AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

It's the beginning |Judith|

 :: Heatherfield :: Midtown :: Chez Howards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 69
▲ Inscription : 17/04/2017

▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec prochainement une petite fille
▲ Occupation : Patissier
▲ Identité Sexuelle : Homosexuel... Quoique...
▲ Cupidon : J'ai toujours aimer les hommes, j'ai eu plusieurs petits amis mais depuis peu j'ai une quelqu'un qui me vient en tête....et c'est une fille...
▲ Avatar : Sébastian Stan
▲ Crédits : . Cramberry
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 22 Avr - 9:31


It's The Beginning

Judith



"Bonne journée à vous aussi Madame Pergrine,dégustez bien vos éclairs!" Matthew avait le sourire quand la vieille Madame Pergrine était sortie de sa patisserie. C'était une bonne journée qui commençait parce qu'il n'était qu huit heures de matin et il avait déjà vu pas mal de client. La radio allumée, cela donnait un bruit de fond plutôt sympas, du moins, jusqu'à ce qu'il entende la dernière chanson de sa soeur, il tourna alors le bouton de la radio pour changer de station. Il ne pouvait pas l'entendre, ça lui faisait trop mal.

Un autre client arriva, un homme en costume cravate, il venait souvent à la boutique, avant d'aller travailler. Il demanda des croissants et Matt' s'était attelé à lui faire en souriant. La clochette de la porte avait retentit une nouvelle fois, indiqua que quelqu'un venait d'entré dans la patisserie. Il était huit heures trente et rien qu'à voir l'heure il s'était mit à sourire tout seul. Il devait s'agir de la jolie inconue.

Il releva la tête en souriant, donant le paquet remplit de vienoiserie à l'homme avant de regarder la jeune femme dans les yeux. Il attendait tous les jours huit heures trente avec impatience parce  qu'il savait que c'était à cette heure-ci qu'elle venait. Il ne pouvait pas s'empêcher de sourire quand elle était dans le coin et ça le troublait parce  qu'il n'avait pas l'habitude de ressentir cela pour une femme.

"Bonjour" avait-il dit doucement. Il remarqua que c'était la première fois qu'ils se retrouvaient réellement tous les deux. Sans personne autour. Il n'arrivait pas à parler d'avantage, elle l'hypnotisait. Il déglutit un peu avant de prendre son courage à deux mains. "Est ce que je peux vous proposer une nouvelle recette aujourd'hui? Je sais que vous prenez toujours un pain au chocolat mais ce que je vous proposes c'est la même chose mais avec des amandes en plus..." Niveau entré en matière, Matthew, c'était zéro...







Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 49
▲ Inscription : 20/04/2017
▲ Avatar : marie avgeropoulos
▲ Crédits : ....
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 22 Avr - 21:51


It's The Beginning

Judith





Ce matin, le réveil sonna et je réalisais alors que j'étais dans mon canapé. La télé avait dû s'arrêter et mes lunettes sur mon nez m'indiquaient que moi aussi, je m'étais endormie en plein milieu du film. Mon dernier dossier en cours était totalement devait sur la table basse. Le boulot me faisait toujours bosser très tard. Enfin relire et relire encore et encore mes dossiers pour être sure de ne pas avoir laissé passer quelque chose était plus de ma propre initiative, mais je ne m'en lassais pas. J'aimais mon boulot et je vivais pour cela. Je m'étirais donc. Mes cheveux en bataille ne se laisseraient domptés que sous la douche. Je commençai donc par enlever mon t-shirt, puis en me levant du canapé, je retirais mon jean. Je les pris , tout en dégrafant mon soutient gorge et une fois dans la salle de bain, mis tous mes vêtements dans la bannette à linge sale. J'enlevais ma petite culotte et filai sous la douche. L'eau était froide, mais elle ne tarda pas à se réchauffer, la sentir, couler sur mon corps me donnait une sensation de réconfort. Je me lavais et pris une serviette pour me sécher. Aujourd'hui, il y avait une réunion importante au tribunal. Un cas compliqué et une décision à prendre. Je devais donc être habillé assez classe, mais à l'aise. Un collant noir, une jupe noire taille haute et un top blanc avec des manches en dentelle. Je rassemblais mes cheveux en queue haute et sexy. Je finis par me maquiller et enfiler le collier en argent avec la perle d'eau que ma mère m'avait offert lors de l'obtention de mon diplôme. Je la portais toujours lorsqu'une affaire me préoccupait, elle me rappelait que j'avais réussi. Je ne pris pas le temps de déjeuner, je passerais à la pâtisserie comme tous les matins. Je savais que mon bel inconnu y serait, et même s'il ne sera jamais dans ma vie, il était au moins la avec mon pain au chocolat. Sachant que quelques collègues seraient a la réunion ce matin, je leur prendrais un truc aussi. Mes escarpins ne seraient pas pratiques pour conduire, j'optais donc pour des derbys vernis noires pour le moment et emmena mes escarpins dans mon sac. Le dossier rassemblé, je filais, direction la boulangerie.
Je rentrais et la porte sonna, j'aimais ce son, il indiquait que je verrais bientôt le regard de mon irrésistible rêve du moment.
"Bonjour" me fit-il doucement. Je souris, même sa voix me faisait frissonner. "Bonjour" répondis-je. J'adorais venir le matin. Toujours à la même heure.. Je ne manquais jamais un rendez vous. "Est-ce que je peux vous proposez une nouvelle recette aujourd'hui ? Je sais que vous prenez toujours un pain au chocolat, mais ce que je vous propose, c'est la même chose, mais avec des amandes en plus..."
J'avais écouté sa proposition avec attention. Il est vrai que tous les matins, je prenais un pain au chocolat. Mais c'était plus pour le voir lui que pour son pain au chocolat, il était magnifiquement bon, mais je ne pouvais pas toujours le manger sinon j'allais finir par être énorme. Parfois, ma collègue Julia en profitait. "Avec plaisir, mais je vais vous prendre autre chose en plus." Nous étions seul dans la boutique mon rendez-vous n'était pas avant dix heures, mais je voulais passer à mon bureau pour d'autre dossier. "Nous avons une réunion importante ce matin et nous serons 6 que me conseilleriez-vous ?" Je lui posais cette question avec un petit air de séduction. Je savais que c'était peine perdu, mais au moins je profitais de son regard. Et puis je pense que je n'étais même pas consciente d'attitude "drague" que j'avais, j'étais totalement subjugué par cet homme.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 69
▲ Inscription : 17/04/2017

▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec prochainement une petite fille
▲ Occupation : Patissier
▲ Identité Sexuelle : Homosexuel... Quoique...
▲ Cupidon : J'ai toujours aimer les hommes, j'ai eu plusieurs petits amis mais depuis peu j'ai une quelqu'un qui me vient en tête....et c'est une fille...
▲ Avatar : Sébastian Stan
▲ Crédits : . Cramberry
grandir, c'est devenir responsable.
Dim 23 Avr - 12:18


It's The Beginning

Judith



C'était la première fois que Matthew trouvait une fille belle, enfin non, plutôt magnifique. Enfin, c'était compliqué à expliquer. Bien sûre qu'il avait des amies filles avec qui, parfois, il traînait dans les magasins et lors de séance d'essayage, il leur disait qu'elles étaient jolies. Mais là, ce mot avait un tout autre sens. Même habillé d'un sac poubelle, il l'a trouverait irresistible. C'était donc ça, ce qu'on pouvait éprouver pour une femme? A moins qu'il ne se trompe totalement...Il était un peu perdu en fait...

En tous cas, il était stressé de la voir ici, devant lui. Si bien qu'il ne cessait de sourire et de parler vite. Il se demanda même comment elle avait fait pour comprendre ce qu'il avait dit au sujet de ses nouveautés. Elle voulait son énternelle pain au chocolat -il l'avait déjà emballé dans un sachet individuel prêt à partir dès le matin-. Puis, elle avait une réunion important qui se soldait par l'achat d'autres patisseries. Il ne savait pas ce qu'elle faisait comme métier mais elle était habillé élégament. Elle était peut-êtr avocate ou haut placer dans une entreprise.

Il s'était perdu dans son regard quelques secondes avant de se répondre et de lui sourire. "Et bien, si c'est pour le petit déjeuner, peux vous proposer des autres pains au chocolat, des croissants ou des pains au raison -pour ce qui est des vienoiseries françaises-. Si vous voulez rester dans le traditionnel, j'ai aussi des Doniuts au chocolat et aux fruits et du brownie. Sinon j'ai des cupcake" Chaque nom qu'il donnait, il l'illustrait avec un gâteau, une patisserie. "Pour ma part, je resterais sur du français, ça peut les impressionner..."

Qu'importe ce que la jeune femme faisait, il lui offrirait n'importe quel patisserie pour elle le midi, histoire qu'elle puisse penser à lui même quand elle n'était pas ici...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 49
▲ Inscription : 20/04/2017
▲ Avatar : marie avgeropoulos
▲ Crédits : ....
grandir, c'est devenir responsable.
Lun 24 Avr - 16:02


It's The Beginning

Judith





J’adorais l’odeur de cet endroit. Je savais que l’air y était sucré et l’ambiance douce. On aurait pu croire à un caramel mou. Ou bien une tarte aux citrons meringué, peut être même un cronuts... J’adorais ça. Je ne savais pas si c’était l’ambiance ici, ou alors le regard de ce magnifique pâtissier. Celui-ci était un délice à regarder. Il y avait un genre d'homme totalement insignifiant, d'autres que l'on apprenait a connaitre et que l'on appréciait par la suite et il y avait lui : un homme qui au premier regard posé sur lui, et tu chavires... Je n'avais jamais ressentit cela. Ma cousine avait bien ri quand je lui avais dit et qu'elle m'avait annoncé qu'il était gay selon la rumeur. J'avais donc été voir sur internet et effectivement, il était gay, elle me confia qu'elle aussi avait eu du mal à le croire, qu'il n'avait rien d'un gay. Il y a des stéréotypes sur les personnes gays et ma cousine m'en avait dit pas mal ce jour-là. Je détestais ça, et lui n'avait rien de tous ses stéréotypes, et j'avais succombé à son charme.

J’avais compris toutes ses paroles. Il avait l’air stresser, je ne comprenais pas pourquoi. Il avait son regard si puissant. Je lui fis part du fait que je voulais ramener un en cas à mes collègues. Son regard avait l’air perdu quelques secondes après mes paroles puis il me proposa toute une ribambelle de pâtisseries, pains au chocolat, croissant, ou pains au raisin, si je voulais rester dans le français, ou alors donut au chocolat, aux fruits, et brownie. Mon cœur s’emballa, il accompagnait de ses paroles de geste et son élégance était évidente et sa grâce me donnait la chair de poule. Il m’avait envouté en quelques mots, je savais pourquoi je n'étais pas très loquace le matin, j’avais peur de craquer, et là, je succombas vraiment à son charme. Je me surpris à sourire et à respirer un peu plus vite. Mes joues rosirent. Il parlait avec passion et cela me donnait envie de tout partager avec lui.
Il m’avoua que pour sa part, il resterait sur du français pour les impressionner. Il était vrai que je ne pouvais pas me passer de mon pain au chocolat qui était français. Enfin surtout les siens.
"-Eh bien… " Je ne trouvais plus vraiment mes mots," euh… Je vous fais confiance."
Je souris, depuis plusieurs semaines, enfin surtout depuis le mariage de ma cousine, donc depuis que je venais , il y avait toujours une pâtisserie non payée dans mon sac. Un cadeau… Peut-être ou alors une erreur.
-"Dîtes est-ce normal que dans mon sac tout les jours je retrouve une pâtisserie que je ne commande pas, ce n'est absolument pas dérangeant bien au contraire, le cupcake à la framboise était merveilleux, mais j'avais peur que vous vous trompiez…" Je savais que cela ne se demandait pas, mais je voulais savoir en quelles circonstances un sublime pâtissier mettait une pâtisserie gratuite à une cliente. À toutes ou juste à moi ? Peut-être que je lui plais moi aussi ? Enfin, il ne fallait pas trop rêver, il n'aimait pas les femmes.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 69
▲ Inscription : 17/04/2017

▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec prochainement une petite fille
▲ Occupation : Patissier
▲ Identité Sexuelle : Homosexuel... Quoique...
▲ Cupidon : J'ai toujours aimer les hommes, j'ai eu plusieurs petits amis mais depuis peu j'ai une quelqu'un qui me vient en tête....et c'est une fille...
▲ Avatar : Sébastian Stan
▲ Crédits : . Cramberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 26 Avr - 19:15


It's The Beginning

Judith



Matthew avait l'impression de monopoliser toute la conversation et il s'en rendit compte bine trop tard, quand, d'un air gêner, la jeune femme lui avait répondu. Il avait alors rougit un peu en se mordillant la lèvre inférieur sans rien dire de plus. Elle lui faisait confiance pour les pâtisseries et s'était mit à faire un sac de pâtisseries françaises. Il était nerveux quand elle était dans la même pièce que lui et déjà au mariage dont il était le pâtissier, il avait vu cette même demoiselle qu'il trouvait vraiment belle, même attirante. Ce qui était un bien grand mot pour Matt, surtout quand il s'agissait d'une fille.

Avant ce mariage, il n'avait jamais vu la jeune femme et depuis, il ne pensait qu'à elle, si bien qu'il s'amusait, le matin,à faire une pâtisserie juste pour elle, quelque chose qu'il ne faisait jamais pour les autres, juste pour elle, il réussissait toujours à lui glisser dans son sac sans qu'elle s'en aperçoive...Du moins, c'est ce qu'il croyait.

Il posa le sac remplit de bonnes choses sur le comptoir alors qu'elle lui demanda pour ce qu'il faisait chaque jour quand elle venait, à savoir, cette fameuse manie de lui donner en cachette quelque chose de gratuit. Il l'a regarda, gêner par la situation, les joues encore plus rouge qu'avant. Il se gratta le dos de la tête ,signe qu'il était honteux. "Je...Oui en fait je...heum...Je suis content que le cupckae vous ai plût!" Il ne sû dire que ça, pauvre Matthew qui ne savait plsu où se mettre.

Il avait toujours été timide en amour mais avec elle, c'était encore pire! "Je le faisait exprès pour...que vous reveniez! Je voulais vous fidéliser comme ça!" Lui dire que c’était un geste totalement amoureux, c'était trop compliqué pour lui. "En fait...Non c'est surtout que...heum...J'avais envie de vous faire plaisir...Mais si vous n'aimez pas cela, je peux comprendre et arrêterais de vous donner une de mes créations...Je peux comprendre que cela puisse être déplacé si vous avez un petit ami ou je ne sais pas.."




Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 49
▲ Inscription : 20/04/2017
▲ Avatar : marie avgeropoulos
▲ Crédits : ....
grandir, c'est devenir responsable.
Dim 30 Avr - 13:37


It's The Beginning

Judith





Toutes ses propositions avaient l’air plus bonnes les unes que les autres, et ses avis étaient toujours les meilleurs. Ses clients ressortaient toujours avec le sourire, même quelqu’un de grognons ressortait toujours avec l’esprit plus léger. Je savais que ses pâtisseries étaient les meilleures de la ville, coup peut être dis-je ça, car il m’avait tapé dans l’œil .

Il remplit le sac et je lui demandais alors pour la pâtisserie gratuite glissée dans mon sac chaque jour. Je n’avais jamais la même et toujours d’un délice. Mais je ne savais pas s'il se trompait où si cela était normal. Et si jamais cette petite attention n’était que pour moi peut être qu’il m’appréciait. Je me faisais surement des films. Mais je préférais demander. Le pâtissier se gratta le dos et me répondit qu’il était content que le cupcake m’ai plus. C’est vrai que ce gâteau avait été le plus délicieux de tous, il était moelleux et délicat. Il m’expliqua qu’il en faisait exprès, pour que je revienne, pour me fidéliser. Si seulement il savait qu’il n’avait pas besoin de ça… Et puis cela faisait un moment que je venais ma fidélité était déjà bien faite. Il avait l’air stresse et cela me dérangeait, je ne voulais pas qu’il soit mal à l’aise. Surtout pas avec moi.
"En fait... Non, c'est surtout que... Hum... J'avais envie de vous faire plaisir... Mais si vous n'aimez pas cela, je peux comprendre et arrêterais de vous donner une de mes créations... Je peux comprendre que cela puisse être déplacé si vous avez un petit ami où je ne sais pas..."
Il avait envie de me faire plaisir, il m’appréciait donc un peu. Je souris.
« Bien sûr que nous, j’adore ça. Elles sont toujours délicieuses, et croyez moi, je vous resterai fidèle. » Cette phrase sonnait bizarre, elle pouvait porté à confusion et peut être en vais-je envie… « Enfin à la pâtisserie » ajoutais-je en rougissant. Je savais qu’il était attiré par les hommes. Mais je ne pouvais m’empêcher de me plongeait dans ses yeux magnifiques, et même d’imaginer ses lèvres sur les miennes, je devenais accro à cet homme, alors que je ne le voyais qu’une fois par jour.
Il avait parlé de petits amis dans sa dernière phrase. Je me dis qu’il était bien de mettre les choses à plat. « Je n’ai pas de petits amis. Et j’adore cette attention, mais je ne veux pas abuser de votre générosité .» . Je lui souris. Un sourire que je ne connaissais même pas jamais je ne m’étais réellement intéressé à un homme. Souvent, je les laissais venir et repartir, par manque d’investissement. Même si lui je ne l'aurais pas laisser partir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 69
▲ Inscription : 17/04/2017

▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec prochainement une petite fille
▲ Occupation : Patissier
▲ Identité Sexuelle : Homosexuel... Quoique...
▲ Cupidon : J'ai toujours aimer les hommes, j'ai eu plusieurs petits amis mais depuis peu j'ai une quelqu'un qui me vient en tête....et c'est une fille...
▲ Avatar : Sébastian Stan
▲ Crédits : . Cramberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 3 Mai - 18:35


It's The Beginning

Judith



Matthew avait dû inventé une raison bien bête pour justifier de ces gâteaux qu'il glissait dans le sac de cette jeune femme. Puis, il s'était résinier à lui annoncer réellement la raison de son geste. C'était surtout pour la voir sourire chaque matin, son sourire était son rayon de soleil et si elle n'était pas là, il savait que la journée allait être longue et bien grise. Elle lui avait cependant dit une phrase qui l'avait troublé alors que jamais elle n'aurait dit. Elle disait qu'elle lui serait fidèle quoi qu'il arrive. Ses joues se mirent à rosirent et il eut un sourire gêné. "Heum...Contente de vous entendre dire cela, c'est vrai que la compétition entre pâtissier est rude..."

Il l'avait vu rougis et il avait trouver ce spectacle bien beau, plus que son sourire encore. Il se trouvait vraiment un peu trop fleur bleu avec elle, un peu trop rêveur et quand elle n'était pas là, il était dans le lune. Il savait très bien ce qui lui arrivait, il avait déjà ressentit ça mais...pour des hommes pas pour une femme. Il avait tout de même voulu en savoir plus sur elle, notamment si elle était célibataire et il retint un sourire en entendant que c'était le cas.

La suite le fit paniqué, il fit un geste négatif de la main, les yeux grand ouvert de ses pupilles bleu qui reflétait dans ceux de la jeune femme. "Oh non non, je n'appellerait pas ça "abuser" puis que vous ne saviez même pas que c'était volontaire!" Il commençait à stresser, pensant que la situation se déroulait mal. "Ecoutez, faites comme si je n'avais jamais répondu à votre question...S'il vous plait, acceptez ce que je vous donne ne cachette...ça me ferait vraiment plaisir..."

Il regarda à nouveau celle qui lui faisait face, mordillant sa lèvres intérieur à cause de sa honte. Rouge, il baissa un peu les yeux. "Je suis actuellement sur la confection d'un nouveau desert et...j'aimerais bien qu'il porte votre nom...quel est-il?"






Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 49
▲ Inscription : 20/04/2017
▲ Avatar : marie avgeropoulos
▲ Crédits : ....
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 4 Mai - 15:07


It's The Beginning

Judith





Je vis le pâtissier rougir au moment où je parlais de fidélité. Certes, je parlais de la boutique, mais ses yeux et son sourire m’auraient fait revenir quoi qu’il arrive. J’aurais été fidèle à cet homme quoi qu’il arrive, il m’en donnait envie. "Heum... Content de vous entendre dire cela, c'est vrai que la compétition entre pâtissiers est rude..." Sans même m’y attendre, je réponds : « Croyez-moi, ils ne vous arrivent pas à la cheville. » . Ma phrase était sortie en toute honêtetée. Il était de loin l'homme le plus beau que je connaisse.

Son accueil, ses pâtisseries et son attention particulière pour chacun de ses clients étaient une preuve de son sérieux et surtout une raison de la fidélité de sa clientèle. Je n’avais jamais vu une personne me dire du mal de lui. Et ma cousine était encore dingue de son gâteau de mariage. Elle l’avait en photo juste au-dessus de son plan de travail dans sa cuisine.

Lorsque je parlai du fait que j’avais peur d’abuser de sa gentillesse et aussi de sa générosité, il me répondit qu’il ne parlerait pas d’abuser puisque je ne savais même pas que c’était volontaire. Il était vrai que je n’étais au courant de rien. "Écoutez, faites comme si je n'avais jamais répondu à votre question...S'il vous plait, acceptez ce que je vous donne en cachette... Ça me ferait vraiment plaisir..."
Je souris, je savais qu’il devait se sentir gêné pourquoi avais-je eu l’idée de demander. Mais en bon psychologue, je pris ma respiration en main et devais reprendre la situation elle aussi.
« J’accepterai avec plaisir ce cadeau, mais je ne ferais pas comme ci, je n’avais pas posé la question. J’aime l’idée de goûter un gâteau juste pour moi et de savoir que c’est vous qui me l’offrez. »
Je me rendais bien compte que je flirtais, mais je n’avais rien à perdre et il me plaisait vraiment.

Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais là ou même combien de temps il me restait avant cette fichue réunion, mais je n’avais plus envie de partir. Je n’avais qu’une envie, c’était rester auprès de lui à l’écouter parler de son métier et de lui.
"Je suis actuellement sur la confection d'un nouveau dessert et...J'aimerais bien qu'il porte votre nom... Quel est-il ?" Wow quelle attention, mes joues sont redevenu rouges lorsqu'il avait prononcé ses quelques mots et je ne pu m’empêcher de sourire en me demandant pourquoi mon prénom.
« Je ne vous le dirais qu’à trois conditions… Que vous me disiez pourquoi mon prénom, quel goût, elle aura… Et que vous me donniez le votre en échange.. »
Il avait l’air timide et j’avais peur que cette conversation ne s’arrête trop tôt. Et je connaissais déjà le sien, mais l’entendre de sa bouche rendrait les présentations officielles.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 69
▲ Inscription : 17/04/2017

▲ Quartier Résidentiel : Maplewood avec prochainement une petite fille
▲ Occupation : Patissier
▲ Identité Sexuelle : Homosexuel... Quoique...
▲ Cupidon : J'ai toujours aimer les hommes, j'ai eu plusieurs petits amis mais depuis peu j'ai une quelqu'un qui me vient en tête....et c'est une fille...
▲ Avatar : Sébastian Stan
▲ Crédits : . Cramberry
grandir, c'est devenir responsable.
Ven 19 Mai - 15:16


It's The Beginning

Judith



La franchise de cette jeune femme avait fait encore plus rougir Matthew, il avait l'habitude qu'on le complimente sur ses pâtisseries, mais quand il s'agissait d'un compliment fait par elle, c'était bien trop différent. Il ne pouvait pas s'empêcher de sourire, si bien qu'il avait l'impression d'être un sacré imbécile.

Matt était le genre d'homme qui ne faisait jamais attention quand on le draguait ou pas, ces petits signaux qu'on très souvent les filles, il ne les avaient pas. Si bien qu'il s'était contenter d'hocher la tête doucement quand elle lui avait dit qu'elle ne ferait pas comme si de rien n'était pour les pâtisseries. "Bon...D'accord..." Il était tout de même gêné de savoir qu'à présent, elle savait.

Quelle idée avait-il eu là? Il n'était pas du tout à la confection d'un gâteau, c'était juste un stratagème pour avoir le nom de la fille qui le faisait craquer, si bien qu'il se retrouva un peu face à un mur quand elle lui demanda pourquoi et quel gout avait ce dessert. Il réfléchissait à toute vitesse, ses yeux se perdant sur les joues rouges de la demoiselle. "Parce que je pense qu'il pourrait vraiment vous plaire et vous me l'avez inspiré en prenant vos pains aux chocolats le matin. Il sera , du coup, à chocolat mais je n'en dit pas plus, je vous laisse la surprise." Il fallait maintenant qu'il trouve à faire un dessert au chocolat.

Il lui fit un petit sourire, elle voulait le sien aussi, alors il posa ses mains de part et d'autre de son comptoir et lui fit un doux sourire. "Matthew. Je m'appelle Matthew..."




Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 49
▲ Inscription : 20/04/2017
▲ Avatar : marie avgeropoulos
▲ Crédits : ....
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 3 Juin - 18:15


It's The Beginning

Judith





Je voyais le pâtissier rougir. Cela pouvait dire deux choses, soit je le gênais et il m’en voudrait toute sa vie d’avoir été insistante.. Soit il rougissait, car il était touché par mes propos et dans ce cas cela pouvait peut-être dire que je lui plaisais un petit peu quand même. Je me surprenais à douter ce que les autres pouvaient penser de moi. Surtout un homme, d’habitude cela me passait totalement au-dessus de la tête, mais lui… Il me plaisait vraiment. Son sourire était vraiment craquant et mes yeux avaient du mal à ne pas rester bloquer dessus.
Je ne pouvais pas faire comme si son cadeau était là par hasard. Il m’offrait une délicieuse pâtisserie tous les jours et j’en étais très touchée.
Je fus touché lorsqu’il m’annonça qu’il avait pour projet une gourmandise et qu’il voulait qu’elle porte mon nom. Je ne trouvais pas d’attention plus touchante que celle-ci. On pouvait faire passer un tas de choses dans la cuisine et les sentiments étaient une des choses que l’on pouvait retranscrire avec des aliments.
"Parce que je pense qu'il pourrait vraiment vous plaire et vous me l'avez inspiré en prenant vos pains aux chocolats le matin. Il sera, du coup, à chocolat, mais je n'en dis pas plus, je vous laisse la surprise."
J’adorais le chocolat. Je ne pouvais pas m’endormir sans avoir mangé mon carré de chocolat noir ou au lait tout dépendait de mes envies. Mais il ne pouvait pas mieux tomber en parlant de chocolat. Il voulait me faire une surprise, je devrais donc revenir. Je fus enchanté de cette idée. Je pourrais revoir mon charmant pâtissier. Il me sourit de plus bel et je crus réellement fondre de l’intérieur. Il posa ses mains fortes et musclés sur le bord du comptoir et m’avoua son nom. Matthew… J’adorais ce prénom et l’entendre de sa bouche était un son magnifique. Je tombais dans le romantisme, il fallait que je reprenne mes esprits pour pouvoir lui dire le mien. Un sourire se dessina de plus bel sur mes lèvres et je lui répondis :
« Enchanté, Matthew, moi, c’est Judith. »
Je plongeai mon regard dans le sien et ne savais plus quoi dire ou quoi faire, j’étais bien là à le regarder. Il m’avait totalement envouté. Je ne me sentais même pas idiote à ce moment. Lorsque j'avais demandé à ma cousine comment il s'appelait et ou il travaillait, elle m'avait répondu en premier qu'il paraîtrait qu'il était gay. Je m'étais senti gêné. Mais là devant lui. Les yeux plongés dans son regard, il avait une totale emprise sur moi et je ne savais même plus où j'étais ou bien si je devais m'en aller où non. Je ne savais même pas pourquoi je restais là à le regarder. Enfin si je savais pourquoi. J'avais eu un coup de foudre. Il parait qu'on appelle ça comme ça. Et effectivement, je pense qu'a ce moment-là, j'en étais sur, j'avais un énorme coup de cœur pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» from the beginning, your smile was a joke. ♦ jae sun.
» Krosmaster arena v.2 : Livre I Judith (tous les profils dispos p.4)
» Cadeaux bachiques 2010!
» Arrivage Signature - 14 juillet 2011
» Nouvelle en ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Midtown :: Chez Howards-
Sauter vers: