AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durant les grandes vacances, le forum est en baisse d'activité, rassurez-vous il ne ferme pas. En septembre un recensement sera mis en place. Passez de bonnes vacances !

L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie (Hazel et Azalée)

 :: Heatherfield :: Bayer Lake :: Residence Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mar 18 Avr - 16:52


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Ce fut une dure nuit. Tyler fit cauchemars sur cauchemars, je ne pue fermer l'œil de la nuit. Plusieurs fois lorsqu'il s'agitait j'essayais de le prendre dans mes bras et de le réconforter, certaines fois cela marchait, d'autre non. Il était parfois tellement agité que je ne pouvais même pas rester près de lui, je devais le laisser seul qu'il sorte de mes bras, car j'aurais pu prendre un coup. Ses nuits étaient très souvent agites, surtout depuis l'accident. Il s'en voulait tellement qu'il n'arrivait pas a passer au-dessus de ce sentiment de culpabilité. Il le fallait pourtant, car il n'était responsable de rien. Tout le monde même moi avant l'accident, regarde son téléphone au volant et pourtant, il ne peut éviter de se ronger les sangs. Je savais que même son père ne lui pardonnait pas alors comme lui pouvait se pardonner.

Lors de l'accident, sa mère décéda et sa sœur Hazel ma meilleure amie perdit ses jambes. Sa carrière et sa présence auprès des chevaux partirent eux aussi lors de cet accident. Je n'avais jamais revu Hazel auprès des chevaux au haras surtout auprès du sien Bambi. Je l'avais pris sous mon aile, j'avais essayé de le remotiver avec les autres employés du haras, nous le montions, le sortions, mais celui-ci avait perdu le goût à la vie en même temps qu'il avait perdu sa propriétaire. Sa ration de granulés, n'est jamais mangée entièrement et encore moins en ce moment. J'avais après l'accident d'Hazel chercher des solutions pour l'aider, pour qu'elle puisse continuer sa passion, certaines choses seraient différentes mais elle pouvait encore monter si elle le souhaitait. J'avais contacté un sellier, qui lui avait fait une selle sur-mesure, qui l'attendait dans la sellerie du haras. Si j'appelais le fournisseur, celui-ci m'amenait dans la journée la rampe et le rail pour qu'Hazel puisse monter comme elle le désire. Je n'avais jamais réussi à lui parler de toutes ses recherches que j'avais faites. Mais cette nuit, après avoir vu Tyler appeler sa mère et pleurer dans son sommeil, j'avais pris une décision, j'irais parler à Hazel.

En se réveillant Tyler trouverait un petit mot sur le comptoir de la cuisine. "Je reviens ce soir, je suis parti en cours, je t'aime mon amour !" Je n'avais pas eu envie de le réveiller, il dormait si bien. Lavée, habillé, coiffé, et mes chaussures enfilées, je l'embrassai sur le front et parti direction les cours. Cette journée était magnifique. Lors de journée comme celle-ci , nous avions l'habitude avant l'accident de faire une ballade à cheval avec Hazel, peut être celle-ci s'en souviendra. Après une matinée complète sur la biologie marine, un sandwich à la cafétéria, je repris la direction de l'amphithéâtre pour un cours sur l'anatomie des oiseaux. Lorsque Monsieur Stewart nous annonça la fin du cours, je promis à Ellen qui était arrivée en retard de lui passer le début des notes et me rendis au café du coin prendre deux cappuccinos et deux muffins aux pépites de chocolat. Avec Hazel, nous avions l'habitude de se faire se genre de gouter après une dur journée.

Je me rendis dans le quartier de mon amie. 369, sa nouvelle maison, je savais qu'elle était ici pour plus d'indépendance, mais parfois, j'avais peur qu'elle ne refasse une bêtise. Je ne lui avais pas téléphoné, j'espère que je ne la dérangerais pas, mais de toute manière, je ne quitterais pas sa maison sans réponses. Elle ne répondait plus au téléphone et m'évitait depuis un moment. Mais il fallait qu'on parle, pour elle, pour moi et pour Tyler.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 18 Avr - 18:44


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


J'étais allongée sur la plage en train de bronzé. Il faisait chaud et je sentais le soleil sur ma peau. Puis je me mis à hurler j'étais trempée, c'était Azalée qui m'avait jeté de l'eau sur moi. Je me levais et couru après elle, alors que nos amis rigolaient de me voir partir au quarte de tour comme à chaque fois. Je réussi à la rattraper et je la fais tomber à terre et on se chamaille comme d'habitude. Puis la sonnerie de mon réveil retenti j'ouvre un oeil et l'autre. Je suis chez moi et pas sur la plage, ce n'était qu'un rêve, ou un souvenir je ne sais pas trop. Je me redresse comme je le peux et je touche mes jambes, je ne sens rien... Je soupire doucement. Encore une autre journée...
Après mon réveil, et m'être préparé avec de l'aide, je suis chez moi dans ma maison plein pied qui a été faite pour moi. Mon père me l'a offert, pensant que c'était la meilleure solution, d'avoir un chez moi, un endroit ou je puisse me débrouiller seule. Je le peux. J'ai appris à sortir du lit seule, à m'habiller, même si j'ai du mal encore pour le bas. Je sais me faire à manger, bref, je peux vivre seule, mais depuis ma tentative de suicide, je n'ai plus le droit d'être seule. Je soupire en voyant les photos sur mon étagère. Je roule jusqu'à ses dernières, il y a moi sur Bambi et Azalée sur son cheval. Je souris me remémorant de cet instant. Je ne pourrais plus monter à cheval et mon cheval me manque, mon Bambi me manque. Mais il est mieux sans moi, au moins il peut être monté, il peut avoir l'amour qu'il mérite, moi je n'ai plus rien à lui offrir. Je repose le cadre de manière à ce que je ne le vois plus. J'essuie les quelques larmes qui coulent de mes joues. Swann arrive à ce moment là pour me prévenir que le repas du midi est enfin prêt.
Je n'ai pas beaucoup mangé, je n'avais pas vraiment faim. Puis après midi Swann doit s'absenter, elle me fait confiance et me propose de me laisser un peu seule. Je la remercie, j'ai l'impression qu'elle comprend ce que je ressens que moi aussi j'ai besoin d'être seule de temps en temps. Je suis devant la télé à regarder une série, un épisode, puis un deuxième et j'arrête brusquement, c'est énervant, je m'ennuie. Mais bon, je suis mieux seule, j'ai pas envie qu'on me voit dans cet état. Je regarde la pièce et je vois ma petite plante qui a terriblement besoin d'eau. Je me dirige vers la cuisine pour remplir une bouteille d'eau et je roule jusqu'à la plante qui se trouve devant la fenêtre à côté de la porte d'entrée. J'arrose ma plante et en levant les yeux, je vois une jeune femme devant ma porte. Elle a l'air d'hésiter à sonner. Je fronce les sourcils et je vais vers la porte et je l'ouvre. Je reste intriguée quand je reconnais le visage de ma meilleure amie. « Azalée !? Que.. Que fais-tu ici ? » Cela fait des semaines que je ne l'ai pas vu, je me demande ce qu'elle fait là. En même temps je n'ai pas été des plus agréables avec elle. Je pousse mon fauteuil de l'entrée pour laisser un passage. « Tu veux rentrer boire quelque chose ? » lui demandais-je doucement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mar 18 Avr - 21:00


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Je n'osais pas frapper à la porte, je ne connaissais pas la réaction de mon amie et j’avais peur que celle-ci me repousse, encore, qu’elle refuse de me voir, ou de me parler, que notre amitié s’arrête. C’est aussi pour cela que je n’avais pas encore parlé à Hazel de Tyler, je savais que cela risquerait de biser notre amitié… La porte s’ouvrit sur une Hazel intriguée, celle-ci avait dû me voir par la fenêtre.

« Azalée !? Que... Que fais-tu ici ? » La voix d’Hazel m’avait manquée, et l’entendre me fit remonter toutes sortes de souvenirs, les soirées pyjamas, les fous rires pour rien, les disputes jamais longues, car on ne pouvait se passer l’une de l’autre… Je la vis assise dans son fauteuil, cela me faisait toujours bizarre, j’avais mal, je vivais des nuits courtes à entendre son frère pleurer, j’avais l’impression d’avoir parfois presque vécu l’accident et le faite qu’elle vive mal d’être dans ce fauteuil me faisait encore plus mal. Elle n’avait pas changé de la Hazel d’avant cette triste journée, mise à part les roues et sa mine abattue, j’avais l’impression d’avoir perdu mon amie rigolote et hyper active. Elle était toujours là, mais cacher bien au fond de la Hazel assise devant moi.

"-Hazel ! Je suis venue te faire un petit coucou."
J’hésitais et cela devait s’entendre dans ma voix, celle-ci avait perdu en confiance. Je priais au fond de moi pour qu’elle ne me repousse pas. Ma main qui tenait toujours mes cafés tremblait légèrement. Hazel se décala, elle avait l’air de bien gérer son fauteuil. Elle gérait déjà avant toutes les situations, possibles ou impossibles.

« Tu veux rentrer boire quelque chose ? » Me proposa-t-elle. Je lui montrai les tasses et le sachet de muffins.
"-Ça te tente ? "Dis-je en entrant dans sa maison. J’allais près de la table pour y déposer les cappuccinos et les muffins. Je les sorti du sachet, aplati celui-ci et reposa les muffins dessus.
"-Muffin aux pépites de chocolat et cappuccino avec un pointe de sucre", annonçais-je en souriant. Mon stress était retombé, je commençais à me dire que mon amie ne m’avait pas repoussé et que tout se passerait plus ou moins bien maintenant.

Je savais que la tâche n’allait pas être simple, mais dans mon sac, j’avais mon ordinateur déjà allumé, juste en pause comme ça si jamais elle ne me laissait pas le temps de l’allumer, j’aurais plus vite fait de mettre les photos sur l’écran et lui montrer mon projet, la selle et Bambi . Je devais essayer aussi de lui parler de Tyler, sans pour autant tout lui dire sachant que je n’avais pas parlé de ma venue ici a Ty’ et qu’il voudrait surement être là le jour où je dirais tout à Hazel.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 11:36


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


D'habitude je l'aurais envoyé sur les roses, lui disant qu'elle n'avait pas à venir, que je n'avais pas besoin d'elle. Mais le pire, c'est que je ne pensais jamais ce que je disais. Je voulais juste lui éviter ça. Moi. Ce fauteuil. Je ne voulais pas lui infliger ça, la Hazel qu'elle connaissait était morte dans ce putain d'accident ! Il ne resterait que moi, une fille sans intérêt dans ce fauteuil ridicule. Mais aujourd'hui je ne l'avais pas envoyé promener. J'étais surprise de la voir à ma porte et c'est tout naturellement que je lui demandais ce qu'elle venait faire ici. « Hazel ! Je suis venue te faire un petit coucou. » me dit-elle pas vraiment sûre d'elle. J'ai hésité à la renvoyer chez elle. Puis j'ai pensé à ma mère. Toujours elle me disait qu'une situation n'arrive jamais par hasard, qu'il y a toujours quelque chose de bon à retirer. Puis j'ai eu le flash de ce rêve que j'avais fait. J'ai rêvé d'Azalée et elle est là aujourd'hui, ce n'était peut-être pas une coïncidence...
Je poussais mon fauteuil de l'entrée et l'invita dans ma demeure, elle fut d'ailleurs un peu surprise. « Ça te tente ? » Aza montra un paquet de muffin avec des boissons, je ne pus m'empêcher de sourire. « Ouais pourquoi pas, j'avais pas grand chose à te proposer... Swann est allée faire les courses.. » Je refermais la porte derrière elle et je la suivais en poussant mon fauteuil jusqu'au salon. Elle posa alors son paquet sur la table en m'annonçant ce qu'elle avait prit. « Muffin aux pépites de chocolat et cappuccino avec un pointe de sucre » Je roulais jusqu'à ses côtés, me léchant doucement la lèvre quand j'aperçu les muffins, c'était mes préférés ! « Super, je commençais à avoir faim... » Je pris un muffin et croqua dedans à pleine bouchée, avant de regarder Azalée. « Installes-toi, moi c'est déjà fait.. » Je ne disais pas ça pour être méchante ou pour rappeler ma condition, c'est juste que j'essaie tant bien que mal de prendre ça avec le sourire, même si c'est compliqué. Après avoir dévoré la moitié de mon muffin et bus quelques gorgée de cappuccino, mon regard se posa sur ma meilleure amie. « Dis-moi, qu'est ce que tu es venus faire ici ? C'est vraiment un coucou amical ou tu veux me parler d'un truc ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 19 Avr - 13:55
@Azalée Kessington a écrit:


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Hazel n’était plus le genre de fille à sourire, le peu de nouvelles concernant son état m’était donné par son petit frère ou par son père. Je tenais Tyler au courant, car il n’avait pas de nouvelles. Je trouvais d’ailleurs ridicule que ce soit moi qui lui donne des nouvelles de sa propre soeur. Lorsque je lui montrai le sachet et les cappuccinos en lui demandant si cela la tentait, elle me répondit qu’elle n’avait pas grand chose à me proposer, que Swann était allé faire des courses. Swann, j’avais appris par son père qu’il avait engagé quelqu’un pour éviter qu’Hazel se retrouve seule chez elle. Je trouvais cette idée très bonne sachant que chacun de nous continuait sa vie, nous pouvions nous relayer à son chevet certes, mais nous ne sommes ni son infirmière ni son kiné, nous sommes sa famille et ses amis. Et être sur son dos H24 ne l’aiderait pas, cela risquait même d'empirer nos relations avec elle.
"-Comment va-t-elle ?" Je ne me souvenais pas si Hazel m’avait déjà parlé de Swann, mais je savais qui elle était pour elle.
À peine ai-je posé les muffins sur la table que je remarquai qu’Hazel en avait déjà mis à ses lèvres pour le croquer. Elle les aimait toujours autant. Ses préférés, nous avions l'habitude de les acheter dans cette boutique sur la route de la fac lorsque nous rentrions des cours. Elle me proposa de m’installer et ajouta qu’elle s’était déjà fait.
-Tu n'as pas changé. Tu n’as pas tout à fait perdu ton humour à deux balles à ce que je vois, dis-je en souriant. Avec Hazel, nous nous taquinions régulièrement. Notre devise pourrait être « qui aime bien châtie bien. » Je pris une chaise et me posai en face d’elle a table. Je pris mon cappuccino et en bu une gorgée. Je n’avais pas spécialement faim, c’était plus pour elle que j’avais pris tout ça.
« Dis-moi, qu'est-ce que tu es venue faire ici ? C'est vraiment un coucou amical où tu veux me parler d'un truc ? »
Ses paroles me refroidir un peu. Je lui répondis :
-Je ne peux pas venir te dire bonjour, et parler en même temps ? Hazel, tu me manques, je ne sais pas trop comment te le dire en ce moment, j'ai toujours peur que tu me repousses… Et il n’y a pas qu’à moi que tu manques… Je marquai une pause en pensant à Bambi... Et à Tyler. Pourquoi ne réponds-tu pas à mes appels ? J'avais peur que cette conversation tourne court, mais j'avais besoin de réponse et de savoir où en était ma meilleure amie.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 14:20


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Je lui avais proposé de rentrer pour boire quelque chose et j'étais soulagée quand elle me montra qu'elle avait apporter ce qu'il fallait. Le frigo était vide, il devait juste me rester une bière de Jasper quand il passe à la maison et un reste de jus d'ananas... J'expliquais à Aza que j'étais contente de voir qu'elle avait des boissons, car moi je n'avais plus rien et que Swann était partie faire des courses... « Comment va-t-elle ? » me demande Azalée, je ne pus m'empêcher de rougir, il est vrai que la blonde ne me laissait pas indifférente, mais je ne savais pas pourquoi je ressentais ça, c'était une fille quand même et j'aime pas les filles... J'avais déjà parlé d'elle à ma meilleure amie, mais juste le fait que c'était mon auxiliaire de vie et qu'elle était sympa, sans trop entrer dans les détails.. Mais je dois avouer que j'aurais aimé lui dire les sensations que j'avais en sa présence.. « Elle va bien.. Elle me fait confiance et elle m'a laissé seule, ça fait du bien d'être un peu seule des fois... » Swann me faisait confiance, c'est pas comme ce psy à la noix qui m'a demandé de signer une lettre anti-suicide, qui stipule que si je suis seule, je m'engage à ne pas me suicider, comme si un bout de papier allé m'empêcher de faire ce que je voulais...
Je fixe mon attention sur Azalée quand je lui dis de s'installer, car moi c'est déjà fait. « Tu n'as pas changé. Tu n’as pas tout à fait perdu ton humour à deux balles à ce que je vois » Je ris doucement. Je me surprends moi même à rire. Je me stoppe de suite, comme si il m'était interdit d'être heureuse depuis l'accident. Des fois j'ai envie de retrouver ma joie de vivre, mais je me dis que dans un fauteuil, je ne peux pas... Mais cesse de plaisanterie, je tourne pas autour du pot bien longtemps et je lui demande ce qu'elle fait ici, si c'est une simple visite de courtoisie ou si ça cache quelque chose... « Je ne peux pas venir te dire bonjour, et parler en même temps ? Hazel, tu me manques, je ne sais pas trop comment te le dire en ce moment, j'ai toujours peur que tu me repousses… Et il n’y a pas qu’à moi que tu manques… Pourquoi ne réponds-tu pas à mes appels ?  » Je marquais une pause à mon tour, regardant la table de la cuisine, je soupirais doucement. Pourquoi j'étais comme ça ? même moi j'avais du mal à le savoir. « A qui je manque ? J'aimerais le savoir... Puis je veux pas spécialement te repousser, mais c'est dur. Je te vois debout avec tes jambes et je me dis que moi je ne pourrais plus être à ta place, tous nos délires, on pourra plus rien faire. C'est plus simple comme ça. Si tu t'en vas, tu pourras avoir la même vie que tu avais, sortir et faire la fête, moi c'est fini, je ne peux plus faire tout ça ! j'ai pas envie d'être ton boulet.. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 19 Avr - 14:58


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie







Je remarquai bien les joues de mon amie qui rougirent lorsque j’évoquais Swann. Je connaissais cette Hazel, celle qui devenait timide, et redevenait une petite fille, cette Hazel était la fille amoureuse. Swann devait lui taper dans l’œil. Avant nous, nous aurions tout dit, mais maintenant, je voyais que les choses avaient changé, c’était peut-être moi qui avais fait qu'elle change. Bien avant l’accident, avec ma relation cachée avec Tyler. « Elle va bien... Elle me fait confiance et elle m'a laissé seule, ça fait du bien d'être un peu seule des fois... » Devais-je comprendre que ma visite devait être écourté? Je n’en fis pas cas et rentra dans sa maison. Lorsque je lui fis remarquer que son humour était toujours, elle rit. Cela faisait des mois que je n’avais pas entendu ce rire, il eut l’effet d’une douce mélodie joyeuse à mes oreilles. Mon amie était encore là, je le savais. Je lui dis qu’elle me manquait, et pas qu’a moi, et lui demanda pourquoi elle ne m’appelait pas. Elle me répondit qu’elle aimerait savoir à qui elle manque. La massue tomba une première fois sur ma tête, elle ne se rendait même pas compte qu’elle pouvait me manquer. Elle avoua qu’elle ne voulait pas spécialement me repousser. Elle m’en dit les raisons. Elle ne voulait pas être un poids pur moi et elle souhaitait que je continue ma vie comme avant.

Je baissai les yeux vers la table, les larmes brillaient dans mes yeux et je ne voulais pas qu’elle les voie comment pouvait-elle imaginer que je pourrais reprendre ma vie d’avant sans elle. Elle faisait partie intégrante de cette vie.
"-Hazel , tu me manques, et à Bambi aussi, je sais que c’est dur d’en parler, mais il le faut. On a beau le monter et le sortir, tu lui manques. Je ne te demande pas de le monter et tu sais comme moi qu’avec la volonté, tu peux le faire, mais viens le voir. Les athlètes handisport, ils montent à cheval, tu peux le faire aussi, je me suis renseigné. Tout en parlant, j’avais sorti mon ordinateur. J’avais ouvert l’écran, mais ne l’avais pas tourner vers elle. Je ne suis pas sure que tu veuilles voir, mais j’ai tout préparé pour ton retour. Je ne suis lui avait encore laisser aucune place pour parler et je continuais encore un peu, j’avais réfléchi parler de Bambi en premier serait préférable pour aborder Tyler derrière. Enfin si elle ne me virait pas de chez elle entre deux. Tu me dis de vivre ma vie sans toi, mais je ne peux pas, tu fais partie de ma vie. Et que tu n’as plus tes jambes ne change rien. Tu peux encore faire tout ça. S’il te plaît Hazel j’ai besoin de toi.

Je la regardais droit dans les yeux, j’avais à peine pris le temps de respirer pour qu’elle ne puisse pas me couper et puis je savais que si elle me coupait, elle me renverrait de chez elle.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 15:36


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Swann, elle était bien qu'une auxiliaire ou une employée comme l’appelée mon père. Elle m'aidait à tout faire et quand elle me proposait de me laver les cheveux, j'étais gênée. Je ne savais pas pourquoi je ressentais ça, c'était une fille et je suis une fille. Je.. j'aime les garçons, j'ai toujours aimé les garçons, alors pourquoi elle me faisait me sentir comme ça. Si elle avait été un homme, tout serait différent, mais c'est une femme. J'étais perdue et je ne savais pas à qui en parler. Certainement pas à Azalée. Est ce qu'elle comprendrait qu'une femme me fasse cet effet ? Nous avons toujours parlé de garçon elle et moi.. D'ailleurs avant l'accident, elle m'avait dit qu'elle avait quelqu'un sans trop me dire qui puis elle en a plus parlé. Serait-ce encore une amourette ou avec un homme plus âgé ? j'avais peur pour elle des fois, peur qu'elle se mette dans des situations improbable. Quoi qu'il en soit, j'évitais le sujet de Swann, juste lui informant qu'elle était en course...
Le sujet de conversation tourna vite court, quand je lui demandais ce qu'elle faisait ici. Elle m'expliqua que c'était pour moi et dit que je manquais à des gens ! A qui pouvais-je bien manquer ? je voyais Jasper régulièrement, mon père m'appelait de temps en temps et Azalée, beh elle était là. Certes nous étions pas aussi proches qu'avant mais de temps en temps je répondais à ses SMS. De qui pouvait bien t-elle me parler ? Dean ? Chloé ? les amis de "la bande" depuis l'accident, je ne les avais pas vu une seule fois.. Tyler ? Impossible, elle ne lui parlait pas, je ne les vois pas proche, c'est à peine si ils se disaient bonjour quand Azalée venait chez moi.. « Hazel , tu me manques, et à Bambi aussi, je sais que c’est dur d’en parler, mais il le faut. On a beau le monter et le sortir, tu lui manques. Je ne te demande pas de le monter et tu sais comme moi qu’avec la volonté, tu peux le faire, mais viens le voir. Les athlètes handisport, ils montent à cheval, tu peux le faire aussi, je me suis renseigné. Je ne suis pas sure que tu veuilles voir, mais j’ai tout préparé pour ton retour. Tu me dis de vivre ma vie sans toi, mais je ne peux pas, tu fais partie de ma vie. Et que tu n’as plus tes jambes ne change rien. Tu peux encore faire tout ça. S’il te plaît Hazel j’ai besoin de toi.  » Bambi.. C'était de lui qu'elle me parlait. Je l'écoutais sans dire un mot, regardant ces images qu'elle me montrait et ses recherches qu'elle avait faites. Cela me touchait. Je regardais ce qu'elle me montrait et une fois qu'elle eut fini son monologue, je sentais son regard sur moi. Je levais les yeux vers elle, elle me fixait. « Azalée tu me manques aussi, mais.. Je sais pas c'est compliqué... » J'enlevais le frein de mon fauteuil et je reculais pour aller vers la baie vitrée qui me donnait une magnifique vue sur la plage. « Je ne peux pas remontrer, je ne pourrais pas sentir sa respiration, j'ai pas envie.. Je ne veux plus de cette vie là si elle n'est pas comme avant.. Mais je ne veux pas que Bambi souffre, Naomie m'a parlé, tu sais elle a toujours aimé Bambi et elle veut me le racheter pour faire des compétitions avec lui. Je me dis que ça serait mieux pour lui... » Je ne peux empêcher mes larmes de couler, à vrai dire je n'y fais même pas attention, rien que l'idée de me séparer de mon cheval me fend le coeur..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 19 Avr - 17:01


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Je savais qu’avec Hazel, nous parlions de tout et de rien, je pouvais rien lui cacher, même si là ma relation avec Tyler était secrète pour le moment. Mais c’est vrai que je ne lui parlais plus trop de ce genre de chose de toute manière en ce moment, je comprenais, je n'insistai pas sur la place de Swann dans sa vie. Lorsque j’ai parlé de Bambi à Hazel, j’ai bien vu qu’elle avait changé de tête, je lui avais montré les photos des aides qu’elle pourrait avoir pour monter sur Bambi. La selle avec des fixations pour les jambes, et des montoirs, en rampe, alors un rail pour l’aider à ce qu’elle s’installe dans la selle. Pour descendre des tas de choses sur mes photos. Les photos des employés du haras qui essayait d’habituer Bambi au fauteuil a marcher doucement a cote ou derrière, et tout se passait pour le mieux. J’avais même joué les cobayes pour tester la selle. Elle était super confortable. Lorsque j’eus fini mon monologue, elle leva les yeux vers moi.
« Azalée, tu me manques aussi, mais... Je sais pas, c'est compliqué... » . Elle enleva le frein et alla devant la fenêtre.« Je ne peux pas remontrer, je ne pourrais pas sentir sa respiration, je n'ai pas envie.. Je ne veux plus de cette vie-là si elle n'est pas comme avant... Mais je ne veux pas que Bambi souffre, Naomie m'a parlé, tu sais, elle a toujours aimé Bambi et elle veut me le racheter pour faire des compétitions avec lui. Je me dis que ça serait mieux pour lui... » Ma bouche s’ouvra d’étonnement, jamais Hazel n’aurait pu vendre son cheval… Je vis les larmes sur ses joues. Je me levai et allai la rejoindre. Je me mis derrière son fauteuil, je passai mes bras autour d’elle pour me coller et elle et la serrer très fort. Je comprenais son point de vue.
« On y arrivera, je te le promets, et si jamais tu as besoin d’argent, je te rachète Bambi, mais ne le vends pas, personne d’autre que toi ne peux le rendre heureux. J’en prendrais soin, je te le jure, jusqu’à ce que tu aies la force de venir le voir, il faudra du temps, mais je serais là. »
Je fis pivoter son fauteuil et essuya ses larmes. Je lui relevai la tête.
« Hazel, tu es quelqu’un de fort. Tes jambes ne sont plus là, mais toi, tu es là ! Vivante. Tu ne penses pas que ta mère voudrait que tu sois heureuse. Bats-toi ! Ne me repousse pas, ne repousse pas ta famille non plus… » .
Je me rendis compte de ma bêtise avant même que les mots que j’avais prononcés arrivent à mes oreilles. Je me redressai et retournai vers la table.
« -On pourrait déjà recommencer par discuter, se voir, comme avant, on est meilleures amies, ça n’a pas changé. Et puis on avisera pour le reste au fur et à mesure, mais croit moi jamais je ne te lâcherais, plus jamais ! »





Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 18:08


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Remonter Bambi, bien sûr que j'y avais pensé, au début je m'étais renseignée, mais j'avais peur, j'avais une appréhension. Ma colonne vertébrale n'était pas totalement déchirée et les médecins m'avaient dit que j'avais une chance sur un million de pouvoir remarcher, mais que la moindre chute pouvait me laisser dans ce fauteuil à vie. j'avais peur. Puis Bambi ne méritait pas ça. Je n'avais jamais porté Naomie dans mon coeur, nous étions toujours opposée. Pour les concours équestres, c'était ma plus grande rivale... Elle a toujours aimé Bambi, même si elle disait que je lui avais donné un nom ridicule. Naomie est venue peu avant ma tentative de suicide me proposant de le racheter à prix fort. Au départ j'ai refusé, mais elle avait de bons arguments. Il adorait les compétitions, il adorait les gagner, je pouvais le ressentir. Et être seul dans son box pouvait être dur pour lui... Je pensais sérieusement à cette idée, même si l'idée de me séparer de lui me faisait mal au coeur, mais je ne l'avais plus vu depuis des mois. Après mon accident, j'ai voulu y retourner, mais il a eu peur du fauteuil et voir cette crainte dans ses yeux m'a anéantie... J'avouais donc à Azalée mon intention de vendre mon cheval. Les larmes coulaient et je sentais ses bras autour de moi. Je posais ma main sur ses bras ainsi que ma tête, les yeux fermés retenant les quelques larmes... « On y arrivera, je te le promets, et si jamais tu as besoin d’argent, je te rachète Bambi, mais ne le vends pas, personne d’autre que toi ne peux le rendre heureux. J’en prendrais soin, je te le jure, jusqu’à ce que tu aies la force de venir le voir, il faudra du temps, mais je serais là. » Je sentais mon fauteuil se tourner et je me retrouvais face à Zaza qui essuyait mes larmes. « Hazel, tu es quelqu’un de fort. Tes jambes ne sont plus là, mais toi, tu es là ! Vivante. Tu ne penses pas que ta mère voudrait que tu sois heureuse. Bats-toi ! Ne me repousse pas, ne repousse pas ta famille non plus… On pourrait déjà recommencer par discuter, se voir, comme avant, on est meilleures amies, ça n’a pas changé. Et puis on avisera pour le reste au fur et à mesure, mais croit moi jamais je ne te lâcherais, plus jamais ! » Avec ma main j'essuyais mes joues et soufflais doucement pour tenter de me calmer et d'arrêter de sangloter. « Zaza, je pense juste à Bambi, j'ai pas besoin d'argent, je me dis qu'il sera mieux avec quelqu'un d'autre... » Puis je fronçais les sourcils me rappelant les mots qu'elle venait de dire. « Ma famille ? Tu parles de qui ? Jasper je le vois souvent et c'est mon père qui ne veut pas forcément me voir, la seule personne que je ne vois pas c'est Tyler.. Tu... Tu es en contact avec lui ? Non, je veux pas savoir.. Laisse tomber ! Sinon je veux bien qu'on essaie de redevenir comme avant, on pourra plus faire tout ce qu'on faisait mais on trouvera autre chose... » Je souris doucement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 19 Avr - 18:44


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie







Voir mon amie dans cet état était un vrai cauchemar, je n'avais jamais aimer la voir pleurer mais encore moins maintenant. Jamais je n’aurais imaginé qu’un jour, je ne pourrais plus passer du temps avec Hazel au haras. Je ne me doutais bien que monter Bambi ne serait pas simple. Et qu’elle aurait beaucoup de mal à trouver son équilibre, mais il le faut l’un et l’autre, ils sont faits l’un pour l’autre. L’un et l’autre ne peuvent pas être séparés. Hazel l'avait eu tout petit et ils ne s'étaient jamais quittés. Je me souvenais même que les matins de Noël nous faisions une remise de cadeaux pour nos chevaux. Je vis les larmes sur les joues d’Hazel alors je la rejoignis et la serra fort dans mes bras. Je lui expliquai alors qu’on allait se battre et on allait y arriver. Je voulais qu’elle sente à quel point je l’aimais et que je ne la quitterais plus. Elle souffla pour se calmer et me dis :« Zaza, je pense juste à Bambi, j'ai pas besoin d'argent, je me dis qu'il sera mieux avec quelqu'un d'autre... » Ça, je n’en pensais pas un mot. Je ne dis rien, mais n’en pensais pas moins. « Ma famille ? Tu parles de qui ? Jasper, je le vois souvent et c'est mon père qui ne veut pas forcément me voir, la seule personne que je ne vois pas, c'est Tyler... Tu... Tu es en contact avec lui ? Non, je ne veux pas savoir... Laisse tomber ! Sinon je veux bien qu'on essaie de redevenir comme avant, on pourra plus faire tout ce qu'on faisait, mais on trouvera autre chose... » J’avais fait une boulette et je me demandais si je ne devais pas tout lui dire… Je me ravisai.
« Hazel , Bambi ne sera pas mieux avec quelqu’un, je le monte, ma mère le monte, tous les employés le montent à tour de rôle et pourtant, il n’a pas cette étincelle qu’il a quand toi, tu le montes. Je ne sais pas le temps que cela prendra, mais il faut que vous vous retrouviez. » Je n'aurais pas dû sortir le mot famille, mais je devais lui parler un peu de ça aussi avant que la page se tourne aborder un peu le sujet ne pouvait pas faire de mal. « Tyler est venu une ou deux fois au haras. Il m’a demandé de tes nouvelles... » Je savais que cela allait mettre un froid, mais cela devait venir sur le tapis. « On trouvera et puis pour les films, les séries, les cafés et les repas au restaurant, c’est faisable » J’enfouis un bout de muffin dans ma bouche et essayai de ne pas m’étouffer avec. Le nom de Tyler ne ressortirait pas avec un peu de chance.
"Et si déjà tu commençais par me dire ce qui ce passe entre toi et Swann? Petite cachotière !" Lui demandais-je d'un ton curieux.





Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 21:28


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Zaza. Cela faisait des mois que je ne l'avais pas appelé comme ça. C'était son petit surnom que j'aimais lui donner quand on se confiait l'une à l'autre. Mais faut dire que je l'appelais aussi comme ça quand j'avais un service à lui demander. C'est comme ça que je lui avais demandé de demander à un mec pour qui je craquais de voir s'il était célibataire. Puis j'ai pleins d'autres anecdotes, mais c'est au passé maintenant. Je pleure devant elle, comme je le faisais autre fois et elle me console, comme elle le faisait, à croire que mon handicap ne change rien à la relation que nous entretenions avant ça... D'ailleurs c'est un peu ce que je lui dis, qu'on peut essayer de redevenir comme avant, même si on fait pas les mêmes choses. Puis je parle de Tyler. Mais je dis que je ne veux rien savoir. J'ai du mal à les imaginer tous les deux ensemble. Mais bon, connaissant Azalée, je me dis que Ty a du aller au haras pour lui demander comment j'allais et elle n'a pu s'empêcher de lui répondre. La dernière fois qu'il a voulu me voir, il me semble que c'était après ma tentative de suicide, je ne suis plus trop pour être exacte et je m'en moque. Je ne plus rien avoir à faire avec lui... « Hazel , Bambi ne sera pas mieux avec quelqu’un, je le monte, ma mère le monte, tous les employés le montent à tour de rôle et pourtant, il n’a pas cette étincelle qu’il a quand toi, tu le montes. Je ne sais pas le temps que cela prendra, mais il faut que vous vous retrouviez. » Elle revenait à la charge avec Bambi et elle avait peut-être raison. Pendant une minute je me mettais à sa place, si elle avait été dans ce fauteuil jamais je ne l'aurais laissé se séparer de Crack.. Pauvre petit bout ! Puis mon Bambino a huit ans, depuis mes quinze ans je l'ai, avant j'avais le cheval de ma mère, mais il est devenu trop vieux pour les courses, puis Bambi est né. Il était si beau, je l'ai aimé à l'instant ou je l'ai vu... Je souris en repensant à ce moment, mais mon sourire se perd quand j'attends Zaza prononcer le nom de mon frère. « Tyler est venu une ou deux fois au haras. Il m’a demandé de tes nouvelles... On trouvera et puis pour les films, les séries, les cafés et les repas au restaurant, c’est faisable » J'hochais les épaules quand elle me parla de Tyler et je fis comme si j'avais rien entendu. Je voulais pas me disputer avec elle, surtout pour lui... « Oui, mais pas les restos, beaucoup me regardent et ça me met assez mal à l'aise.. Enfin, je me dis que je pourrais faire un effort pour toi.. » Je poussais mon fauteuil jusqu'à la table et j'avais envie de mettre le sujet "Tyler" sur le tapis, mais elle pris la parole avant moi. « Et si déjà tu commençais par me dire ce qui ce passe entre toi et Swann? Petite cachotière ! » Je rougis et avala un bout de muffin pour ne pas répondre. Je le mâchais doucement, mais je voyais à son regard, qu'elle n'allait pas lâcher l'affaire... « Très bien.. Je ne sais pas, il n'y a rien, elle m'aide beaucoup, elle est gentille, attentionnée, elle me fait me sentir bien et presque normal... J'ai jamais ressenti ça pour quelqu'un, même pour Ezekiel c'était pas pareil.. Après je me dis que c'est sans doute son métier d'être comme ça que je me fais des films... Puis c'est une fille, je veux dire je suis pas lesbienne.. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mer 19 Avr - 21:54


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie







Lui parler de Bambi visiblement ne lui faisais pas que du mal. J’imagine qu’elle a dû repenser à un souvenir avec lui, car je la vois sourire. J’espère sincèrement qu’elle remontera, le nombre de rêves que je fais où nous sommes toutes les deux en bords de plage sur nos chevaux. Bambi n’a peur de rien et Hazel n’aura aucun problème de confiance avec lui. Ils se connaissent par coeur. Jamais Bambi n’a fait tomber qui que ce soit volontairement, souvent d’ailleurs quand un cavalier tombe, c’est de sa faute. À moins que le cheval ait décidé de faire sa tête de mule.
Je me souviens de mon premier concours avec Crack. Hazel m’accompagnait avec Bambi ,elle passait avant moi en sortant de piste, elle me rassura en me disant que tout irait et de ne pas prendre trop serrer après le cinquième obstacle. Je ne suis pas arrivé jusqu’au numéro cinq. Crack était parti en saut-de-mouton, il avait été surement trop excité par la foule et les hauts parleurs et voulait peut-être aussi jouer mais toujours est-il que je me suis retrouvé les fesses au sol et morte de rire. Personne n’a compris, mais avoir vu Hazel rigoler au loin de ma chute la plus bête me faisait rire aussi.

Lorsque j’évoquai Tyler, celle-ci garda le silence. C’était sans doute mieux pour moi, cela m’éviterait d’avoir a lui parler de nous, mais pour lui le chemin allait être long avant qu’ils ne se reparlent. Elle m’avoua que les restaurants la mettaient mal l’aise. Je pensais que ce n’était rien, on commanderait à livrer, rien ne m’empêcherait de voir mon amie. Et puis quand elle sera prête, on ira dans un des restaurants qu’on aimait avant.
Lorsque je lui demandai ce qui se passait avec Swann, elle piqua du far et englouti un bout de muffin pour ne pas répondre. Elle me connaissait bien et elle savait que muffin ou pas, je ne lâcherais pas l’affaire.
« Très bien.. Je ne sais pas, il n'y a rien, elle m'aide beaucoup, elle est gentille, attentionnée, elle me fait me sentir bien et presque normal... J'ai jamais ressenti ça pour quelqu'un, même pour Ezekiel c'était pas pareil... Après je me dis que c'est sans doute son métier d'être comme que je me fais des films. Puis c'est une fille, je veux dire, je ne suis pas lesbienne.. »
Je réfléchis à ma réponse, c’est vrai qu’avec Hazel jamais nous avions abordé ce sujet d’aimer les filles, mais elle savait aussi que jamais je ne la jugerais si un jour cela devait arriver. Tant qu’elle était heureuse et que personne ne lui faisait du mal tout m’allait.
« Tu sais, je ne pense pas que femme ou homme ça soit différent. Quand on éprouve des sentiments, c’est pareil d’un sexe ou de l’autre. » Je bus une gorgée de cappuccino avant de reprendre. « Elle te fait sentir spéciale ? Lorsqu’elle te sourit ton estomac se tord et ton cœur s’emballe ? Tu sais, je pense que son métier, c’est d’être serviable, mais pas forcement gentille. Te supporter toute la journée, je lui souhaite du courage, » continuais-je en rigolant.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 19 Avr - 22:55


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Elle me parla de Swann et pour éviter de me braquer j'englouti un bout de muffin. Mais elle continuait à me fixer et je savais bien que tant que je n'aurais pas répondu à ses propos, elle continuerait à me fixer. Je voulais lui en parler, mais j'avais un peu peur, mais après tout, on s'était dit qu'il fallait qu'on redevienne comme devant et quoi de mieux que les potins coup de coeur ? J'avalais mon muffin et son regard était toujours braqué sur moi, je me lançais donc. Il est vrai que Swann ne me laissait pas indifférente, mais je n'arrivais pas à savoir pourquoi. Je lui disais que je me sentais bien avec elle et c'était le cas. Elle me faisait rire et me rendait heureuse, j'étais contente de la voir de le matin et triste quand elle repartait. Après j'avais mes jours ou je n'avais envie de voir personne. Bref, je suis bien avec elle tout simplement. Mais je suis une fille et elle aussi, je ne me suis jamais imaginée que je pourrais être lesbienne ou bisexuelle. Ce n'est pas quelque chose qui m'a traversé l'esprit et je fais part de mes questionnements à Azalée. « Tu sais, je ne pense pas que femme ou homme ça soit différent. Quand on éprouve des sentiments, c’est pareil d’un sexe ou de l’autre. Elle te fait sentir spéciale ? Lorsqu’elle te sourit ton estomac se tord et ton cœur s’emballe ? Tu sais, je pense que son métier, c’est d’être serviable, mais pas forcement gentille. Te supporter toute la journée, je lui souhaite du courage. » Je fronçais les sourcils avec un petit sourire et je tapais le bras de ma meilleure amie pour sa dernière phrase. C'est vrai qu'elle avait raison, il y a des jours ou même moi je ne me supportais pas, mais bon... J'essayais de trouver des excuses au fait que je ressente ça pour elle, mais une partie de moi avait en d'y croire. « Je ne sais même pas si elle est attirée par les filles, ou même si elle est attirait par moi.. Puis à ses côtés c'est pas pareil, j'ai l'impression que ce fauteuil n'existe pas, qu'elle me parle à moi, à Hazel et pas à "l'handicapée"... Mais bon, je sais pas.. » Je me déplaçais pour aller de l'autre côté de la table, là ou mon gobelet été posé. Je bus une gorgée, il était tout juste tiède. « Puis toi alors... C'est bien beau de parler de moi, mais toi tu as quelqu'un dans ta vie ? Je veux tout savoir ! Il y a quelqu'un qui fait battre ton coeur ? » Je la regardais et j'attachais mes cheveux en même temps, car j'en avais marre de les avoir détaché. Je fais un petit chignon vite fait, pour plus qu'ils viennent dans mes yeux..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Jeu 20 Avr - 10:04
@Azalée Kessington a écrit:


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






J’exposais mon point de vue sur l’amour à Hazel , qu’il soit féminin ou masculin un partenaire était important quand il était amoureux. Peut m'importe que Swann soit une femme tant qu’Hazel et elle était amoureuse. J’espérais qu’Hazel aurait le même raisonnement lorsqu’elle saura pour moi et son frère. Elle fronça les sourcils pour faire mine d’être contrariée et me tapa le bras pour ma phrase sur le courage de la supporter. « Je ne sais même pas si elle est attirée par les filles, ou même si elle est attirait par moi.. Puis à ses côtés c'est pas pareil, j'ai l'impression que ce fauteuil n'existe pas, qu'elle me parle à moi, à Hazel et pas à "l'handicapée"... Mais bon, je sais pas.. » J’espérais qu’a mes cotes aussi par la suite, elle se sentirait bientôt comme « normale ». Elle se déplaça de l’autre cote de la table pendant ce temps, je lui répondais : « Laisse le temps faire, tu l’as déjà vu avec quelqu’un peut être qu’elle n’a personne, homme ou femme, c’est déjà un début, et puis après essaye de savoir un peu plus, tu es très doué pour faire parler des gens sans qu’il ait l’impression d’être interrogé. » Elle bue une gorgée de son cappuccino, il devait être un peu froid. « Puis toi alors... C'est bien beau de parler de moi, mais toi, tu as quelqu'un dans ta vie ? Je veux tout savoir ! Il y a quelqu'un qui fait battre ton cœur ? » Elle s’attacha les cheveux. Je devais être le plus naturel possible. Je ne pensais pas que Tyler serait d’accord si je devais lui dire maintenant, sans lui. Je ne devais donc pas lui parler de ma relation avec son frère. Mentir serait une solution, mais peut être pas entièrement mentir… Juste un peu…
« Moi… Bah… Je vois plus ou moins quelqu’un, je ne sais pas encore ce que cela va donner et puis c’est rien de sérieux, je pense, juste une amourette. »
Je ne pouvais pas en dire plus, je ne savais pas si Hazel n’allait pas me tuer sur place si elle savait déjà sa remarque un peu avant sur le fait quelle ne voulait pas avoir de nouvelles de Tyler m’avait fait mal. J’avais réalisé qu’il y avait vraiment un lien de briser et cela m’étonnerait que ce soit moi qui le reconstruise.






Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 25 Avr - 16:00


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


J'avais l'impression de retrouver ma meilleure amie et je lui parlais de mes sentiments pour Swann. Enfin, sentiment était un bien grand mot, mais ce qu'elle me faisait ressentir. J'ai toujours cru que j'étais hétérosexuel, à vrai dire je ne me suis jamais vraiment posé la question, mais là j'y réfléchissais beaucoup. Est ce que mes relations précédentes n'avaient pas marché, car en réalité j'étais lesbienne ? Ou bien ce n'était que Swann qui me faisait éprouver ce genre de choses ? Je fais part de mes émotions à Azalée qui m'écoutait avec attention. « Laisse le temps faire, tu l’as déjà vu avec quelqu’un peut être qu’elle n’a personne, homme ou femme, c’est déjà un début, et puis après essaye de savoir un peu plus, tu es très doué pour faire parler des gens sans qu’il ait l’impression d’être interrogé. » Elle avait sans doute raison, j'haussais les épaules et je bus un peu de ma boisson du temps qu'elle était encore chaude avant de lui demander comment ça se passait amoureusement pour elle. Tout en lui demandant je m'attachais les cheveux et je la fixais attendant une réponse de sa part. « Moi… Bah… Je vois plus ou moins quelqu’un, je ne sais pas encore ce que cela va donner et puis c’est rien de sérieux, je pense, juste une amourette. » Je fronçais les sourcils, les histoires d'amours de Zaza n'était jamais simple et dans ses propos je savais que quelque chose clochait. Je repense à cette histoire avec le prof et je ne peux m'empêcher de me faire du soucis pour elle. « Tu es sûr ? Tu as l'air contrariée !? » Elle n'a pas l'air de vouloir parler et je n'ai pas envie d'insister, je veux pas que la conversation dérape, alors que j'ai l'impression que nous nous sommes retrouvées. « J'insiste pas plus, mais promets-moi qu'il n'est pas déjà marié ou truc du genre ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Mar 2 Mai - 18:12


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Revivre, c’était l’impression que j’avais lorsque je me retrouvais là dans cette pièce accompagnée de ma meilleure amie. Je n’avais pas ressenti ça depuis des mois. Je me rendis alors compte à quel point elle m’avait manqué, et depuis bien plus de temps que depuis son accident. Je me rendis aussi compte que depuis que j’étais avec Tyler une partie de moi lui mentais et je détestais ça. Je m’en voulus de venir la voir alors qu’au fond de moi, je ne pourrais jamais être honnête tant que ma relation avec son frère ne sera pas avouée. Nous parlions de Swann cela m’aidait à ne pas trop culpabiliser. Je savais que je ne devrais lui en parler un jour et que je risquais de perdre mon amie. Mais je ferais tout pour les garder tous les deux. Je lui expliquais qu’elle pourrait interroger Swann sans que celle-ci ne s’en rende compte, elle était très douée pour cela, elle l’avait souvent fait auparavant.

Elle m’avait demandé pour moi, mes relations et mes amours n’étaient jamais simples et Hazel le savait. Elle s’inquiétait souvent pour cela par le passé. Mais avec Tyler, elle n’avait plus de raison de se faire du souci. Mise à part qu’elle en voulait à son frère. Je lui répondais qu’il n’y avait rien de sérieux, juste une amourette qui passerait surement. Quel mensonge j’étais fiancé, et j’avais pris la peine d’enlever la bague de Tyler avant de venir, alors que je m'étais juré qu’elle ne quitterait jamais mon doigt, celle-ci me brûlait la poche arrière de mon jean.
« Tu es sûr. Tu as l'air contrariée !? » Elle s’inquiétait encore. Je hochais la tête, je ne pouvais pas lui en dire plus et j’avais peur de trop de lui en dire, et lui mentir ne servait à rien. Je savais que cette histoire pourrait mal finir. Si je devais perdre mon amie du fait de ma relation, Tyler ne laisserait surement pas ça arriver, et j’avais peur qu’il arrête tout. Même si je m’en voudrais toute ma vie si je devais perdre Hazel à cause de nous.
« Je n'insiste pas plus, mais promets-moi qu'il n'est pas déjà marié ou truc du genre ? » Ajouta-t-elle. Marié, à ça non puisque c’était moi sa fiancée…
« Non-rien de tout ça. Un peu plus vieux, mais pas marié, mais ne t’en fais pas. Tu connais mon amour pour les relations compliquées, et en ce moment, je suis bien trop prise par les études et le reste pour me compliquer plus la vie. »
Je préférais rebondir sur cela plutôt que continuer à en parler.
« Et toi alors ? Tu vas reprendre tes études dans quelle branche ? » La question fâchait sûrement, mais la reconversion était possible. Et je préférais éviter de lui demander si elle les reprendrait au sens plus large, car il fallait qu’elle reprenne ses études.





Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mer 24 Mai - 11:02


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Depuis plusieurs semaines, non depuis plusieurs mois j'étais heureuse. Enfin c'était un grand mot, mais je me sentais bien, je me disais que cet accident, certes avait causé des dégâts, mais que c'était surmontable et que Azalée était là pour moi. Je retrouvais ma Zaza à moi, ma meilleure amie et ça, ça n'avait pas de prix. J'étais contente qu'elle soit là et qu'on papotait comme avant, comme si rien n'avait changé. Bien sûr le sujet tourna autour de notre conversation préféré, les garçons, enfin pour Azalée les garçons, moi c'était pour les filles, enfin une fille, même si je dois avouer que je me cherchais encore un peu... Je lui demandais si tout allait bien et elle me répondait que oui, mais je voyais qu'elle était contrariée alors je lui ai laissé une chance de m'expliquer ce qu'elle avait, ce qu'il n'allait pas. Je voyais bien qu'elle ne voulait pas en parler alors j'ai préféré de ne pas insister lui demandant juste de me promettre qu'il n'était pas marié ou truc du genre. Il faut dire que azalée à toujours aimé les relations compliqués, je me souviens qu'au lycée elle est sortie avec un professeur et ça a faillit mal se finir, bien sûr je la couvrais je ne voulais pas qui lui arrive quelque chose... Donc j'avais mes raisons de me faire un peu de soucis... « Non-rien de tout ça. Un peu plus vieux, mais pas marié, mais ne t’en fais pas. Tu connais mon amour pour les relations compliquées, et en ce moment, je suis bien trop prise par les études et le reste pour me compliquer plus la vie. » Je l'écoutais et je ne voulais pas m'acharner plus sur ce sujet. D'ailleurs elle avait changer de sujet pour plus avoir à en parler. « Et toi alors ? Tu vas reprendre tes études dans quelle branche ? » Je roulais les yeux et soufflais. « J'en sais rien, je voulais être reporter, partir, voyager, être en contact avec les animaux.. Je pense peut-être à l'écriture, ou sinon j'ai entendu dire qu'il cherchait quelqu'un pour présenter une émission de radio, j'aimerais essayer, mais je n'ai aucune chance d'être prise. Enfin je sais pas, les gens ne sont pas censé savoir que je suis comme ça.. » Je désignais mon fauteuil. Je ne savais pas vraiment, il y a encore quelque semaine, mes seuls projets étaient d'en finir avec la vie, alors je n'ai pas vraiment réfléchi à quels études ou quel métier je pourrais faire... « Sinon pour toi, les études ça se passe bien ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
grandir, c'est devenir responsable.
▲ Messages : 138
▲ Inscription : 13/04/2017
▲ Quartier Résidentiel : Au haras avec ma mère
▲ Occupation : étudiante
▲ Identité Sexuelle : hétérosexuelle
▲ Cupidon : Tyler, l'homme de ma vie, pour le moment je n'en ai parler à personne le bon moment ne s'est pas encore présenté, mais à jamais je serais à ses côtés

▲ Avatar : Lucy Hale
▲ Crédits : cranberry
grandir, c'est devenir responsable.
Sam 3 Juin - 17:12


L'amitié ne meurt jamais si elle est vraie






Hazel m’avait questionné, et je m’y attendais. Dès qu’il s’agissait de relation avec les hommes, je faisais toujours tout de travers. Trop vieux, voir marié… J’avais dragué un de mes professeurs… Enfin, je faisais surtout ça pour attirer l’attention de son frère jusqu’au jour où il m’a vraiment remarqué et depuis je suis au paradis. Je vis une relation merveilleuse. Si ce n’est que je ne peux pas en dire un mot à Hazel qui déteste son frère depuis l’accident. Je peux comprendre, enfin pas tout à fait, mais si Hazel avait su que plusieurs fois les textos qu’il avait pu lire au volant venait de moi et peut être même que ce jour là c’était un message de moi…Tyler m’avait juré que non mais on ne sait jamais. Il n’aurait jamais voulu que je me sente coupable de cet accident, à la place, il se culpabilisait seul et souffrait. J’avais donc répondu à Hazel comme si la relation avec Tyler n’était qu’une amourette alors que je le savais, c’était l’homme de ma vie… Je changeais rapidement de sujet en lui demandant dans quelle branche elle comptait reprendre ses études.
« J’en sais rien, je voulais être reporter, partir, voyager, être en contact avec les animaux.. Je pense peut-être à l'écriture, ou sinon j'ai entendu dire qu'il cherchait quelqu'un pour présenter une émission de radio, j'aimerais essayer, mais je n'ai aucune chance d'être prise. Enfin, je sais pas, les gens ne sont pas censé savoir que je suis comme ça.. »
Elle ne me répondit pas qu’elle ne se voyait pas reprendre le boulot ou les études et c’était un énorme point positif. Je souris. Hazel avait assez d’énergie pour les deux.
-Pourquoi tu ne ferais pas les deux. Essayer la radio et puis ils te prendront, j’en suis sure. Et pourquoi tu n’écriais pas un livre ? Pour les enfants, tu es douée pour raconter des histoires, ou même une belle histoire d’amour.
N’importe qui aurait pu croire que je me moquais d’elle en disant ça. Mais il nous arrivait souvent de rêver en nous racontant nos vies futures et Hazel avait une imagination débordante. Elle me faisait rêver avec ses histoires.
-Tu sais un fauteuil ne se voit pas derrière une radio et pour moi personne ne te jugera sur ses roues. Et pourquoi tu n’écriais pas un livre ?
Elle me demanda comment se passaient mes études.
-Compliqué de tout gérer, mais ça va. La fac j’adore les cours de bio, et je complète avec mon bénévolat au refuge animalier pour la pratique. Et on vient d’avoir de nouveaux pensionnaires au club de ma mère donc on ne manque pas de travail. Mais j’ai du temps pour venir te voir alors j’en profite, tu me manques.

Tyler travaillait au refuge, elle le savait , peut être me demanderait-elle de ses nouvelles.




Désolé pour l'attente...



Un amour secret ...
Un amour éternel...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
▲ Messages : 265
▲ Inscription : 04/04/2017

▲ Age : 24
▲ Identité Sexuelle : Je suis hétérosexuelle, du mois c'est ce que je pense...
▲ Cupidon : J'ai toujours pensé que j'étais hétérosexuelle, enfin je ne me suis jamais vraiment posé de questions.. Mais voilà depuis que j'ai rencontré Swann rien n'est plus pareil, elle me donne envie de battre, elle me redonne l'envie de vivre. Mais je sais que je me fais de films, qui voudrais sortir avec quelqu'un comme moi ?
▲ Avatar : Alycia Debnam Carey
▲ Crédits : tearsflight
GRANDIR, C'EST DEVENIR RESPONSABLE.
Mar 6 Juin - 13:53


l'amitié ne meurt jamais si elle est vraie

Azazel


Je n'avais pas insisté sur le sujet de l'amour, elle n'avait clairement pas envie de parler de ça. Même si je sais bien que si je la forçais un peu, je pourrais la faire parler, mais je n'en avais pas envie. j'avais ce don, le même que la mère avait. c'était de faire parler les gens, qu'ils le veulent ou non. Mais je ne m'en servais pas. je préférais que les gens me parlent d'eux même, plutôt que de les forcer... Du coup je laissais Azalée tranquille et elle changea de sujet. Mes études. Non je ne me voyais pas tout reprendre. Faire quoi ? Aller à l'université en fauteuil ? Non hors de question, je ne voulais pas et il n'y avait pas moyen qu'on me fasse changer d'avis. Par contre trouver un emploie, je commençais à y penser. Donc je lui disais ce que j'avais en tête, ceci n'était que des projets, mais bon... « Pourquoi tu ne ferais pas les deux. Essayer la radio et puis ils te prendront, j’en suis sure. Et pourquoi tu n’écriais pas un livre ? Pour les enfants, tu es douée pour raconter des histoires, ou même une belle histoire d’amour.  » Je hochais les épaules. C'était une histoire ça aussi. Moi reprenant le travail, avoir un job dans mot état... Bien sûr que j'y pensais, mais je ne me voyais pas le faire, je ne me voyais pas sauter le pas. Encore une expression que je ne peux pas utiliser... Je soupire et Zaza reprends la parole. « Tu sais un fauteuil ne se voit pas derrière une radio et pour moi personne ne te jugera sur ses roues. Et pourquoi tu n’écriais pas un livre ?  » Elle n'avait pas tord pour la radio et c'est ce qui me plaisait dans cette idée, mais j'aurais bien trop peur de donner ma candidature, même si dans mes années lycée, j'avais animé un petit journal sur les animaux et plus particulièrement les chevaux. « Je ne me sens pas encore capable de faire ça, mais ça reste dans un coin de ma tête et j'y pense, peut-être qu'un jour j'aurais le courage. Peut-être que si je vois que la vie en vaut vraiment la peine, je me lancerais... » Il est vrai qu'en ce moment rien ne me donnait envie sauf Swann Je changeais à nouveau de sujet pour porter mon attention sur elle et lui demandait comment ça allait les études pour elle. « Compliqué de tout gérer, mais ça va. La fac j’adore les cours de bio, et je complète avec mon bénévolat au refuge animalier pour la pratique. Et on vient d’avoir de nouveaux pensionnaires au club de ma mère donc on ne manque pas de travail. Mais j’ai du temps pour venir te voir alors j’en profite, tu me manques. » Mon sourire disparu quand elle me parla du refuge, c'est la bas que travaillait Tyler. Elle devait sûrement lui parler.. « Tu me manques aussi et j'apprécie le fait que tu viennes me voir, même si ces derniers temps je n'ai pas été très ouvertes... Et sinon, comment va Ty.. ta mère ? » Je me rattrapais, en faite, j'en avais rien à foutre de Tyler, il pouvait rester ou il est !




petit mot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un pirate ne meurt jamais
» Calypso & Julian ♣ Le premier amour ne meurt jamais.
» Ne meurt pas !!! de Kwotteur
» Comment battre le général démoniaque Kuwagattan?
» Rocky Balboa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Home Heatherfield :: Heatherfield :: Bayer Lake :: Residence-
Sauter vers: