AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

Tu m'as mentis... ▲ Tylazazel

 :: Heatherfield :: Riverwylde :: Galloping Stables Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 263
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Jeu 20 Avr - 0:19


Tu m'as mentis

Tylazazel


Je m'étais réveillée doucement et j'étais allée dans mon fauteuil toute seule. J'avais la technique depuis le temps, je savais me débrouiller, mais Swann m'était quand même d'une grande utilité. Plus moralement qu'autre chose, elle me donnait le sourire et c'était important. Je lui avais parlé de la visite de Azalée et de ce que nous avions parlé. Enfin pas tout.. Je ne lui avais pas dis qu'on avait parlé à son propos et aux potentiels sentiments que j’éprouvais à son égard. Elle m'affirma que c'était une bonne idée, que je n'étais pas obligée de monter Bambi, mais que je pouvais tout de même aller voir. J'en avais très envie. Elle finie donc par me convaincre. Elle m'expliqua qu'elle avait un truc à faire à Riverwylde après midi et que si je le voulais, elle pouvait me déposer au Haras. J'approuvais l'idée avec un large sourire, j'avais tellement hâte. Swann m'avait dit qu'elle ne pourrait pas rester, mais que si je le décidais elle déplacerais son rendez-vous. je trouvais ça mignon, mais je ne voulais pas m'imposer plus dans sa vie et je me sentais capable de faire ça seule. Du moins, je savais qu'aujourd'hui n'ayant pas cours, Azalée serait sûrement au Haras donc je ne serais pas seule.
Après avoir passé près d'une heure à savoir comment j'allais 'habiller pour plaire à mon cheval, j'étais prête. J'avais mis un sous pull noir avec une geste en jean, un jean et des bottes. Ça me faisait mal de voir que mes chaussures ne servait plus à rien. Elles étaient devenues un objet de décoration qui me rendait moins cruche sur mon fauteuil. Le bon côté des choses c'est que je ne risquais plus d’abîmer mes chaussures... Après plusieurs minutes de route, j'étais devant le haras. Swann m'aida à descendre et me répéta de nombreuses fois que je pouvais l'appeler à tout moment. Je la remerciais avant de lui dire au-revoir. Je soupirais longuement avant de mettre mes gants pour pouvoir pousser mon fauteuil. Je me dirige avec un peu de mal à la grange, me disant que j'aurais mieux fait de prendre le fauteuil électrique... Je m'approche du Box de Bambi. « Salut mon beau.. » Il me regarde et approche sa tête près de moi, je le caresse et l'embrasse doucement. Il me donne des coups de tête et je ris. C'est comme si je ne l'avais pas quitté. « Je suis désolée de t'avoir laissé, j'espère que tu m'en veux pas trop. Je t'aime tellement.. » Je le câline et je lui donne même une carotte que je pris soin de prendre chez moi, je sais qu'il adore ça. Je le caresse pendant qu'il l'a mange. J'ai envie de le sortir du box, mais toute seule c'est impossible et j'ai peur qu'il prenne peur en voyant mon fauteuil. Je crois un palefrenier que j'interpelle. « Pardon ! Excusez-moi ! » Je roule vers lui à toute allure pour le rattraper et il se retourne me demandant ce qu'il peut faire pour m'aider. « Je cherche Azalée Kessington, vous ne savez pas ou elle est par hasard ? » « Si.. J'ai vu Miss Kessington il y a dix minutes, elle allait derrière l'écurie il me semble.. » Je le remercie avant de rouler jusqu'à derrière l'écurie en espérant qu'elle y soit. Sinon tant pis, je l’appellerait pour savoir ou elle, et lui donnerait rendez-vous la-bas, car je fatigue un peu à me trimbaler de la sorte. Il n'y a pas de doute je préfère rouler sur le béton ou la route ou quoi... J'arrive derrière l'écurie et j'entends des vois. Je m'approche doucement et j'aperçois Azalée embrassé un jeune homme. Je souris doucement. Et après elle dit que c'est moi la cachottière ! J'avance vers le jeune couple. « J'ai toujours dis que c'était un bon endroit pour les baiser voler ! » Azalée à l'air surprise de me voir. Le jeune homme est toujours de dos et je n'arrive pas à voir qui c'est... Je m'approche doucement vers eux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 20 Avr - 10:30


Tu m'as mentis

Tylazazel




Tyler et moi ne nous étions pas vraiment vus depuis ma visite à Hazel. J'étais passé après le repas la veille, mais je ne lui avais même pas fait part de ma visite à sa sœur. Je n'osais même pas y penser. Enfin juste, la partie où on parlait de Tyler. Le reste de ma visite, c'était très bien passe, même si j'avais dû mentir à mon amie sur ma relation. J'avais juste dit que c'était une amourette avec quelqu'un de pas important. Alors qu'avec Tyler, c'était tout le contraire jamais je n'aurais pu le quitter. Je l'aimais réellement. J'avais reçu un message de Tyler ce matin, il passerait me voir. J'avais pris ma douche, bien chaude pour me détendre au maximum, je lui parlerais d'Hazel aujourd’hui. J'étais en serviette en train de sécher en prenant mon petit-déjeuner, lorsque l'on toqua à ma porte. "J'arrive". Ted était devant la porte. Il m'annonça qu'un ouvrier était absent et un autre était en déplacement et il avait besoin d'un coup de main. J'avais une journée entière de libre la semaine et parfois, j'aidais aux écuries. Ted était donc venu tenter sa chance. "J'enfile un vêtement et j'arrive." Ted n'avait rien d'un voyeur lorsqu'il me vit en serviette, il se tourna et m'avait parler de dos. Il avait aussi passé son temps entre sa demande à s'excuser.
Habillé, je descendis le retrouver pour le demander quoi faire. Il m'expliqua et 10 heures sonnaient lorsque toutes nos taches furent finies. Ted avait servi un café dans la sellerie.
"Merci, on a terminé. Je bois ça et je vais aller m'occuper un peu du manège, l'arroser pour qu'il soit plus souple." Ted acquiesça.
Le manège n'était pas utilisé le matin sauf si des propriétaires s'inscrivent et j'avais vu qu'il y avait personne ce matin-là.
Le tuyau d'arrosage sortit, je commençais. J'avais mis mes écouteurs et Bruno Mars raisonnait à fond dans mes oreilles. Mon téléphone aussi du coup sonna à fond dans mes oreilles aussi pour me signaler un message. Un sms de Tyler. Il me demanda de le rejoindre derrière les écuries. Je posai mon tuyau, allai couper l'eau et me rendis derrière les écuries. Lorsque je passais devant la grange, je remarquais une bande fille de mon âge des anciennes camardes de lycée, elles avaient toutes les trois leur cheval de vraies filles à papa. Surement pour cela que Tyler m'avait demandé de le rejoindre là-bas plutôt que lui me rejoigne. Une fois derrière je regardais partout, mais je ne le trouvais pas.
"Ty' ... Tyler... "Je l'appelais tout doucement. Je fus surprise lorsqu'il débarqua et m'embrassa avec passion. Je lui rendis son baiser. "Bonjour toi ! ". Je ne me lasserais jamais de passer mes mains autour de son cou. Mes lèvres retrouvèrent les siennes pour un baiser encore plus passionné.
Soudain la voix de ma meilleure amie retentit dans mes oreilles...
Je leva la tête elle était juste derrière nous. Tyler dos à elle , elle n'avait pas l'air de l'avoir reconnu..






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 31
▲ Inscription : 13/04/2017

▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Azalée, elle est tout ce qu'un homme peut rêver. Elle est toujours là pour moi malgré ce que je lui fait vivre au quotidien. Cependant, nous sommes un secret, un secret bien gardé mais jusqu'à quand ?
▲ Avatar : Ian Harding
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
grandir, c'est devenir responsable.
Ven 21 Avr - 11:41


Tu m'as mentis

Tylazazel




Je n'ai pas vu Azalée depuis un petit moment, elle me manque. Elle me manque à chaque moment. A un moment j'ai fait comme si je lui parlais pour être moins seul mais j'ai eu l'impression qu'elle était morte alors j'ai vu arrêter et je lui ai envoyé un sms. A chaque fois qu'elle n'est pas avec moi, j'ai mon téléphone en main, j'attends toujours ses messages. Puis quand elle passe à la maison, ce n'est que furtivement comme hier. Elle n'a très peu parlé, comme si il y avait quelque chose dont elle ne voulait pas me parler. Mais j'ai compris, je l'ai laissé, des fois moi aussi je ne lui parle pas alors elle a le droit de rester silencieuse. Il y a juste eu nos mains qui ont eu un contact, je voulais lui montrer qu'elle n'était pas seule, que j'étais là mais elle a finit par partir. J'ai bu, c'est fou, dès qu'elle n'est pas là j'ai cette envie de boire. Je sais qu'elle n'aime pas ça alors quand elle est là j'évite, j'essaie d'éviter mais dès qu'elle n'est pas là, je me retrouve face à moi-même et le seul moyen de m'occuper et de faire passer le temps c'est de boire. L'alcool ne me rend pas mauvais, il me fait dormir. C'est aussi pour ça que j'ai sombré dedans. Si bourré, j'aurais été quelqu'un de méchant je ne l'aurais pas fait, je n'aurais pas voulu mettre quelqu'un en danger. C'est pour ça que le temps passe plus vite, je dors.
En me levant ce matin, j'avais, encore, ce besoin de la voir, de la prendre dans mes bras, de sentir son odeur, de toucher ses cheveux alors je lui ai simplement dit que je viendrais au haras pour la voir. Elle a accepté, ça m'a réjouis. Alors je me suis bien préparer, j'ai été prendre une douche pour enlever l'odeur d'alcool qui s'était posé sur moi. J'ai mis une chemise bleu jean et une veste marron par dessus. Un jean bleu en concordance avec ma chemise enfilé, je quitte l'appartement. Bien sur j'ai mis du parfum, celui qu'Azalée préfère, aujourd'hui je ferais tout pour lui faire plaisir. Je roule jusqu'au haras. Je connais le chemin par coeur maintenant mais je fais quand même attention, les accidents arrive le plus souvent sur une route que l'on connaît bien, que l'on a l'habitude de prendre… quoique. Un frisson traverse mon cou. Je n'aime jamais penser aux accidents, à mon accident, à celui que j'ai causé. Je me gare devant le haras, c'est par habitude mais je prend toujours la même place. Je commence à m'avancer, je pense savoir où elle est alors j'y vais. Mais sur le chemin, il y a des filles, des filles qu'Azalée connaît alors si elles nous voient, elles le sauront. Déjà si elle me voit je suis mal, si elles me demandent quelque chose, je dirais que je suis là pour ma sœur ou car le refuge me l'a demandé. Je trouverais quelque chose pour ne pas évoquer Azalée. Je fais demi tour et je pars assez silencieusement pour ne pas qu'elles me remarquent. J'envoie vite fait un message à Azalée pour lui demande de venir derrière les écuries, on ne sera pas vu. J'attends qu'elle arrive. Elle met plus de temps que je l'aurais penser, décidément elle n'était peut être pas à l'endroit que je pensais, ça m'intrigue mais ça va me passer. Ca me passe quand j'entends sa douce voix m'appeler. Je me retourne vers elle. Et à ce moment là, personne peut imaginer le bonheur que je ressens en la voyant. Je suis l'homme le plus heureux, l'homme qui a la plus belle femme au monde alors je m'approche rapidement vers elle, je pose mes mains sur son visage pour poser un baiser sur ses lèvres. Ses lèvres m'ont tellement manqué. Après notre baiser, mon pouce caresse doucement sa joue, elle me sourit et moi je lui rend. « Bonjour princesse. Comment vas-tu ? » Elle a à peine le temps de me répondre qu'une autre voix retentit derrière les écuries. Cette voix me glace le sang. Il s'agit de celle d'Hazel, ma sœur, celle que je n'ai pas vu depuis plusieurs semaines, celle qui m'en veut depuis l'accident. Je suis dos à elle, elle ne me reconnaît peut-être pas, je pourrais être n'importe qui. Et là j'hésite, est-ce que ça vaut le coup de fuir ? De fuir en ne lui lançant aucun regard, elle va trouvé ça louche, elle est intelligente Hazel. Mon coeur bat plus vite, prit en flagrant délit. Nous qui nous cachions si bien. En regardant les yeux d'Azalée, je suis sur que c'est Hazel. Elle semble avoir peur, ce qui est normal après tout. Alors je sers sa main dans la mienne. Nous allons l'affronter ensemble, même si nous ne pensions pas le faire aujourd'hui, je ne peux pas la laisser seule sur le coup. Je respire plus fort qu'avant et je me retourne vers ma sœur.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 263
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 25 Avr - 15:34


Tu m'as mentis

Tylazazel


Je n'avais fait que penser aux propos d'Azalée sur Bambi. Je n'avais presque pas pu dormir, ni manger d'ailleurs. Elle n'avait pas tord, il avait besoin de moi. J'avais besoin de lui. S'il avait eu un accident et qu'il n'aurait plus pu faire des compétitions, je ne l'aurais pas abandonner. Alors pourquoi lui le ferrait ? C'est vrai il a eu peur de mon fauteuil la première mois, mais il n'en a jamais vus. Je ne pouvais pas le laisser et Azalée avait l'air de savoir de quoi elle parler, de cette machine pour le monter. J'appréhendais, mais d'un côté, j'en mourrais d'envie. Je voulais faire les mêmes choses qu'avant, même si c'était différent, si je pouvais quand même les faire, c'est le principal, non ?
J'avais donc demandé timidement à Swann de me conduire au Haras, chose qu'elle fit sans hésiter, elle voulait même repousser son rendez-vous pour rester avec moi. je trouvais ça gentil de sa part, mais déjà qu'elle devait s'occuper tout le temps de moi, je ne voulais aussi l'empêcher de vivre sa vie... Mais qu'importe j'étais là pour Bambi. Quand je l'ai mon coeur s'est accéléré, j'avais peur de sa réaction mais tout c'est bien passé, j'étais tellement contente que je voulais partager ce bonheur avec ma meilleure amie. J'interpellais un homme que je ne connaissais pas. Avant il y avait Andrew qui travaillait mais il est parti, dommage, j'aimais bien lui parler... Cet homme je ne le connais pas, mais il me dit qu'il a vu Zaza se rendre derrière l'écurie. Je le remercie et j'essaie d'y aller avec un de mal. A vrai dire je suis tellement excitée à l'idée d'être ici, que je ne me demande même pas pourquoi elle irait traîner derrière l'écurie. Il n'y a rien du tout, à part les herbes hautes, la délimitations du haras et de vieux tas de bois. Je pousse les roues de mon fauteuil avec la force de mes bras et je suis contente d'arriver, quand je vois ma meilleure amie embrasser un garçon. Au début, je ne veux pas les déranger, mais bon elle m'avait dit que la personne qu'elle voyait ce n'était qu'une amourette, un truc pas important.. Du coup, je me sens moins coupable des les interrompre. Je fais une remarque sur le fait que j'ai toujours dis que c'était un bon endroit pour les baiser volés. Elle regarde en ma direction alors que j'approche vers eux. Je vois que leurs mains se tiennent et je trouve ça mignon, j'ai un large sourire, mais celui-ci s'efface quand le jeune homme se retourne. Je me stoppe net, ne sachant pas comment réagir ni quoi faire. « Tyler ? Non j'y crois pas... Ne me dis pas que c'est lui que tu te tapes ? » Demandais-je à m'adressant à Azalée, sans prendre la peine d'échanger le regard avec Ty.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 4 Mai - 14:21


Tu m'as mentis

Tylazazel




ider Ted et passé du temps avec les employés étaient une habitude voir même une tradition. Dans la famille,le dimanche, il nous arrivait souvent de manger tous ensembles, employés ou autres, ma sœur et moi, nous faisions le repas et tout réunit nous passions des heures à rigoler. Le manège était sec et l’assouplir était important. Surtout si je l’utilisais comme prévu dans la soirée, Crack et moi aimions les séances de nuit ou le soir pour la détente. Tyler m’avait envoyé un texto pour que nous nous rejoignions. Derrière les écuries, ce n’était pas notre habitude, mais lorsque j’entendis les voix qui redonnaient dans le couloir des box, je sus pourquoi. Il y avait des filles qui connaissaient sa sœur et nous voulions encore un peu éviter d’être vus.
Arrivée derrière, je l’appelais doucement, je voulais éviter que l’on me demande ce que je faisais ici. Il m’embrassa avec passion. Ses lèvres étaient douces. Il m’avait manqué. Son pouce caressait ma joue. « Bonjour princesse. Comment vas-tu ? » Me demanda-t-il. Mais je n’eus pas le temps de répondre. "J'ai toujours dit que c'était un bon endroit pour les baiser voler ! " La voix d’Hazel se fit entendre. Je pouvais la voir, lui non. Il était dos à elle. Je ne pue cacher mon étonnement. Mon cœur s’arrêta de battre, je ne savais même pas si j’allais pouvoir retrouver ma respiration un jour. Mon cerveau marcha à cent à l’heure et il essaya de trouver des solutions pour nous échapper, mais nous n'avions pas vraiment d’issues de secours. Mon regard croisa celui de Tyler. Je devais avoir un regard plein de panique, car celui-ci serra ma main. Il avait l’air de reprendre les choses en main. Mais la mienne tremblait dans la sienne. Il respira un grand coup et se retourna. J’essayais de tirer son bras ver le mien comme pour lui dire qu’il ne fallait pas qu’il le fasse. Mais trop tard. Hazel c’était approché de nous et elle aussi ne pourrait plus vraiment reculer. Le moment était venu… « Tyler ? Non, j'y crois pas... Ne me dis pas que c'est lui que tu te tapes ? » Elle n’avait pas du tout regarder Tyler, et j’étais figé par la peur de perdre et ma meilleure amie et mon amour.
« Hazel , je… Je ne voulais… » Je baissai la tête vers mes chaussures, je ne savais pas quoi faire, je me sentais inutile et on aurait dit une petite fille qui avait fait une faute. Ma main se desserra de celle de Tyler même si elle resta dans sa main. Je savais que ma réaction était idiote ,je devais assumer le faite que j’aimais Tyler plus que tout au monde, mais être pris sur le fait par ma meilleure amie me faisait un effet totalement étrange. Je relevais la tête pour lui dire « Je peux tout t’expliquer… »





Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 31
▲ Inscription : 13/04/2017

▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Azalée, elle est tout ce qu'un homme peut rêver. Elle est toujours là pour moi malgré ce que je lui fait vivre au quotidien. Cependant, nous sommes un secret, un secret bien gardé mais jusqu'à quand ?
▲ Avatar : Ian Harding
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 11 Mai - 15:08


Tu m'as mentis

Tylazazel




Tout c'est passé très vite. On ne s'y attendait pas. On pensait être seules.  On ne pensait pas qu'elle serait là elle aussi. On était derrière les écuries pour nous cacher, pour cacher notre amour, un amour que l'on a cacher depuis longtemps maintenant. J'avais vu des gens devant, à l'accueil, je ne pouvais pas t'embrasser devant eux, Azalée m'en aurait voulu cependant d'autres savaient où tu étais, ils t'ont indiqué à Hazel. Notre cachette elle était vitale, on avait peur, on a toujours peur sauf que là nous devons faire face à nos sentiments et face à ce dont on a toujours eu peur : ma famille, ma sœur, surtout elle. Ca allait être dur pour nous mais aussi pour elle quand on y pense. Au moins, nous nous sommes deux. Nous pourrons nous soutenir. C'est au haras que l'on a connu les premiers sentiments, les premiers baisers. Tout avait commencé ici pour nous et tout est bien loin de se finir. Au fond, c'est peut-être un mal pour un bien, nous allons forcer le destin. On a pensé tellement de fois à le dire, à nous montrer mais on a jamais osé, c'est maintenant ou jamais. De toute façon on ne peux plus faire marche arrière. On pourrait fuir mais à quoi bon ? Elle a compris qui je suis, elle connaît à présent notre secret. On s'est rencontré grâce à Hazel, c'était un scénario possible, nous ensemble. Je ne l'ai pas regarder, je l'ai tout de même senti s'approcher de nous, sûrement pour savoir qui je suis. J'ai remarqué qu'Azalée a pris peur, j'ai pris sa main dans la mienne, pour lui montrer que j'étais là, elle l'a serré pour me montrer à moi aussi qu'elle était là. Hazel, je rêvais de la revoir, de m'excuser et d'essayer de me faire pardonner. Là je sais que c'est mort, elle va cherché à savoir pourquoi avec Azalée nous sommes ensemble, elle va mal le prendre car elle m'en veut et lui dire que nous sommes amoureux depuis bien longtemps maintenant ne changera rien, elle n'en fera qu'à sa tête. Ca me brise le coeur, j'ai l'impression que je m'en sortirais jamais. Pourtant, aujourd'hui, pour Azalée il faut que je sois fort, que je me confronte à ma sœur. Je prend une grande inspiration et je me retourne vers Hazel, je lui fait face. La voir dans cet état me fait du mal, je me rappelle des nombreuses fois où elle courrait dans le jardin familial, elle aimait tellement ça, une grande sportif et moi je lui ai tout enlevé. Elle me regarde mal, elle me voit que comme celui qui lui a fait du mal et qui a tué sa mère, notre mère. Peut-être qu'aujourd'hui elle pense que je ne suis pas assez bien avec Azalée, que je ne lui causerais que des problèmes, qu'elle doit me quitter mais j'espère qu'elle ne le diras jamais à Azalée, qu'elle ne me l'enlèvera pas par vengeance. Je n'aime pas savoir qu'Azalée est divisée en deux, entre moi et Hazel, moi qu'elle aime avec des sentiments amoureux et Hazel qu'elle aime amicalement, comme sa sœur. Est-ce que ça vaut le coup de perdre sa meilleure amie pour son amoureux ? Rien qu'en pensant à ça, je me fais du mal, je pense au pire, à Azalée qui part. Je ne survivrais pas sans elle. « Hazel. S'il te plaît ne lui crie pas dessus, elle ne mérite pas ça. Elle ne mérite pas de comportements méchant envers elle, si tu as un problème avec moi, ne le fais pas passer sur elle. Nous, ça date de longtemps, depuis un temps où tu nous aurais accepter. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 263
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 24 Mai - 11:21


Tu m'as mentis

Tylazazel


Je pensais que j'aurais pu aller mieux, j'avais cru en l'histoire d'Azalée, le fait de remonter Bambi, que tout serait comme avant, qu'on pourrait sortir toutes les deux, qu'on aurait pu aller faire du shopping, même si je ne pouvais pas essayer les vêtements. J'aurais mis ma voiture sur une place handicapée et on aurait dévaliser les boutiques, on serait allé au cinéma. Je me voyais faire les mêmes choses qu'avant, différemment, mais les mêmes choses qu'avant. Elle m'avait redonné l'espoir, je voyais qu'elle tenait à moi et voulait mon bonheur. Mais cela était faux. C'était une ruse. Comme si j'avais touché à ce bonheur, je l'avais senti, j'y croyais et il est parti. C'était ce que je ressentais. Si Azalée était venue me voir et m'avait vendu rêve, c'était juste pour me faire passer la pilule qu'elle sortait avec Tyler. Mon frère. Je ne pouvais pas penser qu'on était de la même famille, je n'en revenais pas. Ils étaient ensemble. "Une petite amourette sans grande importance" c'est ce qu'elle m'avait dit. Elle m'avait menti. Comment a-t-elle pu me faire ça ? Sortir avec celui qui m'a cloué dans ce fauteuil ? sortir avec le meurtrier de ma mère ? C'est à cause de lui si je condamné à ne plus remarcher. A cause de lui que je ne pourrais me marier et aller à l'église au bras de mon père, que ma mère ne serait pas là pour m'aider. A cause de lui tout ça.. Et elle est avec lui. Je manque de tourner les yeux quand je le vois se retourner et je m'adresse à elle lui demandant si c'est lui qu'elle se tape. Je ne daigne pas le regarder, après tout, il n'en vaut pas la peine. « Hazel , je… Je ne voulais… » Elle bafouille et baisse les yeux, oui c'est ça quand on s'en veut, quand on sait qu'on a fait quelque chose de mal. « Mais sérieux comment tu as pu faire ça ? » Lui demandais-je d'un ton sec. Elle relève doucement la tête. « Je peux tout t’expliquer… » Je croise les bras la regardant, j'allais pour lui dire que j'attendais en effet des explications de sa part, quand Tyler ouvre la bouche pour parler. « Hazel. S'il te plaît ne lui crie pas dessus, elle ne mérite pas ça. Elle ne mérite pas de comportements méchant envers elle, si tu as un problème avec moi, ne le fais pas passer sur elle. Nous, ça date de longtemps, depuis un temps où tu nous aurais accepter. » Sa voix, me donne des frissons. J'avais presque oublié sa voix. J'ai la gorges qui se serre et les larmes qui montent. Je suis partagée entre plusieurs émotions et j'ai du mal à faire face. Je reste les bras croisé et je le regarde, je le fixe, je l'écoute parler et j'ai juste envie de hurler. De lui dire qu'il a gâché toute ma vie et que là il vole ma meilleure amie... « Tu n'as pas à me dire ce que je dois faire Tyler, tu as perdu ça, tu as perdu ton rôle de frère, le jour ou tu as causé cet accident ! le jour ou tu m'as cloué dans ce fauteuil. C'est pas à toi que je parle. Je parle à ma meilleure amie.. » Je pose mon regarde sur Azalée. « Enfin, les meilleures amies ne sont pas censées coucher avec la personne qu'on déteste le plus au monde. Pourquoi tu as fait ça ? pourquoi tu as rien dit ? Azalée, c'est à cause de lui si je ne peux pas faire reporter, à cause de lui que je ne peux plus marcher, à cause de lui si je suis orpheline de mère, alors oui, j'aimerais une explication ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 3 Juin - 17:54


Tu m'as mentis

Tylazazel




Je voyais dans le regard d’Hazel la haine envers Tyler, mais lorsqu’elle me regardait la haine qu’elle ressentait aussi pour moi. Je n’avais pas vraiment d’excuse pour ne pas lui avoir dit… J’étais en tort sur ce point, mais pour le fait d’aimer Tyler je n’y étais pour rien. Le cœur décide et je n’ai pas pu résister. Je commençais par bafouiller et baissa les yeux ... Je me sentais faible. J’avais peur… Je voulus tout lui expliquer, mais Tyler ouvrit la bouche et prit la parole. Hazel avait les bras croisés sur sa poitrine et je voyais son visage changé au fur et à mesure.
« Tu n'as pas à me dire ce que je dois faire Tyler, tu as perdu ça, tu as perdu ton rôle de frère, le jour où tu as causé cet accident ! Le jour où tu m'as cloué dans ce fauteuil. C'est pas à toi que je parle. Je parle à ma meilleure amie... »
Elle avait un ton sec et tellement froid envers Tyler, je craignais qu’il ne plonge encore plus dans l’alcool après cette confrontation qui malheureusement se passait au plus mal. Elle utilisa le terme meilleure amie.. Avant de continuer...
« Enfin, les meilleures amies ne sont pas censées coucher avec la personne qu'on déteste le plus au monde. Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu as rien dit ? Azalée, c'est à cause de lui si je ne peux pas faire reporter, à cause de lui que je ne peux plus marcher, à cause de lui si je suis orpheline de mère, alors oui, j'aimerais une explication ! »

Les larmes coulèrent sur mes joues. Elle en voulait tellement à Tyler alors qu’un accident n’était la faute de personnes… Je respirais un grand coup et m’approchai d’elle. Je lâchai la main de Tyler et le regardai en lui souriant tendrement. Je voulais qu’il sache avec ce sourire que je l’aimais toujours qui qu’il arrive. Une fois arrivé plus près d’Hazel mais pas trop près pour ne pas envahir son espace personnel, car je ne pensais pas qu’elle avait très envie que je sois trop près, je chercha mes mots et lui dit :
« -On est ensemble depuis bien avant l’accident. Tu ne peux pas m’en vouloir de coucher avec un homme que tu détestes, car tu ne le détestais pas quand nous nous sommes mis ensemble. »
Je repris une respiration et avant qu’elle veuille ajouter quelque chose lui dit :
« Laisse-moi aller jusqu’au bout de mes paroles sans rien dire s’il te plaît, c’est déjà compliqué. On s’est côtoyé toute mon enfance avec Tyler, c’est ton frère. Je l’ai toujours connu et toujours aimer. Un jour, on s’est vu, il était venu te voir ici. On a discuté et à mesure du temps, on s’est embrassé. Depuis de peur que tu nous juges et n’approuves pas notre relation, pour éviter de perdre ton amitié aussi, on avait décidé de ne rien dire et de te l’annoncer au fur et à mesure en voyant tes réactions. Je ne voulais pas perdre ma meilleure amie, et je ne voulais pas perdre l’homme que j’aimais. Et il y a eu l’accident. Je suis venue à vos chevets à l’hôpital et lorsque je t’ai revu après les premiers mots que tu as eus en parlant de Tyler ont été tellement fort et mauvais que j’ai pris peur et mon idée de te le dire a totalement été annulé. On a continué à te le cacher. Je savais que tu le prendrais mal et que tu ne voudrais plus être mon amie et j’aurais toujours besoin de toi dans ma vie. Je n’ai jamais menti sur tout ce que j’ai pu te dire à part sur mes histoires d’amour… Je l’aime et je ne peux plus te le cacher. Je ne veux ni te perdre ni le perdre. C’était un accident, il n’a pas envoyé la voiture dans le décor et tuer votre mère pour le plaisir. »
Mon ton s’était un peu emballé, je repris une voix plus calme ..
« Hazel… Il faut que tu comprennes que toute sa vie il s’en voudra et tu vas me répondre que c’est logique, car c’est de sa faute selon toi, mais sache que non, car c’était un accident. Je ne veux pas gâcher notre amitié, mais je ne te laisserais pas vous détruire tous les deux, avec des propos si cruels, car en disant ce que tu viens de dire, tu lui fais du mal, mais à toi aussi. Il est ton frère et je l’aime. »
Je pris enfin une respiration bien plus grande et je ne savais pas si elle accepterait tout ce que je venais de dire, mais mon monologue était fini et mon courage venait de prendre la fuite avec lui.





Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 31
▲ Inscription : 13/04/2017

▲ Identité Sexuelle : Hétérosexuel
▲ Cupidon : Azalée, elle est tout ce qu'un homme peut rêver. Elle est toujours là pour moi malgré ce que je lui fait vivre au quotidien. Cependant, nous sommes un secret, un secret bien gardé mais jusqu'à quand ?
▲ Avatar : Ian Harding
▲ Crédits : Beaucoup de personnes, dont je n'ai pas retenu le nom
grandir, c'est devenir responsable.
Lun 5 Juin - 14:49


Tu m'as mentis

Tylazazel




Tout ce que me dit ma sœur me brise de le coeur. Je veux paraître fort alors je ne bouge pas, je ne montre aucun signe de faiblesse, elle penserait qu'elle a gagné et je ne veux pas qu'elle sente ce sentiment de victoire. Car à part gager à me faire du mal, elle n'est pas gagnante à tout. Selon elle, je n'avais pas à lui répondre car elle parlait à Azalée, comment aurais-je pu la laisser s'en prendre pleins les dents et juste regarder. Comment ? Je devais agir, je me sentais obligé de défendre ma petite amie, en même temps c'est ce que tous les hommes devraient faire : défendre leur petite amie. Pourtant, ce qu'elle me dit me blesse. A ses yeux je ne suis plus rien, ça se voit à la façon dont elle me regarde mais aussi à sa façon de me parler. Jamais elle aurait osé hausser le ton de sa voix face à moi avant, jamais elle n'aurait choisis des mots aussi dur dans son vocabulaire pour parler de moi. Tout ce que j'avais construit avec elle, la protection d'un frère, l'écoute d'un frère et aussi le rôle d'ami quand rien n'allait, j'avais tout perdu. Je le savais depuis l'accident mais c'est blessant qu'on te lâche en pleine figure. Dans cette histoire, Hazel a le monopole, c'est elle qui a le plus souffert entre nous, si on ne compte pas notre pauvre mère qui n'est pas parmi nous. Moi, j'en suis sortis sans rien, j'ai eu de la chance, enfin… Quand j'y pense, j'aurais préféré mourir que voir ma sœur dans cet état et avec de telles pensées. Cependant, elle pense être la seule à souffrir, sur la souffrance elle pense avoir le monopole mais jamais elle n'a cherché à savoir comment j'allais. Comment on vit avec une mort sur la conscience et un handicap ? Chaque jour est de la survivance pour moi, chaque jour j'essaie de trouver une raison à continuer de vivre. Et cette raison c'est Azalée. Elle m'aide tous les jours. Sans elle, je ne sais pas ce que je serais devenu, surement rien. Je souffre tout autant qu'elle mais ça, elle ne prend pas le temps de le penser, elle ne pense qu'à elle de toute façon. Puis elle s'adresse à Azalée, avec des mots tout aussi durs. J'ai mal de la voir lui parler comme ça, après tout, c'est comme si tout est de ma faute, de notre faute. Mais comment on peut s'empêcher d'aimer celui que notre coeur choisit. Azalée pleure, j'ai envie de la prendre dans les bras mais ce ne serait que provocation envers Hazel et je pense que nous n'avons pas besoin de ça. Elle me souris légèrement et s'approche d'Hazel. Ce qu'elle dit me touche beaucoup. Je comprend, une nouvelle fois que j'ai de la chance de l'avoir, que beaucoup de personnes ont besoin d'une Azalée auprès d'eux, je ne peux pas me plaindre qu'elle s'occupe comme ça de moi. Quand elle parle, j'espère qu'elle ne va pas parler de mes problèmes d'alcool, c'est bien la dernière chose que je veux qu'Hazel sache. Mais là, elle vide son sac, elle lui dit qu'on est ensemble depuis plus longtemps que l'accident, qu'on comptait lui dire mais que l'accident a fait tout basculé. L'accident a bousculé beaucoup de choses dans nos vies, notre mariage, il ne se fera pas tout de suite, Hazel me déteste mais je ne vois pas mon mariage sans elle, je veux qu'elle soit heureuse pour moi et je veux qu'elle soit heureuse pour Azalée. Je ne vois pas quoi dire de plus, Azalée a parlé pour nous deux, je suis si fière d'elle mais j'ai peur que maintenant elle ne se sente pas bien, qu'Hazel lui parle à nouveau mal.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 263
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 6 Juin - 13:37


Tu m'as mentis

Tylazazel


Je n'en revenais pas, ils m'avaient bien prise pour une conne tous les deux. Surtout Azalée qui il y a quelques jours encore me disait qu'elle n'avait personne, enfin rien d'important. Pourquoi elle ne m'en avait pas parlé à ce moment là ? J'attendais des explications quand Tyler pris la parole. Je me dépêcha de le remettre à sa place disant qu'il n'était plus rien pour moi et attendait que Aza s'explique sur cette trahison. Je voyais qu'elle n'était pas bien et qu'elle pleurait. Même si une partie de moi voulait la prendre dans ses bras, une autre était folle de rage et c'est la qui gagnait pour l'instant... Elle s'avança vers moi, regardant mon frère et lui souriant, cette vision me donné la nausée. Elle était maintenant face à moi, mais pas trop près non plus. Elle avait sans doute peur que je lui roule dessus et elle prit la parole. « On est ensemble depuis bien avant l’accident. Tu ne peux pas m’en vouloir de coucher avec un homme que tu détestes, car tu ne le détestais pas quand nous nous sommes mis ensemble. »  Je l'écoutais, mais même si elle m'avait annoncé ça avant mon accident je ne sais pas si j'aurais été pour cette histoire.. J'allais pour ouvrir la bouche, mais je ne pus rien dire. « Laisse-moi aller jusqu’au bout de mes paroles sans rien dire s’il te plaît, c’est déjà compliqué. On s’est côtoyé toute mon enfance avec Tyler, c’est ton frère. Je l’ai toujours connu et toujours aimer. Un jour, on s’est vu, il était venu te voir ici. On a discuté et à mesure du temps, on s’est embrassé. Depuis de peur que tu nous juges et n’approuves pas notre relation, pour éviter de perdre ton amitié aussi, on avait décidé de ne rien dire et de te l’annoncer au fur et à mesure en voyant tes réactions. Je ne voulais pas perdre ma meilleure amie, et je ne voulais pas perdre l’homme que j’aimais. Et il y a eu l’accident. Je suis venue à vos chevets à l’hôpital et lorsque je t’ai revu après les premiers mots que tu as eus en parlant de Tyler ont été tellement fort et mauvais que j’ai pris peur et mon idée de te le dire a totalement été annulé. On a continué à te le cacher. Je savais que tu le prendrais mal et que tu ne voudrais plus être mon amie et j’aurais toujours besoin de toi dans ma vie. Je n’ai jamais menti sur tout ce que j’ai pu te dire à part sur mes histoires d’amour… Je l’aime et je ne peux plus te le cacher. Je ne veux ni te perdre ni le perdre. C’était un accident, il n’a pas envoyé la voiture dans le décor et tuer votre mère pour le plaisir. » Je l'écoutais avec une grande attention, mes bras se décroisèrent doucement. Ces mots me faisaient plaisir, mais me faisaient mal en même temps. Elle avait parlé assez vite avec un élan de courage ou que sais-je. Je ne savais pas trop comment réagir. J'avais juste l'impression d'être trahie. Elle avait choisit Tyler. Lui qui m'avait ça et moi, j'étais son second choix. C'était comme ça que je le voyais. Au fil du temps qu'elle parlait des larmes coulaient sur mes joues, je me forçais de paraître force, les chassant d'un revers de la main. « Hazel… Il faut que tu comprennes que toute sa vie il s’en voudra et tu vas me répondre que c’est logique, car c’est de sa faute selon toi, mais sache que non, car c’était un accident. Je ne veux pas gâcher notre amitié, mais je ne te laisserais pas vous détruire tous les deux, avec des propos si cruels, car en disant ce que tu viens de dire, tu lui fais du mal, mais à toi aussi. Il est ton frère et je l’aime. » Son dernier discours venait juste confirmer mes pensées. Elle avait fait son choix, elle l'avait choisis lui. Je lançais un regard à Tyler, mais il ne disait rien. Certainement que les mots que je lui avais dit résonnait encore dans sa tête. « Oui c'était un accident, mais c'est lui qui l'a provoqué. C'est lui qui regardait son putain de téléphone alors qu'il conduisait. S'il ne l'avait pas fait, je serais pas dans ce fauteuil et ma mère serait encore en vie ! Donc c'est facile de dire que c'était un accident, mais tu sais quoi ? C'est lui le fautif ! Alors il a raison de s'en vouloir... Je sais pas comment il fait pour se regarder dans le miroir, moi à sa place, je pourrais pas...  » Je me mis à sangloter et trembler, je passais mes mains sur mon visage et je soufflais essayer de me calmer. Depuis cet accident, je faisais des crises de panique et ma tentative de suicide n'avait rien arrangé au problème... J'avais de plus en plus de mal à reprendre une respiration régulière et mes pleurs n'arrangeaient pas les choses..


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rumeurs, propositions, démentis ...
» Rumeurs, Propositions, démentis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Riverwylde :: Galloping Stables-
Sauter vers: