et non, il n'éprouvait pas de plaisir en buvant. Il se sentait juste minable. Et la bouteille l'aidait à se sentir encore plus minable qu'il ne l'était. Bon. Après, cette phase était un peu passée. Maintenant il buvait juste parce que... parce qu'il aimait accompagner les instants de sa journée avec un verre de rouge ou de whisky. Par contre, il est vrai que la nuit s'était autre chose. Mais il ne voulait pas en parler. Il ne voulait même pas y penser.

Non vraiment, en ce moment, il n'y avait qu'une chose qui arrivait presque naturellement et sans effort à lui faire émerger la tête hors de l'eau : Eleanor. La petite qui était actuellement devant son nez, en pyjama, les yeux mouillaient à se plaindre qu'elle détestait son père. Calvin avait l'esprit un peu embrouillé. Il venait de se lever en entendant les petites mains frapper sur le bois de sa porte. Il ne dormait jamais profondément, surtout après avoir bu. Car oui, il s'était enfilé une bouteille il devait y avoir quoi, 1h ou 2h ? D’ailleurs, quelle heure il était ? L'ancien médecin se frotta les yeux en cherchant dans sa poche son portable. Sauf qu'il n'avait pas de poche étant donné qu'il était actuellement en caleçon. Et que son portable était resté posé sur sa table de chevet. Il essaya de rassembler ses esprits et de comprendre ce à quoi il avait à faire. Le temps qu'il y parvienne la petite était rentrée d'elle-même dans son appartement, s'asseyant comme une grande sur le canapé en croisant les bras et en boudant, visiblement. Calvin s'étira. Il n'avait encore rien répondu. Il se dirigea vers la cuisine et prépara un chocolat chaud pendant qu'il remplissait un verre de la première bouteille d'alcool qui lui tomba sous la main. Il en profita pour voir l'heure. Minuit passé. Qu'est-ce qu'Eleanor était venue faire chez lui à cette heure-là ? Puis il était où son père ? En train de se taper une nana et les bruits auraient réveillé la gamine. Il grimaça. Il n'espérait pas ! Il revient avec les deux boissons et posa le verre sur la table basse, devant la petite, avant de s'appuyer contre la table à manger et de siroter le chocolat. La petite le regarda faire avant de prendre le verre dans ses mains en observant le liquide.

« ça sent pas bon » qu'elle lui sortit. Calvin réalisa presque instinctivement et le lui prit des mains avant de soupirer.
« Nan c'est pas pour toi ça ! » Il lui tendit le chocolat à moitié vide et s'assit finalement à côté d'elle, le verre d'alcool en main. «  bon... qu'est-ce qui se passe ? Tu sais que tu n'as rien à faire ici à cette heure-là ? Ton père est au courant au moins ? »
« Je ne veux plus le voir ! C'est plus mon papa ! » fit-elle en ne touchant même pas à son chocolat, se contentant de continuer à croiser les bras, faisant la tête.
« Je ne savais pas que c'était quelque chose qui se décide... tu sais qu'il va s'inquiétait ? Et qu'il ne sera pas contant s'il vient frapper à la porte ! Il ne sera pas content car il va devoir me payer des heures supplémentaires ! » La petite resta silencieuse à ses mots. Calvin termina en une gorgée son verre avant de se lever, allant récupérer son portable. « Je vais devoir l'appeler... »
« Nan je ne veux pas ! Je veux rester ici ! Avec toi ! Tu es un bien meilleur papa que lui ! »
«  ça j'en doute... Si tu veux, je lui laisse juste un message pour au moins lui dire où tu es ! »

Calvin composa le numéro de son employeur malgré la désapprobation de la petite. «  c'est juste pour pas qu'il s'inquiète. Si tu veux il doit me rester un dessin animé dans mon ordinateur on le regardera après. » Il n'avait pas pensé regarder Lazy Town à presque une heure du matin. Mais après tout pourquoi pas. Il serait étonnamment prêt à tout pour cette gamine. Il positionna le portable à son oreille et attendit toute réponse. Si jamais il décrochait il serait bien obligé de dire quelque chose. Mais monsieur McCormack devait dormir d'un sommeil profond car il tomba sur sa messagerie. Qu'importe, il lui laissa un message «  M. McCormack ? C'est Calvin Sullivan à l’appareil. Désolé de vous appeler à une heure pareille mais il semblerait que j'ai chez moi quelqu'un qui vous appartient. Le colis ne semble pas vouloir revenir à sa destination d'origine alors je pense que vous allez devoir vous déplacer par vous-même. Mais ne vous inquiétez pas, elle est entre de bonnes-mains. » Il raccrocha en accompagnant son geste d'un soupir avant de revenir dans le salon pour constater que la petite était en train de dormir. Bon et bien pas de dessin animé pour ce soir. Il la prit dans ses bras avant de l'amener à son lit et de la border. Ça le gênait, mais si la sonnerie de téléphone n'avait pas réveillé son voisin, il allait devoir directement sonner chez lui.


AVENGEDINCHAINS


Start looking forward and stop looking back!
Oh, yes, of course we still love her...
And we're always thinking of her...
But, tell me...
What's the use of feeling blue?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je suis à l'honneur !
▲ Messages : 116
▲ Inscription : 29/04/2017

▲ Age : 38
▲ Quartier Résidentiel : Midtow, avec ma superbe fille
▲ Occupation : Pompier
▲ Identité Sexuelle : bisexuel
▲ Avatar : Michael Fassbender
▲ Crédits : Me
Je suis à l'honneur !
Jeu 11 Mai - 17:20


Fatherhood was never easy
Calvin & Lachlan

La sonnerie de son téléphone le réveilla, ce n’était pas celle de la caserne, donc clairement, c’était soit juste un faux numéro, ou quelqu’un qui s'était trompé. Il fixa le plafond pendant quelques secondes avant de se décider, en râlant, de prendre son téléphone. Il eu un peu de mal à faire son code, la lumière lui explosant les yeux. Pourquoi le voisin l’avait-il appelé? Et en plus laissé un message? Qui laisse un message? dès le premier appel qui plus est? Il soupira et écouta les message.

«    M. McCormack ? C'est Calvin Sullivan à l’appareil. Désolé de vous appeler à une heure pareille mais il semblerait que j'ai chez moi quelqu'un qui vous appartient. Le colis ne semble pas vouloir revenir à sa destination d'origine alors je pense que vous allez devoir vous déplacer par vous-même. Mais ne vous inquiétez pas, elle est entre de bonnes-mains. »

Il envoya valser le téléphone et sauta sur son jean et son T-shirt pour les enfiler en moins de deux. Il était habitué à s’habiller extrêment vite mais il était presque sur qu’il avait battu un record. Il récupéra son téléphone et se précipitant vers l’appart voisin. Elle est pas croyable cette gamine! Pas croyable! Pire que sa mère! Un démon dans une corps d’ange. Comme sa mère celle-là! En même temps les chiens ne font pas des chats. Il toqua à la porte un peu plus violemment qu’il ne l’avait souhaité. Qu’elle lui en veuille, ça d’accord, qu’elle lui crie dessus, dans le cas présent, ça passait, elle n’avait pas complètement tort. Mais qu’elle fuit en pleine nuit? Alors là non. Il ne tolèrera pas ce genre de comportement venant de sa fille. Et en plus qu’elle aille déranger le voisin, qui, bien qu’étant son baby sitter officiel il n’avait pas à s’en occuper quand Lachlan était là. Nan mais vraiment cette gamine, si demain il lui poussait des cornes sur le front, il ne serait pas surpris.

Lorsque Calvin ouvrit la porte le pompier n’attendit pas l’autorisation pour entrer, de toute façon, les deux commençaient un peu à se connaître. Et de toute façon il fallait bien qu’il récupère la fugueuse en herbe. Elle avait un très bon lit dans sa chambre. Qu’elle boude ou non, c’est là où elle est supposé être.

Je suis vraiment, vraiment désolé, c’était pas prévu! Je savais pas qu’elle allait se barrer! Je suis désolé! Ou est- elle?

Il observa à droite à gauche après avoir enfin fini de parler avec un débit de parole d’une enfant de quatre ans qui retrouve ses amies le jour de la rentrée. Il était énervé contre Ellie, clairement demain matin elle allait passer un sale quart d’heure, et elle ferait sans télé pour les deux prochaines semaines, elle pouvait dire adieu au laboratoire de dexter et tout ce qu’elle peut bien regarder comme connerie. Il était aussi vraiment confus pour Calvin. Déjà qu’il doit supporter le monstre pendant des heures, mais si maintenant elle débarquait aussi quand ce n’était pas prévu, il allait devoir lui payer des heures supp’. Il remarqua le verre sur la table, un fond de liquide ambré dedans. Il se retourna vers Calvin.

tu as bu? devant ma fille? tu fais ça souvent?

Nan! C’est pas vrai, pas lui pas son Calvin. C’était un bon baby sitter, et il ne voulait vraiment pas le perdre. D’une parce qu’il est vraiment dispo et qu’il vit juste à côté, et de deux parce qu’il prend vraiment pas cher et ça c’est vraiment bien. Mais qu’il boive devant sa fille, ça c’est problématique. Bon il pouvait très bien avoir bu avant qu’elle débarque et avoir laissé le verre là! faite que ce soit ça! S’il vous plaît. Il n’a vraiment pas le temps ni l’argent pour trouver un nouveau baby sitter. Et puis en plus il s’entendait bien avec Calvin, ce serait vraiment dommage de le perdre celui là. Au moins ça changeait de la gamine qu’il avait avant qu’il lui avait volé ses couverts en faux argent. Comme s’il avait une tête à avoir de la véritable argenterie chez lui. n’importe quoi.

AVENGEDINCHAINS



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Easy lol !
» Take it easy.
» eagle fish easy 350 c dans son emballage
» Jouer a vos vieux jeux sur le net gratuitement EASY RETRO
» JFJ Easy pro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Midtown :: Residence-
Sauter vers: